EER : Chapitre 122

Chapitre 123 – Combiner nos forces ! 7/8

 

Après avoir activé la barrière, Yu Ilhan se concentra sur le respect d’un planning bien précis. Malgré le fait qu’il n’y avait aucune succession diurne et nocturne, pas plus que de lever ou coucher de soleil, il décida qu’un jour serait découpé en vingt-quatre fois une heure, les douze premières lui servant exclusivement à créer divers équipements. Bien que les humains ne fussent pas des machines, il martelait un équipement rare – ou mieux – après l’autre, totalement synchronisé avec la Flamme Éternelle.

Ainsi, plus de cinq cent objets verraient le jour quotidiennement. Comme il utilisait en premier lieu les matériaux de basse qualité, la difficulté était moindre, et il n’avait en outre pas non plus à effectuer de manartisanat.

Au début, Spiera se posa des questions en voyant la pile d’armes et armures que Yu Ilhan faisait grossir jour après jour.

— Mais tu comptes vraiment distribuer tout ça sur Terre ? demanda-t-elle.

— Yup, acquiesça Yu Ilhan, ce qui la rendit encore plus confuse.

— Mais… alors, ne vont-ils pas réaliser un beau jour que Susanoo et l’Avant-Garde sont liés ?

— Probablement, confirma Yu Ilhan, d’accord avec elle.

Si l’équipement qu’il créait cette fois était distribué à partir de l’Avant-Garde, les gens le réaliseraient. Ils comprendraient que Susanoo, celui qui avait massacré les Loups cette fois-là, avait des relations très proches avec l’Avant-Garde.

— Je ne peux pas le cacher pour toujours, continua-t-il, et je n’avais aucune intention de le faire, pour commencer. Ce n’est pas comme s’il y avait des imbéciles sur Terre qui vont aller chercher la misère avec l’Avant-Garde, n’est-ce pas ?

Bien sûr, quelques-uns prétendaient déjà que tous deux étaient liés, mais une fois ces équipements sur le marché, ces rumeurs se changeraient en certitudes.

Et les gens seraient choqués par le fait qu’il existât une connexion entre la meilleure boutique d’équipements de la planète et la personne la plus puissante du monde. Bien qu’il fût sûr que personne ne réaliserait qu’il en était carrément le fondateur et propriétaire.

— La Corée a touché le jackpot, dans ce cas, nota Spiera.

— Je suis réellement reconnaissant envers mon pays pour sa méthode d’éducation qui m’a aidé à devenir un Solitaire. Et je peux brandir notre drapeau bien haut, alors j’espère qu’ils vont réduire mes impôts.

— Tu as l’art de parler de choses qui n’ont aucun rapport avec… Oh, laisse tomber, soupira Spiera.

Lorsque douze heures passèrent ainsi, Yu Ilhan cessa de s’affairer sur la création d’objets, et confirma rapidement le contenu du seau avant de le changer. Normalement, ça deviendrait le seul repas de la journée.

Tout le monde, incluant lui-même, qui avait énormément de travail ; Liera et Herta, qui avaient assumé le rôle de professeur ; les élèves, qui avaient constamment l’air d’être passé dans une machine à laver ; Yumir, toujours aussi vif ; et Spiera, qui les observait dans leur ensemble. Tous étaient rassemblés là, pour le repas.

Et jour après jour, ils se remplissaient la panse vicieusement et sauvagement, se rinçant viande et riz à l’aide d’alcool.

Ericia, plus puissante que les Elfes, que Yu Ilhan avait modifiés pour en faire des carnivores, était particulièrement démonstrative lorsqu’elle avait de la viande entre les mains. Elle abandonnait tout sens de la royauté et de la dignité pour agiter joyeusement les oreilles pour s’exploser l’estomac.

— Maître, dit-elle un jour. Peu importe à quel point nous ressemblons aux humains, nous sommes, après tout, des monstres, des races qui deviennent plus puissante en s’entredévorant. Le cannibalisme est une méthode permettant de ne pas laisser la puissance de l’espèce chuter au fil du temps, et un instinct gravé au plus profond de chacun d’entre nous.

— Afin de ne pas laisser la puissance flétrir avec le temps, hein… murmura Yu Ilhan.

Lui-même ne devenait pas plus fort, peu importât la quantité de viande de Loup qu’il ingurgitait. Mais elle ? Sa puissance brute, son mana et ses niveaux augmentaient passivement à mesure qu’elle se remplissait le ventre.

