MWLU : Chapitre 44 Bonus

MWLU : Chapitre 43 Bonus
MWLU : Chapitre 45 Bonus

Et merci à Antoine et Sébastien !
Qui m’ont dit en personne qu’ils ne voulaient pas que je me repose.
Ils veulent que je me tue à la tâche ! (Les enfoirés)

Mais comme c’est pour votre plaisir, on souffre en souriant et on est heureux de faire plaisir !

 


 

〈 44. Un petit pas (2) 〉

 

Le jour du diner promis à Kim Yu-Rin, Sae-Jin plaçait toute sa concentration sur la vérification de sa tenue, allant jusqu’à feuilleter les pages d’un magazine fashion. En fait, son attention n’était rien d’autre qu’un effort pour s’habiller exactement comme ce qu’il voyait…

C’est pas trop mal ?

Etrangement, il avait l’air plus classe qu’il ne le pensait, mais pas parce qu’il avait subi une chirurgie esthétique ou parce qu’il était narcissique.

Peu importe la raison, la taille de sa Forme Humaine avait encore pris 2 cm pour culminer à 1,83 m, et sa carrure actuelle rendait ses vêtements juste parfaits.

Mais c’est vraiment étrange.

Il se gratta le bord de la mâchoire, plus acérée que d’habitude, et se posa des questions. Sa gueule avait l’air d’être passée encore une fois par une phase de léger changements.

C’est presque ce à quoi la version humaine d’une gueule de loup pourrait ressembler…

Wuoooong

Mais le téléphone mit fin à sa réflexion en vibrant sur la table.

[J’arrive bientôt. Où êtes-vous, monsieur Sae-Jin ?]

C’était un message de Kim Yu-Rin, qui avait recommencé à le vouvoyer… ?

Après lui avoir renvoyé une courte réponse, il empocha l’appareil et sortit de chez lui.

 

*

 

Arrivée la première, Kim Yu-Rin attendait Sae-Jin à l’intérieur du restaurant. Comme il lui avait envoyé un message et proposé de commander pour lui parce que tout lui convenait, c’est exactement ce qu’elle fit, quand un appel fit sonner son téléphone.

Elle se demanda si c’était Kim Sae-Jin, mais en regardant l’écran, elle se rendit compte que c’était un homme appelé Chae Young-Ho, un Chevalier Chef de l’équipe 3. Un Chef était l’une des subdivisions du niveau haut chez les Chevaliers, et dénotait la position des plus haut gradés chez les membres de ce niveau.

« …Oh, merde. »

Son front se creusa au moment où elle vit ces trois mots sur son écran.

Chae Young-Ho.

Même si elle était bien plus haut placée que lui, sa carrière à lui s’étendait déjà sur plus de 25 ans en arrière, et n’était pas une personne qu’on pouvait juste traiter n’importe comment.

En plus de ça, ce mec était l’un de ceux qui étaient assez expérimentés pour manier le flot de la conversation pour l’adapter à leur guise. Même s’ils étaient du même Ordre, elle n’aimait vraiment, vraiment, vraiment pas cet homme.

« Allô. »

Elle avait caressé l’idée de l’ignorer, mais au bout du compte, elle répondit tout de même. Il était le genre de personne qui venait et s’incrustait même sans être invité. Il était largement préférable pour elle de terminer l’appel vite fait bien fait, plutôt que de le rencontrer face à face.

- Oh, c’est toi, Yu-Rin. Alors, j’ai entendu. Tu vas rencontrer le dirigeant de la Société, Kim Sae-Jin, c’est ça ?

Elle soupira, aussi fort qu’elle le pouvait.

Même si elle était hiérarchiquement plus élevée que lui, il s’adressait toujours à elle de façon familière et sans aucun respect.

Et si elle s’en montrait insatisfaite, il répétait sans cesse ‘Je te connais depuis que tu as 13 ans…’

Et il avait connu quoi, exactement ? Il avait tenté de la garder sous contrôle par tout temps, et en sachant qu’il était un collègue de son père, elle ne pouvait pas y faire grand-chose.

