Rebirth - Chapitre 127
Rebirth - Chapitre 129

Bonjour à tous !

Voici votre chapitre du jour de Rebirth, le prochain arrive dimanche et ensuite on reprend tout ça mardi prochain 😉

Bonne lecture à tous !

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 128 – Œil Révélateur

 

Qu’il choisisse ou non de révéler l’arnaque était un dilemme qui méritait réflexion. Nie Yan ne pouvait pas se permettre de ne faire que suivre ses émotions et des impulsions. Il avait besoin d’analyser la situation avec logique pour en tirer le meilleur profit. Quels étaient les intentions du développeur qui avait créé la quête ?

Alors qu’il réfléchissait, ses yeux avaient dérivé sur sa fenêtre d’information de personnage et il avait alors remarqué un nouvel effet de statut : Référence de l’Administrateur Kallan.

Référence de l’Administrateur Kallan : Augmente l’Influence du joueur dans Hinderlocke de 30 points. Dure 30 minutes.

Il avait immédiatement pris une décision en voyant ça.

Durant ces trente minutes, son Influence à Hinderlocke serait de 37 points, ce qui était bien suffisant pour gérer quelques nobliaux de bas étage.

Si je réussi et que je complète la quête cachée, je pourrais bien récupérer une récompense intéressante. D’un autre côté… Si j’échoue, je pourrais quand même m’en sortir tant que je quitte la ville avant la fin du bonus.

Après avoir réfléchi à son plan d’action quelques instants, il avait commencé à se diriger vers Krusch.

Ce serait idiot d’annoncer de but en blanc à tous les nobles de la salle que Krusch les arnaquait. Au lieu de le croire, ces nobles arrogants souhaiteraient probablement sa mort à la place. Il était un être humain et non pas un PNJ avec un comportement programmé. Ce serait donc honteux pour lui de terminer dans ce genre de situation si prévisible.

« Salutations Maître Forgeron Krusch. L’Administrateur Kallan m’a invité à venir vous rendre visite. Il vous passe ses bonnes grâces. » Avait dit Nie Yan en approchant Krusch.

Des murmures avaient commencé à parcourir l’assemblée après avoir entendu le nom de l’administrateur de la ville. Aucun noble ne pouvait se permettre d’être présomptueux en face de quelqu’un reconnu par l’administrateur lui-même. Les administrateurs étaient des dignitaires importants du gouvernement en charge des finances des villes et des taxes, du gouvernement et de l’armée ainsi que de la loi de l’ordre et ainsi de suite. Ils avaient une autorité absolue au sein de leur ville respective. Ils avaient donc au moins le statut de Duc. Et parmi les nobles présents dans la cabane, il n’y avait pas plus haut qu’un comte.

Voyant Nie Yan avancer, tous les nobles avaient silencieusement fait un pas en arrière.

Les yeux de Krusch avaient lui avec fierté en entendant cette nouvelle.

« Je vous prie de transmettre mes sincères salutations à l’Administrateur Kallan ainsi que mes remerciements pour sa gentillesse. Sir, voudriez-vous aussi tenter votre chance ? Il y a vingt objets identiques ici, mais seul l’un deux est la véritable Gemme Radiante d’Acass. Si vous choisissez le bon objet, cet objet légendaire deviendra le vôtre. » Avait-il dit avec un sourire

Nie Yan avait jeté un œil vers la table. Ils semblaient tous identiques, comme s’ils venaient tous du même moule. Ils étaient vraiment tous magnifiques.

« La travail d’un maître artisan est vraiment au-dessus du lot. » Avait complimenté Nie Yan.

Krusch avait légèrement souri en révélant un air hautain. Il semblait relativement heureux de recevoir de telles paroles complimentant la qualité de ses faux.

