IATM Chapitre 59

IATM Chapitre 58
IATM Chapitre 60

Salut ! Bon, tout d’abord, bonne année. J’espère qu’elle vous sera agréable et vectrice de plein de trucs positifs. Moi elle commence moyen, je suis en effet officiellement malade depuis hier soir ! Mais bon, heureusement, voici la suite et fin du combat entre Roan et Reil Baker. Ce chapitre a été assez compliqué à traduire, vous m’excuserez si quelques passages s’avèrent épineux. Bonne lecture et à jeudi pour le prochain chapitre !

 

 

Chapitre 59 : Un nouveau départ 2/5

 

Les coups continuèrent à pleuvoir sans interruption, à l’étonnement sans cesse renouvelé de l’audience.

« Ils ont un niveau similaire…»

« Mais non, c’est juste que le Vicomte y va doucement…»

Quoi qu’il en soit réellement de leurs capacités, le combat leur sembla soudain se diriger vers sa fin. Reil Baker, après avoir évité un coup, se tordit comme un arc et s’apprêtait à cingler les flancs de Roan. Son attaque était étrange, très éloignée des pratiques militaires : Reil s’était en effet appuyé d’une main sur le sol pour l’atteindre. Cependant, Roan réagit aussitôt en faisant un bond de côté, faisant rater l’assaut. Il en profita pour frapper son bâton du talon, bloquant les mains de Reil Baker, tandis qu’il releva son arme afin de le frapper en plein menton.

Putain, il est vraiment bon ce Roan…

Le bâton de Roan manqua de le toucher de très peu, caressant à peine l’arrête de son nez. Il avait en effet eu le temps de se reculer et en profita pour récupérer son propre bâton. Pas à un seul moment il ne fronça les sourcils ou parut être dans l’urgence.

Reil Baker… L’avoir vu à l’œuvre et le combattre sont deux choses totalement différentes. C’est ce jour là que j’ai vu le vrai visage de Pierce, celui que je n’arrivais pas à voir avant. Nous étions trop proches…

Il avait deux années durant pris soin du jeune et timide Pierce, mais cette confrontation les avaient à tout jamais séparés.

Quand nous nous revîmes enfin, il était devenu Lieutenant-colonel alors que je n’étais encore qu’un simple lancier… Je ne pourrai jamais oublier ça.

Le moment était toutefois mal choisi pour se prélasser en se remémorant le passé. Reil Baker continuait à attaquer sans lui laisser une seule seconde de répit. Il ne pouvait pas se servir du mana devant tout le monde, mais la larme de Kalian lui permettait de s’en tirer à bon compte.

Roan commença alors à déplacer son arme de gauche à droite, observant des mouvements amples.

C’est donc ça, la technique de Roan… C’est assez différent de ce que m’a montré Pierce. En deux mois seulement d’entraînement, ça n’a rien d’étonnant.

Roan, lui, avait eu tout son temps pour pousser sa maîtrise de cette technique. Ses mouvements visaient tantôt les bras, tantôt les jambes, ou encore les articulations… Reil commença à grincer des dents, son adversaire étant bien plus précis qu’il ne l’avait pensé.

Il est temps d’en finir. Désolé, Roan.

Reil chargea tout à coup. Sa posture et sa façon d’attaquer se faisaient désormais bien plus offensives. Les armes des deux hommes commencèrent à s’entrechoquer violemment, au détriment de la paume de leurs mains qui devaient en assumer le choc. Roan soupira.

Ça doit faire 40 coups, maintenant. Plus que dix… Peu importe ce que je change au futur, certains éléments se reproduiront toujours. Ce combat comme celui de la forêt de Int en font partie. L’ennemi était différent, mais l’orc qui s’était effondré sur une branche ne laissait aucun doute. C’était bien le même.

S’il voyait comme un avantage sa connaissance des événements futurs, un doute commença à le tarauder.

Si je ne peux pas changer certains éléments… Peut-être que je ne pourrai pas non plus changer les résultats ? Qu’adviendra-t-il, alors ?

Peut-être tout restait-il finalement préconçu ? Allait-il à nouveau mourir sur le champ de bataille ?

Non… Tout a changé. Le futur a changé à Prely, à Slen. Ces événements ne faisaient même pas partie de ma vie. Si je vois juste, les choses vont se jouer différemment même si je retrouve quelques éléments communs. C’est pour ça que je dois t’affronter, Reil. Je dois savoir ce qu’il en est réellement.