« …Je suis sur le point de le rencontrer. »

Et c’était pourquoi elle ne pouvait que se lamenter et se résigner en acceptant toutes ces familiarités parce qu’il était plus âgé…

- Comme tu as décroché, il n’est pas encore là, c’est ça ? Mais tu aurais dû m’informer avant que tu avais rendez-vous avec lui. Tu sais très bien toi aussi que nos hommes souffrent de problèmes d’équipement. Par exemple, l’arme de Young-Jin qu’il a achetée il y a deux semaines est déjà brisée…

« Mais ça fait seulement deux ans que le Chevalier Young-Jin est de niveau moyen supérieur. Ce qui est arrivé est normal. Tu le sais très bien, alors pourquoi remettre ça sur le tapis ? »

- Hu-uh. C’est un de tes problèmes, Yu-Rin. Tu penses que nous pouvons nous permettre de jouer le jeu et d’attendre. Keuheum… Dis-moi simplement où tu te trouves. Je pense qu’il sera mieux pour nous deux que j’y aille personnellement. Est-ce que Kim Sae-Jin ne serait pas plus heureux de parler avec deux visages importants de l’Ordre ? Une gemme brute comme lui a besoin d’être taillée et polie dès le départ.

Alors c’était ça, son intention réelle.

Bien entendu, Chae Young-Ho était un individu exceptionnel pendant son enfance, ce qui lui permit de devenir un Chevalier de haut niveau. Mais plus le temps passait pour ce type sans Trait particulier, plus il se reposait sur ses relations personnelles pour survivre…

Il allait sans dire que ses relations étaient vraiment incroyables. Même s’il créait des problèmes au sein de l’Ordre comme il venait de le faire, le père de Yu-Rin ne pouvait pas virer le type juste pour ça.

Les mots qui décrivaient le mieux les relations de Chae Young-Ho étaient – ‘membre fondateur de la Société Trilogy’. Il n’y avait rien à ajouter, sérieusement.

- Il y a aussi le cas de Kim Sae-Jin qui possède des relations avec l’Alchimiste Gobelin, il faut en tenir compte. Ce qui signifie que toi toute seule, ce n’est clairement pas assez. Au fait, Yu-Rin, je t’ai demandé où tu étais, et tu ne m’as toujours pas répondu.

« ………Aaaaaaah, tu veux savoir où je suis… »

Et elle entendit immédiatement une clochette sonnant l’arrivée d’un nouveau client. Yu-Rin tourna les yeux vers l’entrée.

C’était Kim Sae-Jin.

« Oh, il est déjà là ! On se parle plus tard. »

- Il est là ? Hé, attends une mi…

Yu-Rin raccrocha immédiatement.

Elle se leva de son siège pour saluer Sae-Jin. Il attirait vraiment l’œil, même de loin – après tout, il était bâti comme un athlète olympique.

« Tu as attendu longtemps ? »

Il lui souriait en s’asseyant sur la chaise libre, en face d’elle, et la fragrance familière envahit les narines de Yu-Rin, enveloppant ses sens.

« Oh, non, je viens d’arriver. »

Elle répondit avec un grand sourire.

 

*

 

Contrairement à ses inquiétudes, les choses se passaient bien et l’ambiance n’était pas étrange. Il y avait tout un tas de sujets desquels ils pouvaient discuter. Comme par exemple, comment il avait trouvé le cercle d’invocation du Léviathan, est-ce que le forgeron allait vraiment rejoindre la Société ou non, quels étaient les plans de Sae-Jin pour le futur, et si l’Alchimiste Gobelin avait une dent contre l’Ordre du Corbeau, etc, etc…

Kim Sae-Jin répondait aussi honnêtement que possible. Même si le diner ne durait que 30 minutes, ils parvinrent à discuter de beaucoup de choses pendant ce temps.

