MWLU : Chapitre 8

MWLU : Chapitre 7
MWLU : Chapitre 9
〈 08. Un chasseur béni des cieux (2) 〉

 

Kim Ji‐Han tendit la carte de visite de l’Ordre des Chevaliers à Sae‐Jin.

« … Comme je le disais… » commença ce dernier.

« Je sais. Le truc, c’est qu’on est toujours libre de changer d’avis, non ? Pour être honnête, essayer de s’en sortir tout seul, spécialement dans notre métier, en tant que chasseurs, alors que nous avons déjà une espérance de vie assez réduite, ne peut pas fonctionner sur le long terme. Bien sûr, je suis certain qu’il y a des avantages à opérer en solitaire. Mais merde, tu ne penses pas que ne pas pouvoir participer à l’exploration d’une Fissure est un gâchis ? »

Dans ce monde, il existait un endroit appelé la Fissure, un lieu qui existait entre les dimensions, un monde entre les mondes – c’était ça, une Fissure. Une quantité faramineuse de monstres infestaient les Fissures, et le seul moyen de la faire disparaitre complètement passait par l’éradication de tous ses occupants. Et il y avait aussi l’aspect financier. Le profit net réalisable en effaçant une Fissure équivalait au minimum à 890.000 $, et au mieux à plus de 9 millions. Peu importait si vous étiez chasseur ou chevalier, participer à une seule exploration de Fissure était déjà la porte ouverte vers la gloire et les acclamations, mais aussi un compte en banque bien rempli.

« Repenses‐y. Accompagné d’un chevalier, un chasseur béni des cieux peut briller encore plus, tu sais ? Ah, c’est vrai. Avant ça… Tu as abattu ce Soldat Squelette à l’aide de ta masse ? »

Kim Ji‐Han avait demandé ça sur un ton qui laissait deviner son incompréhension. C’était impossible pour une personne normale de vaincre un monstre de bas rang tout seul, après tout.

« Oui. C’est une arme de qualité, bien sûr, mais… Les membres de ma famille ont tous un physique hors du commun. »

« Oh… Si tu le dis… »

Dans ce monde où l’Utilisation du Mana et l’Affinité avec le Mana étaient divisées en deux catégories distinctes, la normalité restait dans les limites du bon sens, mais il n’y avait plus aucune norme concernant les individus exceptionnels.

Ceux avec une bonne Affinité n’avaient pas besoin d’apprendre comment accumuler le Mana et pouvaient le faire simplement en respirant, et en temps voulu, devenir des super‐héros fondamentalement différents du commun des mortels.

Bien que peu nombreux, les chasseurs comptaient un certain nombre d’entre eux. Ils étaient des êtres qui étaient à la limite de devenir des chevaliers à part entière sans y parvenir parce que même s’ils possédaient une affinité, ils ne savaient pas comment utiliser le Mana. La plupart d’entre eux n’arrivaient donc pas à franchir le pas, et restaient des chasseurs. Bien sûr, c’était toujours un pouvoir que les personnes normales rêvaient de posséder.

« Très bien, je vais y réfléchir. Maintenant, excusez‐moi mais je n’ai plus le temps. »

Il lui restait environ 10 minutes, mais Sae‐Jin trouvait un peu chiant de devoir gérer ces personnes.

« Bien, bien. Si tu changes d’avis, appelle‐nous. Notre Ordre des Chevaliers de Taereung est connu pour traiter ses membres avec justesse, qu’ils soient chevaliers ou chasseurs, tu sais. »

 

***

 

Peut‐être à cause de ce qui était supposé être le point fort du Loup Gris, à savoir l’Agilité, sa taille n’augmenta pas lorsque le Trait atteignit le niveau 4. Cependant, son aura, dangereuse et féroce, égalait facilement celle d’un grand tigre. Chasser devint bien plus facile également, sans même avoir recours au dopage.

La plupart des monstres de bas niveau mouraient en une seule attaque surprise de Sae‐Jin. Il sautait dans un fourré en attente d’une proie, et au moment où elle arrivait à proximité… Dans une explosion de vitesse choquante qui ne laissait pas même d’image rémanente, ses crocs s’enfonçaient profondément dans le cou de ses victimes. Pour décrire cette méthode de chasse, on aurait pu dire « Un coup, un mort. »

Sae‐Jin abusait de sa nouvelle compétence « Vitesse Tempétueuse » qui rendait la chasse de deux monstres bien plus facile qu’avant.

Même aujourd’hui, Sae‐Jin gambadait nonchalamment à la recherche d’une proie sous sa forme de Loup. Son odorat était vraiment incroyable. De plus, ce n’était pas un odorat imprécis et ambigu du genre « L’odeur est forte alors c’est tout près », ou « ça ne sent pas des masses, alors c’est loin. »

Nope. Non non non, pas du tout.

