EER Chapitre 47

EER Chapitre 46
EER Chapitre 48

Chapitre 47 : Deuxième classe 10/10

 

Ils étaient trois. Trois magnifiques trolls, si heureux de suivre Herta qu’ils semblaient imiter Michael Jackson, marchant d’un pas à reculons comme dans son célèbre Moonwalk. Même s’il n’avait pas complètement récupéré, ils avançaient en ligne, aussi se contenta-t-il de leur balancer sa lance sans bouger.

Vous obtenez 520 938 points d’expérience.
Vous obtenez 518 556 points d’expérience.
Vous obtenez 549 289 points d’expérience.
Tuer 100 / 100 monstres de deuxième classe en une seule attaque surprise.
Tuer 1 / 1 monstre de troisième classe en une seule attaque surprise.
Conditions d’obtention de classe remplies.

Oui, Herta avait réussi. C’était même un total succès.

Vous obtenez la classe de faucheur néophyte. L’effet de la dissimulation augmente de 10%. La chance de réaliser un coup critique et la puissance d’attaque augmentent de 30%. Puissance d’attaque face à une créature vivante augmentée de 20%.
L’évolution de la compétence de dissimulation est désormais disponible.
Archives compilées et absorbées. Vous obtenez le niveau 53 !

+5 de force, d’agilité, de santé et de magie.

Nouvelle compétence : Collecteur des âmes. Le souffle de vie des créatures tuées peut désormais être absorbé.
Impossible d’utiliser le mana ! Aucune compétence ne peut être apprise pour le moment.
Vous pouvez choisir une deuxième classe secondaire.

Il ouvrit alors son interface de lui-même afin de voir les évolutions de son statut.

Yu Ilhan
Humain (Lancier effacé / Faucheur néophyte)
Titres :

Solitaire universel : dissimulation passive.

Expert : augmente de 10% les chances de porter un coup critique.

Créateur de Légende : +20% d’efficacité en artisanat.

Tueur : la quantité d’expérience et les chances d’obtenir une pierre magique sont augmentées de 20% lorsque vous parvenez à tuer un ennemi en un seul coup.

Attributs :
Force : 152
Agilité : 156
Santé : 147
Magie : 69
Compétences actives :

Dissimulation : niveau maximal atteint.

Manartisanat : niveau 28.

Force surhumaine : niveau 1.

Compétences passives :

Combat à mains-nues : niveau maximal atteint.

Maîtrise de la lance : niveau maximal atteint.

Maîtrise des armes contondantes : niveau maximal atteint.

Maîtrise de l’épée : niveau maximal atteint.

Tir : niveau maximal atteint.

Dépeçage : niveau maximal atteint.

Forge : niveau maximal atteint.

Régénération transcendantale : niveau maximal atteint.

Cuisine : niveau 11.

Coup critique : niveau 9.

Résistance au poison extrême : niveau 4.

Collecteur des âmes : niveau 1.

C’était donc pour cela qu’une telle quantité d’expérience séparait l’obtention de deux classes. Car les critères d’obtention étaient virtuellement impossibles à remplir sans un véritable exploit… ou, plus exactement, plusieurs. D’autant plus que cette classe-là, si complexe à obtenir, était d’une puissance telle qu’il eût été justifié de mépriser les troisièmes classes. Enfin, non seulement Yu Ilhan n’en savait rien, mais il ne connaissait encore même pas la puissance de cette classe.

La seule chose qui l’importait, lui, c’était qu’il avait obtenu le niveau 53. Enfin, la restriction d’obtention de niveaux était levée ! Et sa santé restaurée… Il ne restait plus alors, sur les 30 secondes promises par Kang Hajin, que 10 d’entre elles. Il fallait agir.

« Yaaaargh ! » beugha justement Kang Hajin, passablement à bout de forces.

« Faible ! Tu es trop faible ! » l’accula le faucheur.

« Vis, oppa ! Abracadabra ! » cria Na Yuna.

En dépit de sa nouvelle classe, Kang Hajin ne parvint à survivre jusque-là que grâce aux soins continuels de la demoiselle. Au milieu de cette scène chaotique, elle parvenait à incarner à elle toute seule une véritable lueur d’espoir. Ce rôle aurait normalement dû être laissé à des êtres plus divins, mais les deux présents se sentaient bien incapables d’apporter le moindre secours.

« Lui, il peut bien mourir, mais Na Yuna va finir par y rester aussi à ce rythme ! » commença soudainement à s’affoler Feyta.

« Tu n’as vraiment aucune décence… » s’offusqua Herta.

