EER : Chapitre 110
EER : Chapitre 112

Chapitre 111 – Je suis le Maître de vos Vies 3/8

 

Tout le monde était prêt pour un long combat, mais le combat en question fut largement plus long que ce qu’ils avaient imaginé.

— J’ai reçu un rapport de Freyta, annonça Herta.

Tandis que Yu Ilhan se roulait paresseusement dans l’herbe, Herta, qui avait tout volé à Feyta, se mit à expliquer la situation.

— La méthode de connexion est la même que pour Darus, dit-elle. Le clan du Dieu du Tonnerre a réalisé que l’environnement changeait alors qu’ils partaient, et ont été témoins de l’affrontement de dizaines de milliers de monstres de deuxième classe et de centaines de monstres de troisième classe.

— Ce n’est pas notre problème s’ils se battent entre eux… rétorqua Yu Ilhan. Un signe d’une espèce intelligente ?

— Rien de ce qu’ils ont vu, se désola l’Ange. C’est naturel. Darus était une exception, Dieu n’abandonne pas des mondes si facilement.

Si l’Armée du Démon de la Destruction et le Jardin du Crépuscule n’avaient pas interféré sur Darus, ce monde n’aurait pas été abandonné, c’était ce que prétendait Herta, en tout cas. Après quoi elle expliqua que la main de Dieu allait être à nouveau tendue sur Darus, mais pour Yu Ilhan, c’était un peu la cavalerie, toujours en retard…

— Alors, le Dieu du Tonnerre se sont juste échappé après avoir observé le combat ?

— Oui, et dans l’urgence. Tout ça ne serait jamais arrivé avec un camouflage correct !

— Même si tu le dis si facilement, conduis-moi à une boutique qui vend des compétences de camouflage pas cher…

Yu Ilhan soupira. Il s’était bien dit que les éclaireurs n’avaient pas tout découvert. Mais il n’aurait jamais imaginé que ce qu’ils avaient vu n’était qu’un glaçon au sommet de l’iceberg.

Le Dieu du Tonnerre semblait croire qu’un monde abandonné n’était rien de plus qu’un donjon en un peu plus grand, mais Yu Ilhan savait ce qu’il en était, après l’incident de Darus. À quel point une armée de monstres pouvait se développer de façon horrible, dans un monde sans dieu.

— Ils auraient dû rester dans leur putain de monde, pourquoi a-t-il fallu qu’ils se connectent à la Terre ?

— Les Cieux ont décidé que ce ne serait pas terminé. Il y a même des prédictions annonçant que c’est juste le prélude d’un gros changement… ajouta Herta rapidement. S’il y a bien une chose heureuse, c’est que contrairement à Darus, ce monde a été condamné après le deuxième Cataclysme. Alors, il n’y aura certainement pas de monstre de quatrième classe…

— Pourtant, un monstre de quatrième classe est apparu sur Terre, après seulement le premier Cataclysme… nota Yu Ilhan.

Herta ne savait que répondre. Bien qu’il s’était agi du plan d’un traître, c’était la vérité. Yu Ilhan ne s’arrêta pas là, jouant avec sa fronde.

— C’est différent de Darus. Je n’ai pas vraiment confiance, face à un monstre de quatrième classe qui n’est pas un Dragon.

La Lance du Dragon à Huit Queues étaient définitivement devenu une arme de rang épique. Cependant, elle ne pouvait faire preuve de toute sa puissance que contre les Dragons.

— Quatre… Non, cinq. Ce sera différent selon l’ennemi, mais ce sera ma limite. Si l’un d’eux dépasse le niveau 230, alors je ne pourrai rien faire.

— C’est déjà largement incroyable ! s’écria Herta.

— Je souhaite que ce monde soit différent de Darus…

Ses compétences étaient plus puissantes en combattant aux côtés de Yumir grâce à l’effet de la résonnance, mais il ne pouvait quand même pas amener un gosse de niveau 1 dans un endroit pareil.

C’est ce que pensa Yu Ilhan en tournant la tête, lorsqu’il vit Liera, un sourire radieux et chaleureux sur le visage, et son fils dans les bras. Il y avait là des tas de gens plus puissants que lui, et il était camouflé.

Ce qui était incroyable, c’était que personne n’était capable de percer le camouflage d’un nouveau-né.

— Papa !

— …

Yumir réalisa qu’il s’agissait de lui alors qu’il portait un casque, et bondit des bras de Liera pour se ruer vers lui. Il percuta Yu Ilhan dans un clang métallique, mais se contenta de sourire comme s’il n’avait pas mal.