Le commencement du combat contre Reil Baker avait suivi rigoureusement le même rituel, mais allait-il pouvoir en changer le cours ? S’il y parvenait, il n’aurait plus rien à craindre du futur.

Je ne peux pas seulement me reposer sur mes souvenirs. Je dois briser tout ce qui est déjà préconçu, sinon je mourrai à nouveau…

Soudain, Reil fit une attaque droit sur lui, qu’il parvint difficilement à parer, reculant de deux pas en arrière.

« Bien joué, Roan. C’était intéressant comme combat. Essaie de bloquer la prochaine attaque…» lui dit Reil Baker.

L’étau se resserrait. Pierce lui-même avait entendu ces paroles qui avaient marqué sa défaite.

Je vais parer, et je parerai toutes les autres. Le futur m’appartient !

Roan ouvrit soudain les yeux avec une intensité nouvelle. Tout devint plus lent autour de lui. L’arme s’apprêtait à fondre sur lui, comme si elle allait le frapper en plein dans l’estomac. Roan se fit alors tourner légèrement, mais la lance de bois changea tout à coup de direction pour lui cingler la cuisse.

Putain !

Roan le chargea tout à coup pour éviter de finir blessé. L’arme de Reil Baker lui frôla la cuisse, mais elle partait déjà dans une nouvelle direction, se redressant à toute vitesse. Elle ploya légèrement sous l’influence de la pression exercée tout en se dirigeant cette fois sur les côtés. C’était les côtes qu’elle visait réellement.

Plus vite Roan, plus vite !

Il se tourna à nouveau et s’approcha de Reil, dont l’expression semblait assez perplexe. Il atteint finalement son dos et s’apprêtait à le frapper d’un coup de pied à la cheville.

C’est terminé, Reil !

Roan eut un sourire. Il avait gagné.

À moins que…

C’est impossible !

Le pied de Roan ne rencontra que du vide. Reil Baker avait déjà changé de position.

C’est impossible qu’il ait réagi aussi vite…

Il sentit alors une douleur en aiguille dans les yeux, sans doute du fait de son utilisation trop intensive de la larme de Kalian. Roan frappa cette fois de son bâton vers son dos. Doucement mais sûrement, elle s’en approchait. Lorsqu’enfin Reil fut frappé, il ferma les yeux. Le temps reprit son cours normal.

Reil Baker fit alors un saut pour se distancier de Roan. Il fronçait les sourcils.

Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Il avait fait en sorte de ne pas laisser deviner la moindre intention à son jeune adversaire. C’était l’une de ses propres techniques, que Roan aurait en principe dû tenter de parer lorsqu’elle s’apprêtait à le toucher à la cuisse. Il aurait dû tomber à la prochaine phase, mais tel n’avait pas été le cas. Bien au contraire, Roan s’était rapproché de lui, ne lui laissant qu’une demi-seconde pour sauter.

Puis il m’a frappé… En combat réel, il m’aurait tué. Je n’arrive pas à savoir ce qu’il cache…

Sa dernière attaque avait ruiné toutes ses estimations. Il était bien plus puissant qu’il ne l’avait pensé.

« Bien joué, Roan. Essaie de parer ma proch…»

Reil Baker s’interrompit en voyant Roan charger vers lui à la vitesse d’une flèche. Tout était désormais nouveau.

C’est une première étape, mais ce n’est pas suffisant ! Affronte-moi, Vicomte !

De nouveaux coups furent échangés, alternant entre la défense et l’offense. Io Lancephil lui-même n’en revenait pas. Il n’était d’ailleurs pas le seul.

Voir le Vicomte Reil Baker à l’œuvre est toujours un formidable spectacle. Mais ce jeune lancier… Il est incroyable.

Il eut un sourire.

Il honorera l’héritage du Vicomte. S’il prend soin de lui, il deviendra un grand chef.

Le combat commençait à perdre son statut amical. Les coups étaient de plus en plus violents, aussi la tension atteint-elle son paroxysme. Roan en prit conscience lui-même et serra sa lance plus fortement encore.

Il est temps de mettre fin au combat.

Il s’apprêtait à déployer la technique qui avait vaincu Violin, la septième attaque de sa propre technique. Il prit une grande inspiration et faucha l’air largement sur les côtés. Reil Baker était perdu, ne sachant plus ce qu’il désirait viser. Il eut un sourire et décida de parer du côté gauche en projetant sa lance de ce côté. Toutefois, l’arme de Roan vint aussitôt le frapper du côté droit.

Incroyable ! Il est incroyable ce gosse !

