OG Chapitre 247
OG Chapitre 249

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous avez passé un bon WE !

La guilde Surstuffé est dans de beaux draps, avec sept guildes sur le dos… Mais est-ce bien le cas ?

Vous le saurez en lisant la suite :3

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 248

 

Si vous demandiez aux membres de Surstuffé en qui ils avaient le plus confiance, ils répondraient sans hésiter : « Faker. »

Il observait dans l’ombre les menaces que ses compagnons ne voyaient pas, et il détruisait tous ceux qui étaient assez brave pour tenter de les blesser de la pointe de son arme. Son silence venait de sa prudence, et ses remarques devenaient souvent réalité.

« Vous allez mourir ici et maintenant. »

Cinq minutes après le début de la bataille, le ninja se montra enfin.

« Ce salop de Faker ! » Rugit Bondre, le visage de tordu par la rage.

En cinq minutes, le temps qu’un tour aux toilettes prenait, 11 de ses collègues avaient été tué. La dague que l’assassin maniait avec une fonction de dissipation des sorts qui rendaient les boucliers des magiciens inutiles.

« Que fous-tu là ? Comment as-tu prédit que nous passerions par ici ? Non, avant ça, comment as-tu su que nous allions envahir Reidan ? Vous avez un espion dans nos rangs, c’est ça ? »

Un espion ? Ils n’étaient pas assez nombreux pour en avoir, ce n’était qu’une coïncidence. Le ninja devait éviter le regard de l’empire en escortant les réfugiés, et c’est pourquoi il avait emprunté ce chemin forestier étroit et rempli de vignes épineuses. Et c’est sur ce chemin qu’il a rencontré la guilde de la Fleur de Glace.

C’était un pur hasard, mais devait-il l’expliquer à Bondre ? Nope !

Bondre rougit de rage devant à son silence.

« Sale bâtard ! Comment oses-tu m’ignorer ? »

Chwachachachak !

Il avait lancé précédemment un sort de rang S histoire de ravager la forêt et de forcer Faker à se montrer, et à présent il lançait un autre sort du même niveau.

Six piliers de glace jaillirent du sol. « Voilà un des sorts que j’ai préparés pour tuer Grid. Peux-tu tenir le coup ? » Dit le français, un sourire aux lèvres.

Furie du Dragon de Glace, un sort de rang S.

Les six énormes piliers tourbillonnèrent dans les airs, tels autant de dragons prenant leur envol.

« Je vais te tuer avant de piétiner Reidan ! »

Kwa kwa kwa kwang !

Les six piliers attaquèrent Faker depuis toutes les directions. Ce sort était parfait niveau puissance, vitesse et portée ; son seul défaut était qu’il consommait beaucoup de mana. Cependant, ça n’était pas au point de vider les réserves d’un magicien d’élite.

Tant qu’il perd toute couverture, il finira par mourir ! Allez, crève, toi qui m’a piqué la 11e place au classement !

Bondre était certain de l’emporter, car neutraliser la rapidité d’un assassin avec un grand sort de zone était la clef d’un duel.

Il ne fallait pas donner à un assassin le temps d’esquiver. Qu’importe que ce sort ait une puissance d’attaque relativement faible par rapport à un sort monocible ; les assassins, comme les magiciens, avaient peu de points de vie. Il suffisait d’être touché par un sort pour…

« Hein ?! »

Le français, jusque là confiant, se mit à trembler, incapable de croire le spectacle sous ses yeux.

Gauche.

Kwajak !

Droite.

Kwajajak !

Gauche à nouveau.

Kwa kwang !

Cette fois dans les airs. Faker se déplaçait si vite qu’il laissait des images rémanentes derrière lui, et ce malgré les six piliers qui fracassaient tout tels des lames de mixeur. Et l’air froid qui devait le ralentir, alors ?

Comment se fait-il que son agilité soit si élevée ?

En fait, ce n’était pas qu’une question d’agilité. Sans maîtrise, la vitesse n’est rien, mais l’assassin contrôlait pleinement sa rapidité qui dépassait le sens commun. Non, à ce niveau, ce n’était plus simplement du contrôle…

C’est un contrôle div-… !

Un contrôle divin. Une expression jusque-là réservée à Kraugel. Alors que Bondre était abasourdi, le ninja remercia Grid en son for intérieur.

J’ai toujours admiré les objets que tu as créé.

L’armure de cuir du Dieu du Vent. C’était une armure que le forgeron avait produite après que Faker lui ait apporté la méthode de production. Cette armure augmentait l’agilité du porteur de 6%, et sa vitesse de 12%. Cependant, la pièce produite par l’aventurier augmentait l’agilité de 8% et la vitesse de 15% !

Susuk. Sususuk.

Le nombre d’images rémanentes augmenta.

