OG Chapitre 325
OG Chapitre 327

Bonjour à tous ! J’espère que ce lundi n’a pas été trop difficile !

En tout cas, voici la suite de l’arc irl !

Bonne lecture à tous :p

 

 

Chapitre 326

 

Le Lycée des Jeunes Demoiselles comptait moins de 400 élèves, cependant son campus était incroyablement étendu et couvrait un total de 161,150 ㎡. Il comptait deux terrains de jeux, ainsi qu’une piscine couverte et une piscine à ciel ouvert. Il était également équipé de salles d’entraînement, de salles d’exposition, de gymnases et d’autres installations.

Il était remarquable qu’un lycée soit aussi grand qu’une université, mais pourquoi avait-il été créé ainsi ? C’était pour correspondre à l’idéologie de la fondatrice et directrice de la fondation, Kim Jeongsook, qui pensait qu’il fallait un environnement riche pour élever une demoiselle respectable !

C’était sa philosophie.

Et de fait, le Lycée des Jeunes Demoiselles parvint à devenir une des écoles les plus prestigieuses après 50 années. De nombreuses jeunes femmes souhaitaient y entrer et bénéficier des excellentes installations et du beau paysage.

Ce qui prouvait que le grand campus du lycée était à son avantage.

 

***

 

Le festival du lycée battait son plein.

Deux hommes se détachaient de la foule. Leurs visages étaient complètement couverts grâce à de grosses lunettes de soleil et des masques. Il s’agissait de nul autre que Youngwoo et Lame Au Zénith.

« Wow, pourquoi cette école est aussi grande ? J’avais entendu des rumeurs à son sujet, mais je ne m’attendais pas à ça. »

Youngwoo était allé à une université locale, pas cher et très petite. Le Lycée des Jeunes Demoiselles était trois fois plus gros que sa fac…

« Si c’est le lycée de ta sœur, pourquoi est-ce que tu le découvres pour la première fois ? »

« Je l’ai toujours attendue devant la porte principale jusque-là. C’est la première fois que j’y rentre. »

« Je vois… Huh ? »

Lame Au Zénith fronça les sourcils en discutant avec Grid, puis il trembla.

« Takoyaki ? Okonomiyaki ? Yakisoba ? On n’est pas au Japon, bordel ! Pourquoi ces plats sont-ils vendus au festival d’un lycée coréen ? »

Lame au Zénith était furieux. Nombre d’étals alignés de l’entrée du lycée jusque dans le campus avaient des panneaux écrits en japonais. C’était comme marcher dans les rues de Hongdae et tomber sur un bar japonais.

« Les coréens sont très gentils et généreux ! Nos ancêtres ont souffert sous l’occupation japonaise, mais leurs descendants ont pardonné au Japon et accepté leur culture ! Notre tolérance est immense ! »

« … »

Lame au Zénith était le président de l’Association Patriotique Coréenne, et il aimait énormément la Corée. Il avait tendance à être trop positif. Youngwoo fit claquer sa langue et jeta un œil alentour.

Il y a trop de monde.

Youngwoo se fichait de savoir si les lycéens vendaient de la nourriture coréenne, japonaise ou chinoise. Il s’inquiétait juste pour sa sœur.

Kim Doohyun !

Youngwoo était déterminé à empêcher Doohyun d’atteindre Sehee et d’utiliser son statut de star international pour la séduire, mais il avait un problème : cette foule énorme. Il avait du mal à faire ne serait-ce qu’un pas à cause de la densité de la foule. Traverser 100 mètres allait lui prendre 10 minutes.

Peut-être que ses fans sont venus en masse en apprenant la venue de Doohyun…

Et tandis qu’il réfléchissait, une lycéenne les approcha d’un air timide.

« Bonjour bel oppa~. »

C’était une petite lycéenne portant un tablier et un chapeau de cuisinière. Elle était très mignonne.

« Euh, pourquoi m’interpelles-tu ? »

La lycéenne lui rappelait Sehee, aussi fut-il très gentil et amical. C’était tellement différent de son comportement habituel que Lame au Zénith en eut la chair de poule.

