Rebirth – Chapitre 452

Rebirth - Chapitre 451
Rebirth - Chapitre 453

Allez, avant dernier chapitre de la semaine, on avance tranquillement 😉 J’espère que vous aimez bien l’histoire jusqu’ici.

Expression du jour : « Si un artiste s’amuse à flouter sa toile, peut-on appeler ça un brouille-art ? Â»

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 452 – Or Sombre Écarlate

 

Nie Yan se souvenait de l’époque où la Forteresse d’Hilton avait été assiégée par une force d’invasion particulièrement puissante de l’Outremonde. Les combats avaient été féroces et avaient duré cinq jours entiers, balayant la majorité des PNJ présents. Le temps que les joueurs commencent à venir en renforts, la forteresse avait été une véritable ruine, avec les murs effondrés et les bâtiments à moitiés détruits. C’était cette bataille qui avait complètement changé un des aspects du jeu, transférant la responsabilité de défendre la surface des PNJ aux joueurs.

Contrairement aux habitants de Calore ou des autres villes, les habitants d’Hilton portaient des vêtements étranges, non pas par leur coupe mais par leurs matériaux exotiques. Du fait que tous les ans, des monstres de l’Outremonde se précipitaient sur les murs de la forteresse, les résidents avaient appris à exploiter les ressources qui leur étaient données et avaient appris à utiliser les restes de ces monstres pour confectionner vêtements et armures. Et comme les monstres avaient tout types de formes et tailles, il y en avait pour tous les goûts.

Après avoir demandé à deux-trois passants où se trouvait le Grand Général Breakspear, il avait appris que ce dernier ne restait jamais très longtemps au sein de la forteresse. Apparemment, il n’avait pas volé son rang militaire et partait souvent en expédition dans les passages menant vers l’Outremonde, ne revenant que tous les quelques jours.

« Excusez-moi, pourriez-vous me dire où je peux trouver le Grand Général Breakspear ? Â» Avait demandé Nie Yan à un PNJ vendant de la fourrure. Il espérait qu’en demandant à suffisamment de personnes, il pourrait en apprendre plus.

« S-S-Sire Tueur de Démon, le général ne revient à la forteresse que tous les six jours. Il vend aux marchands comme moi son butin de guerre en échange de provisions. Il devrait être de retour d’ici un jour si tout se passe comme d’habitude, donc je vous demande humblement de bien vouloir attendre. Â» Avait répondu le PNJ sur un ton révérencieux. Il avait, bien évidemment, été secoué par les titres de Nie Yan. Après tout, même au sein de la forteresse, peu de personnes avaient des titres aussi importants que lui.

Sans autre choix que d’attendre, Nie Yan avait décidé de faire une petite balade histoire de se familiariser avec la ville.

Comme il se souvenait de quelques informations de sa vie passée concernant cette forteresse, il s’était rapidement rappelé qu’il y avait un magasin secret vendant toutes sortes de biens exotiques et même parfois des matériaux d’artisanat de rang Légendaire. En plus de ça, le magasin avait été essentiellement connu pour ses patrons de Tailleur apparaissant de temps à autre.

Ce magasin secret avait un stock limité de biens achetables chaque jour. Dans sa vie passée, beaucoup de grosses guildes avaient déployé des gens afin d’être les premiers à acheter tous les biens les plus rares du magasin. Mais tout comme une loterie accumulant ses biens si personnes ne gagnait, le magasin pouvait cumuler ses biens si personnes ne les achetés. Et comme les chances pour que quelqu’un ait déjà visité le magasin dans cette vie étaient minces, il était tout à fait possible que Nie Yan mette la main sur un véritable trésor !

A l’exception de ce magasin secret, la Forteresse d’Hilton été aussi connue pour son marché aux esclaves, ces derniers venant de diverses régions. Un mercenaire avait besoin d’être payé régulièrement, et si un retard sur le paiement été fait, des pénalités étaient nécessairement encourus par l’employeur. Mais d’un autre côté, un esclave n’avait besoin d’être acheté qu’une seule fois.