« Ces contrefaçons ressemblent vraiment à de véritables objets légendaires, mais je peux toujours dire qu’ils ont quelques défauts. Tout comme un morceau de glace est placé à côté d’une gemme, bien qu’ils soient tous les deux chatoyants pour le regard, le cube de glace finira par fondre au soleil là où la gemme restera toujours aussi brillante. » Avait dit Nie Yan sur un ton faussement philosophique. Il comptait dévoiler lentement la supercherie de Krusch en l’attirant dans un piège. Les PNJ n’étaient que des IA créées par les développeurs du jeu, et donc leur comportement, leur manière de parler et d’interagir était prédéterminée. Aussi longtemps qu’un joueur faisait les choses lentement et intelligemment, il était facile de les berner.

Et cela n’avait pas manqué dans ce cas, dès qu’il avait mentionné les défauts des contrefaçons, l’expression de Krusch avait changé pour devenir froide.

« Nirvana Flame, sir, vos paroles sont bien audacieuses. Si c’est le cas, dans ce cas, je vous prie de nous monter quel est la véritable pièce maîtresse. » Avait dit l’artisan sur un ton indigné. Il était absolument certain que Nie Yan ne pourrait pas trouver le vrai.

« Maître Forgeron Krusch, pourquoi ne pas faire un petit pari ? »

« Quel genre de pari ? » Avait demandé froidement l’intéressé.

« C’est assez simple. Parmi ces vingt gemmes, je désignerais la véritable Gemme Radiante d’Acass. Si j’échoue, dans ce cas, ce titre de propriété entre mes mains deviendra vôtre. Cependant, je ne peux être certain que si vous me permettez d’inspecter chacune des gemmes sans exception. » Avait expliqué Nie Yan. Son objectif était simple, exposer l’arnaque. Naturellement, comme l’adversaire était un arnaqueur, il savait qu’il n’honorerait jamais sa part du pari.

« Très bien, j’accepte votre pari. Si je perds, je vous donnerai un montant d’or égal à la valeur de votre titre de propriété. Qu’en pensez-vous ? » Avait dit Krusch avec une expression avide face au titre de propriété.

Nie Yan avait formé un plan dans sa tête et avait créé un piège destiné à Krusch après avoir plus ou moins compris comment les éléments de cette quête cachée s’imbriquaient. Et en effet, Krusch était immédiatement tombé dans le panneau.

« Maître Forgeron Krusch, permettez-moi d’inspecter ces gemmes. J’ai confiance en votre réputation, je sais que vous n’interfèrerez pas, n’est-ce pas ? »

Krusch avait dédaigneusement reniflé en faisant un pas en arrière.

La foule de noble avait doucement reculé pour laisser un espace de deux mètres entre eux et la table devant laquelle se trouvait Nie Yan. Ils se demandaient comment ce jeune homme allait déterminer le véritable trésor.

Remarquant leurs réactions, Nie Yan avait confirmé qu’il avait effectivement choisi la bonne méthode pour gérer cette quête. Il avait alors ramassé une gemme et avait commencé à l’examiner de façon vraiment méthodique et minutieuse.

« Une fabrication maladroite, la Gemme Radiante d’Acass possède une radiance pure et brillante, et pourtant celle-ci est blafarde et terne. Ce n’est définitivement pas la véritable Gemme de Radiance d’Acass. Ai-je raison, Maître Forgeron Krusch ? » Avait demandé Nie Yan en se tournant vers ce dernier qui se tenait parmi la foule. Pour tout dire, il n’avait aucun moyen de distinguer la véritable d’une fausse, mais il avait tout de même joué le jeu de façon extrêmement naturelle.

L’arnaqueur avait reniflé une nouvelle fois et avait tourné la tête.

« Maître Forgeron Krusch, j’ai déjà appris un sort d’identification. M’autoriseriez-vous à identifier cette gemme pour confirmer mon jugement ? » Avait demandé Nie Yan avec un sourire.

Presque comme si elle avait été guidée par un script, la foule avait commencé à s’exclamer, implorant Krusch de l’autoriser à le faire.

Incapable de refuser, Krusch était resté silencieux.

