LVL1S : Chapitre 131

LVL1S : Chapitre 130
LVL1S : Chapitre 132

Chapitre 131

 

« Oh et puis… Ce qui est fait est fait, n’est-ce pas ? Ce n’est pas comme si j’allais revenir en arrière maintenant. »

Je soupirai tout en observant l’horizon avant de tourner la tête pour remarquer les sous-fifres d’Abaddon apparus tels des monstres colorés et se rassemblant près de la porte du Jugement Dernier. Tous les pièges que j’avais créés avec Lena étaient perdus depuis longtemps et tous ces monstres étaient figés là, robots immobiles dans l’immensité du temps, comme s’ils n’étaient plus opérationnels après avoir perdu leur source de puissance. Comme j’approchai d’eux, ils s’écrièrent à l’unisson.

« Nous attendons les ordres du Maître ! »

« Merde, vous êtes trop bruyants d’un seul coup ! Désormais, toi, là. Tu es le seul à m’adresser la parole. Ok ? »

Je désignai le premier malheureux qui me tomba sous le doigt. C’était un demi-dragon qui se trouvait devant moi.

« Quel est ton nom ? »

« …Tron ? »

« Hein ? Tu n’en es pas sûr ? Tu t’appelles juste Tron ? »

« Oui… Abaddon m’a nommé ainsi, une fois. »

Hmmm… Il ne serait pas Metatron, quand même ?

« Je m’appelle Ortho-Tron. Metatron est toujours dans l’espace dans lequel Abaddon était piégée avant de vous rencontrer. »

« Quoi… Attends, tu peux lire mes pensées, toi aussi ? »

« Nous partageons tous une partie des pouvoirs d’Abaddon, notre créatrice. J’ai été nommé Ortho-Tron parce que j’ai reçu beaucoup de pouvoir, je suis le plus puissant parmi nous. »

« Attends… Ortho, Meta… Ne me dis pas qu’il y a un Para-Tron, aussi ?! »

Ortho-Tron répondit tout en me montrant une créature aux allures de tortue affublée d’une épaisse carapace.

Avant de m’en rendre compte, ma main était posée sur mon front et mes yeux, geste typique d’un type désabusé.

Donc on dirait que Metatron est déjà en vie. Merde !

« Meta-Tron a reçu une toute petite partie des pouvoirs d’Abaddon mais il s’agit d’un pouvoir unique au regard du temps et de l’espace. Parmi nous autres Trons, personne ne peut le vaincre. »

« Je vois. Et toi, peux-tu retourner dans ce vide spatial dans lequel vous étiez piégés ? »

« C’est impossible sans posséder la puissance totale d’Abaddon. »

« Et Metatron ? Peut-il choisir de revenir ici ? »

« Il a reçu un total de cinq capacité d’Abaddon. L’une d’elles lui permet en effet de traverser la porte lorsqu’il le désire. »

« Quoi ? Mais il serait alors également sous mes ordres, n’est-ce pas ? »

« Meta-Tron est unique. Abaddon l’a souhaité ainsi. Il n’est sous le commandement de personne. »

« Argh… C’est dérangeant. Pour autant que je m’en rappelle, Metatron était un électron libre. »

« Ne vous inquiétez pas. Meta-Tron est toujours lié au vœu d’Abaddon. »

« Est-il un sous-fifre loyal ? »

« Je ne comprends pas de quoi vous parlez. »

« Ah. On dirait que vous ne pouvez pas comprendre une chose qui ne fait pas partie de votre vocabulaire. »

Je grommelai en tentant de réorganiser mes pensées.

Metatron serait définitivement une menace plus tard mais je n’avais aucun moyen de le gérer actuellement. Et puis, même si je pouvais l’attraper, je ne pouvais rien lui faire au risque d’altérer complètement le futur.

« Et vous ? »

« Nous suivons les ordres de notre Maître. Nous avons reçu les pouvoirs nécessaires à la destruction de l’univers. »

« Ah, à propos de ça, ce n’est plus la peine. »

« Nous ne pouvons pas simplement abandonner. De même que l’on meurt lorsque l’on cesse de vivre, nous disparaîtrions si nous cessions notre œuvre de destruction. Nous ne pouvons entreprendre d’actions contraires à notre existence même. »

« Quoi ? Pourquoi ne suivez-vous pas mes ordres à la lettre ? Abaddon ne vous a-t-elle pas dit de vous plier au moindre de mes caprices ? »

« Abaddon est notre créatrice et nous sommes ses destructeurs. Nous sommes liés au vœu originel d’Abaddon. »

« Bien, bien… Allez-y et détruisez, alors. La destruction… Je commence à en avoir sérieusement marre de ce mot. »

Après un jour complet à me triturer les méninges, je finis par trouver une solution afin de les tenir occupés.