Le système n’autorisait cependant l’achat d’esclaves qu’aux joueurs de classe Adepte ou supérieure. En plus de ça, un joueur normal était limité à un esclave. C’était pour éviter que les joueurs les plus riches obtiennent un avantage considérable sans trop d’efforts. Bien sûr, comme Conviction était basé sur un système de méritocratie, il existait plusieurs méthodes permettant d’augmenter le nombre d’esclaves pouvant être achetés par un même joueur, comme par exemple certains sorts.

L’un des critères permettant d’augmenter le nombre d’esclave était justement un que Nie Yan possédait : être un maître de guilde. Du fait qu’un maître de guilde devait penser à sa guilde avant tout, le système permettait à ces derniers d’obtenir des esclaves en fonction du niveau de la guilde. Par exemple, le maître d’une guilde de niveau 5 comme Asskickers United pouvait obtenir jusqu’à trois esclaves en tout, soit un bonus de deux.

Bien sûr, chaque esclave avait des talents et des capacités uniques, tout comme pour les vendeurs dans les magasins. Certains étaient complètement inutiles, mais d’autres pouvaient être de véritables mines d’or. Il suffisait de tomber sur un esclave artisan de haut niveau ou une véritable machine de guerre pour rapidement voir un retour sur investissement.

Et tout comme pour le magasin secret, notre Voleur allait pouvoir profiter de l’avantage d’être le premier joueur à venir dans la Forteresse d’Hilton pour récupérer les meilleurs esclaves du marché !

Par contre, pour ce qui était de la position de ces deux lieux, Nie Yan n’en avait pas la moindre idée. Et les autres PNJ ne semblaient pas pouvoir le renseigner.

Alors qu’il était en train de se demander comment résoudre son problème, il s’était soudain souvenu qu’il avait une vieille connaissance dans la forteresse. C’est exact ! Un des premiers PNJ à lui avoir donné une quête, le Docteur Blevins !

Peu après être entré dans le jeu pour la première fois dans cette vie, Nie Yan avait voyagé jusqu’au Lac Rando et avait accepté la quête du Docteur Blevins lui demandant de récolter de la Soie Fine. A l’époque, il était encore à très bas niveau. Mais maintenant qu’il avait un allié potentiel à Hilton, il n’avait pas pu se demander si Blevins pourrait l’aider à trouver le marché aux esclaves et le magasin secret.

Une fois que cette idée avait fleurie dans sa tête, il avait commencé à demander aux résidents s’ils connaissaient le docteur.

« Docteur Blevins vit dans les bureaux de la garnison. C’est du côté sud de la forteresse. Â» Avait répondu un vieil homme sur un ton aimable.

Après avoir marché tranquillement pendant 15 minutes en direction du sud, notre Voleur avait fini par arriver devant une grande place ouverte sans le moindre bâtiment. En regardant vers le nord, il lui était possible de voir un énorme volcan au loin, la fumée formant des nuages menaçant au-dessus du massif.

A ce moment-là, il avait entendu deux PNJ discuter entre eux.

« Ces deux derniers jours, le Mont Anfrit a donné de plus en plus de signes d’activité. Il va probablement entrer en éruption d’ici peu, peut-être même bien d’ici cinq ou six jours. Aaaah… La dernière éruption remonte à plus de vingt ans. Â» Avait dit un vieil homme sur un ton éreinté.

« Détends-toi, vieil homme. Le Mont Anfrit est bien trop loin pour nous affecter. Lorsqu’il éclatera, ce sera la même chose que de regarder des feux d’artifices. Â» Avait répondu le jeune guerrier à côté de lui en éclatant de rire.

On a eu deux tremblements de terre d’affilés ces quelques derniers jours… Â» Avait continué le vieil homme sur un ton pessimiste.

