LVL1S : Chapitre 65

LVL1S : Chapitre 64
LVL1S : Chapitre 66

Chapitre 65

 

« Donne-moi les droits d’administrateur. »

« Tu veux devenir administrateur ? »

« Oui. Si tu accordes ces droits à mon corps principal, je t’aiderai. »

« Ok, ce ne sera pas un problème parce que ma seule raison d’exister concerne la préparation d’un habitat pour la race humaine. »

C’était une réponse étonnamment raisonnable induite par la programmation de Zaira, l’IA. Son programmeur lui avait donné une mission et l’IA n’en avait pas dérogé.

« Le corps de Johra est juste dehors, n’est-ce pas ? »

« Oui. »

* Shuu Wong *

Un petit pilier s’éleva du sol et à l’intérieur de celui-ci se trouvait une petite télécommande.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Quiconque sera en possession de cet appareil recevra les droits d’administrateur aussitôt que l’avenir de l’humanité aura été assuré. »

« Hm… Tu ne me fais toujours pas confiance ? »

« C’est uniquement dû à mes paramètres. Aucun privilège administrateur n’est possible tant que l’humanité n’est pas restaurée. »

Le créateur de Zaira s’était assuré que l’avenir de l’humanité était une priorité absolue.

« Bon, on dirait que je n’ai pas trop le choix. Alors c’est ce truc ? »

« Exact. Aussitôt ma mission terminée, je te donnerai les droits. »

« Ok, j’en suis. »

« Peux-tu créer plus de cette énergie ? »

« Oui, je peux donner naissance à de l’antimatière, mais la quantité est limitée et j’ai besoin de temps pour recharger. »

« Bien. Dans ce cas, nous allons nous occuper de trouver une méthode afin d’extraire de l’énergie de cette antimatière. »

« Attends une seconde, comment fais-tu actuellement pour produire de l’énergie ? »

« Grâce à la fission nucléaire, bien sûr. »

« La technologie n’a pas évolué au-delà ? »

« Bien que nous ayons réussi à utiliser la fusion au travers du plasma, nous étions incapables de la stabiliser. Les générateurs de Gamma sont le pinacle de la technologie humaine et permettent aux installation de rester fonctionnelles pour un temps incroyablement long. »

Le futur duquel j’avais rêvé lors de mes jours d’école était devenu une réalité. Je devais d’ailleurs dire que l’IA mise à part, j’étais vraiment déçu.

« Bon, ok. Alors commençons par créer un container capable de stocker l’antimatière. »

« Nous devons en premier lieu établir un espace exempt de matière dans lequel nous pouvons conserver du plasma. Je pense qu’en utilisant des électro-aimants, nous pouvons le guider en toute sécurité et le stocker dans ce vide. Je vais devoir effectuer des tests durant les deux prochains jours afin de m’en assurer. »

« Compris. Pendant ce temps, je vais ramener mon corps dans Gamma alors prépare ce qu’il faut, s’il te plait. »

« Je vais ouvrir l’entrée. »

Ordonnant à mes Liches de transporter mon corps jusqu’à ma chambre personnelle pour ensuite les installer elles-mêmes dans la pièce d’à côté. Je m’allongeai alors auprès de mon corps.

« Finalement, un lit. Contrairement à tout ce design futuriste, il est plutôt confortable. »

J’étais là, allongé, et je mettais mes pensées en ordre.

« Pourrais-je peut-être sauver Noradriana, maintenant ? »

C’était la première chose qui m’était venue à l’esprit. J’étais revenue sur Terre grâce à elle alors j’étais certain que j’allais avoir besoin d’elle pour rentrer.

