OG Chapitre 49

OG Chapitre 48
OG Chapitre 50

Salut tout le monde !

Ces derniers jours ont été agité et m’ont poussé à réfléchir. Tout coller à la fin de la semaine ne me réussit manifestement pas, alors je vais reprendre le rythme normal en continuant de publier 6 chaps par semaine. Les jours libres seront pour les bonus !

Désolé encore de vous avoir fait faux bond mais comme vous l’imaginer, ça n’est pas la joie ^^”

Voici donc le OG du jour !

Bonne lecture !

Edit par Nostra : correction de la partie restée en anglais.

 

 

Chapitre 49

 

Grid et Euphémina s’enfuirent à toutes jambes des chevaliers, et ils parvinrent à atteindre la surface sans trop errer grâce à la jeune femme et sa compréhension de la topographie des deux premiers niveaux.

Le forgeron fut excité par le paysage lumineux qui apparut à ses yeux, à l’opposé du donjon sombre où la lumière ne perçait pas. Un soleil brillant ! Du ciel bleu ! De l’herbe verte !

Hahahaha ! Nous nous sommes échappés du château !”

L’entrée des cachots, dans lesquels ils se trouvaient, été situé entre les tours du mur est, aussi sortirent-ils à l’air libre en passant sous un poste de guet. En d’autres termes, il était possible que les gardes dans la tour de garde puissent l’entendre crier.

La demoiselle tenta de le calmer, mais son excitation était telle qu’il ne l’entendit pas. “Tais-toi, on est encore en plein territoire ennemi !”

Kyaaa ! Respire cet air pur ! Le donjon était teeeeeeeellement humide ! J’ai cru que mes poumons pourrissaient sur pied. L’air, c’est vachement important ! Je comprends enfin pourquoi les citadins apprécient tellement l’air de la campagne !”

Il criait en se roulant dans l’herbe, complètement hors de contrôle.

La migraine assaillit Euphémina. La plupart des soldats avaient été vaincus, mais il restait les gardes du corps du seigneur qui, à défaut d’être inférieurs aux chevaliers, avaient néanmoins des niveaux et des sorts surpassant ceux des péons ordinaires. Elle n’avait aucune envie de les affronter, car dans le pire des cas, ils pourraient les retarder jusqu’à ce que les chevaliers n’arrivent des niveaux inférieurs.

Hé Grid, on doit s’en aller d’ici aussi discrètement que possible, alors sois un peu plus silencieux…”

Hah~~ L’herbe a une odeur si rafraîchissante ! Et les pommes de pin sentent si bon !”

……”

La jeune femme se frotta la tempe d’un air fatigué. Sa patience s’amenuisait comme peau de chagrin.

……”

Au final, elle ne put en supporter davantage et approcha du forgeron qui reniflait l’herbe, l’attrapa par le collier et lui gueula à l’oreille : “Ne t’ai-je pas dit de te taire ? As-tu quelque chose dans le crâne ? On est au coeur du territoire ennemi ! On devrait s’enfuir de ce coin dangereux, alors pourquoi couines-tu en te roulant partout ??? Hein ?”

Aaaagh !”

Grid eut l’impression que ses tympans avaient explosé. Il se débattit pour s’échapper de l’étreinte de sa partenaire, larmoyant.

Ne m’embarrasse pas davantage à faire l’imbécile ! Tu veux quitter ce foutu traquenard, non ? Alors fais-le correctement ! La prochaine fois que tu fais le pitre, je te tuerai !”

Elle avait beau savoir que la classe du jeune homme était supérieure à la sienne et qu’il n’était pas faible, sa colère avait pris le dessus. Elle le scruta du regard.

Le forgeron, de son côté, craignait réellement qu’elle ne le tue. Tout à coup, il tourna son attention vers un côté et dit doucement à Euphémina : “Euh… Ce sont des ennemis ?”

Cette dernière eut un mauvais pressentiment ; elle se retourna lentement vers l’endroit que son comparse indiquait et fut frustrée par ce qu’elle vit :16 gardes du corps en armures de plate en formation.

Chaeeeeeng !

Seize épées reflétèrent le soleil sur les murs du château.