« Moi, rejoindre la Société… Je pense que ça va être très compliqué. »

Après que ce grand diner fut arrivé à son terme, Yu-Rin dut refuser une nouvelle fois son offre, avec grand mal.

« …Vraiment ? C’est dommage, mais si je ne peux rien y faire… Oh, d’ailleurs, là. Accepte ceci, s’il te plait. »

Etrangement, Sae-Jin ne montra pas une once de mauvaise humeur face au deuxième refus de Yu-Rin. Non, en fait, il lui fit même un cadeau.

« C’est quoi ? »

Yu-Rin regardait la boîte avec curiosité.

« C’est juste un cadeau. Pour m’assurer que l’Ordre du Corbeau et ma Société gardent de bonnes relations. »

« Eh ? Oh… Je vou… te remercie, mais… Je n’ai rien préparé de mon côté… »

Elle fouilla dans ses poches dans l’espoir d’y trouver une bricole à lui offrir, mais évidemment, elle ne trouva rien.

« T’en fais pas. Ce n’est rien de bien onéreux, de toute façon. Oh, c’est vrai… Voilà quelque chose d’autre. »

Après avoir soigneusement observé ses réactions en souriant, Sae-Jin sortit un morceau de papier de sa poche intérieure et la lui tendit.

« Et qu’est-ce que ça pourrait bien être… ? »

Ce papier avait subi un traitement par revêtement spécial, et on ne pouvait écrire dessus qu’en utilisant du mana. C’était l’un des systèmes de sécurité appliqué sur les contrats et documents officiels.

« …Un formulaire de demande d’arme ? »

Yu-Rin lut le contenu du document de façon confuse avant de se raidir, totalement surprise.

« Oui. Tu peux l’utiliser pour toi-même, ou la donner à un subordonné que tu trouves prometteur. Une fois que tu as renseigné le type d’arme de prédilection ainsi que le style de combat, tu peux me renvoyer ça. Je ferai parvenir le document au forgeron. »

« Uh… Est-ce que c’est correct ? Mais… »

Monsieur Sae-Jin n’est pas le Forgeron.

Elle ravala ces mots et se contenta de le fixer avec une paire d’yeux très ronds et quelque peu humides.

« C’est bon, t’en fais pas. Le forgeron est un grand fan de toi, alors il peut trouver le temps de fabriquer une arme unique pour toi. »

« Ouah… Merci beaucoup… Tellement… Oh, et remercie le forgeron également. »

S’inclinant le plus poliment du monde, Yu-Rin empocha le document précautionneusement.

 

*

 

Hye-Rin : [Donne-le moi à moi !]

Seung-Ho : [Non, ça devrait être moi ! Mon arme est sur le point de se briser en ce moment même !]

Hye-Rin : [Tu es qui pour te mêler de ça ? Dégage !]

À peine rentrée chez elle, Yu-Rin prit une photo du document et la mit en ligne sur le réseau privé de l’équipe 1. Evidemment, ce fut le chaos en peu de temps. Quand elle vérifia après avoir pris une douche, il y avait 999+ messages non-lus dans sa boîte de réception.

Yu-Rin lut le contenu de tout ça avec une expression satisfaite, avant de poster un nouveau message d’un air très sérieux.

[Dans une semaine – Je donnerai ce formulaire à la personne qui aura atteint la plus haute position dans le classement interne.]

Et les réactions ne se firent pas attendre. Les onze membres de l’équipe 1, qui ne répondaient absolument jamais à rien quelle qu’en soit la raison, envoyèrent tous une réponse dans la seconde.

« Uh.. Ouah. »

En secouant la tête d’un air de dire « Ces types ne sont plus à sauver », Yu-Rin arborait toujours un large sourire d’une oreille à l’autre.

