OG Chapitre 336
OG Chapitre 338

Rah quelle chaleur déjà… Vite, fuyons au nord chez le Marquis Steim.

Vu qu’on en parle, voici votre OG du jour !

Bonne lecture à tous et hydratez-vous !

 

 

Chapitre 337

 

Hurent jouait à Satisfy depuis la bêta fermée. Il avait vécu de nombreuses aventures, aussi savait-il mieux que personne à quel point le monde était vaste. Il pouvait donc accepter qu’un fermier soit plus puissant que lui.

De fait, il n’était pas étonnant qu’un fermier légendaire puisse utiliser un sort de type météore.

Le pêcheur légendaire pourrait bien être devenu l’ami du roi des dragons à l’heure qu’il est.

Le monde comptait de nombreux ermites… Cela dit, il y avait une chose que Hurent ne pouvait pas accepter : que cet excellent fermier légendaire soit le subordonné de Grid.

Où sont tes limites, Grid ?

Il avait obtenu une classe légendaire plus rapidement que quiconque, et à présent il avait également un PNJ légendaire ? Grid était une source de Haine, mais Hurent devait reconnaître qu’il lui était supérieur. Piaro lui tendit la main.

« Venez avec moi. »

« … »

Le fermier cinglé n’avait même pas cligné les yeux après avoir tué des milliers de soldats. Hurent voulut lui résister, mais son corps n’était pas en état de bouger. Il dût donc abandonner toute résistance.

« Oui, je vais vous suivre. Traînez-moi jusqu’à Grid, devant qui vous pourrez me torturer autant que vous le voulez. »

« Non, vous allez travailler la terre avec moi. »

« Pardon ? »

Était-il vraiment cinglé ?

C’était drôle à l’entendre de ses propres lèvres, mais Hurent était le chef d’une armée qui avait voulu envahir Reidan. Du point de vue du Duché, il était un criminel dont ils pouvaient extraire de nombreuses informations. Il avait donc beaucoup d’importance et devait être traité prudemment.

Mais il allait travailler dans les champs ? C’était surréel, et sa fierté en fut piquée. Piaro dût lire ses pensées, parce qu’il renifla avec ridicule devant son expression.

« Le chef d’une armée vaincue avant même d’atteindre Reidan n’a aucune valeur. Vous devez juste penser aux champs qui vous attendent. »

« Oof ! »

L’égo de Hurent fut réduit en pièces. Il paniqua et commit une erreur.

« J’ai de nombreuses informations confidentielles ! Si vous ne me les arrachez pas, Reidan deviendra un océan de flammes ! Traitez-moi comme un prisonnier très important ! »

« Oh, vraiment ? » Dit Piaro en changeant d’expression.

Ce fut le moment où il passa de fermier à commandant de Reidan, et où Hurent réalisa son erreur.

 

***

 

« Kuheok ! Tousse ! Tousse ! »

L’explosion provoquée par d’innombrables grains de blés était énorme. Plus de la moitié des 2,000 soldats mourut, tandis que le reste fut sérieusement blessé. Bunny Bunny ne s’en sortait pas mieux, vu qu’il lui restait à peine 15% de ses points de vie, et qu’une terreur innommable l’étreignait.

C’est un horrible monstre !

Selon les rumeurs, le fermier cinglé de Reidan avait subjugué Zibal, le 2nd au Classement, ainsi que le 3e, Chris, qu’il aurait réduit en servitude. De toute évidence, celle prétendant qu’il avait bloqué seul les 7 guildes n’était pas non plus exagérée.

Le combat de Zibal contre ce monstre devait être abominable…

Le monde était vaste et comptait de nombreux monstres. Bunny Bunny était emprunt du désir de tous les filmer avec sa caméra. Il voulait devenir un conglomérat en monopolisant tous les spectateurs.

Mais pour y parvenir, il avait besoin de survivre. Comme il avait besoin d’être rapide pour capturer toutes sortes de scoops, il avait continuellement augmenté son agilité à chaque niveau. Cette mesure devrait également suffire à lui éviter de mourir.

Ma priorité est de rester en vie.

Il avait pu capturer en images le fameux fermier, et en plus pendant qu’il avait fait apparaître un champ de blé instantanément avant de le faire exploser et de détruire une armée. Il n’avait aucune raison de rester ici davantage.

