EER Chapitre 63

EER Chapitre 62
EER Chapitre 64

Chapitre 63 : Le propriétaire 2/6

 

Lorsqu’il sortit du donjon, il fonça sous la douche avant d’aller se coucher sans même avaler un repas. Or, à son réveil, un détail commença à l’inquiéter… même l’après-midi venu, Lita n’était toujours pas revenue.

– Il s’est passé quelque chose, tu crois ? demanda-t-il à Herta, d’une voix qui trahissait son inquiétude.

– Elle reviendra en parfaite santé quand ce sera nécessaire, répondit froidement cette dernière.

Pour rien au monde ne l’aurait-elle admis, mais la jalousie la plus vive l’animait dès qu’il était question de Lita. Aussi, le simple fait qu’il s’inquiète si rapidement avait eu raison de son calme.

– La première fois, ça ne m’a pas dérangé, je m’étais fait une raison parce que rien ne garantissait que je finirais par la revoir un jour. Mais là… elle était supposée revenir. Du coup, je trouve ça étrange, voilà tout, se justifia-t-il.

– Est-ce que tu l’apprécies ?

– Bien sûr, oui. C’est la seule et unique personne que je connaisse, en dehors de ma famille, qui m’a traité avec bienveillance sans rien attendre en retour.

– Hmpf. Vraiment…

Elle en avait le souffle coupé. Il se mettait le doigt dans l’œil tellement fort que c’était à se demander par quel orifice il allait ressortir… en parlant d’orifices, si Lita n’attendait rien en retour, alors les hommes qui fréquentaient les clubs pour adultes de Gangnam étaient des moines taoïstes. Elle agissait tout au contraire dans un seul but, faisant fi de ce qui était attendu d’un ange… Herta eut voulu lui dire, mais elle craignait qu’il ne réagisse mal.

Dire que je me laisse emporter par un simple humain… tu parles d’un ange ! Le pire, c’est que ça ne me pose aucun problème. Il va me rendre folle…

– Toi aussi, Herta, je t’apprécie beaucoup. Tu t’inquiètes toujours de savoir comment je me sens, alors, merci.

– Que… ça va pas, ou quoi ?! J’ai plein de raisons pour le faire, moi j’attends quelque chose ! Ah, tu comprends rien, tu m’énerves ! cria-t-elle.

– T’as craqué un fusible ? s’étonna-t-il.

Alors qu’elle se cachait dans ses cheveux, couverte de honte qu’elle était, Yu Ilhan explosa soudainement de rire, prenant son propos pour une plaisanterie. Il avait peut-être une superbe intuition en ce qui concernait le danger, mais vis-à-vis des femmes, il lui restait encore pas mal de chemin à parcourir.

– Bon, c’est pas tout ça, mais il est grand temps qu’on se rende à l’atelier pour construire l’arme de l’Impératrice, décida-t-il.

Cette petite altercation avait calmé ses troubles, aussi en revint-il tout naturellement à lui-même et à l’importance du travail. Le destin décida pourtant de lui jouer un tour…

– De retour à la maison ! cria soudainement Lita, face à lui et avec sa taille normale.

– Ce n’est pas ta maison, Lita… grogna Herta.

– Chez moi, c’est là où se trouve Ilhan, compris ?

Alors que sa rivale réfléchissait encore à tout ce qu’elle aurait pu lui dire pour la mettre hors d’elle, Lita vint se coller contre Yu Ilhan en le serrant dans ses bras.

– Je suis désolée d’être en retard, Ilhan !

– Mmffff ! s’étouffa-t-il, surpris.

Il y avait de quoi, puisqu’elle n’avait encore tenté aucun rapprochement direct. Et puis, elle était si douce… que dire de sa peau à l’odeur de printemps ? Et ses seins…

– C’est… c’est gênant ! parvint-il enfin à articuler.

– Je ne te lâcherai pas avant de l’avoir décidé ! fit-elle semblant de s’indigner.