Bien sûr, le changement n’était pas extrême, et les monstres lunatiques fanatiques de cannibalisme apparaissaient rarement. Et lorsque l’un d’entre eux créait une vague, il s’agissait bien souvent d’individus ayant la même mentalité que l’Armée du Démon de la Destruction.

Elle se tourna vers Yu Ilhan, qui venait de recevoir une nouvelle information : les monstres n’étaient pas des monstres pour rien.

— Maître, vous ai-je dégoûté ? demanda-t-elle prudemment.

— Non, répondit-il aussitôt. J’ai juste l’impression d’avoir touché le gros lot.

D’une simple phrase, il trancha dans le vif des inquiétudes d’Ericia. Pourquoi ? Eh bien, parce qu’il possédait plus de cent mille Loups dépecés dans son inventaire.

— Je vais te laisser absolument toute la viande de Loup à partir de maintenant, déclara-t-il. Tu devrais en manger au moins cent par jour, plus si tu y arrives.

— Je comprends, Maître, acquiesça-t-elle. Je vais les dévorer et devenir forte.

Elle était extatique face au fait que les émotions de Yu Ilhan à son égard n’eussent pas changé. Peu importât à quel point il comprenait qu’elle était un monstre, il aurait dû ressentir un minimum de rejet à l’encontre des différentes actions et comportements des Loups. Le fait qu’il les eût simplement acceptés avec une exception qui signifiait « Oh ouais, vous n’êtes pas humain, quoi » faisait de lui quelqu’un d’extraordinaire à ses yeux.

Ericia jeta quelques coups d’œil furtifs de temps à autre en direction de Yu Ilhan, qui faisait griller toujours plus de viande, et se disait qu’il était vraiment une personne digne d’être son maître.

— Papa, moi aussi ! s’écria d’un seul coup Yumir. Cannibalisme !

— ……..Huh ?

L’idole chouchou de tous, Yumir, venait de lâcher une bombe.

— Les Dragons se mangent aussi entre eux ! Maman l’a dit !

— ………

Les mots du jeune Dragon ne pouvaient pas créer de malentendu. Yu Ilhan se sentit faible après en avoir tant entendu, et finit par appeler Liera et Herta pour en discuter.

— On fait quoi ? demanda-t-il.

— Mir veut devenir plus puissant, alors on le nourrit, fit Liera en haussant les épaules.

— Je me sentais navrée pour lui parce que nous étions les seuls à en manger, ajouta Herta, mais maintenant que nous savons qu’ils pratiquent le cannibalisme également, il n’y a plus de problème. Nourrissons-le.

— …ok ! accepta Yu Ilhan.

C’était une acception cent pourcent unilatérale. Il se demanda s’il avait été utile de les consulter pour commencer. Yu Ilhan leur sourit gentiment tout en sortant de la viande de Dragon de son inventaire.

— Mir, mange bien et grandis vite, ok ?

— Ouais !

Yumir se réjouit en voyant la pile de barbaque à sa disposition. Yu Ilhan se demanda si c’était un comportement très humain ; mais bon, puisque c’était un Dragon, la question ne se posait pas.

Il y avait des tas de choses que les humains faisaient et qui se trouvaient être totalement incompréhensibles pour les monstres. Si l’on voulait être compris, on devait commencer par respecter le style et les habitudes de vie de l’autre. Yu Ilhan, capable de facilement changer son était d’esprit de la sorte, avait peut-être un talent caché pour régner sur les monstres ?

Maintenant qu’il en avait fini avec ça, il ne restait comme seul problème que le repas des autres. Bien qu’ils ne pourraient pas être capables de se délecter de viande draconique à volonté à partir de ce moment – Yumir en bénéficierait grandement plus – il existait tant d’autres choses délicieuses dans le monde. Yu Ilhan décida alors de ne pas s’en inquiéter.

Pendant ce temps, Ericia, en train de dévorer un de ses congénères décédé et cuit à point, s’étonna.

— Et dire que c’est de la viande de Dragon… marmonna-t-elle, la bouche pleine. Je l’avais supposé après avoir vu cette arme, mais vous avez bien chassé du Dragon…

— Tu serais surprise de découvrir ce que Sa Majesté à accompli sur Darus, nota un Elfe.

— Ne sois pas trop fier des accomplissements d’Ilhan, le reprit Liera, parce que c’est mon rôle.

— Quel âge as-tu ? se moqua Herta.

Juste comme ça, la viande de Loup et celle de Dragon de l’inventaire de Yu Ilhan se virent assignées à des mangeurs bien particuliers. Cela dit, il y avait encore plus de viande de draconique que de Loup et de Dragon réunies, et ils ne rencontreraient pas de problème pour se nourrir.