« Zaira, est-ce que tu m’entends ? »

« Bien sûr, Johra. »

« Il y a quelque chose dehors que j’aimerais rapatrier. Serait-ce possible ? »

« Nous avons les drones. »

« Erm… C’est un peu gros. »

« Ils peuvent transporter jusqu’à 2 000 tonnes. Tu as des coordonnées ? »

« Je ne suis pas certain du temps que j’ai passé à marcher avant d’arriver ici. Peut-être que si tu suis mes traces de pas… »

« J’ai déjà tracé ta position initiale. Tu parles de ce corps de dinosaure ? »

« Tu m’as déjà pisté ? Bon, je suppose que c’est fair-play. Tu es une IA, après tout. Alors, quel est son statut ? »

« Le corps a été congelé à cause du froid extrême. Il a sans doute été détruit au niveau moléculaire à cause de la congélation des liquides corporels. »

« Pas de problème, ramène ça. Combien de temps ? »

« Le corps est à 2 000 kilomètres, on peut donc s’attendre à le voir arriver à Gamma dans les 90 heures. »

« Bien. Préviens-moi une fois qu’il sera là. »

« Ok. J’envoie les drones. »

« Hmm… Serait-ce possible de la ressusciter, dans son état ? »

À Necropolis, au-delà de quatre jours après la mort, la résurrection ne pouvait plus être menée. Et en vérité, même à quatre jours, l’échec était probable. Même en faisant revenir un corps à la vie, il perdait tous ses souvenirs.

Si elle perd la mémoire alors il n’y a aucun intérêt… C’est déjà bien trop long.

Lorsque j’avais ouvert les yeux sur Terre juste avant sa mort, ma magie de création était bloquée et je n’avais pas assez de mana pour pratiquer le chant de résurrection. Si seulement j’avais pu la sauver à ce moment, les choses auraient été différentes, bien plus faciles.

Non, je dois cesser de tergiverser avec des ‘si’ et me concentrer sur ce que j’ai à faire. Je dois en quelque sorte sauver l’humanité, Noradriana peut rester morte un jour de plus.

Je sentais qu’il était de ma responsabilité de sauver l’humanité, quelque part. Tout ça parce que j’en avais le pouvoir et que c’était tout ce qu’il restait de l’espèce qui m’avait vu naître. Même si Zaira n’avais pas su se montrer aussi cool, j’aurais tout de même choisi de l’aider.

« Huh… Présenter ça comme ça… On parle vraiment des tous derniers humains ? L’humanité est en péril… »

En tant qu’enfant, j’avais rêvé d’une humanité repoussant les frontières de la technologie pour atteindre de nouvelles dimensions en matière de voyage spatial et d’exploration de l’univers. Cependant, la réalité était comme une lame sous la gorge de mes rêves.

« Merde, n’y a-t-il vraiment aucun dieu ici ? »

S’il y avait eu un dieu, avec le nombre de personnes qui l’adoraient, ne les aurait-il pas sauvés de toutes ces souffrances ? Dans l’autre monde, les gens communiquaient avec les dieux, qui les aidaient en retour. S’il y avait eu un dieu sur Terre, n’aurait-il pas agi de la même façon ?

D’un autre côté, il était confortable de penser qu’il n’y avait pas de dieu sur Terre ; au vu de mon passif avec les dieux, il valait mieux.

« Peux-tu m’en dire plus sur la façon dont l’humanité s’est éteinte ? »

« Comme je l’ai déjà dit, l’augmentation de la température a modifié la composition de l’atmosphère. Moins d’oxygène, plus de dioxyde de carbone et de méthane. Ce changement a alors bloqué la plupart des rayons solaires, ce qui a mené la Terre a un âge de glace permanent et la mort de toutes les créatures vivantes. »

« Oui, mais pourquoi ? »

« La cause réelle est inconnue. Il se pourrait même que ce soit la combinaison de plusieurs facteurs, comme l’augmentation de l’activité volcanique associée à un astéroïde entrant dans l’atmosphère. Même si les humains ont tenté de résoudre ce problème, ils ont manqué de temps. »

Je me sentais un peu étrange face aux explications de Zaira.