Nie Yan avait souri simplement en voyant cette scène. Les jeunes et les vieux avaient toujours des perspectives différentes, et les développeurs l’avaient bien retranscrit dans Conviction.

Cependant, cette discussion entre les eux PNJ avait été comme un interlude, car plus il avait avancé dans la place et plus il avait appris de choses en écoutant les conversations des passants. Ce qui l’avait le plus surpris était que la Forteresse d’Hilton avait un total de cinq Grands Généraux et trente Généraux. C’était une situation unique dans l’Empire Viridian, surtout si on prenait en compte le fait que Calore n’avait qu’un Grand Général et deux Généraux.

En entendant ça, il était facile d’imaginer la puissance des forces militaires en garnison dans la forteresse.

« Sire Tueur de Démon, est-ce que vous voulez regarder mes biens ? J’ai du souffre d’excellente qualité, directement produit par le Mont Anfrit et… Â» Avait soudain demandé un marchant en s’approchant de Nie Yan.

« Non merci, je n’ai besoin de rien. Â» Avait répondu Nie Yan en secouant la tête.

N’osant pas déranger plus longtemps une personne aussi prestigieuse, le marchand avait rapidement reculé, s’éloignant avec une courbette.

Le Mont Anfrit, le Mont Anfrit… Depuis qu’il avait entendu la conversation entre les deux hommes en entrant dans la place, Nie Yan n’avait pas pu s’empêcher de penser qu’il y avait quelque chose d’important dont il aurait dû se rappeler à propos de ce volcan. Mais il avait beau se retourner la cervelle, il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus.

Je me fais des idées ? S’était-il alors demandé en riant dans sa barbe inexistante. Après tout, qu’est-ce qu’un volcan avait à voir avec lui ?

Au lieu de ça, il préférait se poser des questions dignes d’un maître de guilde en possession de forteresses. Combien de temps la Forteresse d’Hilton allait continuer à se développer ? Quand est-ce que les joueurs finiraient par arriver ici ? Il n’en avait pas la moindre idée.

En marchant à travers les rues, il se sentait de plus en plus seul et désolé. Dans sa vie passée, il avait pu assister à la fois au développement et au déclin de ce dernier rempart de l’humanité.

« Sire, souhaitez-vous acheter de l’Or Sombre Écarlate du Mont Anfrit ? » Avait soudain demandé un jeune garçon de douze ans portant des vêtements n’en portant le nom que parce qu’ils le couvraient. Bien qu’il semble être un mendiant, ses yeux noirs brillaient d’intelligence. Et dans sa main se trouvait une petite pépite d’Or Sombre Écarlate.

« Non, merci… Â» Avait répondu Nie Yan par habitude après s’être fait approché par bon nombre de passants.

Le regard plein d’espoir du jeune garçon s’était immédiatement transformé en déception. Et alors qu’il était sur le point de partir, une voix l’avait retenu.

« Attends ! Tu viens de dire Or Sombre Écarlate ? Â»

Nie Yan avait répondu négativement par réflexe, sans même connaître le nom du produit qui lui était proposé. Mais après que l’information lui soit montée au cerveau, il avait regardé la pépite dans la main du garçon. En se basant sur la profonde couleur dorée avec ses reflets cramoisis, il avait confirmé qu’il s’agissait bien d’Or Sombre Écarlate ! Et de qualité de rang 3 au moins ! Il avait failli rater une superbe opportunité !

« Oui, dire ! Je l’ai ramassé alors que j’explorais des grottes à la base du Mont Anfrit. Un vieil homme m’a dit qu’il pouvait se vendre pour deux pièces d’or. Â» Avait expliqué le jeune garçon, ses espoirs renouvelés. Pour lui, deux pièces d’or représentaient une véritable fortune !