Après une heure de festin, les recrues reprirent leur entraînement infernal en guise de digestif. Ils avaient droit à trois heures de sommeil après huit heures de combat, et voilà quel était devenu leur quotidien.

Cependant, Yu Ilhan était différent. Si les repas étaient des moments bénis pour les Anges et un temps de récupération musculaire pour les Elfes sans oublier l’occasion de se renforcer pour Ericia et Yumir, pour le maître des lieux, il s’agissait uniquement de retrouver son énergie de Repos.

En d’autres termes, il n’avait pas besoin de dormir. S’il se contentait de se rassasier avec de la viande et de l’alcool, il pouvait alors s’entraîner à la Lance à la Trajectoire Intraçable et à cet autre art au nom stupide à l’aide d’une arme en bois face à ce blob de métal géant.

Burp. Le Souffle est parfait, mais le fait que je devienne ivre est un souci, nota-t-il. Je devrais aller chasser des Trolls rapidement.

— Je me vante d’avoir vécu depuis des lustres, soupira Spiera, mais tu es la première personne à ma connaissance capable de remplacer le sommeil par de la viande de Dragon et du sang de Troll.

— Tu peux voir ça comme une combinaison fantastique des compétences de Cuisine et de Résistance Extrême au Poison.

Yu Ilhan décida qu’une fois la barrière dissoute, il se rendrait au donjon du Grand Canyon, jusqu’au jour où il allait devoir vendre ses armes avancées. Ce n’était pas pour y rencontrer des Elfes, mais pour acquérir le sang des Trolls qui habitaient les lieux.

— Peu importe, reprit Spiera d’un ton ferme. Concentre-toi, Yu Ilhan. Tu dois atteindre l’apogée de tous les arts martiaux en un seul coup de lance !

La vitesse d’un coup de fouet qui dépassait celle du son, même sans l’usage de mana.

Le tranchant d’une épée qui coupait tout ce qui bloquait sa voie, dans un mouvement qui n’acceptait pas la moindre résistance.

La lourdeur et l’impact d’une arme contondante, apte à réduire n’importe quoi en morceaux.

En sublimant tout ça et en y ajoutant des techniques servant à contrôler un corps jusqu’à son paroxysme, il serait capable de les injecter dans un seul coup de lance.

Même si je pense que c’est toujours n’importe quoi…

Ce n’était pas comme s’il ne pouvait pas y croire, les Archives Akashiques lui ayant bel et bien signifié qu’une évolution par fusion l’attendait… et il était également contre sa politique de rester paresseux juste parce qu’il ne pouvait pas comprendre une notion.

Maintenant qu’il avait décidé de le faire, il allait devoir succéder sans montrer la moindre faiblesse !

25 ans ? Il ne serait pas surprenant si le deuxième Grand Cataclysme survenait demain matin. Je n’ai pas de temps à perdre.

Yu Ilhan activa la Force Surhumaine. S’il ne pouvait pas le faire grâce à ses capacités naturelles, alors il allait se renforcer jusqu’à y parvenir ! S’il ne comprenait pas le principe, il allait répéter encore et encore comme le dernier des idiots, jusqu’à obtenir l’illumination !

Spiera remarqua qu’il avait activé une compétence, mais ne l’interrompit pas. Au lieu de ça, elle se sentit fière, constatant qu’il montrait du sérieux dans l’apprentissage.

Alors, tu essayes ainsi, huh, songea-t-elle. Bon, c’est vrai que ton corps physique est très faible… De plus, la Grande Lance Trancheuse de Cosmos est une compétence de fusion en elle-même. Il ne serait pas étrange qu’une autre compétence puisse être ajoutée dans le mélange. Même si le résultat diffère un peu, ça me semble fort intéressant.

La compétence de Spiera et celle de Yu Ilhan n’allaient de toute façon pas être tout à fait les mêmes. Si l’on pouvait devenir puissant en suivant le chemin d’un autre, les Cieux seraient emplis de dieux, et ils n’auraient pas même besoin de se méfier des autres factions.

À l’avenir, Yu Ilhan allait sans doute devoir hésiter lors de nombreux embranchements, sur sa route. Peut-être qu’il serait incapable d’arriver à destination, et peut-être que celle qu’il trouverait serait totalement différente de celle de Spiera.

En revanche, si une chose était certaine, c’était bien celle-ci : Yu Ilhan avançait sans s’arrêter, désormais. Chaque pierre sur laquelle il trébuchait, chaque erreur qu’il commettait, tout ce qu’il faisait de correct ou non deviendrait ses archives, et laisserait une trace éternelle derrière lui.