Il parvint enfin à la repousser, mais elle s’agrippa une nouvelle fois à lui. Tantôt douce, tantôt ferme, les cieux et les enfers ne faisaient plus qu’un, dans ce câlin forcé. Pour expliquer ce changement de tempérament, Herta avait comme dans l’idée que quelque chose avait dû se passer.

– Qu’est-ce qu’il s’est passé, Lita ? lui demanda-t-elle.

– Je vais bientôt repartir, avoua-t-elle d’un ton plus triste.

– Mais tu viens seulement d’arriver ?! s’étonna Yu Ilhan.

– Oui… c’est à cause du traître. Je dois me préparer.

Il cessa soudainement de résister. Son étreinte était finalement loin d’être désagréable. Ses propos eurent aussi le bénéfice de lui rappeler en mémoire l’apparition sur Terre d’un portail menant à un autre monde, détail qui lui avait quelque peu échappé après son échange avec Réta Kar’iha.

– Tu en as appris plus ? lui demanda-t-il.

– Oui, mais je t’expliquerai tout ça d’ici 48 heures, si tu veux bien, lui répondit Lita.

– Ce que je vois surtout, c’est que si vous vous ne séparez pas dans 48 secondes, je ferai un rapport aux cieux, grogna de plus belle Herta.

Lita n’eut d’autre choix que de s’exécuter… après très précisément 47 secondes.

– On pense qu’il a agi sur les ordres de quelqu’un, c’est tout ce que je peux vous dire pour le moment.

– Quelqu’un ? Tu veux dire une organisation spirituelle ? voulut confirmer Herta.

– C’est l’hypothèse principale, oui.

– Du coup, c’est qui ? demanda Yu Ilhan.

– Je ne sais pas, répondit Lita.

– C’est ça, ouais…

– Aïe ! Mais, arrête !

Yu Ilhyan l’avait attrapée et la fit tournoyer à la seule force de ses bras. Alternant rire et cris, Lita agitait les ailes en essayant d’endurer le plus longtemps possible.

– Je t’assure, on n’en sait rien !

– Elle dit vrai, Ilhan, intervint Herta. Un être supérieur ne parlera pas sous la torture. Tu en as déjà eu la preuve, d’ailleurs, dans le donjon…

– Et ça ne vous a jamais traversé l’esprit que peut-être, il ne s’exprimait simplement pas parce qu’il n’a jamais eu l’occasion de le faire ? les provoqua-t-il toutes deux.

Que l’identité de la ou des personnes qui lui avaient ordonné d’agir soit connue ou non, ils devaient se préparer à l’éventualité de suites. Pour ce faire, les effectifs des anges sur Terre furent augmentés, et la surveillance des donjons augmentée par prophylaxie.

– En tous les cas, nous te devons une fière chandelle, Ilhan, lui dit Lita dans un sourire.

– J’ai juste eu un coup de bol… répondit-il sans fausse modestie.

Il ne devait en effet la découverte de ce donjon qu’au fruit du hasard et à Lita. Lui n’avait fait que tuer le mage avant qu’il ne parvienne à agir.

– Nous avons beaucoup à faire entre l’assaut sur Darus et la nécessité de briser les liens qui unissent la Terre aux autres mondes… Dire que tout ça arrive à cause de l’apocalypse ! Je pense qu’ils y réfléchiront à deux fois, la prochaine fois qu’ils voudront faire évoluer un monde, lâcha Herta, désabusée.

– Espérons… soupira Lita. Enfin, je ne vais pas trop me plaindre non plus, ça m’a permis de rencontrer Yu Ilhan. Par contre, qu’est-ce que Darus ?

Ils lui expliquèrent alors en détails leur conversation avec Réta Kar’iha ainsi que son contexte. Des dragons risquaient d’assaillir la Terre.

– Et pourquoi ce monde s’est-il lié à la Terre ? demanda Lita après leurs explications.

– Je ne sais pas, répondit Yu Ilhan.

– Eh, oh ! s’agaça-t-elle.