[Sud‐Ouest, 680 m, Humains, 3 présences]

Ouaip, c’est comme ça que ça fonctionnait. Grâce à son odorat qui brisait complètement toutes les règles du jeu, il fut capable de chasser plus de 10 monstres les trois derniers jours.

Encore des humains ?

Il y avait plus de personnes chassant dans la zone de bas niveau que dans celle de très bas niveau, et il était courant de tomber sur des humains. Avec une expression insatisfaite, le Loup s’éloigna lentement de l’endroit où il se trouvait.

 

« On a de la chance, aujourd’hui. »

« … !!! »

Sortie de nulle part, Sae‐Jin entendit une voix alors qu’il entrait dans les hautes herbes, et il avait eu chaud. Étrangement, il n’y avait aucune odeur et pris de panique, il scanna rapidement la zone. À peu près à 200 m de l’endroit où il se trouvait, il sentit une présence. Serait‐il capable de s’échapper ? Il y songea mais cela sembla trop dangereux. Prenant une décision immédiate, il se changea en humain.

« … C’est un humain. »

Heureusement, grâce à son timing sur le fil, il sauva la situation. Sae‐Jin se calma, et regarda vers la personne qui avait parlé.

C’était étrangement un groupe de deux. L’une était une fille assez jeune pour être mineure, et l’autre était un énorme type portant un costume trois‐pièces ; quelqu’un qui avait l’air de ne rien avoir à faire là.

« Hé, salut ~~ »

La fille scruta le solitaire Sae‐Jin avec curiosité pendant un instant avant de le saluer d’un hochement de tête en s’approchant.

« Je m’appelle Yu Sae‐Jung, chevalier de bas niveau. » (NdT : Enfin quelqu’un qui ne s’appelle pas Kim dans cette histoire ? L’auteur est malade ?)

Une coupe au carré qui lui descendait autour du cou, un nez droit et des yeux brillant d’intelligence – si on ne considérait que son jeune visage, elle avait l’air d’une adolescente, mais l’aura lumineuse et courtoise qu’elle dégageait la donnait bien plus expérimentée.

« Ah, salut. »

Lui serrant la main à contrecœur, Sae‐Jin était à nouveau persuadé qu’il avait fait le bon choix. Elle était un chevalier, alors même s’il avait pris sa forme de monstre et avait tenté de se barrer, ça aurait pu vite devenir un beau bordel. Les rencontrer face à face d’abord et se séparer ensuite en bonne et due forme était beaucoup mieux, peu importe comment on voyait la chose.

« Et lui, c’est un chasseur de bas niveau, Yu Do‐Han. »

« … Ravi de faire ta connaissance. Je m’appelle Yu Do‐Han, chasseur de bas niveau. »

Alors que l’homme s’inclinait, la mâchoire de Sae‐Jin tomba de stupeur. L’apparence de Yu Do‐Han et le costume — même pas une armure ! — qu’il portait laissaient penser qu’il était un chevalier de haut niveau, mais au final, il n’était qu’un chasseur de seconde zone ?

« Tu étais au milieu d’une chasse ? Tes talents de camouflages sont sérieusement épatants. Et je ne vois même pas d’équipement spécial sur toi. »

Yu Sae‐Jung observa Sae‐Jin de la tête aux pieds, et lui avait lancé ça comme un compliment, d’une voix douce.

Il faut savoir que rencontrer des gens et créer un réseau relationnel sur le terrain était considéré comme plus important que le sempiternel « diplômé d’une grande école, grandi dans le même quartier », et Yu Sae‐Jung en était consciente. Bien sûr, il y avait cette règle tacite impliquant que pour se faire des relations de terrain, il était nécessaire d’avoir des capacités hors du commun, mais à ce moment, sans le savoir, Sae‐Jin avait déjà passé le test initial de la jeune fille.

« Ouais. C’est mieux d’effacer toute trace de son passage quand on traque une proie. Comme vous avez effacé vos odeurs. »

« Ah… »

Au moment où Sae‐Jin lorgna sur son bracelet, elle avait laissé échapper un petit cri.

« Tu as un œil perçant, hein ? D’ailleurs, je n’ai toujours pas connaissance de ton nom ? »

« Ah, je suis Kim Sae‐Jin. Un chasseur de bas niveau. »

Alors qu’il finissait de parler, elle frissonna l’espace d’une seconde. La tête légèrement inclinée sous le coup de l’incertitude, elle commença à le questionner d’une voix tout à coup plus froide.