« Notre club des desserts a sorti un nouveau dessert pour le festival. Voulez-vous l’essayez ? Ça ne coûte que 3,000 wons. »

La lycéenne secoua son tablier pour les tenter ; de fait, elle sollicitait les gens dans la rue pour l’étal de son club. Youngwoo ne voulait pas dépenser son argent mais comme cette fille pouvait être l’amie de sa sœur, il finit par céder.

« D’accord, donne m’en un. »

« Héhé ! Merci !

La lycéenne traina les deux hommes jusqu’à son étal, dont le menu était étrange…

De la glace au kimchi ? Du gâteau au kimchi ?

Un mauvais pressentiment l’envahit. Il pâlit, tandis que Lame au Zénith s’émerveilla du menu.

« Oooh, ces enfants sont fantastiques ! Elles ont fait du kimchi un dessert pour le rendre plus accessible aux étrangers. C’est vraiment incroyable ! »

« … Incroyable est le mot, oui. »

Pourquoi devaient-ils forcer les étrangers à manger du kimchi, pour commencer ? Et de plus, n’y avait-il pas d’autres plats typiquement coréens à part le kimchi ? Youngwoo ne comprenait rien à ces bêtises. Puis il entendit la lycéenne tenant une coupe de glace au kimchi parler.

« Regarde, tu vois bien que j’ai amené des clients non ? J’ai souri une fois et ils m’ont suivi aussitôt. »

« Héhé, on dirait qu’ils adorent les lycéennes. »

« … »

Parlez-moins fort s’il vous plait. Youngwoo se remémora sa sœur et ravala sa colère en tendant la main pour recevoir les deux glaces.

« 8,000 wons ! »

« Quoi ? N’avais-tu pas dit qu’une glace coûtait 3,000 wons ? »

« Les deux coûtent 8,000 wons ! »

Youngwoo regarda le visage souriant de la lycéenne et son expression s’assombrit. Les gamins étaient vraiment terrifiants de nos jours. Il soupira et claqua une pichenette sur le front de la fille.

« N’exagère pas non plus, sale môme. Pour qui te prends-tu ? »

« H-Hik. »

Les yeux de la lycéenne s’emplirent de larmes.

Youngwoo avait une bonne ossature et sa force avait bien augmenté grâce à tous ses exercices. Il ne savait pas contrôler sa force, aussi les larmes de la fille le plongèrent dans la confusion. Il frotta son front pour la soulager de la douleur.

« N-ne pleure pas. Donc le prix… »

« Hnng. »

La lycéenne poussa un gémissement étrange lorsqu’il la toucha. Son cou, ses oreilles et ses joues virèrent aux rouges tandis que ses genoux flanchèrent. Son regard trouble l’horrifia.

Ma foutue dextérité… !

C’était bien qu’elle soit aussi efficace, mais chaque chose en son temps ! Comme il ne voulait pas être qualifié d’harceleur sexuel, il cria précipitamment à Lame au Zénith : « Dépêche-toi de payer ! »

« Hein ? O-oui. »

Lame au Zénith ne comprenait pas quel était le problème, d’autant qu’il était celui qui voulait acheter les glaces. Il paya donc les 8,000 wons et suivit Youngwoo.

Un moment plus tard.

« Ooooh ! C’est vraiment succulent ! Le kimchi sucré fond sur la langue ! Les étrangers adoreront ! »

« … Mange la mienne aussi. »

Youngwoo passa sa crème à son collègue enthousiaste, puis il ouvrit son téléphone et vérifia le sms qu’il avait reçu de Yerim il y a une heure de ça.

[Sehee et moi travaillons à la maison hantée durant le festival ! *^0^* Je suis un fantôme ♥ sexy]

« Tousse… »

Une photo était attachée au sms. Yerim portait un uniforme révélant ses cuisses blanches et une partie de sa poitrine. Ça n’allait pas à une fille de son âge.

« C’est évidemment un fantôme vierge. »

Il n’y avait pas de fantômes mâles. Bah, c’était tout de même agréable à voir. Cependant, il était à présent inquiet et mal à l’aise en imaginant sa sœur vêtue ainsi. Kim Doohyun allait certainement la prendre pour cible. Youngwoo tenta nerveusement de trouver un moyen de traverser la foule quand il se souvint de quelque chose.

Ma dextérité.