– Yu Ilhan soupçonne que c’est parce que Réta Kar’iha cherchait quelqu’un doté d’aptitudes similaires aux siennes, mais la vérité est que nous n’en savons trop rien. La Terre s’est liée à de très nombreux mondes en un millénaire, alors il n’y a rien de très surprenant à ce qu’un donjon se soit à son tour lié à un monde, jugea Herta.

– Tu peux simplifier ? réclama aussitôt le jeune faucheur.

– La Terre a encore joué de malchance. Tu n’as pas fini d’en chier, si tu veux bien me pardonner l’expression.

– Parfait. J’ai toutes les raisons de m’énerver, mais au moins c’est clair.

– Tant que j’y pense ! déclara tout à coup Lita. Ilhan, il est temps de te récompenser !

– Ah, exact, répondit-il en souriant.

Elle vint coller son front au sien, sous l’œil agacé d’Herta, qui décida pourtant de ne pas intervenir.

Quête divine : Défense Terrienne accomplie !
Tous les attributs augmentent de 4, plus un bonus supplémentaire de 10 à la valeur de magie.
Force surhumaine : niveau 20 obtenu. L’effet durera plus longtemps.
Coup critique : niveau 20 obtenu. Chances de porter un coup critique augmentées.
Bond : niveau 20 obtenu. Vous pouvez désormais effectuer une nouvelle impulsion lorsque vous vous trouvez déjà dans les airs.

 

26 points d’attributs supplémentaires et une formidable augmentation de niveau pour ses compétences principales… les archives akashiques ne faisaient pas dans l’éventualité : tout était mesuré et analysé. Sans doute le fait d’avoir tué un mage de quatrième classe n’était-il pas innocent, mais il était plus que satisfait de sa récompense. Surtout en ce qui concernait la compétence bond, qu’il venait à peine d’acquérir et qui lui permettait déjà d’effectuer un double-saut sans même avoir besoin de mana.

– Donc, tu repars pour les cieux, Lita ? demanda-t-il une fois l’euphorie passée.

– Non, j’ai encore quelques heures. On peut même aller se faire un donjon, si tu le souhaites ! répondit-elle extatique.

D’un seul coup et sans trop prévenir, il se sentit assailli par une crainte, celle de ne jamais la revoir. Il ne lui vint alors qu’une seule solution pour chasser ces mauvaises pensées : travailler. Dès lors, une fois dans son atelier, il lança une pierre magique à la flamme éternelle et attaqua aussitôt.

La Terre n’était déjà plus exactement un environnement sûr, mais avec les révélations de Réta Kar’iha… il s’inquiétait de ne pas être le seul à en souffrir. Il fallait absolument que l’humanité soit prête à affronter cette menace, et pour ça, il allait commencer par le cas de Kang Mirae.

Les os de gasts étaient assez complexes à manipuler, mais pour lui qui avait déjà travaillé de l’arkanium, ce n’était pas plus difficile que de travailler avec un matériau aussi brut que des os de gobelins.

– C’est un peu… mou. Je vais peut-être en faire un alliage ? lâcha-t-il à haute voix, aussi à l’aise qu’un poisson dans l’eau.

Il n’avait plus beaucoup de cœurs de métal, et du reste, Kang Mirae n’allait certainement pas se servir d’un bâton pour ses propriétés contondantes. Dès lors, n’importe quel métal pourrait très bien faire l’affaire, du moment qu’il parvenait à renforcer la dureté de l’ensemble. Après quelques essais, il finit par trouver son bonheur, qui protégeait à la fois sa véritable matière première tout en lui assurant de la solidité. Le bâton était très résistant et promettait déjà un fort potentiel magique, mais ni Lita, ni Herta, ne s’en offusquèrent. Elles avaient pris le pli.

– Une pierre magique de troisième classe pour finir, et ce sera parfait, estima-t-il.

– Tu ne réalises pas à quel point tu es talentueux, Ilhan… fit, admirative, Lita.