« Ah. J’ai oublié. »

Elle venait à peine de se souvenir de la boite que Sae-Jin lui avait offerte. La faute en incombait sur l’impact ridicule créé par cette simple feuille de papier…

« Encore un équipement, hein ? »

Yu-Rin attrapa la boite et grimpa sur un canapé. Sans trop rien attendre, elle défit l’emballage.

« … »

Son cœur loupa un battement.

Dans cette boîte, ce n’était pas un morceau d’armure, ce n’était pas une arme ; non, il y avait là une poupée sérieusement mignonne qui la regardait comme pour lui dire « Regarde, je suis sérieusement mignonne ». C’était une poupée représentant un bébé phoque. Non, en fait, après une deuxième inspection, ce n’était pas un phoque. Evidemment, ça y ressemblait, mais à la place de la fourrure, il y avait des écailles.

Quoi que ce fut comme bête, elle était définitivement adorable. Et Kim Yu-Rin finit par serrer la peluche dans ses bras, sans trop le réaliser.

Seulement après un long câlin réalisa-t-elle qu’il y avait une carte au fond de la boîte.

Il y a une merveilleuse magie lancée sur cette poupée, qui t’aidera à apaiser ton esprit et à retrouver ton endurance quand tu la gardes près de toi. Elle montrera la plus grande efficacité si tu la places près de ton lit quand tu vas dormir.

C’était la toute première poupée que Kim Yu-Rin reçut de sa vie.

 

*

 

Un autre mois fila rapidement. Il y eut pas mal de changements.

D’abord, Sae-Jin reçut une célébration digne d’un roi de la part des employés du Magasin de Monstres pour sa promotion au niveau moyen supérieur. Puis, le rang de sa Société augmenta également, de D- à D. Evidemment, deux nouvelles armes sortirent des fourneaux du Forgeron Orque, comme promis.

L’un était une Zweihänder de qualité moyenne. C’était bien sûr pour le Chevalier Joo Ji-Hyuk, qui était venu voir Sae-Jin cette fois-là. Pour correspondre à son style de combat, l’arme était infusée des effets suivants – Solidité Améliorée, Destruction de Matériau, Réduction de Poids et Restauration d’Endurance. Quatre attributs qui brilleraient intensément en première ligne d’un champ de bataille.

Joo Ji-Hyuk, après avoir reçu cette arme, était fou de joie, et pleurait à n’en plus finir. C’était une scène mémorable que Sae-Jin trouva un peu difficile à supporter mais en même temps très confortable à regarder.

L’autre arme était une épée longue de haute qualité. Et celle-ci était destinée à un Chevalier de niveau moyen supérieur, une femme nommée Yi Hye-Rin, qui était une subordonnée de Kim Yu-Rin. Elle était apparemment quelqu’un d’assez célèbre pour être demandée même par les chaînes de télé et les magazines pour en faire la couverture.

Le seul attribut octroyé à cette arme était Torsion, de rang C. Cette épée pouvait se tordre et se plier selon la volonté seule de son manieur, ce qui en faisait une arme au pouvoir agressif imprédictible.

Yi-Hye-Rin devait avoir trouvé l’arme à son goût, à un tel point que Sae-Jin reçut par la suite une lettre de trois pages écrite à la main. Pour une raison inconnue, la lettre contenait également des selfies, des autographes signées et son numéro de téléphone privé.

Je vais devenir un artisan à ce rythme…

Et maintenant… Sae-Jin se fendait la gueule en lisant les réactions sur internet.

Les photos de Yi Hye-Rin et de Joo Ji-Hyuk mises en ligne causèrent un cataclysme, pas seulement localement mais partout dans le pays.

« …Mais, merde, c’est quoi ça ? »

Ça faisait maintenant un long moment qu’il n’avait pas lu les commentaires, mais au bout d’un moment, ses yeux tombèrent sur quelque chose de plutôt étrange.

- Un pote à moi est Chevalier chez les Corbeaux, et il dit qu’aussi longtemps que vous dinez avec Kim Sae-Jin, il vous procurera une arme, juste comme ça. Il vous donnera un formulaire de demande, et quand vous le remplissez, l’arme de votre choix sera fabriquée pour vous. J’ai même vu la photo !