« Mais il y a toujours eu de l’activité volcanique sur Terre, et pourquoi un astéroïde, tout à coup… »

« Tout est question d’intensité et de timing. 70% des volcans de la Terre sont entrés en activité simultanément tandis que nous cherchions à intercepter un astéroïde en provenance de la ceinture de Kuiper.

« Comment ça ? Quelle était la probabilité que ça arrive ?! »

« En se basant sur les phénomènes observés, moins de 0.001 yoctopourcent. »

« Yocto ? »

« 10 puissance moins 24. Le pourcentage de chance que ça arrive était de 10 puissance moins 29. »

« Et c’est arrivé naturellement ? C’est difficile à croire. »

« Nous avons été incapables de prouver toute intervention extérieure. »

« Bien sûr, c’est pour ça que tu dis que la raison est inconnue. »

« En effet. »

« Peut-être que la restauration de l’humanité ne pourra prendre place qu’après avoir résolu ce mystère. Après tout, que ferons-nous si nous y arrivons et que ça se produit à nouveau ? »

« Ton raisonnement est logique. »

« Bien. Alors après avoir réglé le problème de la source d’énergie, nous allons nous pencher sur la cause originelle de tout ça. »

« Je vais le lister comme étant une priorité. Les préparations sur la cuve de plasma sont terminées, désires-tu l’utiliser tout de suite ? »

« Je ne sais pas où c’est. »

« Suis les lumières au sol, je te guiderai. »

Avec l’aide de Zaira qui m’éclairait le chemin, je fus à même d’arriver devant une grande cuve entre de gigantesques aimants, qui me faisaient penser à des tripes de monstres.

« C’est ça ? »

« C’est ça. »

« Et il est possible de stocker de l’antimatière dedans ? »

« J’ai effectué des tests préliminaires et je pense que ça va fonctionner, en effet. Si tu te rends simplement de l’autre côté, tu pourras voir une ouverture dans laquelle tu pourras insérer de l’antimatière. Quel genre de particule vas-tu créer ? »

« Un positron. »

« Ok. »

Je me rendis vers la fameuse vitre et ignora l’ouverture. Je me contentai de diriger la création de matière vers l’intérieur du container directement.

* Unwoo-woo— ! *

On aurait dit qu’un ventilateur fonctionnait trop intensément tandis que les électroaimants entraient en activité.

« Est-ce que ça a fonctionné ? »

« Le stockage est un succès. Maintenant, nous avons simplement besoin de trouver un moyen de maîtriser cette énergie brute. Peut-être qu’avec quelques modifications sur le réacteur, ça pourrait fonctionner. »

« Bien. Tiens-moi au courant. »

« Je vais commencer de ce pas. J’ai également rallumé les lumières pour ne pas que tu te perdes. »

« Pas besoin. Y a-t-il un endroit comme une bibliothèque dans lequel je pourrais avoir accès à des archives ? »

« Il y a effectivement une salle d’archives étendues. »

« Alors guide-moi, s’il te plait. »

Les lumières s’éteignirent et se rallumèrent dans une autre direction.

« Hmm… C’est un hologramme ? »

En arrivant dans la salle en question, je vis apparaître une grande projection dans les airs. Ça avait l’air vraiment réel sauf que je pouvais voir qu’il ne reflétait pas la lumière ambiante.

« C’est en effet un hologramme, tu peux l’utiliser pour afficher ce que tu as sélectionné. »

« Bon, essayons… »

Je savais déjà ce que je cherchais.

« 20 juillet 2016. Morts et cas de disparitions à Séoul, Corée. »

« Un accident tragique |…| |…| |…| est tombé dans une bouche d’égout de plus de cinq mètres de profondeur dans le parc Xuxuan Dong. Le manager du parc l’ouvrait régulièrement pendant les périodes de maintenance… »

Je fus capable de confirmer avec une certitude absolue qu’il s’agissait bien de la même Terre que celle sur laquelle j’étais né.