Lorsque Yu Ilhan leva les yeux vers Liera, elle s’excusa, paniquée.

— Il a dit qu’il voulait voir son père ! Il avait l’air prêt à partir tout seul !

— Quand bien même, comment peux-tu amener un enfant dans un endroit où il ne serait pas étrange de voir un monstre de quatrième…

[La compétence Camouflage de Yumir progresse rapidement.]

[La compétence Camouflage de Yumir est de niveau 20. La résonnance avec le Chevalier-Dragon augmente, et il peut utiliser un camouflage plus puissant.]

Yu Ilhan s’arrêta de parler et soupira en réalisant ce qui venait d’apparaître sur sa rétine. Il semblait que ce gosse avait un avenir plus prometteur qu’il ne l’espérait, tout ça parce qu’il pouvait utiliser un camouflage plus puissant lorsqu’il était proche de lui.

C’était totalement OP ! Yu Ilhan sentit le besoin urgent de le hurler, mais en y repensant, son propre Camouflage avait déjà été de niveau maximal la première fois qu’il était apparu. Il n’avait pas le droit de dire que celui de quelqu’un d’autre était trop puissant.

— Oui, maîtrise-le rapidement. Et obtenons une compétence plus puissante aussi, hein ?

— Ouais !

Yumir, qui répondait à son enthousiasme sans rien comprendre à la situation, se blottit dans ses bras, dans une position confortable. Bien sûr, son Camouflage ne faisait qu’augmenter.

Il y avait là un nombre incalculable de gens, et encore plus de monstres. Totalement invisible au milieu de tout ce beau monde, forcément qu’il allait progresser à une vitesse effroyable !

— Le pouvoir d’une lignée de sang est incroyable… murmura Herta.

— Ne parle pas de lignée de sang.

Tout en la rectifiant, Yu Ilhan acquiesçait intérieurement. À cette vitesse, il se demandait si la compétence dépasserait le niveau 50 avant la fin de la bataille.

— Oui, considérons ça comme un simple entraînement de compétence. Et puis, il sera en sécurité avec moi.

— C’est une attitude sacrément positive, j’aime ça, commenta Herta.

Même en grommelant, Yu Ilhan repositionna Yumir dans ses bras. En revanche, alors que le gamin observait le flot de monstres de deuxième classe débordant du donjon, il s’interrogea.

— Papa, je peux les chasser ? demanda-t-il, la tête inclinée sur le côté.

— Toi ? s’étonna son père.

— Ouais !

Voilà une suggestion à laquelle il n’avait pas du tout songée. Comme il était toujours de niveau 1, il prévoyait de le faire progresser lentement sur des gobelins, des slimes ou n’importe quoi d’autre dans un donjon plus faible.

Oui, mais n’était-il pas trop naïf ? Un Dragon qui chassait des gobelins, lol. Il possédait pourtant un panel de compétence si absurde, de naissance !

Mais bon, il n’était que de niveau 1.

Comme il ne pouvait trouver de réponse à ce dilemme, Yu Ilhan se tourna vers Herta.

— Combien de coups lui faudrait-il pour tuer un monstre de deuxième classe, à l’aide d’une magie de tiers moyen ?

— Ce qu’utilise l’Impératrice, là, c’est aussi une magie de tiers moyen. Si le niveau du lanceur et son mana son suffisants, alors bien sûr, on parle de mort en un coup… Ne me dis pas que les Dragons sont capables d’utiliser une magie de tiers moyen dès leur naissance ?

— Bieeeeeeeen, décida-t-il. Mir, si tu ne peux pas les tuer instantanément avec ta magie, alors ils vont mourir en s’écrasant sur la barrière électrique, alors il faut que tu les abattes en un coup. Ou… Au moins, les blesser mortellement, afin d’avoir le maximum d’expérience.

— Ouais !

— N’économise pas ton mana, lui ordonna-t-il. Il se régénèrera lorsque tu gagneras des niveaux, de toute façon.

— Ouais !

— Bien, alors préparons-nous.

Yu Ilhan l’attrapa gentiment par la main gauche et le souleva. Yumir tendit son index, y rassembla du mana, et le transforma en magie de vent.

Comme on pouvait s’y attendre de la part d’un Dragon ? Comparé aux humains, un Dragon était capable de créer un sort plus complet, plus rapidement, et les ondes de mana ne laissaient pas place au doute. Tout était supérieur, de façon écrasante. Un fragment de la magie d’un Dragon de quatrième classe à laquelle il avait goûté sur Darus était présent dans le sort que lançait Yumir.