Une des trois classes secondaires des assassins, le ‘maître de la rapidité, était une classe exigeant le plus haut niveau de contrôle parmi toutes les classes de Satisfy. Et cette classe, grâce à la rencontre entre les objets de Grid et la maîtrise du ninja, voyait son potentiel augmenter de 200%.

« C’est incroyable ! »

Les six piliers de glace perdirent peu à peu leur élan alors que l’assassin, lui, allait de plus en plus vite, au point de pouvoir en étourdir le moindre spectateur. Les guildeux de Bondre tentèrent de limiter ses mouvements à coups de sorts.

« Rah merde ! »

Des dagues volèrent et interrompirent leurs incantations. Faker agissait sans suivre de plan : il continuait d’échapper aux piliers de Bondre, tout en interrompant tous ses collègues.

C’est de la triche ! Faker est bien plus puissant que les rumeurs ne le disent ! Normalement, ce devrait être l’inverse, les rumeurs devraient être exagérées, alors pourquoi est-ce le contraire, là ?!

La furie des Dragons de Glace arriva enfin à son terme.

« Utilisez les sorts de votre orbe ! » S’exclama alors le français.

Ils pouvaient utiliser les sorts entreposés dans leurs orbes sans la moindre incantation, mais c’était aussi leur dernier atout. Les magiciens avaient beau généralement rechigner à s’en servir, ils n’avaient tout simplement plus d’autres options.

Pepeng ! Pepepepeng !

Kwajik ! Kwajijijik !

Des sorts d’attributs de toutes sortes filèrent immédiatement droit vers Faker ; il pouvait éviter les piliers de Bondre, mais pas tout non plus, et des sorts finir par le toucher.

« Ca y est ! On l’a eu ! »

Du moins était-ce ce qu’ils croyaient. Leurs sorts avaient touché une image rémanente et non pas Faker lui-même, qui était encore relativement en bonne santé.

« Espèce de saloperie ! » Jura le français en voyant que le ninja n’avait subi que peu de dégâts. Il lança ‘double invocations’ et utilisa deux sorts en même temps.

Kuuong !

Il déploya d’abord une barrière de glace pour limiter le champ d’action de l’assassin, ensuite…

Jjejeok ! Jjejejeok !

Il lança une toile d’araignée de glace. Ses guildeux lancèrent alors tous leurs sorts en même temps.

Que va faire Faker, à présent.

La sous-classe de maître de la rapidité était loin d’être surpuissante. Elle ne pouvait pas se déplacer librement à travers les ombres comme ‘maître des ombres’, et elle n’avait pas non plus de capacités défensives. Son seul réel avantage était sa vitesse, aussi était-il possible de la coincer en l’empêchant de s’en servir.

Peeng !

Faker lança des bombes fumigènes, ce qui empêcha Bondre et ses guildeux de le voir.

Le français éclata de rire.

« Kuhahahaha ! Regarde-toi ! Tu ne peux rien faire sous la pression de la toile ! »

Les magiciens utilisèrent ensuite des sorts de vent, et une bourrasque dissipa la fumée. Le ninja allait être révélé, collé à la toile…

« … Où est-il ?! »

Le français et ses collègues étaient stupéfaits. Comment avait-il fait pour se camoufler dans une zone à découvert ?

Clairement, il devait s’être enterré pour s’échapper ! Quelle méthode pathétique !

Bondre lança alors un sort de détection.

« …Euh ? »

Une goutte de sueur glissa le long de sa joue. Son sort lui avait appris que Faker était derrière lui.

Faker enleva la capuche blanche qui le couvrait en frappant vers la nuque du français de sa lame aiguisée

« Un sweat d’invisibilité ! »

La guilde de la Fleur de Glace se souvint alors que Faker était membre de Surstuffé. En d’autres termes, il avait avec lui le pouvoir des objets !

« Et merde. » Jura Bondre alors que la lame se plantait dans son cou.

Des fleurs de sang bourgeonnèrent sur les toiles d’araignée brillantes, baignées par le soleil ardent.

 

***

 

Bunny Bunny.

Cet homme était auparavant le meilleur streameur/commentateur de jeux-vidéos au monde. Ses diffusions en temps réel étaient suivies par près de 150,000 spectateurs en moyenne ! Mais ça, c’était avant ; à présent, il n’était plus suivi que par plus ou moins 30,000 personnes.

Afin de sortir de ce marasme, il devait attirer de nouveaux spectateurs et se faire un peu de publicité. Il devait trouver pour cela trouver un sujet sulfureux…

Bunny Bunny contacta son réseau de connaissances et parvint à trouver une information exclusive : sept guildes allaient joindre leurs forces et tenter d’envahir Reidan.

« Bon, la qualité de la vidéo est bonne, l’angle est bon également… »

Bunny Bunny se trouvait à Patrian, au-delà de laquelle se trouvait l’Ouest du Royaume Éternel.