« Je suis sérieuse. Si Na Yuna y reste, je t’en voudrai toute ma vie ! »

« Tais-toi et laisse-les faire, plutôt ! »

L’une était calme, l’autre paniquait… En tous les cas, un coup énorme fit enfin céder l’armure de Kang Hajin.

« Meurs ! » triompha le faucheur.

« Aaaagh ! Noooon ! » céda à son tour son courage.

« Punition des gros méchants, abracadabra ! »

Na Yuna étendit les deux bras, et un rai de lumière d’une taille phénoménale et de couleur rose fluo vint frapper le faucheur directement. Il fut balancé plusieurs dizaines de mètres plus loin. Cette fois, il commençait à réellement accuser le coup.

« Mais c’est qui exactement, cette fille ? » s’étonna à haute-voix Herta, une fois seulement que le monstre eut fini de hurler.

« C’est l’enfant qui sauvera l’humanité ! » lui répondit, non sans une certaine fierté, Feyta.

Le sort était puissant, mais c’était surtout de par sa nature divine qu’il parvint à faire autant de dégâts à l’être fait d’obscurité. Na Yuna n’en restait pas moins une formidable magicienne, car elle parvint à sonner quelques instants durant le faucheur. Des félicitations auraient été de mise, si seulement elle n’avait pas vidé toute son énergie dans la panique.

« Oh, non ! Qu’est-ce qu’on va faire, oppa ?! Cours !!! »

« Je suis… sonné aussi… » parvint difficilement à articuler l’intéressé.

Sa bouche fut d’ailleurs la seule chose capable de répondre. Non à cause d’une malédiction, de cela, Na Yuna s’était au moins assurée. Le problème venait davantage du fait que son sort manquait encore quelque peu de précision… Et sitôt le faucheur de retour, il risquait pour de bon de perdre la vie.

« Invite-moi dans ton groupe. » lui intima une voix qu’il connaissait bien.

« Ma… main… » répondit-il.

Yu Ilhan s’en saisit immédiatement et ressentit à nouveau cette sensation si étrange, qui lui donna l’impression que les perceptions sensorielles des autres lui parvenaient aussi.

« Tu es revenu… »

« Yep. »

Et sans perdre une seule seconde supplémentaire, la silhouette noire, de par son armure en de trop nombreux endroits explosée, s’élança chargée d’une vigueur nouvelle. Kang Hajin se sentit enfin soulagé et pourtant dans le même temps troublé. Il avait mis un point d’honneur, toute sa vie durant, à ne jamais résoudre ses problèmes que seul. S’en remettre à l’autre, avec toutes ces variables à prendre en compte et sur lesquelles il n’avait aucun contrôle, l’inquiétait.

Chose dont Yu Ilhan non seulement ne se doutait pas, mais en plus s’en serait-il probablement outrageusement moqué. Lui n’écoutait que son courage en fonçant vers le faucheur, confiant en ses nouveaux pouvoirs. Encore qu’à la vérité, c’était plus la vengeance qui l’animait. Et le faucheur se releva enfin, péniblement. Mais même s’il avait eu toutes ses forces, Yu Ilhan n’aurait reculé pour rien au monde.

« Humains ! Nouvelles archives ! Je vais vous dévorer ! »

Cette fois, le monstre ne vit pas Yu Ilhan. Il ne l’avait en effet détecté qu’à cause de l’ange… Toutes les conditions étaient enfin réunies pour un massacre en règle.

Force surhumaine activée.

Il frappa alors de toutes ses forces.

Coup critique !

Le faucheur leva tout à coup la tête. Son regard croisa alors le sien, et il ne tarda pas à réaliser son erreur. Ce n’était pas un faucheur… Ainsi donc, un être aussi cultivé que Yu Ilhan pouvait tout comme un narrateur émérite faire une erreur de généralisation stupide.

« Merci… » lui lâcha la faucheuse dans un dernier souffle.

Ce n’était plus un monstre qui parlait, mais une femme. Sa voix était douce comme la caresse des premières chaleurs du printemps. On l’imaginait bien plus volontiers dans le rôle d’une cueilleuse de fleurs que dans celui d’une pourvoyeuse de mort… Que faisait-elle ici ? Comment s’était-elle retrouvée ici ? Son dernier réflexe fut en tous cas de sourire.

Vous obtenez 31 969 409 points d’expérience.
Niveau 55 obtenu. +4 de force, +2 d’agilité, de santé et de magie.
Reta Kar’iha (niveau 157) ajoutée aux archives.
Collecteur des âmes activé. Essence spirituelle de Reta Kar’iha absorbée.