Grid se renfrogna et lui aboya dessus : “Regarde ce que tu as fait, la colérique… Tu as tellement braillé que des ennemis sont apparus.”

Euphémina, furieuse, répliqua : “C’est parce que tu étais bruyant !”

Son intention de tuer enfla tant et si bien que le jeune homme trembla de peur et s’excusa : “D-désolé, j’ai eu tort, ma langue a fourché?”

La demoiselle pensa, le coeur battant : Mais à quoi joue-t-il ? Pourquoi continue-t-il de faire comme s’il avait peur de moi ?

Le forgeron avait vaincu la Novadu Nord dans un combat loyal, et il avait subjugué quatre chevaliers par sa seule présence. Elle ignorait quels sorts il pouvait posséder, mais elle avait bien quelques idées. Il était fort ; c’était le genre d’homme qui ne devrait avoir peur de rien dans Satisfy.

Elle se mit à trembler. Ce type se paie ma tête.

Elle le haïssait depuis le début. Il ne s’était pas laissé abuser par ses charmes lors de la compétition de production, et ce fait seul lui était humiliant. Mais après l’humiliation vinrent toutes ses injures. Gamine, renarde, etc !

Et maintenant, il lui reprochait de n’avoir rien fait de mal ? C’était tellement embarrassant qu’elle voulut oublier tout ça pour le restant de ses jours.

À ce moment, un homme entre deux âges vêtu d’or et d’argent apparut entre les gardes du corps. C’était le Baron Lowe, le seigneur de Winston qui s’était allié à la Compagnie Mero et avait laissé ses sujets souffrir.

Si vous êtes arrivés jusqu’ici… C’est que vous avez éliminé tous les soldats et les chevaliers, non ? Ha… Hahaha ! Je n’arrive pas à y croire !” Rit-il comme un damné. Sa santé mentale avait été mise à mal en apprenant la défaite de la majorité de son arme face à une intruse et un prisonnier en cavale.

… Le peuple ne peut pas être contrôlé sans armée. … À présent, je ne peux plus l’empêcher de contacter le Comte Steim… Il va du coup apprendre ce que j’ai fait, et ma vie sera foutue.”

Le baron devint fou de rage en réalisant son sort. Il ne pouvait pas pardonner ces deux acolytes qui lui avaient tout pris.

Attrapez-les ! Démembrez-les et découpez leurs paupières !” Grogna avec force le Baron Lowe, “Ça vous apprendra à être aussi bruyants !”

Les 16 gardes du corps suivirent ce qui pouvait être leur dernier ordre et suivirent une formation particulière, leur permettant de pouvoir rivaliser avec un chevalier. Cependant, elle était inutile face à Euphémina.

Flamme de la queue du Seigneur Démon.”

Ack ?!”

Les gardes grognèrent en même temps, car la température de leurs armures commença à monter. Une scène incroyable s’ensuivit.

Hwaruruk !

Des flammes bleues jaillirent des corps des gardes.

Aaaagh !”

Q-qu’est-ce que… ? Kuack !”

Leurs cris horribles et leur agonie douloureuse ne dura qu’un court instant, et il ne fallut pas longtemps pour qu’ils soient réduits en cendres.

Woah…”

C-c’est ridicule…”

Un sort avait annihilé 16 gardes du corps. Grid et le baron n’arrivaient pas à le croire même s’ils l’avaient vu de leurs propres yeux. Tandis qu’ils pâlirent d’horreur, la jeune femme leur adressa un sourire soulagé : en réglant leurs comptes aux malheureux, elle avait réussi à se débarrasser d’une partie du stress qui la rongeait à cause de Grid. Les gardes du seigneur étaient bel et bien forts ; ils m’ont rapporté beaucoup d’expérience !

De leurs côtés, le Baron Lowe et le forgeron partageaient la même impression en la regardant.

Je dois éviter cette fille malfaisante…

Une démone. C’est une démone.

Le baron fut ensuite capturé par la jeune femme, ligoté et traîné au sol comme du gibier pris par un chasseur.

Grid se jura à nouveau qu’il ne la toucherait jamais. Je n’y survivrais pas…

Comme les chevaliers des cachots n’étaient toujours pas à leur poursuite, ils pensèrent que Huroi avait réussi à leur gagner du temps. Euphémina se pressa et ils parvinrent à s’enfuir sains et saufs du château.