Mais Hurent alors ? N’allait pas se venger de Grid ?

Puk !

« Heok ! »

Puk !

« Kuack ! »

Puk !

« Kuheeok ! »

« … »

En le voyant se faire frapper au front à coups de houe à main, cette idée de revanche semblait n’être qu’un rêve.

Je dois abandonner Hurent !

Cette décision prise, Bunny Bunny s’équipa des Bottes Rapides et fuit rapidement le champ de bataille, dans l’intention de rejoindre le Prince Ren. Le Prince avait de nombreuses personnes talentueuses à son service, des personnes supérieures à Hurent. Et s’il allait filmer l’affrontement splendide entre ces gens et Surstuffé ?

Je serai pété de thunes ! Je dois filmer une vidéo d’une valeur de 100 milliards dans la journée !

Le streamer/commentateur avait de grandes aspirations.

 

***

 

Après avoir joué avec Lord, Grid fit un détour par le bureau de Lauel avant de se rendre à la forge. Comme d’habitude, il y avait des montagnes de papier partout.

« Où sont partis les enfants ? Pourquoi ne vois-je aucun guildeux ? »

« Ils ne sont pas là parce qu’ils sont tous occupés. Ceux qui ne vaquent pas à leurs missions sont partis chasser. »

« Ils ne chassent plus que dans les villes vampiriques. »

« C’est ce qu’il y a de plus efficace. En plus de l’expérience, ils peuvent y obtenir des objets de vampires et des élixirs. C’est le terrain de chasse le plus approprié vu que l’écosystème du désert est stable. »

« Et est-ce que quelqu’un a trouvé un élixir ? »

« Pas encore, non. »

« Ah. »

Le taux de chute des élixirs était vraiment le pire. Dommage pour Grid, qui désirait l’élixir d’agilité.

« Vous souvenez-vous comment il y a dix ans, l’ancien seigneur de Reidan avait envoyé une expédition aux villes vampiriques ? » Lui demanda Lauel.

« Je m’en souviens, oui. Pourquoi en parles-tu tout à coup ? »

« Parce que les Surstuffés n’en ont pas encore trouvé la moindre trace et ce bien qu’ils aient fouillé toutes les villes, et que c’est chiant. »

« En quoi ça l’est ? C’était il y a dix ans, donc il n’y a rien de surprenant à ce que toutes les preuves aient disparues, non ? »

« Si. D’après les archives, près de 18,000 personnes formaient l’expédition. On devrait normalement pouvoir en trouver des traces. »

« Bah, il nous reste bien des villes vampiriques à explorer. On devrait bien y trouver des pistes. Est-ce important ? »

« Pas pour le moment, non. »

« Pas pour le moment ? Donc ça pourrait le devenir plus tard ? »

Au moment où Grid posa la question.

« Comte Lauel ! »

Un jeune chevalier entra dans le bureau à toute vitesse, sans même frapper à la porte. Lauel s’en offusqua, mais pas longtemps vu les blessures sanglantes couvrants l’intrus.

« N’êtes-vous pas un des chevaliers du Marquis Steim ? Que se passe-t-il ? »

« Eh bien… Heok ! » Alors qu’il allait s’expliquer, le chevalier paniqua en remarquant la présence de Grid, qui était assis sur le canapé.

« Je vous salue, Duc Grid ! »

Ce dernier lui fit un signe de la main. « Nous n’avons pas le temps pour ça, alors expliquez-vous je vous prie. »

« Ah, oui ! 5,000 troupes ennemies marchent vers Reidan ! »

« 5,000 troupes ennemies ? »

Le chevalier avait l’air désespéré : « Ce sont les troupes royales ! »

« Les troupes royales ? Celles d’Éternel ? »

« Oui, sire ! Sire Laden a pris la tête des 1,000 soldats du nord pour ralentir la progression de l’ennemi, mais la situation est terrible ! »

« Eh ? »

Grid ne parvenait pas à y croire.

« Pourquoi l’armée royale du Royaume Éternel vient à l’assaut de Reidan ? On est du même côté, non ? »

« Nous récoltons enfin ce que nous avons semé. » Dit Lauel en souriant.