« Bien ! Et le résultat ? »

« Cet évènement a été enregistré comme étant une disparition. Le corps n’a mystérieusement pas été retrouvé. »

« Hmm… Corps disparu. Alors personne ne l’a vu disparaître ? »

« Correct. »

« Ai-je un moyen de retrouver les enregistrements de sa famille ? »

« Retrace son assurance-maladie ou ses impôts et tu pourras retrouver les informations sur ses parents. »

« Et qu’est-il arrivé après la disparition ? »

« Un divorce et deux certificats de décès. »

« Ah, ok. C’est assez. »

Bien entendu qu’ils étaient morts. Après 120 000 ans, pourquoi aurais-je espéré qu’il en soit autrement ? Mais l’entendre de la sorte était comme un immense poids qui me tombait dessus d’un seul coup.

« Je ne les reverrai jamais. Un divorce… À cause de moi ? »

Peut-être qu’il aurait été plus sage de ne pas chercher. Après tout, ça ne changeait plus rien de savoir ce qui leur était arrivé. J’espérais juste, quelque part au fond de moi, qu’ils avaient pu vivre une vie heureuse malgré ma mort.

« Quel est ton rapport avec eux ? »

« Tu n’as pas besoin de le savoir. Maintenant, montre-moi des données concernant la construction de Gamma. »

J’étais curieux de savoir qui avait mis en place un plan pareil.

« Ce dossier possède tout ce que tu cherches. »

Un dossier en trois dimensions apparut devant moi. Je me mis à rire parce que c’était une version tridimensionnelle d’un ancien système d’exploitation fenêtré avec lequel j’étais familier 120 000 ans auparavant.

« Comment je sélectionne quoi que ce soit ? Il n’y a pas de souris… »

« Avec tes doigts, simplement. »

« Oh ? »

J’attrapai le dossier et en sortis un fichier. Après l’avoir lu, je recommençai du début pour m’assurer de ce que j’avais lu.

« C’est un fichier à propos de Gnoss ? »

« Exact. Il était l’architecte du projet Gamma. »

« Tu as un enregistrement de sa voix, par hasard ? »

« Il y a un total de 3 382 enregistrements. Lequel désires-tu écouter ? »

« Peu importe. »

« Chichickcrrr commençons le projet Gamma pour nous assurer de l’avenir de l’humanité. Aujourd’hui, nous sommes le… Hm, j’ai oublié la date. Eh, toi, quel jour sommes-nous ? »

« Assez. »

C’était définitivement sa voix.

Pourquoi a-t-il créé cet endroit ? Est-ce réellement une coïncidence s’ils ont la même voix et le même nom ? Il ne peut pas être quelqu’un d’autre, quand même…

« Gnoss est-il également en sommeil cryogénique ? »

« Le Dr. Gnoss a disparu durant les dernières années du projet. »

« Disparu ? Tu ne l’as jamais revu ? »

« Exact. C’était un sacré choc à ce moment parce que le projet était ultimement important. Chaque pays avait investi jusqu’à la moindre ressource afin de le localiser mais il n’a jamais été retrouvé. »

Hmm… Alors Gnoss était humain comme moi, et il est né sur Terre, lui aussi ? Il faut dire que ça a un certain sens. Étions-nous simplement dans deux univers différents sur deux lignes temporelles différentes ?

Je tentais de voir le verre à moitié plein.

« Comment se passe le transport du corps que j’ai demandé plus tôt ? »

« Nous allons le rapatrier dans 23 minutes. »

« Il est déjà arrivé à Gamma ? »

« Oui, je suis actuellement en train de… »

« Tu aurais dû me le dire immédiatement ! Cesse ce que tu fais et conduis-moi immédiatement ! »

« Le stockage a été annulé, si tu veux bien suivre les lumières au sol. »

Je courus au travers de couloirs labyrinthiques, guidé par une série de lumières jusqu’à arriver dans un grand hangar. Et devant moi se trouvait le corps géant de Noradriana, à moitié décongelé.