Une fois cela fait, ils tombèrent sur quelqu’un d’inattendu : le n°2 de la Compagnie Mero, Lapin. Il était entouré par une dizaine de personnes et paraissait les attendre.

Le Baron retrouva des couleurs. “Oooh ! N’êtes-vous pas Lapin ? Vous avez appris ce qui est arrivé et êtes venus me sauver !”

Grid devint tendu. Ce… Ce sont des soldats de la Compagnie Mero ?

Au même moment, Euphémina marcha jusqu’à Lapin, le regarda ainsi que ses subordonnés et demanda : “Ce sont les gens dont vous m’avez parlé précédemment ?”

Lapin opina du chef. “C’est exact. Ils suivaient Valmont au départ, mais sa brutalité les a déçus. Ils seront utiles.”

Ils ont l’air forts, en effet. Bien. Je peux compter sur eux.”

Ces deux-là discutaient comme s’ils étaient amis !

Le jeune homme éprouva une anxiété extraordinaire. Pourquoi s’entendent-ils aussi bien ? Minute, la Compagnie Mero a embauché Euphémina au départ, non ? Alors pourquoi m’a-t-elle sauvé ? Peut-être que c’était un piège !

Il supposa que :

  1. Le seigneur de Winston et la Compagnie Mero s’étaient alliés.
  2. Euphémina, qui avait été embauchée par la compagnie, était dès lors une alliée du seigneur.
  3. En conclusion, elle était donc une ennemie.

Aurait-elle été une alliée du seigneur qu’elle n’aurait pas tué ses soldats, pas plus qu’elle ne l’aurait traînée à terre comme un sac à patates. Pourquoi l’aurait-elle sauvé si elle était son ennemie, d’autant qu’elle lui avait rendu sa dague unique au lieu de la vendre.

Cependant, il était si confus qu’il n’arrivait pas à réfléchir, et il ne parvint qu’à conclure qu’elle était bien son ennemie.

Au final… Je ne peux vraiment pas faire confiance à un animal au sang noir comme elle ! J’ai été bon envers elle, mais ça s’est retourné contre moi !

Il repensa aux téléfilms historiques qu’il avait vus en observant la situation, puis il prit sa décision. Je ne vais la laisser sagement me tuer. Je voulais distribuer mes points de stats avec attention, mais je n’ai pas le choix. Feuille de personnage.

Nom : Grid Niveau : 45 (3,400/238,000)
Classe : Descendant de Pagma
* La probabilité d’ajouter des options additionnelles lors de la création d’objets est augmentée.
* La probabilité d’amélioration d’objets est augmentée.
* Les équipements peuvent être portés sans condition. Cependant, une pénalité est appliquée en fonction de la rareté de l’objet.
Titre : Celui qui est devenu une Légende
* La probabilité d’être affecté par des altérations de statut est diminuée.
* Vous ne mourrez pas lorsque votre vie est au minimum.
* Facilement reconnu par les autres.
Titre : Premier producteur d’objet unique.
* + 200 dextérité
Titre : Tueur de chevaliers
* +100 endurance
* +100 force
Titre : Apôtre de la Justice
* +10 à toutes les stats.
* La bravoure de l’Apôtre de la Justice est inégalée.

* Vie : 2,964/2,964  Mana : 243/243
Force : 166  Endurance : 244  Agilité : 118  Intelligence : 91
Dextérité : 391  Persistance : 82
Sang-Froid : 66  Indomptable : 74  Dignité : 66   Perspicacité : 66
Courage : 10
Points de Statistiques
 : 240
Poids : 842/4,960

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

OG Chapitre 48
OG Chapitre 50

9 Commentaires

  1. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre
    Attention il y a un bout qui est resté en anglais :’ Euphémina was upset and retorted, “This is because you were loud first!” ‘

    Répondre
    1. NostraNostra

      C’est réglé, merci de l’avoir signalé.

      Répondre
  3. ti

    Merci beaucoup, et bon courage à toi 😉

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Je sens qu’il va faire une grosse connerie.

    Répondre
  5. PoloZore

    Merci pour le chapitre
    Tellement hâte de lire la suite =)

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com