Yu Ilhan écarquilla les yeux un instant. Jamais encore il n’avait vu une telle quantité d’expérience ! Néanmoins, Na Yuna et Kang Hajin en avaient eux aussi profité. Bien heureusement, d’ailleurs…

« La vache, il était balaise, ce truc ! Même en dix ans d’entraînement dans la tour infernale, j’avais jamais rien vu de tel ! » s’exclama le garçon.

« C’est claiiiiiiir ! Totalement barge ! » abonda en son sens sa comparse.

Les environs semblant sécurisés, Yu Ilhan se saisit d’un couteau d’os et s’agenouilla au niveau de la faucheuse.

« Stop. » lui ordonna Herta d’un ton ferme.

« On peut savoir pourquoi ? » s’étonna-t-il.

« Parce que c’est une femme. Ce ne serait pas correct. »

« C’est un monstre. »

« Non ! C’était une femme, respecte au moins son corps ! »

Il en faudrait bien davantage pour le convaincre. Il n’entretenait aucune pensée morbide. Seuls l’intéressaient certains morceaux choisis : son cuir, ses os et éventuellement sa pierre magique. Cependant, avant même qu’il ne parvint à lui planter son couteau, le corps de Reta Kar’iha s’affaissa sur lui-même, se confondant en une lueur grisâtre avant de disparaître.

« Oh, putain… » lâcha involontairement Kang Hajin.

« Je voulais pas y croire, mais… » commença Na Yuna avant de s’interrompre.

Je le savais. Ils me cachent quelque chose. observa aussitôt Yu Ilhan.

Il prit toutefois le parti de ne montrer aucune réaction particulière, tant pour ne pas se sentir exclu que pour ne pas passer à côté d’informations potentiellement précieuses. Le mimétisme pouvait parfois faire des miracles, même chez un solitaire.

« Alors c’était vraiment un tyran… » observa Feyta, d’un air à se confesser.

Yu Ilhan résista alors de toutes ses forces à l’influx qui lui commandait de se renseigner sur ce qui pouvait bien se cacher derrière un nom aussi classe. Son tourment ne dura finalement que quelques secondes.

« Tu te souviens, quand je t’ai dit de ne surtout pas manger de pierre magique, sous peine de devenir une bête folle ? Eh bien voilà, c’est ça, un tyran. Le pouvoir les a tellement dévorés qu’à leur mort, ils se transforment en cendres… » lui chuchota Herta.

Reta Kar’iha n’était donc pas un monstre, mais une femme… Restait à savoir de quelle race, avec un nom pareil. Yu Ilhan s’estima toutefois heureux de n’avoir pas tout perdu : il restait une pierre magique teintée de noir, ses robes et sa faux. Les anges aussi en vinrent à se réjouir, mais pour une tout autre raison.

« Le vortex s’est ouvert ! » cria soudain Feyta.

« Enfin, on récupère nos pouvoirs, se satisfit à peine Herta. Reta Kar’iha avait découvert quelque chose… J’aurais bien aimé savoir quoi. »

« … Ok ? Et pourquoi tu me regardes comme ça ? » s’étonna Yu Ilhan.

« Parce que t’es beau mec. D’autres questions ? » lui répondit-elle froidement.

Elle était décidément très douée… Il ne savait même plus quoi dire. Sans doute était-ce là d’ailleurs son but, car de trop nombreuses questions le taraudaient. Comment un donjon avait-il pu sceller les pouvoirs divins ? Comment ce monde avait-il pu être abandonné, et que faisait un tyran en ces lieux ? La Terre semblait échapper autant à la logique qu’au contrôle…

Une seule chose était sûre : Yu Ilhan avait réussi son pari.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 46
EER Chapitre 48

13 Commentaires

  1. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre ^^ ça promet du lourd pour la suite en tout cas !!

    Répondre
  4. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Cailloux

    Merci pour le chapitre et tout ton super travail!!

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. sai1905sai1905

    vous connaissez la règle du fusil de tchekhov ? on vient de nous dire qu’il ne faut pas manger des pierres de mana, car ce rend puissant mais on devient un tiran. je prend les paris que dans le futur, notre cher MC va faire face a une situation qui imposera ce choix.

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Ah non, Herta l’avait déjà prévenu. Le fusil a tiré : la faucheuse était un tyran. Va pas porter la poisse à Yu Ilhan, il l’a bien assez comme ça !

      Répondre
      1. sai1905sai1905

        -_-

        Répondre
  11. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Je veux savoir les récompenses qu’il va obtenir

    +1 pour sai1905

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com