EER Chapitre 68

EER Chapitre 67
EER Chapitre 69

Chapitre 68 : Dieu ? 1/7

 

La région du Kantō était, n’en déplaise à quelques chauvinistes, le cœur du Japon, aussi bien sur les plans historiques, politiques que commerciaux. Dès lors, l’invasion qui s’était déclenchée dans la préfecture de Kanagawa choqua largement l’opinion publique, tant au Japon qu’à l’étranger. Mais ce n’était pas tant du fait de sa localisation que par l’écho médiatique qui lui fut réservé. Et pour cause, aucune invasion ne devait se produire avant la seconde apocalypse !

Tout ce qu’ils avaient appris dans les autres mondes ne leur était plus d’aucune utilité. De nouvelles règles avaient été fixées, et des monstres de première et de deuxième classe se baladaient dans les rues de Yokohama. Ce n’était bien évidemment là pas le plus grave…

S’ils s’étaient contentés de tuer quelques humains, les monstres auraient de toute façon été rapidement maîtrisés. Seulement, lors d’une invasion, ces bestioles avaient la vilaine habitude de chercher à rameuter leurs copains en détruisant les pièges de la destruction des autres donjons. En d’autres termes, si la menace n’était pas rapidement endiguée, le monde courait à sa perte.

C’était d’autant plus vrai sur Terre où ils avaient une intelligence hors du commun, et il ne leur fallut qu’un seul jour pour détruire tous les donjons de la préfecture de Kanagawa. Le Japon lança immédiatement un SOS, et une organisation analogue à l’ONU y répondit aussitôt, mais les dégâts étaient inestimables et de très nombreuses vies avaient déjà été perdues.

Quant aux autres pays, et en particulier ceux frontaliers, ils se préparèrent immédiatement à l’éventualité que le phénomène finisse par les atteindre eux aussi. Le Japon était en effet le berceau de très nombreux monstres volants. Ce fut donc seulement une fois que leurs donjons les plus à risque furent sécurisés par leurs troupes d’élite qu’ils dépêchèrent leurs forces pour assister le pays du soleil levant.

Ce n’était pas de l’égoïsme, simplement le fruit d’un calcul très simple. Comment aider le Japon si leur propre pays courait un risque ? Les invasions n’auraient alors fait que se déclencher plus encore. Enfin et ainsi, des milliers d’initiés arrivèrent ainsi dans la région du Kantō. De simples soldats de niveau 20, dont plus de 20 % périt dès le premier jour.

– Attention, monstre volant à 3 heures ! cria l’un d’eux.

– Mais elles sont où les Forces japonaises d’autodéfense1)https://fr.wikipedia.org/wiki/Forces_japonaises_d%27autodéfense ?! explosa un autre. S’ils se bougent pas rapidement, la préfecture de Shizuoka va aussi être atteinte !

– Sur le toit ! Vous trois, allez-y et descendez ces salopards, qu’ils ne sortent pas de la zone !

Malheureusement, ils ne parvinrent pas à limiter l’étendue de l’invasion à la seule préfecture de Kanagawa. Shizuoka fut protégée, mais jusqu’à Tokyo, des monstres s’étaient libérés de leurs chaînes.

– Plein ! Nous sommes plein… grogna de satisfaction un orc.

– Plein d’humains aussi, donc plein d’archives ! lui répondit un gobelin.

– Putain, empêchez-les de passer ! cria de désespoir un initié.

Tokyo avait une très forte concentration à la fois de donjons, et de population… la situation allait de mal en pis.

– La Terre est perdue ! On doit fuir dans les autres mondes !

– Je viens à peine de revenir, je vais pas… Aaaaah !

L’odeur du sang se mêlait à celle, lourde et suffocante, des incendies. Chez les morts, il n’y avait plus de nationalités. Ils s’étaient tous retrouvés là, japonais, chinois ou même allemands, pour trouver leur dernier souffle. Le Japon avait payé un lourd tribut dans les débuts de l’apocalypse et prit dès lors certaines mesures, afin de protéger son industrie et sa population. Rien, néanmoins, à même de contenir une crise d’une telle ampleur.