Spiera désirait le voir un jour. Elle voulait définitivement apprécier les traces de pas qu’elle pourrait observer derrière cet humain, celui qui faisait trembler de nombreux mondes, celui qui faisait frémir les cœurs des existences supérieures, tandis qu’il avançait vers un nouvel inconnu.

Mais elle ne pouvait pas l’apprécier de trop, quand même. Elle avait du travail.

Elle devait observer les changements positifs des Anges entourant Yu Ilhan, et si possible, se les approprier également.

Et plus important, trouver les traites.

Les Soldats du Démon de la Destruction ont un mouvement simple. Je ne peux rien faire pour le Jardin du Crépuscule, qui sont des pervers que je ne comprendrai pas même si j’y mets tous mes efforts. Alors c’est bon pour eux. Mais…

L’Armée de Lumière Brillante, la faction des Anges Déchus, était une autre histoire. Eux, porteurs d’ailes noircies par le feu, regardaient les pouvoirs divins de haut et souhaitaient la distorsion des Archives Akashiques.

Bien qu’elle sentît qu’ils étaient un peu enterrés sous les actions de l’Armée du Démon de la Destruction depuis un certain temps, Spiera savait qu’ils étaient toujours là et quelles étaient leurs intentions.

Des traîtres qui agissaient furtivement aux Cieux. Ceux dont les ailes n’avaient pas encore été totalement brûlées, et ceux qui patientaient afin de porter un coup fatal aux Anges et à Dieu.

Ceux-là étaient sur Terre. Ils dédaignaient toute existence autre que la leur, et attendait leur heure pour se rebeller contre le Dieu absolu.

Herta et Liera ne suspectent pas les gens suffisamment. Elles sont trop pures. Cependant, je suis différente.

L’absolue majorité des existences supérieures ne seraient pas capables d’utiliser leurs pouvoirs dans un monde inférieur. Malgré ça, il y avait un cas particulier qui voyait cette règle ignorée.

Ils pouvaient utiliser leurs pouvoirs lorsqu’ils découvraient un traître de leur faction, et uniquement afin de le punir. Afin de conserver les archives de ladite faction, tous ses membres deviendraient des bourreaux.

Comme par exemple, dans le passé, lorsque Liera était Lita et qu’elle avait tabassé le mage de quatrième classe qui avait coopéré afin d’ouvrir un portail sur Terre.

Traitres. Je ne sais pas qui vous êtes, ni quelle taille a votre faction.

Mais elle le découvrirait. Avec le partenaire qu’elle venait d’acquérir, elle les trouverait même si elle devait retourner jusqu’à la dernière pierre de ce monde.

Et elle comptait bien –

THUD !

Le fil de ses pensées fut interrompu soudainement. Elle ouvrit les yeux et leva abruptement la tête, pour voir Yu Ilhan, une lance en bois brisée dans les mains. Lui-même la regardait en clignant des yeux.

— Ouah, marmonna-t-il tout bas, ce qui fit trembler les lèvres de Spiera.

— Toi… bafouilla-t-elle. Ne me dis pas que…

— Je pense que j’ai franchi le premier pas, répondit-il humblement.

Ce avec quoi Spiera ne fut pas d’accord.

— Le premier pas, dis-tu… Au moment où tu as insufflé la puissance dans la lance, tu as déjà…

Au milieu du blob de métal géant visible derrière lui se trouvait une longue fissure acérée qui ne pouvait définitivement pas avoir été faite par une lance en bois.

Le tranchant d’une épée était plus à même d’infliger ce type de dégâts. Il avait réussi à combiner sa Maîtrise de l’Épée dans un coup de Lance.

C’était, naturellement, le plus facile à réaliser, lance et épée ayant plus en commun que toutes les autres armes sur lesquelles il devait travailler, mais malgré tout… Sa vitesse de compréhension était anormale.

— À… À peine un mois s’est écoulé… bégaya Spiera.

Elle savait que Yu Ilhan n’était pas ordinaire, elle le savait depuis qu’elle avait entendu qu’il s’était entraîné aux arts martiaux pendant un millénaire sans flancher, seul. Cependant, à ses yeux, l’endurance n’était désormais plus la chose la plus incroyable à propos de son nouveau contracteur.

Son plus grand atout, elle en était certaine désormais, était son talent. Ni son endurance à toute épreuve, ni sa personnalité exceptionnellement positive, mais son talent brut.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 122

Related Posts

6 thoughts on “EER : Chapitre 123

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com