« … C’est ok pour un chasseur de bas niveau de se déplacer seul comme ça ? »

« Je suis toujours vivant, alors ouais, c’est ok. »

L’intérêt qu’elle avait originellement montré la quitta complètement après cette courte réponse, et elle lui adressa un hochement de tête rapide. Évidemment, elle aussi l’avait pris pour un chevalier, comme tout le monde l’avait fait jusqu’à présent.

« Oui, bon. Peu importe… Continue ce que tu faisais. Puisque ça à l’air de rouler pour toi, hein. »

Elle renifla avec dérision et se retourna. Et en voyant ce comportement d’un seul coup distant et désintéressé, Sae‐Jin ne peut s’empêcher de froncer les sourcils. Sérieusement, elle avait quel âge, pour vivre sa vie de façon aussi froide et calculatrice ? Il secoua la tête en signe de désapprobation avant de se diriger dans la direction opposée.

Mais ses jambes se figèrent face au message qui venait d’apparaître devant ses yeux.

[Est, 500 mètres, Un Troll vorace]

« … Oh, merde. »

Un monstre avec une gueule ressemblant à l’écorce flétrie et fissurée d’un arbre, et un corps qui pouvait faire bien plus de 3 mètres à l’âge adulte, capable de mouvements vifs et sournois jurant avec sa carrure.

Le genre de monstre qui faisait jurer les gens de façon instinctive. En un mot, un Troll.

Peu importe s’il était de niveau bas ou de n’importe quel autre niveau, ça ne faisait aucune différence. Bien entendu, puisqu’il vivait dans une zone de niveau bas, celui‐ci était plus faible que d’autres dans des zones plus élevées. Mais le vrai problème était cet avertissement d’état. Vorace.

Les Trolls étaient uniques dans le sens où ils montraient rarement ce qui pouvait être vu comme les habitudes et comportements habituels spécifiques aux espèces. C’est pour ça que les chercheurs en Monstres préféraient les Trolls, qui étaient parfois désignés comme les seuls monstres possédant des « personnalités individuelles. »

Parmi ces personnalités, l’état Vorace était le plus rare et celui auquel il fallait faire le plus attention, également. Comme le nom le laissait supposer, il avait vraiment, vraiment une grosse fringale, et en permanence. Ce qui différenciait les Trolls souffrant de cette affliction des autres était leur propension à devenir de plus en plus forts au fur et à mesure qu’ils bouffaient.

Pour ne rien arranger, un Troll vorace verrait sa vitesse de croissance devenir de plus en plus extravagante dans la zone de bas niveau. Après tout, il devait être le monstre le plus puissant du coin et rien ne pouvait le menacer ou s’opposer à sa croissance, et un Troll pareil pourrait bientôt devenir assez fort pour rivaliser avec des créatures de niveau moyen.

« …Attendez ! »

Après avoir hésité un instant, Sae‐Jin retourna rapidement auprès de Yu Sae‐Jung et l’attrapa par l’épaule. Même si elle avait agi de façon grossière, la prévenir des dangers était tout de même la meilleure chose à faire, après tout.

« …Qu’est-ce, hé, non mais !! »

Complètement inconsciente du désastre en approche, Yu Sae‐Jung balaya la main impudente de dessus son épaule, visiblement irritée.

« Quel est le problème ? »

L’autre type avait aussi réagi.

Bien qu’il fut aussi plutôt bien bâti, puisqu’il avait révélé son niveau de chasseur précédemment, Sae‐Jin n’était absolument pas effrayé par cet homme. Et comme s’il pouvait comprendre sa position, il se retira derrière Yu Sae‐Jung en toussant légèrement lorsque Sae‐Jin lui lança un regard.

« Hé, monsieur. Qu’est-ce que vous essayez de… »

« Il y a un monstre là‐haut. On ferait mieux de se barrer. »

Aussi urgente pouvait être la situation aux yeux de Sae‐Jin, elle le regarda simplement de la manière la plus froide possible avant de renifler à nouveau, pleine de dédain.

« Pf. Il n’y a qu’un minable chasseur de bas niveau comme toi qui penserait à s’enfuir face à un monstre de bas niv… »

Malheureusement pour elle, elle n’avait pas pu finir sa phrase.

- Grrrrrrrr…

Assez bizarrement, le grognement d’un Troll était vachement ressemblant à celui de n’importe quelle bête sauvage.

Et il approcha si vite, les regardant du haut de ses 3 mètres, avec un visage qui aurait tout aussi bien pu être à moitié brûlé par les flammes fantomatiques de l’enfer. Avec un corps ressemblant à une colline escarpée, ce Troll s’arrêta et commença à observer ce repas fortuit d’un regard avide et oppressif.