— Si tu gagnes un niveau, tu dois te camoufler rapidement, comme papa.

— Ouais !

Lorsque le vent orbitant autour de l’index de Yumir fut suffiamment puissant pour prendre une forme physique, un monstre de deuxième classe surgit de la porte.

Maintenant ! Yu Ilhan pressa légèrement la main de son fils, et celui-ci tira immédiatement une balle de vent, aussi perçante et rapide que si elle avait été tirée par une arme à feu. Un trou apparut au milieu du front du monstre, qui s’effondra sur le coup.

Tout se passa en un éclair, et les autres monstres qui se ruaient hors de la porte, sans même parles de gens alentour, ne remarquèrent pas ce qu’il venait de se passer. Le problème vint par la suite.

[Yumir est maintenant de niveau 17.]

[Yumir est maintenant un Dragon juvénile.]

Une lumière éblouissante émana du gamin, de son corps visible de tous. Ce n’était en rien un gain de niveau, mais bel et bien une évolution !

La quantité de lumière était si importante que mêmes les monstres se tournèrent dans sa direction, mais elle était si intense que personne ne put voir ce qu’il se passait à l’intérieur.

Et lorsque le monde reprit ses couleurs, il n’y avait rien. Les humains en furent les premiers surpris, mais n’étaient pas dans une situation leur permettant d’analyser calmement les choses. Certains se dirent simplement que Susanoo avait fait quelque chose, d’autres qu’un sort quelconque avait été utilisé par erreur.

La réponse était bien différente : Yu Ilhan avait utilisé ce rideau de lumière pour se camoufler.

— Ouah !

Sentant sa propre montée en puissance, Yumir se réjouit en applaudissant. Grâce à son évolution, il était passé d’un gosse de deux ans à un enfant de 4 à 5 ans, et ses vêtements furent rapidement réduits en lambeaux.

— Ainsi, gagner une classe fait grandir leur corps également, commenta Herta. Les Dragons sont vraiment des créatures merveilleuses.

— Hmmmmmm… Il était plus mignon avant, mais il est toujours adorable ! s’écria Liera.

— Tu as récupéré ton mana, n’est-ce pas ? demanda Yu Ilhan.

— Ouais, il déborde !

Le mana de Yumir débordait effectivement, littéralement. Il ne pouvait pas en conserver la totalité en lui, et ce qui suintait couvrait sa peau, son propriétaire lui interdisant de s’échapper. C’était là une des capacités des Dragons, qui commandaient naturellement le mana ! Une compétence vraiment frauduleuse.

Le mana se régénérait lorsqu’on atteignait le niveau 2, puis le niveau 3, et le 4, et ainsi de suite. Ainsi, il venait de conserver tout le mana qui s’était régénéré lors de 16 gains de niveaux successifs !

Et même alors qu’il avait évolué entre temps !

— Quelle technique incroyable… soupira Herta. Quand je pouvais faire ça, j’avais passé depuis longtemps le moment où je pouvais gagner des niveaux aussi rapidement…

— Je ne peux toujours pas le faire, nota Liera. Alors monter en niveau possède donc également cette fonction !

— Ce n’est pas une fonction. Il n’existe aucune fonction permettant de faire ça, grogna Herta. C’est juste de la triche, rien de plus.

Bien évidemment, Yu Ilhan ne pouvait pas faire une chose aussi monstrueuse. Peu importait son talent pour contrôler le mana, c’était quelque chose de totalement différent.

— C’est beaucoup de mana, remarqua Yumir. Puis-je l’utiliser complètement ?

— Bien sûr.

— Alors je veux tuer celui-là, maintenant ! fit-il en désignant un loup qui venait de charger hors de la porte, monstre dont Yu Ilhan vit le niveau en un instant.

Il s’agissait d’un monstre de troisième classe, possédant un niveau supérieur à 110.

Et en ces lieux, excepté Yu Ilhan, seul les Maîtres des Clans de l’Alliances pouvaient être capables de le tuer en combat singulier. Et ils auraient besoin pour ça des meilleures armes que pouvait vendre Yu Ilhan.

— Tu es malgré tout toujours très faible, tu sais…

— Qui dit ça, exactement ? ironisa Herta.

À bien y repenser, il avait effectivement tué un monstre de troisième classe, lorsqu’il n’avait lui-même était qu’au sein de sa première classe ! Était-ce juste ça ? Il y avait également cette fois où il avait dû tuer des monstres de troisième classe en un coup, pour sa quête de deuxième classe…

— …Tu as raison.

— Je peux le tuer, s’exclama Yumir.