Il lança le stream et filma la guilde Yak et la guilde Zeraph, qui avaient chacune approximativement 200 membres. Le streameur vérifia qu’il n’y avait personne alentour, puis il murmura à ses spectateurs :

« Vous les voyez ? On ne voit pas leurs pseudos parce qu’ils portent des masques, mais vu leurs caractéristiques, c’est indubitablement les guildes Yak et Zeraph ! Mon tuyau était juste. »

Bunny Bunny se mut prudemment.

« Oh, les deux guildes commencent à bouger. Je vais les suivre de loin pour ne pas me faire repérer. »

Il risquerait d’avoir des problèmes s’il venait à être découvert, car les sept guildes ne voulaient pas que leur invasion de Reidan se sachent. Pourquoi ? Parce qu’elles avaient honte de devoir s’unir à sept pour envahir une seule ville.

« Le maître de la guilde Yak, Bubat, s’est couvert le visage mais on peut facilement le reconnaître vu qu’il est aussi gros qu’un taureau. Hein ? Que se passe-t-il ? »

Alors qu’il suivait les deux guildes à une distance respectable, leurs troupes s’arrêtèrent subitement, arrêtées par des douzaines de chevaliers qui leur bloquaient le passage.

« Woah c’est quoi ce délire ? Pourquoi les chevaliers arrêtent les deux guildes ? C’est curieux, pas vrai ? Hein ? D’accord, je vais m’approcher au risque de la vie pour satisfaire votre curiosité ! »

Le streameur était un assassin niveau 209. Il se camoufla et se mit à couvert, afin que personne ne puisse le détecter. De toute manière, toute leur attention était tournée vers les chevaliers.

« Qu’est-ce qui vous prend ? Pourquoi nous bloquez-vous le passage ? »

« C’est quoi votre problème ? Hein ? »

Les guildeux interrogèrent les chevaliers qui gardèrent le silence, immobiles tel un rideau de fer leur interdisant le passage. Au final, Bubat ne put supporter la situation davantage et alla lui-même parler aux soldats.

« Pourquoi nous empêchez-vous d’utiliser le portail ? Si vous ne me donnez pas d’explications raisonnables, je me fraierai un passage de force. »

À ce moment, un homme entre deux âges vêtu d’une robe blanche sortit des rangs. « Vous n’avez aucun droit de me poser des questions. »

Le Comte Ashur… !

Le Comte Ashur était un des 10 grands magiciens du continent, et le maître de ville. Pourquoi un personnage si important leur bloquait le passage.

« Pourquoi voulez-vous rendre à l’Ouest ? » Demanda le Comte.

« Nous n’avons aucune raison de vous répondre. »

« Ah oui ? » Ashur renifla, puis il déploya son écrasante puissance magique.

« Eek… ! »

Les guildeux blanchirent en sentant sa puissance ; ils avaient l’impression d’être broyés sous de l’acier.

Les yeux du comte brillèrent d’une lueur dorée. « Il est tout naturel que vous répondiez à mes questions, et par conséquent peu importe pourquoi je vous les pose. C’est compris ? »

« Ugh… ! C’est quoi ce délire ? Pourquoi ça doit se passer ainsi ? »

La situation était si absurde que Bubat ne parvenait pas à comprendre ce qui se passait.

Le Comte leva le ton et demanda à demanda à nouveau, ou plutôt il ordonna :

« Dites-moi pourquoi vous vous rendez à l’Ouest. »

Les boules de cristal magiques installées à travers Patrian étaient les yeux et les oreilles d’Ashur, et c’est ainsi qu’il avait appris qu’ils allaient envahir Reidan. Cela étant, ça ne l’empêchait pas de les interroger.

« Nous allons juste chasser… » Mentit Bubat.

« Chasser, hein ? Kukukuk, quel mensonge évident. Ça me fait penser à un autre salop de menteur que j’ai croisé par le passé. »

Le précieux fils du Comte était retenu en otage à Reidan, aussi n’avait-il aucunement l’intention de les laisser passer, de crainte que quelque chose ne lui arrive.

« Je vais vous laisser choisir : soit vous retournez d’où vous venez, soit vous allez finir enterrés dans ma ville. »

Chaeeeeeng !

Tous les chevaliers dégainèrent leurs épées, tandis que les soldats sur les murailles bandèrent leurs arcs. Le Comte Ashur se tenait derrière eux avec une expression arrogante. Bunny Bunny filma la scène depuis sa cachette, excité par la situation.

On dirait bien que le Comte Ashur est l’allié du Duc Grid !

Un des 10 grands magiciens du continent était loyal envers un joueur ! C’était le plus grand scoop de tous les temps. Il était convaincu que s’il streamait ce qui se passait, il pourrait récupérer de nombreux spectateurs.

 

 

 

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 247
OG Chapitre 249

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 248

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com