Affecté par l’apparence horrible du Troll, Sae‐Jin ouvrit des yeux gigantesques, choqué et apeuré. En même temps, Yu Sae‐Jung se retourna lentement pour découvrir ce qu’il y avait derrière elle.

« …Ah, putain. »

Quand elle découvrit cette face démoniaque, elle réagit de la même façon que Sae‐Jin un peu plus tôt. Son exclamation réveillant Sae‐Jin, il ne put s’empêcher de penser qu’elle agissait maintenant comme une vraie adolescente.

« … Grand frère Do‐Han ? Grand frère Do‐Han !! »

« Eh… Ah ! Compris ! »

Elle avait appelé Yu Do‐Han dans l’urgence en sortant son arme, une épée qui pendait à sa hanche. C’est alors que Do‐Han se prépara à courir.

« …Mais nous sommes dans une zone de bas niveau, quand même ? »

La distance entre cet endroit et la base militaire où se trouvaient des gens capables de gérer ce type de monstre était assez importante.

« Il est différent de toi, un simple chasseur tout pourri, alors ne t’en fais pas pour lui. Et tu me déranges, là, alors s’il te plait, pousse‐toi, veux‐tu ? »

Était‐ce l’arrogance de la jeunesse, ou une bravoure naïve ? Yu Sae‐Jung était prête à affronter le Troll seule et leva sa lame. Et pendant ce temps…

*Ta‐aaa‐ang !*

Yu Do‐Han s’enfuit à la vitesse de la lumière.

Sae‐Jin n’avait pas besoin de se demander ce qu’il se passait. Ce genre de mouvement pouvait seulement être expliqué par un Trait.

- Grrrr….

Le Troll était emmerdé que l’un de ses repas, Yu Do‐Han, ait réussi à disparaitre, et il commença à grogner de façon encore plus agressive.

« Fuu… »

La jeune fille prit une profonde respiration. Alors qu’elle se concentrait, du Mana azur commença à s’infuser dans sa splendide lame. C’était l’une des plus impressionnantes Utilisations de Mana que les chevaliers employaient, la « Lame de Mana. »

Ça ne marchera jamais.

Sae‐Jin savait que ça n’allait pas être suffisant pour ce monstre. Et il remarqua que les maigres bras de la fillette tenant l’épée étaient en train de trembler. Elle était apeurée par l’ennemi, même avant l’affrontement. Bientôt, ça allait la mener à une défaite inévitable.

Même s’il souhaitait lui prêter main‐forte, sans arme, il était juste incapable d’intervenir. La masse d’acier qu’il affectionnait tant était actuellement gentiment posée dans un coin de sa grotte, comme il était en train de chasser sous forme de Loup.

Il est temps de se barrer.

À court d’idées, Sae‐Jin était sur le point de s’enfuir la queue entre les jambes, quand…

[Condition remplie : Rencontrer un monstre surpuissant.]

- L’hôte a rencontré un monstre qui ne lui laisse aucune chance de victoire. Toutes les statistiques augmentent de 1.

- La forme du Guerrier Orque est disponible à la place de la forme de l’Orque. Toutes les statistiques seront ajustées en conséquence.

- La compétence « Guerrier du Renversement » a été débloquée.

〉 Compétence active « Guerrier du Renversement » [Rang de compétence actuel : F]

- Disponible pour toutes les formes de monstre.

- Pour 5 minutes, la Force augmente de 200%, l’Endurance augmente de 100% et la résistance à la douleur augmente (sous forme humaine, ces effets ne durent qu’une minute.)

- Calculé d’après les statistiques de Force et d’Endurance, la compétence peut être activée (1 fois) toutes les 24h.

 

Juste comme ça, un autre de ces messages concernant ses évolutions apparut devant lui.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 7
MWLU : Chapitre 9

16 Commentaires

  1. Tang san

    bha putin pas mal le power up de dernière minute. merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Cèlen

    Merci pour le chapitre ^^

    Je kiff vraiment cet effet random pour l’obtention des compétence XD

    Répondre
  3. Danicool

    Merci pour le chapitre ☺

    Répondre
  4. sean

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. gobs

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. newkan

    bas lvl mais avec une competence de berserk X)

    Répondre
  7. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  12. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre
    Je viens de remarquer mais les initial sont vraiment dure à lire : MWLU
    Surtout le W

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Tu les lis en quelle langue ?
      Rzmarque c’est vrai, ça change rien.

      Tu sais quoi ?

      Les lis pas, ça sera plus facile

      Répondre
  13. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS : peut être que c’est le troll qui s’appelle KIM 🙂

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Ah, peut‐être en effet !

      Répondre
  14. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com