Les balles restaient sans le moindre effet chez les monstres de deuxième classe. Tout reposait à présent sur les initiés, et certains le comprirent très rapidement. L’âge d’or des guildes venait de commencer.

– Yuna, enchante-moi ! cria Kang Hajin.

– Augmente la taille de son bouclier, il va se blesser ! lui ordonna Kang Mirae.

– Si vous pouviez vous occuper du monstre qui m’empêche de lancer des sorts, aussi ! pesta-t-elle en réponse.

– Je m’en charge ! Protégez la maîtresse ! décida une de leurs nouvelles recrues.

Ils étaient 7 à avoir répondu à l’appel de la Déesse de la Foudre. Au front se tenait Kang Hajin, le chevalier sacré, tandis que les autres se tenaient en rangs serrés autour de Na Yuna et Kang Mirae, afin de protéger leur véritable force de frappe.

– Il est mort ! Vous pouvez y aller ! les prévint le plus aventureux des 7.

– Arc électrique ! cria Mirae.

– Orc pas mourir ! commença à paniquer leur cible.

La foudre qui jaillit soudainement de son luxueux bâton vint frapper les orcs de deuxième classe, et s’étendit bientôt à tous les monstres alentour. Plus de 70 d’entre eux tombèrent ainsi en un seul sort… si elle y était pour quelque chose, elle remercia surtout son bâton en le serrant très fort contre elle.

– Votre bâton est formidable, dame Mirae ! s’exclama une recrue.

– Tu vas l’épouser, à ce rythme… grommela Hajin. Bon, on se prépare, il en arrive d’autres !

– Que le prochain sort de Mirae soit hyper-giga-balaise ! fit Yuna, qui incantait un nouvel enchantement.

Elle était pourtant loin d’être satisfaite d’elle-même. Pour une Impératrice, ce n’était jamais assez.

– Arc électrique ! Eh, toi, qui s’en sort le mieux pour le moment ? demanda-t-elle.

– Les England Steel Knights et Magia Italia, répondit un nouveau.

– Magia ? Ils se prennent pas pour de la merde…

Le propos était un peu surprenant venant de celle qui avait appelé sa guilde Déesse de la Foudre, mais il était vrai qu’assumer le contrôle de toute la magie d’une nation de par ce simple nom était pour le moins présomptueux.

– Peu importe, nous serons de toute manière au sommet ! se décida-t-elle.

Son bâton, qui augmentait sa puissance magique tout en réduisant son temps d’incantation et de rechargement des sorts lui permettait, alors qu’elle n’était qu’au niveau 60, d’avoir un pouvoir équivalent à celui d’un mage de troisième classe.

Maintenant, il faut que je m’en montre digne. Je dois lui montrer que la confiance qu’il m’accorde est justifiée, et même que je vais dépasser toutes ses attentes ! pensa-t-elle.

Elle aurait souhaité lui montrer directement et avait à cet effet tenté de le contacter pour qu’il les accompagne, mais il restait parfaitement injoignable. Même l’Avant-Garde n’avait aucune nouvelle de lui… pour autant, elle n’était pas inquiète. Certes, entre son caractère bienveillant et son incroyable force, sa place était évidemment à leurs côtés. Mais justement, peut-être était-il en train d’accomplir quelque grande mission ? Ce fut tout du moins ce dont elle se persuada. La compétition avait déjà commencé.

– Triple lance de foudre ! cria-t-elle tout à coup.

Avec un léger sourire au visage, son cri fit sursauter tous ceux qui se tenaient à ses côtés. C’était dans cet endroit où le gibier était si abondant qu’elle parviendrait à leur prouver à tous sa véritable valeur ! Comme son cœur qui s’emballait, sa magie s’exprimait à chaque seconde de manière plus sauvage. Une légende était née.