Nie Yan avait alors utilisé Vision Transcendante pour identifier la gemme. Presque instantanément, avec un flash de lumière, les propriétés de l’objet avaient été révélées.

Gemme Contrefaite (Fausse)

Propriétés : Aucune

Après quoi, il avait tendu la gemme aux nobles afin qu’ils puissent l’observer.

« Il avait raison. C’était vraiment une fausse ! »

« Incroyable… Elle semble tellement vraie pourtant. Comment a-t-il fait pour s’en rendre compte ? »

« Très bien, passons à la prochaine. » Avait dit Nie Yan avec un léger sourire alors qu’il ramassait une autre gemme sur la table. Il avait de nouveau fait semblant de l’observer attentivement avant de secouer la tête, apparemment déçu.

« Celle-ci non plus n’est pas bonne. Il y a de légères brisures aux extrémités de la gemme. Il est évident que la véritable Gemme Radiante d’Acass ne possède pas ce genre de défauts. Cette gemme fait honte à la véritable œuvre d’art par sa simple existence ! C’est aussi une contrefaçon, pas vrai ? »

Encore une fois, Krusch était resté silencieux, rendant la supplication de la foule afin qu’il identifie la gemme encore plus claire à ses oreilles.

Entendant ces cris, un autre flash de lumière était apparu et Nie Yan avait identifié l’objet. En effet, il s’agissait encore d’une fausse.

La foule s’était amassé autour du noble qui avait reçu l’objet en question afin de confirmer qu’il s’agissait encore d’une fausse.

Identifiant les gemmes les uns après les autres, Nie Yan était devenu de plus en plus certain qu’aucune d’elles n’était la vraie. Comme c’était le cas, tant qu’il donnait une ‘explication convenable’ sur le fait qu’elle était fausse, il pouvait continuer à dénoncer chacune d’elle comme une contrefaçon.

Le nombre de gemmes sur la table diminuait jusqu’à ce qu’il n’en soit resté que trois.

Une autre gemme avait de nouveau été révélée comme une fausse.

Toutes les précédentes avaient été des fausses aussi !

Mais il en restait toujours deux. L’assemblée de nobles attendaient la conclusion de ce spectacle avec une tension palpable, des yeux écarquillés et des expressions de choc.

Nie Yan avait exposé un sourire goguenard en en ramassant une nouvelle. Après avoir joué la comédie aussi longtemps, il était mentalement éreinté et son visage avait perdu de peu de couleurs.

« Il y a quelques impuretés au centre de cette gemme, et la qualité des matériaux n’est pas du même niveau que la Gemme Radiante d’Acass. C’est encore une fois une fausse ! » Avait dit Nie Yan avec confiance avant de fixer Krusch du regard.

Il avait alors identifié une nouvelle fois la gemme entre ses mains.

La foule avait concentré son attention sur l’objet entre les mains de Nie Yan. C’était déjà la dix-neuvième. S’il s’agissait aussi d’une fausse, cela ne voudrait-il pas dire que la dernière était la vraie ?

Le flash d’identification avait de nouveau illuminé l’assistance d’une lueur arc-en-ciel. Cependant, malgré ce spectacle enchanteur, le résultat était connu d’avance pour notre cher Voleur.

Cette gemme était aussi une fausse !

De nombreux nobles avaient laissé échapper des cris étouffés de surprise en exprimant leur profonde admiration pour le talent de ce jeune homme observateur.

Nie Yan, quant à lui, avait ses yeux fixés sur le ‘Maître Forgeron’ Krusch avant de ramasser la dernière gemme. A ce moment, ce dernier avait eu une expression de panique et avait commencé à se diriger lentement vers la porte.

« Maître Forgeron Krusch, vous ne pensez tout de même pas à revenir sur vos paroles, n’est-ce pas ? Ou bien essayez-vous simplement de courir ? » Avait demandé froidement Nie Yan. Il l’avait finalement acculé !