└ Un pote à moi est le Lycan. Il va te trouver et te tuer. Il va te déchirer comme il l’a fait avec ces Vampires, alors kestu vas faire, hein ?

└ Je suis un Chevalier en fonction, et même moi, j’ai entendu cette rumeur. L’idiot au-dessus doit être un malade mental en cavale.

└ Ta gueule. Dine avec lui et tu recevras un formulaire. C’est la vérité. Mais tu n’auras jamais de diner avec lui, c’est clair.

Mais qui est l’imbécile qui a écrit ce paquet de merdes et fait passer ça pour la vérité ?

Pourtant, il trouvait tout ça bien mignon, alors il se contenta de ricaner et de passer à l’article suivant.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 43 Bonus
MWLU : Chapitre 45 Bonus

24 Commentaires

  1. leprophetej

    merci

    Répondre
  2. Mazz

    Merci pour ce chapitre !!

    Répondre
  3. Talia

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  4. Laghtt

    Merci pour les chapitre !(A chaque fois que je fait une actualisation du site il y a un nouveau chapitre de MWLU ^^ )

    Répondre
  5. Cèlen

    Merci pour le chapitre et merci aux donateurs !!!

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre bonus !

    Répondre
  7. Pandi

    Merci pour le chapitre ! Le passage de la poupée était trop touchant 🙂

    Répondre
  8. tang san

    merci pour les chapitres !
    Ces moi ou il y’a tout les jours plus d’un chapitre de traduit ? mon pauvre raka tu ne chaume pas ‚merci aux donateurs

    Répondre
  9. XiaoNinger

    merci aux donateurs et à raka pour cette pluie de chap

    Répondre
  10. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Sagha

    Merci raka, est bon courage 🙂

    Répondre
  13. Danicool

    Merci Raka, Antoine et Sébastien pour le chapitre 🙂

    Répondre
  14. Newkan

    Haha toujours plus de chap ^^ merci à tous pour c est bon moment

    Répondre
  15. SebO

    Merci à toi Raka, qui est en train de sacrifier ta vie personnelle pour notre plaisir, et vous, généreux bienfaiteurs, qui nous rassasient de façon exceptionnelle.
    Du coup, à profiter comme ça sans participer aux dons, je commence à me sentir un peu coupable. J’ai l’impression de presque trop profiter de votre gentillesse à tous.
    Pour pouvoir vous soutenir de façon plus active, et peut-être pour me déculpabiliser aussi, avez vous déjà penser monétiser légèrement le site ? Dans le genre :
    _ mettre en place une « mini pub » avant chaque chapitre (10 ou 15 secondes c’est pas la mort!).
    _ mettre en place un accès « premium » avec par exemple les ou les 3 derniers chapitres sortis, pas de pub, accès à une chatbox…). Beaucoup de novels sont en anglais, et un peu plus avancées que la trad française, on est pas à trois chapitres prêt ! Le rythme des sorties reste le même. 5€ le mois (une bière, pas la moins chère, pas la plus chère)(ou 1€ symbolique) ou 50 l’année par exemple, et un don donne accès pour un mois de premium gratuit. Ou bien d’autres idées encore, qui laissent toujours une place pour l’accès total gratuit. Je sais qu’on peut donner ce qu’on veut pour les chapitres, mais je trouve que ce système accorde plus de valeur et de respect à votre travail. D’autant plus avec les mauvaises ondes qui sont passées il y a quelque temps.