« Vous êtes uniquement capables de détruire, n’est-ce pas ? »

« Oui, nous sommes la destruction incarnée. »

« Ok, ok. Alors je vais créer une chose que vous pourrez détruire pour l’éternité. »

« Oui ! »

Étrangement, mes paroles ont eu l’air de lui faire un plaisir immense.

« Créons une créature immortelle qui va pouvoir les tenir occupés pour toujours. Je vais fournir les matériaux. »

« Pour toujours ? »

« Ouaip. »

« Hmm… C’est un excellent sujet de recherche, un mélange de régénération et d’inconscience placide ? Et la source d’énergie ? »

« Je vais fournir de l’antimatière et des pierres magiques. Il devra être capable de recycler les parties utilisées afin de… »

« Alors il doit pouvoir se régénérer grâce aux matériaux à proximité, n’est-ce pas ? »

« Oui. »

« Il doit pouvoir évoluer et prospérer dans n’importe quel environnement. »

« Exactement. »

« Ok, laisse-moi travailler sur les schémas et je reviens te voir d’ici quelques heures. »

« Parfait. »

Après en avoir discuté avec Lena, je retournai près d’Ortho-Tron.

« Comment procédez-vous afin de détruire ? »

« Nous avons chacun reçu une partie du pouvoir d’Abaddon. »

« Alors fais-moi la liste de tous les pouvoirs que vous possédez. »

Tandis que Lena était occupée avec la création des schémas, de mon côté, je reçus la liste de tout ce qu’ils savaient faire.

« Ouah… C’est comme une liste exhaustive de tous les sorts existant dans l’univers. »

« C’est le pouvoir d’Abaddon, Maître. »

« Pouvez-vous transmettre votre pouvoir à d’autres ? »

« C’est possible. Mais cela dépendrait du réceptacle et de sa capacité à manier cette puissance. »

« Ok, c’est tout pour l’instant. »

Pour le moment, le plan était simple. Il fallait que je crée un adversaire adaptable et que je puisse lui apporter une balance telle qu’il serait capable de survivre pour l’éternité. Ce serait certainement une meilleure alternative que la destruction de l’univers.

« Johra ? C’est prêt. »

« Ok, laisse-moi voir. »

« Je vais le projeter directement dans ton œil. »

Peu après, un schéma complexe apparut dans mon champ de vision, me coupant le souffle pour de bon.

Auparavant, je n’aurais pas été capable de comprendre un centième d’un schéma aussi compliqué. Pourtant, après être devenu le dieu de la création, mes capacités de visualisation avaient bondi par monts et par vaux.

« Quoi… Alors c’est cet arbre… »

« Si l’on considère une créature sans conscience, cette plante arrive en tête. »

« Ah, je vois. Alors, au bout du compte, je suis également responsable de la création de l’Arbre du Monde ? »

Je ne pus m’empêcher de soupirer amèrement. Décidément, j’avais l’impression que tout ce que je pouvais faire ne parvenait qu’à mener à une seule et même réalité : j’avais créé tout ce qui avait existé dans ma vie. Dans mes vies.

Oui, Lena avait donné naissance au schéma de l’Arbre du Monde, Yggdrasil. Une plante capable de grandir dans l’espace de manière illimitée en puisant dans les ressources du monde afin de se nourrir.

Tel était ce que les Trons allaient devoir détruire indéfiniment.