Il n’y songeait pas beaucoup lorsqu’il était lui-même au cœur de l’action, mais comment pouvait-il se montrer aussi imprudent lorsqu’il s’agissait de Yumir ? Yu Ilhan réalisa enfin qu’il n’avait pas la bonne approche, pas du tout. Comparé à tout ce qu’il avait fait jusqu’à présent, cette réalisation était vraiment tardive.

Liera se tourna vers eux.

— Comment un père et son fils peuvent-ils être si… semblables ?

— Ne répète pas ce que ma mère a trop souvent dit ! protesta Yu Ilhan.

Père et fils ne pouvaient pas être heureux d’entendre ça ! Yu Ilhan concentra cette rage dans sa main et attrapa celle de son fils à nouveau.

— Oui, Mir. Tue-le.

— Ouais !

L’enfant rassembla tout le mana qui bouillonnait en lui et autour de lui, et fit tournoyer le tout autour de son index.

[La compétence Camouflage de Yumir est maintenant de niveau 30. La compétence devient plus puissante grâce à la résonnance avec le Chevalier-Dragon.]

[La compétence Seigneur du mana de Yumir, est maintenant de niveau 17.]

Rester camouflé tout en rassemblant du mana en un seul endroit permit à la compétence de progresser comme un taureau au galop. Même après avoir pris ce fait en considération, la croissance était malgré tout trop rapide, comme il pouvait malheureusement s’attendre de la part du fils du grand Solitaire Universel. Et merde.

Transpirant abondamment, Yumir condensa le mana. Peut-être parce qu’il ne s’agissait pas uniquement du mana en sa possession, mais la balle de vent prit plus de temps à se former, et elle était devenu un projectile digne de l’attente.

— Bien, Mir. Laissons celui-là, et choisissons-en un plus puissant.

— Un plus puissant ?

— Un plus puissant.

Celui que désignait maintenant Yu Ilhan était un loup noir d’un niveau dépassant 120, probablement.

— Maintenant !

— Ouais !

Yumir fit bouger son index et la balle partit, en disparaissant presque instantanément de son doigt.

Elle transperça la tête du monstre comme s’il ne s’était agi que d’une silhouette de brume, et passa la porte du donjon.

— Huh ?

— Huh ?

Père et fils penchèrent la tête, chacun d’un côté. Peu importait. Comme le loup était mort instantanément, le camouflage de Yumir s’était à nouveau désactivé, et Yu Ilhan dut bondit haut dans le ciel pour avoir une chance de les camoufler à nouveau.

[Yumir est maintenant de niveau 31.]

[La compétence Seigneur du mana de Yumir, est maintenant de niveau 20. Il peut désormais dérober une quantité insignifiante de mana d’une autre personne.]

L’enfant Dragon se mit à rire à nouveau en applaudissant, fou de joie. Des dizaines de cristaux de mana se formèrent autour de lui en flottant, ne prenant même plus la peine de coller à sa peau.

— J’ai de nouveau tout plein de mana !

Tandis que la magie de Yumir augmentait considérablement à chaque montée de niveau, le mana qui l’entourait été vraiment un truc à filer la migraine à son père, qui s’imaginait déjà pouvoir faire gagner sa seconde classe à son fils dans la journée.

Cependant, ses attentes durent être revues à la baisse lorsqu’ils atterrirent. Un homme aux cheveux noirs et possédant une aura incroyablement effrayante sortit de la porte du donjon.

— Un homme ? Ce n’est pas un humain.

Ce type avait tout l’air d’une entité de quatrième classe, et les humains se préparèrent déjà à ce qui allait s’ensuivre en serrant les dents. Yu Ilhan, quant à lui, leva la main pour activer ce qu’il avait préparé, et Yumir sembla juger cet ennemi bien trop puissant pour lui et fit tourner son camouflage jusqu’à sa limite extrême tout en tentant de s’enfouir contre le torse de son père.

— Veuillez nous excuser pour ne pas avoir reconnu votre existence toute-puissante, Ô Dragon, et s’il vous plaît, aidez-nous !

Crachant des mots que seul Yu Ilhan put comprendre, l’homme s’agenouilla immédiatement et posa violemment sa tête au sol, devant Yu Ilhan.

La situation venait de prendre une tournure à laquelle personne ne s’était attendue…

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 110
EER : Chapitre 112

Related Posts

6 thoughts on “EER : Chapitre 111

  1. J’imagine même pas le carnage de la « balle de vent » de Yumir a fait derrière le portail pour que le type vienne s’agenouiller en pleine bataille.
    Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com