    Je sais que vous voulez nous offrir votre travail, que vous êtes passionnés. Et 99,9% des gens ici (j’me permets de vous inclure, chers frères de novels) vous accordent un respect infini. Mais nous ne parlons que de quelques petits euros, juste de quoi vous réunir, chers traducteurs, irl, pour partager une mousse. Ou alors pour financer une rencontre annuelle entre traducteurs et lecteurs 😀

    Si vous n’aimez pas la célébrité, on vous offrira une bière à la place de demander un autographe 😉

    ps : ça n’a rien à voir, mais ça n’est pas possible d’enlever la case « site web » dans la partie « laisser un commentaire » ? Y’a pas de réglage pour ça ? vous vous fatiguerez moins. Et jusqu’à ce que quelqu’un remplisse cette ligne dernièrement, je ne savais pas qu’on ne devait pas la remplir sans autorisation. Je relance pas le débat, juste pour vous éviter de la modération inutile, genre chaque nouveau lecteur qui arrive sur le site et fait la boulette 1 seule fois sans savoir, et ne recommence jamais. Je ne parle évidemment pas de ceux qui recommencent.

    Désolé pour le pavé ! Et malgré ce post,pour ceux qui en doutent, je suis anti pub, et du coté du libre 😉

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Bonjour frère de pavé, c’est tout un chapitre que tu nous as écrit la !

      Pour rendre le site payant sous condition, disons… Que c’est compliqué, pour ne pas entrer dans le detail (et je ne parle pas là de programmation).

      Surtout qu’il tourne très bien comme ça et que beaucoup de lecteurs ne sont pas forcement majeurs ou n’ont pas forcément de quoi payer techniquement. Mais je laisse le soin à waz et nostra de s’exprimer plus avant sur le sujet s’ils en ont envie.

      Concernant l’apparition du site internet dans la partie site, ce n’est pas une interdiction ou une règle. C’est moi qui ai pris ce parti concernant mes traductions à moi, suite à un cas précis.
      Si tu entres un site pour faire de la pub pour un magasin de chaussures ou une boutique de sport, je ne dirai rien.

      Mais faire de la pub pour un site de LN, qui était traduit en Google trad, non relu, non corrigé, c’est un manque de respect énorme pour ce qu’on fait nous et pour le monde du LN francophone en général. Surtout que pour un autre site de LN, la politesse veut tout de même qu’on pose la question avant.

      Voilà ma politique à moi 😉

      Répondre
    2. Wazouille

      Salut Seb0 !

      Je comprends ton dilemme, et ta culpabilité est très honorable à mon sens !

      Alors pourquoi n’y a-t’il pas de pubs sur le site ?
      Parce que les pubs sont un cancer. Elles sont omniprésentes et traquent les visiteurs pour connaître leurs habitudes et mieux les cibler. Elles alourdissent les pages internet et ont même tendance à pourrir la navigation par téléphone portable.
      Oui, j’aurais pu en mettre dès le départ, mais mon but n’est pas de me faire de l’argent en vendant vos données à d’autres ! Xiaowaz a été fondé dans l’optique d’offrir une plateforme offrant un confort de lecture, et mettre des pubs partout est l’antithèse de cette optique.
      Offrir un accès ‘premium’ comme tu le proposes serait séparer les gens pouvant se permettre des dépenses et les autres. Je ne suis pas macroniste, ça ne m’intéresse pas 😀

      Si tu veux contribuer au site mais qu’il t’est impossible de faire un don, poste des commentaires sur les chapitres de tes séries favorites, fais connaître autour de toi le site… C’est tout aussi apprécié et important qu’un don !

      Répondre
  16. Gunts92Gunts92

    Bonsoir je m’excuse de ne pas avoir mis de commentaire jusque-là j’étais beaucoup trop intéressé à l’idée de lire et franchement je trouve que ce novel est génial la seule chose qui est embêtant c’est le fait que il donne l’impression de tout faire pour se faire penser le monstre l’orque la potion du gobelin

    Répondre
  17. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  18. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Tu fais toujours du aussi bon travail Raka.
    Continu comme ça !
    On t’aime.

    Répondre
  19. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  20. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  21. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^
    Ce NL est toujours super agréable à lire, je suis vraiment fan ^^

    Répondre
  22. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com