Dans le même temps, une autre, qui se moquait bien de toutes ces histoires de rivalité, riait aux éclats en voyant le drame qui se jouait. Bien sûr, ce n’était pas qu’il se réjouissait de la mort de tous ces gens et de la destruction qui s’étendait. Non, ce qui le faisait rire, c’était que les anges s’étaient une nouvelle fois trompés.

– En temps normal, les invasions ça se déclenche aussi souvent que ça ? provoqua-t-il une nouvelle fois.

– Contente-toi d’accepter la quête… souffla Herta.

Lita, habituellement si joviale, tirait, elle aussi, une mine à faire peur à un mort. Leurs halos divins les avaient immédiatement prévenues qu’une invasion était en cours, mais Yu Ilhan devait terminer le donjon avant de pouvoir en sortir, sans quoi déclencherait-il lui-même une invasion. Celle-ci serait de surcroît beaucoup plus grave, étant donné qu’il y restait toujours des monstres de troisième classe capables de se camoufler. Aussi, à peine fut-il dehors qu’il sortit son propulseur de lances.

Atlatl d’Os Lunaire Brutal
Rang : Unique
Puissance d’attaque : 3000
Options :
– Portée de tir augmentée de 50 %.
– Puissance d’attaque et précision augmentées de 40% au clair de lune.
Un propulseur de lance de taille modeste. Le résultat d’un tir dépendra surtout des compétences de son utilisateur.

Il faisait nuit, aussi la pleine lune était-elle de sortie… avec son entretien, la puissance de l’objet avait sensiblement augmenté, aussi n’existait-il pas de meilleur temps pour en déchaîner tout le potentiel destructif. Il se mit en position et arma une lance.

– Je veux une des récompenses de quête en avance, prévint-il.

– Je suppose qu’on peut bien faire ça pour toi, vu que tu vas t’en sortir. Qu’est-ce que tu veux ? l’interrogea Herta.

– Deux options pour la besace. D’abord, une extension de mon espace dimensionnel, et ensuite…

Il tira, et la lance partit en sifflant, comme prête à déchirer la Lune elle-même. Deux monstres volants qui se chamaillaient les morceaux les plus juteux d’un homme à la forte corpulence furent ainsi embrochés.

Vous avez obtenu 540 857 points d’expérience.
Aile de fer (niveau 66) ajoutée aux archives.
Vous avez obtenu 514 334 points d’expérience.

 

– Le suspens va me tuer. Ensuite ? lui rappela Herta.

– La capacité de récupérer des objets à distance, répondit-il enfin.

Il pourrait ainsi récupérer ses lances et collecter les monstres du même temps !

– Tu as une imagination terrifiante, Ilhan… s’inquiéta Herta.

– Ça veut dire quoi, ça ? Vous ne pouvez pas le faire ?

L’atlatl déclencha une nouvelle fois son mécanisme et fit s’effondrer deux nouvelles ailes d’argent. Au sol, quelques initiés se surprirent de voir qu’une petite fille venait juste d’être sauvée par une lance sortit de Dieu seul savait où.

– Non, aucune inquiétude. Même si on doit secouer les fondations des cieux, tu vas l’avoir ! déclara Herta.

– Montre-leur de quel bois tu te chauffes ! le motiva à son tour Lita.

Alors, il s’avança sur le champ de bataille, les cheveux légèrement décoiffés par le vent… une véritable scène de massacre allait bientôt se jouer, mais personne n’en vit encore les signes annonciateurs.

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 67
EER Chapitre 69

References   [ + ]

8 Commentaires

  1. Hinomura kid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. PoloZore

    Merci pour le chapitre =)

    Notre mc deviens feignant ^^

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Que ce soit dans des animés ou dans des novels Tokyo prendra toujours cher lors d’une catastrophe.

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com