Krusch avait souri bizarrement en laissant échapper un rire étranglé. Tous les nobles dans la pièce avaient maintenant leur attention fixée sur lui. Il ne serait pas en mesure de partir, même s’il le voulait.

« Maître Forgeron Krusch, ou bien, devrais-je vous appelez Monsieur Krusch ? Cette gemme finale dans ma main devrait être la vraie, n’est-ce pas ? Cependant… Pourquoi est-ce que sa conception a été aussi bâclée ? En fait, d’un simple coup d’œil, je peux facilement déterminer qu’il s’agit aussi d’une fausse ! » Avait dit Nie Yan sur un ton sec et glacial alors qu’il avait son regard planté dans celui de Krusch. Il avait alors identifié la dernière gemme et le flash de lumière qui avait déjà brillé dix-neuf fois dans cette pièce avait lui une dernière fois pour conclure la situation, révélant les propriétés de l’objet. Sans surprise pour notre héros, il s’agissait bien d’une fausse. Il avait reniflé de dédain envers Krusch en disant.

« Ce qui veut dire, Monsieur Krusch… Que vous n’êtes rien d’autre qu’un sale arnaqueur ! »

[Système : Après avoir identifié 20 Gemmes Contrefaites, vous avez reçu Œil Révélateur.]

Nie Yan avait été surpris en regardant l’annonce du système. Il ne pouvait pas s’empêcher d’être excité. J’ai vraiment eu l’Oeil Révélateur !

Pendant ce temps, la foule de nobles était restée médusé un instant, semblant ne pas pouvoir accepter la vérité.

A ce moment, Krusch et ses trois compagnons s’étaient précipités vers la porte.

« Arrêtez-les ! Ils sont tous ensembles pour vous arnaquer ! » Avait crié Nie Yan en pointant les trois complices.

Sortis de leur stupeur, les nobles avaient rapidement réagi et s’étaient précipités vers les quatre criminels. Peu après, ces derniers avaient été attrapés, ligotés et jetés au sol.

« Nous devons amener ces arnaqueurs devant l’Administrateur Kallan afin qu’ils fassent face à la justice ! »

« Oui, nous devons punir ces bâtards et récupérer notre argent ! »

Les nobles avaient commencé à hurler dans tous les sens et à jurer tout en emportant les quatre complices vers le bureau de l’administrateur.

Nie Yan avait réfléchi un moment avant de décider de les suivre. Comme il avait progressé aussi loin dans la quête et qu’il avait réussi à exposer Krusch, il serait probablement en mesure de recevoir une récompense. L’Administrateur Kallan avait déjà nonchalamment mentionné Krusch. Il ne se serait jamais attendu à ce que cet indice mène vers une quête de ce genre.

Une foule enragée de nobles était entré dans le bureau de l’Administrateur Kallan et Nie Yan avait suivi à quelques pas derrière. C’était la meilleure position pour lui pour essayer son nouveau sort.

Il avait examiné les informations d’Œil Révélateur.

Œil Révélateur (Lancement instantané) : Après avoir activé cette capacité, il y a une certaine probabilité de détecter les déguisements et les camouflages. Le succès du sort dépend de la différence de niveau entre le joueur et la cible.

Temps de recharge : 120 secondes

Si Nie Yan venait à activer ce sort contre un Voleur du même niveau que lui, il aurait 60% de chance de percer le camouflage dudit Voleur. Sans parler du fait que les joueurs et les monstres avaient aussi des capacités de déguisement, de transformation ou même encore d’illusion comme des clones. Et bien que toutes ces capacités soient vraiment merveilleuses, grâce à ce sort, elles deviendraient toutes inutiles face à lui.

Ce sort était extrêmement utile et avait été classé dans son ancienne vie comme un des sorts de support les plus utiles. Il était un véritable atout contre les Voleurs et les classes du même genre et était aussi très utile pendant de nombreuses quêtes.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 127
Rebirth - Chapitre 129

Related Posts

8 thoughts on “Rebirth – Chapitre 128

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com