Reil Baker s’ôta tout à coup de là en reculant.

Hmpf. Il va finir par me casser quelque chose…

La douleur commençait à devenir trop forte. Il ne pouvait plus espérer résister à un nouvel assaut…

Roan, je suis désolé mais tu ne me laisses plus le choix.

Reil Baker se concentra. Une sensation douce commença à l’envahir… Et il frappa la lance qui pourtant évoluait à toute vitesse vers lui. L’arme de Roan fut brisée sous l’impact.

« Hmpf !» cria-t-il.

Le choc fut tellement violent que ses mains commencèrent à le brûler. Il maintint malgré tout le bout de bois qui lui restait entre les mains.

Du mana… C’est donc de là que Reil Baker tire sa véritable force. Que se passerait-il si j’employais la technique de Flamdor ?

La différence entre un être maîtrisant le mana et un individu standard était telle qu’il ne pouvait que mettre sa prodigieuse défense sur ce seul compte. S’il s’y était lui aussi employé, il aurait bien pu le vaincre. Malgré tout, Roan dût laisser le regret l’envahir. Que quiconque apprenne qu’il maîtrisait le mana revenait à prendre le risque de lui ôter les livres de cette prodigieuse technique.

C’est donc terminé…

Roan lâcha la lance de bois, brisé, l’air dégoûté.

« Ah, je suis désolé. C’est donc ma défaite. » lui dit Reil Baker avant, chose surprenante, de s’incliner.

Les soldats venus voir le spectacle n’en revenaient pas.

« Comment ça, il a perdu ?»

« C’est impossible, je l’ai vu de mes yeux, il l’a vaincu !»

C’était pourtant bien Roan qui avait perdu son arme. Io Lancephil et Aaron Tate, à l’inverse, semblaient assez d’accord avec la conclusion du Vicomte.

Il a utilisé du mana contre un simple soldat. C’est normal qu’il ait perdu. Dire qu’il n’a que 18 ans…

À en voir le regard du Comte Lancephil, il semblait déjà dessiner quelques projets pour ce soldat prodigieux.

« Non, c’est moi qui ai… ai…»

Roan, épuisé, allait s’effondrer quand Reil Baker lâcha son arme pour venir le soutenir.

« Mon pauvre, j’y ai été un peu fort. Excuse-moi. » lui dit Reil.

Il lui serra le poignet et ferma les yeux. S’il n’avait aucun signe visible, Roan venait de subir un profond choc interne.

« Non non, ça va…»

Il essaya de se libérer de son étreinte mais n’en avait même plus la force. Roan sentit soudain du mana.

« Oh !» se sidéra Reil Baker.

Il pensait le soigner mais sentit à son tour quelque chose qui lui était bien commun. Il porta ses lèvres au niveau de son oreille et lui chuchota quelque chose.

« Tu es encore plus surprenant que je ne l’avais imaginé, Roan. Rassure-toi, je garderai ton secret. En échange, tu vas devoir tout me raconter. »

Roan lui adressa un léger sourire et hocha de la tête. Il pouvait lui faire confiance. Reil Baker continua alors de lui insuffler du mana. La surprise le saisit à nouveau.

Il est en train de l’accumuler… Décidément, plus je te découvre, plus tu m’intéresses.

Reil Baker le regarda droit dans les yeux. Oh, comme à son contact, les choses risquaient bien de devenir intéressantes…

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

IATM Chapitre 58
IATM Chapitre 60

15 Commentaires

  1. Liengo

    Merci beaucoup !

    Répondre
  2. Akasha

    Génial !
    Merci beaucoup, bonne année et surtout meilleurs veux !!!

    Répondre
  3. Gilgamesh

    Super chapitre, vivement la suite. Et bonne année 🙂

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Tokaï

    Merci pour le chapitre et bonne année !

    Répondre
  6. thePower

    Merci
    Bonne année et bonne santé en espérant qu’elle s’améliore !!

    Répondre
  7. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  8. narcx

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. ManaMana

    C’est moi ou la dernière scène peut être mal interprété.
    « Oh… Roan, accepte ton mon mana… ohhhhh »

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  11. Darkaito

    Merci pour le chapitre et bonne année!!!

    Répondre
  12. mike

    merci pour ce chapitre et ce ln en général 🙂 et bonne année à toi et pour la santé même si ça commence mal je te la souhaite bonne aussi ^^

    Répondre
  13. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Et que 2018 vous soit favorable à tous et à toutes.

    Répondre
  14. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Conan

    Merci pour le chapitre et bonne année!!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com