« Est-ce que je peux y jeter un Å“il. Â» Avait demandé Nie Yan. Il n’avait pas pu s’empêcher de rire intérieurement. Une pépite d’Or Sombre Écarlate de cette taille, si elle était de qualité 3, pouvait se vendre au moins 1.000 pièces d’or sur le marché. C’était un matériau exceptionnel pour fabriquer des boucliers et autres équipements, et sa rareté était telle que beaucoup de joueurs ignoraient même son existence. Et pourtant, un petit garçon d’à peine douze ans lui en demandait deux pièces d’or ? Il n’avait pas pu s’empêcher d’inspecter le garçon, découvrant que son nom était Collins.

« Oui. Â» Avait répondu le gamin en lui tendant la pépite.

Une fois l’objet en main, Nie Yan avait pu confirmer qu’il s’agissait bien d’une pépite de qualité de rang 3.

« Sire, vous voulez me l’acheter ? Â» Avait demandé une nouvelle fois Collins, son ton plein d’espoir.

« Bien sûr. Â» Avait répondu Nie Yan. Après avoir observé d’un peu plus près, il avait remarqué que Collins était aussi épais qu’une brindille et avait probablement un problème de malnutrition. Ses mains étaient noires à cause de la terre qui les recouvraient, mais cela ne pouvait pas cacher les marques de brûlures dessus.

« Oui ! Merci, sire ! Vous n’imaginez même pas à quel point j’apprécie votre décision ! Â» S’était exclamé Collins en sautillant sur place.

En voyant ça, Nie Yan avait senti son cœur fondre.

« Cette pépite ne vaut pas juste deux pièces d’or. Â»

« Combien est-ce qu’elle vaut alors ? Â» Avait demandé le gamin avec étonnement.

« Mille pièces d’or environ. Je me dois de te le demander. Que ferais-tu avec une si grosse somme ? Â»

En entendant ça, Collins avait tout d’abord été stupéfait, puis il avait réfléchi à la question et avait répondu.

« Je l’utiliserai pour aider les autres enfants ! Â»

Nie Yan avait alors placé 1.000 pièces d’or dans la fenêtre d’échange avec le gamin et avait pressé ‘Confirmer’. Il ne savait pas pourquoi il avait fait quelque chose d’aussi stupide que d’acheter une pépite d’Or Sombre Écarlate à 1.000 pièces d’or. Peut-être que Collins lui avait rappelé l’époque où il avait été, lui aussi, dans le besoin.

« Merci ! Merci, sire ! Que Dieu vous bénisse ! Â» S’était exclamé Collins en se mettant à genou et en se prosternant devant Nie Yan. C’étaient de loin les remerciements les plus sincères que Nie Yan avait reçu de sa vie.

En voyant ça, il avait été choqué un bref instant. Alors qu’il voulait ajouter quelque chose, Collins s’était levé et s’était précipité dans une allée proche, disparaissant rapidement de sa vue.

Un sentiment particulier avait émergé dans le cÅ“ur de notre Voleur. La majorité des joueurs l’auraient traité d’imbécile pour montrer autant de générosité à un PNJ, un être fait de lignes de codes et sans la moindre étincelle de vie. Mais pour Nie Yan, Conviction était comme un autre monde, et les PNJ avaient leur propre histoire.  Après avoir passé dix ans dans le jeu, c’était devenu une part de lui-même.

Et alors qu’il était sur le point de reprendre sa route, il avait remarqué que le mot ‘Sincère’ était apparu dans sa barre de statuts.

Apparemment, le système l’avait récompensé pour avoir dit la véritable valeur de l’Or Sombre Écarlate à Collins.

Il avait maintenant les mots Brave, Juste, Bienveillant et Sincère à son actif, mais il ne savait toujours pas à quoi ils servaient.

Quel genre de quête est-ce que le système lui avait donné ? Ce mystère le titillait de plus en plus.

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 451
Rebirth - Chapitre 453

Related Posts

7 thoughts on “Rebirth – Chapitre 452

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com