« Ce qu’on a semé… ? »

Le Grid du passé n’aurait rien compris à la situation jusqu’au bout. Cependant, ça faisait à présent 9 mois en réalité et 27 mois en jeu que Lauel était son subordonné, aussi avait-il appris des choses de lui.

« Est-ce que le Roi Wiesbaden est mort ? »

« … ! »

Lauel écarquilla les yeux. Il n’aurait honnêtement jamais imaginé que Grid parvienne à le deviner seul.

Il progresse régulièrement, mais dire qu’il a déjà atteint ce niveau ! 

Il en resta coi pendant un moment.

Le Duc se leva avec un sourire ténébreux.

« La situation est intéressante. Lauel, demande à Asmophel de rassembler les soldats. Nous avons semé le vent, déchainons la tempête. »

Il se dirigea ensuite vers son entrepôt privé, qui débordait d’Ensembles de Grid Produits en Masse.

 

***

 

« Kuaack ! »

« M-Marquis Steim… Je n’ai pas pu tenir jusqu’au bout… Je suis désolé… Tousse ! Tousse ! »

Les 1,000 menés par Laden et 10 chevaliers, après avoir vaincu les hommes du Vent de Fer, se retrouvèrent dans une situation critique en se faisant intercepter par l’unité menée par le grand épéiste Chucksley.

Chucksley était comparable à Piaro quand il était encore dans l’empire.  Il félicita Laden, qui avait bloqué son épée 4 fois ?

« Tu es doué. D’ici 20 ans- non, tu aurais pu me toucher d’ici 10 ans. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi talentueux que toi. »

« Aaah… Aaah… »

Laden avait vaincu Beida et plusieurs autres grands combattants seul, et par conséquent il était épuisé et désavantagé face à Chucksley. Pour être honnête, il pourrait s’effondrer sur le champ que ça ne serait pas étonnant. Cependant, Laden ne montra aucune faiblesse jusqu’au bout ; le moment où il tomberait, les 1,000 hommes qu’il chérissait se feraient massacrer.

Je dois faire tout mon possible pour Mon Seigneur.

Il était déçu et désespéré de ne pas avoir répondu à ses attentes.

Kkuok !

Laden raffermit sa prise sur son épée, ignora le sang dans sa bouche et rit.

« En êtes-vous sûr ? Je n’ai pas besoin de 10 ans. Dans 5 ans- non, je vous surpasserai dans 3 ans. »

« … »

Chucksley grimaça. Ne pas pouvoir nier la remarque arrogante de ce gamin le mettait mal à l’aise.

« Si tant est que tu survives, n’est-ce pas ? »

« … En effet. »

« C’est ça, essaie de survivre. »

La famille de Chucksley était loyale envers la famille royale depuis des générations. Le Marquis Steim était à ses yeux une présence agaçante, menaçant la famille royale, et il le devint plus encore lorsque le Duc Grid devint son beau-fils.

Mais à présent, il avait une occasion en or d’arrêter le Duc et le Marquis en même temps. Il avait de la chance d’avoir intercepté par chance les troupes du Nord dans le désert ; ça prouvait bien que le Marquis Steim était à Reidan !

Chaaeng !

« Ugh ! »

L’escrime de Chucksley était sophistiquée et sans la moindre déviation. Elle était fidèle aux bases et excluait toute variable. Ce n’était cependant pas quelque chose à quoi Laden, qui manquait d’expérience et d’entraînement, pouvait s’opposer.

Chaaeng ! Chaeng !

Puok !

« Kuaaaak ! »

Alors que l’échange de coups se poursuivit, Laden subit de plus en plus de blessures tandis que la technique de Chucksley s’affina davantage. L’armée du nord et l’unité de l’épéiste observaient la confrontation sans se battre.

On a gagné !

C’est fichu…

L’unité de Chucksley poussa des vivats, alors que les soldats du nord devinrent frustrés. 5,000 soldats apparurent alors à l’horizon. Était-ce des troupes alliées, était-ce un miracle ? Eh non. Cette grande armée était les troupes du Prince Ren.

Des larmes coulèrent le long des joues sales et sanglantes de Laden.

Mon Seigneur…

Il se sentait coupable d’être aussi faible.

 

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 336
OG Chapitre 338

Related Posts

4 thoughts on “OG Chapitre 337

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com