– S’il essaie de vendre ça pour moins que 10 milliards de won, promets-moi de l’en empêcher, rétorqua Herta.

Avant même d’avoir été raffiné, l’objet était déjà classé au rang des objets uniques dans les annales akashiques. Il valait donc déjà bien plus que cela, et sa valeur exploserait très bientôt. Surtout du fait que personne, sur Terre, n’oserait encore s’attaquer à un monstre de troisième classe…

Augmenter sa maîtrise de la foudre et réduire son temps de rechargement des sorts. Elle m’avait aussi parlé de ce héros… je vais essayer de me représenter tout ça, pensa-t-il.

À sa grande surprise, les bavardages de l’Impératrice allaient finalement se révéler utiles. Une pierre magique de troisième classe dans une main et le bâton dans l’autre, il s’efforça de se représenter ce héros dont elle avait tant fait l’apologie. Il ne fallait pas qu’il se rate.

Sois le plus puissant bâton du monde !

Un nouvel éclat lumineux fit son apparition. C’était comme si une tempête s’était déclenchée dans son atelier, enveloppant chaque coin d’ombre de celui-ci. Les deux anges se surprirent alors à prier pour que l’Impératrice ait assez d’argent…

Manartisanat : niveau 31 obtenu.
Bâton en Os Fougueux Divin de Foudre
Rang : Légendaire
Puissance d’attaque : 1900
Puissance magique : 3100
Durabilité : 2800 / 2800
Options :

– Augmente de 40% les compétences magiques de l’élément : foudre.

– Diminue de 60% le temps d’incantation des sorts.

– Diminue de 30% le temps de rechargement des sorts de foudre.

– La compétence spéciale Fougue est conférée par l’objet.

Fougue : Pendant 5 minutes, le temps d’incantation et de rechargement des sorts est de 0, mais leur coût en mana double. À la fin de l’effet, toutes les compétences diminuent de 30% pendant 60 minutes. La compétence ne peut être utilisée qu’une fois par semaine.
Requis d’équipement : 200 en magie, niveau de magie de la foudre : 50.
Ce bâton, créé par le meilleur forgeron sous les cieux, a été construit en transcendant les propriétés de ses matériaux. Son porteur bénéficie d’une puissance à même de détruire des montagnes.

 

Il en était si impressionné qu’il lut à plusieurs reprises le texte apparu devant ses yeux, le ponctuant çà et là de “wow”…

– J’en étais sûre, confia Lita.

– Je suis certaine qu’il est beaucoup plus puissant que celui qu’utilisait le héros de cette histoire. Qu’est-ce qu’on va en faire, maintenant ? demanda Herta.

– Ben, répondit-il en haussant les épaules, elle me l’achètera même si elle doit y passer sa fortune.

Les os des gasts étaient en parfait état grâce au talent de Yu Ilhan, aussi, il aurait pu s’en servir pour construire n’importe quel type d’arme. Il fit ainsi quelques vêtements pour l’Impératrice, en se servant du cuir du rapace géant. Fort heureusement, il n’avait plus à sa disposition que des pierres magiques de deuxième classe et leur rang n’était qu’unique.

– Je crois que j’ai tout ce qu’il me faut. Allons voir combien elle est prête à payer ! s’exclama-t-il après avoir terminé.

– Je suis curieux de voir comment elle va réagir, rien que lorsque tu lui présenteras la robe, fit Herta en riant.

– Elle n’a pas intérêt à te proposer un mariage en guise de paiement… fulmina Lita.

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 62
EER Chapitre 64

8 Commentaires

  1. Steef

    J’adore de plus en plus ce type. Merci pour le retour des chapitres….

    Répondre
  2. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Leur rang n’était “que” unique, lol.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Faut vraiment qu’il se trouve une compétence drague.

    Répondre
  4. Cèlen

    Merci pour le chapitre ce LN ne cesse de me faire rigoler c’est trop bon de suivre les péripétie de notre MC!!!

    Répondre
  5. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com