« Ok, Noradriana. Essayons de te faire revenir parmi nous. »

J’utilisai le chant qu’elle m’avait elle-même appris et même si je sentais que le sort avait fonctionné, elle ne revint pas à la vie.

« Bien sûr, ça fait trop longtemps. Je suppose que je n’ai pas d’autre choix… Il faut que j’utilise ma carte maîtresse. »

Utilisant mon dernier emplacement d’identité, je modifiai le chant.

[Le chant de résurrection a été modifié.]

J’espère que ça va faire l’affaire…

Je tentai de l’utiliser une fois de plus et cette fois, son corps se mit à fondre à vue d’œil.

Devrais-je arrêter ça ? Non, si ça ne fonctionne pas, il n’y a pas d’autre moyen quoi qu’il arrive alors je n’ai pas le choix, je continue.

Le temps que je finisse de chanter, son corps avait totalement fondu et au milieu de tout ça brillait une vive lumière.

C’est quoi, ça ? Un effet secondaire ?

Tandis qu’elle disparaissait, je vis un gros œuf vert d’un mètre de diamètre.

« Noradriana est devenu un œuf ? J’espère qu’elle n’a pas perdu la mémoire ou ses capacités. »

Je vérifiai le statut de l’œuf.

« Hmm… C’est elle, en effet… Mais son rang a chuté jusqu’à D. Est-ce un échec ? »

« Johra, d’où vient cet œuf ? Je peux sentir de la vie à l’intérieur. Puis-je l’examiner ? »

« Bien sûr. Mais ne blesse pas la créature à l’intérieur. Peux-tu t’occuper de son éclosion ? »

« Je ne connais pas les conditions de couvée. Mais je peux essayer de créer un environnement artificiel pour y parvenir. »

« Ok, fais ça. »

Les drones arrivèrent et transportèrent l’œuf hors de ma vue.

Serait-il trop difficile de retourner dans l’autre monde immédiatement ? La faire revivre et lui rendre sa toute-puissance ? Merde, je m’en inquièterai plus tard, d’abord, occupons-nous de l’avenir de l’humanité.

Je retournai dans ma chambre, clairement déçu.

« Comme les choses ne fonctionnent pas très bien, devrais-je tenter de demander de l’aide à Gnoss ? Non, il est trop suspect, il faut trouver un autre moyen… »

« Johra ? Tu m’as appelé ? »

Et voilà. Je savais que j’aurais dû me taire. La promesse absolue qu’il avait faite… Au fond de moi, je savais qu’il n’aurait pas d’autre choix que de réapparaitre au moment exact où j’allais prononcer son nom.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 64
LVL1S : Chapitre 66

10 Commentaires

  1. Gunts92Gunts92

    c’est vraiment du délire tout ca mais vivement la suite du délire
    merci

    Répondre
  2. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. rêveur

    Tient mais j’y pense, mais le héros a déjà eu un petit dragon. J’ai zappé comment il avait fini ou c’est un perso oublié de l’auteur ? Un dragon mature aurait pu être une force de frappe supplémentaire pour lui.

    Bref merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Coco

    4 choses à dire :

    – observez cette phrase du fond du cœur : « Pourrais-je peut-être sauver Noradriana, maintenant ? »
    C’était la première chose qui m’étais venue à l’esprit. J’étais revenue sur Terre grâce à elle alors j’étais certain que j’allais avoir besoin d’elle pour rentrer.

    – ensuite pas besoin d’astéroïde pour détruire la Terre. Surprenant qu’en 2300 qq chose les humains ne l’ait pas encore fait

    – et puis il se lamente du peu d’humains qu’il reste. Alors que c’est toute FORME DE VIE qui a disparu hors du projet.

    Pour finir merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Hahaha ! Gros troll à la fin.XD

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Shirosuu

    J’pense que l’auteur a fumer un gros bang quand il a écrit ces chapitres car on peut le dire sa part en couille mdrrr merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com