« Merde. »

« Que se passe-t-il, Johra ? Tu ne l’aimes pas ? »

« Ce n’est rien, je suis simplement furieux contre moi-même. »

« Parce que… À cause de la nature de cet arbre ? »

« En quelque sorte. Donc… Cet arbre sera capable de contenir les pouvoirs de destruction ? Tu es sûre de toi ? »

« Afin d’améliorer les capacités défensives dont il dispose, il puisera ce dont il a besoin dans l’univers. Non, en réalité, il se nourrira au travers des univers. Puis il créera le nectar, ce fameux nectar dont tu se souviens… Tout est fait pour que la réalité soit en adéquation avec ton futur, afin d’éviter toute interférence qui risquerait d’affecter… »

« Ok, ok. »

En combattant pour le nectar du monde, une créature pouvait s’améliorer et augmenter sa propre puissance. Tout ça faisait partie du plan de Lena mais je me sentais au plus mal, sachant que j’avais été le responsable de la création de l’arbre. J’étais d’ores et déjà responsable pour tout le sang qui allait être versé à l’avenir dans la quête du nectar.

« Ok, on le fait. »

Pendant quatre jours, je suivis à la lettre les instructions de Lena tandis que je créais le plan de construction de la graine. Une fois complète, je la déposai dans une formation magique de trois mètres de large alimentée par les plus grosses pierres magiques que j’avais créées jusqu’alors. Cette formation était également prévue pour suivre la croissance de l’arbre afin de ne pas être laissée derrière.

« Ce devrait être presque bon. »

Et comme je terminai de placer les dernières pierres magiques de plus de deux fois ma taille, la graine se mit à germer devant mes yeux, à une vitesse dépassant l’entendement. Nous étions dans un désert aride et pourtant…

« Maître ? Est-ce ce que nous devons détruire ? Pouvons-nous détruire cette chose ? »

« Oui. Vous pouvez vous en donner à cœur joie pour toujours. Tentez de détruire cet arbre autant que vous le souhaitez mais ne chassez pas les créatures qui tentent de récolter son nectar. Jamais, en aucun cas. »

« Je comprends. Nous nous concentrerons alors sur cet arbre. Puisqu’il grandit grâce à l’énergie de l’univers, cela me convient : en le détruisant, nous détruisons l’univers et poursuivons notre but. »

« Oui. Mais vous ne pouvez pas le détruire immédiatement. Vous devez d’abord lui donner une chance de grandir un peu. »

« Ok, nous attendrons… »

« Eh, attends ! »

Avant que je puisse en rajouter, le groupe de Trons avait disparu.

« Pfff, ce mec ! Il termine ce qu’il a à dire et se barre sans me laisser répondre ! »

Je me mis à observer Yggdrasil tandis qu’il dépassait déjà une centaine de mètres de hauteur. Mon cœur était déchiré.

« Est-ce que ce monde sera en danger s’il continue à grandir à cette vitesse ? »

« Ne t’inquiète pas, Johra. Il va bientôt atteindre l’espace et se mettre à puiser l’énergie nécessaire tout là-haut. Lorsqu’il sera assez mature, il ira la chercher directement dans plusieurs univers simultanément, afin de ne jamais les épuiser trop profondément et leur laisser le temps de se régénérer. »

« Je vois… Un arbre de plus de cent mètres de haut dans un désert. C’est absurde. »

Je laissai échapper un ricanement macabre tout en imaginant ce qu’allait devenir l’univers maintenant que l’Arbre du Monde avait été planté.

Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 130
LVL1S : Chapitre 132

11 Commentaires

  1. Gunts92

    le chat qui se mange la queau et la tete mon gars

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.
    Sacré paradoxe temporel quand même.

    Répondre
  3. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. RakaRaka (Auteur de l'article)

    Vous aurez bien entendu remarqué que j’ai avancé les publications de cette fin de semaine d’une journée.

    En réalité, j’ai pas fait exprès !

    Je viens de me rendre compte qu’on est vendredi ce matin, et que j’ai déjà terminé la semaine. Ha ha.

    Désolé pour ça 😀

    Répondre
  6. LucKyzZ

    C’est drôle car on sait maintenant d’où vient la plupart des éléments de ce monde mais il reste quand même une questions ma foi sûrement inutile que je me pose :

    Valenor quand elle rencontre Jhora, elle lui dit ne pas avoir connue un telle adversaire depuis “20ans”, pile poil au moment de son troisieme “Reset” mais il n’a jamais vu Valenor quand il est humain ?

    (Ou alors c juste que 20ans auparavant il y avait un être qu’il lui a tenu tete maisca serait sacrément con).

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      On en apprendra sans doute plus, plus tard ? 🙂

      Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Hinomurakid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com