Il avait produit des milliers d’objets dans Satisfy et satisfait Irène, entrainant ainsi sa dextérité. Il en était arrivé au point où il décida d’appliquer ces techniques dans la vraie vie.

Ça va bien se passer. J’ai trouvé le truc à force de peler de l’ail tous les soirs.

Il allait s’en servir contre des lycéennes ? Ce n’était pas son intention, non.

Ttuduk ! Dduk.

Youngwoo ouvrit ses mains et dit à Lame au Zénith : « Suis-moi de près. »

« Hmm ? »

Comment allait-il traverser la foule ? Lame au Zénith le regarda d’un air perplexe en manger sa glace.

« Hnng ! »

« Hat ! »

« Kyaak ! »

Chaque fois que la main de Grid touchait la taille ou le dos d’une femme bloquant leur passage, la femme en question poussait un son étrange et s’asseyait.

C-comment fait-il ça ?

C’était comme s’il reproduisait le miracle de Moïse. Chaque fois qu’il bougeait, les femmes s’asseyaient et lui ouvraient la voie. Ce phénomène ne pouvait être qualifié que de miracle.

« I-il est vraiment digne d’être Dieu Grid… ! »

Il ignorait comment il faisait ça, mais Dieu Grid était vraiment fantastique. Lame au Zénith le suivit avec fierté.

 

***

 

Le festival était tenu sur trois jours et était visité en moyenne par 10,000 visiteurs. Une telle fréquentation surpassait celle d’un simple festival de lycéens et jouait un rôle économique considérable. D’ailleurs, la publicité générée par la mention du festival aux infos était voulue.

« Je suis très heureuse que Doohyun-ssi ait décidé de participer à notre festival. »

La principale du Lycée des Jeunes Demoiselles, Lee Cheongsun, accueillit Kim Doohyun avec enthousiasme. Elle dépensait chaque année des fortunes pour inviter des idoles, mais Kim Doohyun avait décidé de participer au festival gratuitement, et ce bien qu’il soit une star internationale.

C’est pourquoi Lee Cheongsun était vraiment ravie, vu que le conseil d’administration l’en couvrirait d’éloges.

« Je vous en prie. »

Kim Doohyun commença à vérifier le programme du Festival, mais il s’intéressa uniquement aux évènements liés à Satisfy.

Le concours de familiers de Satisfy.

La compétition de natation de Satisfy.

Après leur court entretien, Doohyun posa la question qui lui tenait à cœur : « Est-ce que Grid s’est inscrit à une activité ? »

Le regard de la principale s’assombrit.

« Il ne participe à rien. Je lui ai envoyé une invitation pour le festival, mais il l’a refusée. »

Doohyun fut embarrassé. Eut-il été Grid qu’il aurait participé aux évènements du lycée pour faire de sa sœurune star, aussi était-il surpris qu’il ne participe pas.

Il faut savoir séparer ses priorités… Grid est effectivement digne d’être le maître de Noé. Je dois apprendre de lui.

Doohyun se fourvoya une fois de plus et demanda : « Ruby… Non, est-ce que mademoiselle Sehee participe à quoi que ce soit ? »

« Oui, regardez là ; le tournoi martial. »

« … »

C’était surprenant. Il s’attendait à ce qu’elle participe aux deux autres compétitions, mais pas à celle-là. Quoi qu’il en soit, il savait maintenant que faire. Il allait naturellement s’approcher de Sehee et rencontrerait ensuite Grid.

Doohyun prit sa décision.

« Je veux également participer au tournoi d’arts martiaux. Ah, le concours de familiers… »

Doohyun appréciait Satisfy, et il n’était pas rare de le voir jouer avec son chien ou à Satisfy quand il avait du temps libre. Il en avait parlé durant quelques interviews, et la plupart des gens pensait que ça n’était qu’un loisir.

Je me demande à quel point les p’tits familiers du concours seront mignons ?

Badam badam.

Son cœur battit d’anticipation.  Devant son expression bien plus attirante que d’habitude, la principale elle-même ne put s’empêcher de sentir l’émoi l’envahir, et ce bien qu’elle ait plus de 60 ans cette année.

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! Ca fait toujours plaisir !

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 325
OG Chapitre 327

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 326

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com