Rebirth - Chapitre 126
Rebirth - Chapitre 128

Bonjour à tous ! Voici votre dose de la journée ^^

Le prochain chapitre arrivera Samedi =)

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

 

Chapitre 127 – L’Arnaque de Krusch

 

« Hey, je ne sais pas quand tu souhaites développer ta propriété à Hilderlocke, mais j’espère que quand le temps viendra, nous serons amis plutôt qu’ennemis. »

Kill Love avait gravé le nom Nirvana Flame dans son esprit. Il comptait faire une petite enquête sur son nouvel ‘ami’ de Calore pour découvrir qui était le béhémoth qui le soutenait. Si Nie Yan était un ennemi, il abandonnerait alors toute amitié et mettrait tout en place pour l’empêcher de se développer dans sa ville. Par exemple, si Nie Yan ne comptait que revendre le terrain après qu’il ait pris de la valeur, il n’aurait rien à dire et ne chercherait pas à interférer. Cependant, s’il souhaitait ouvrir un commerce, il s’assurerait que l’établissement n’aurait pas le moindre client. Un dragon n’est pas capable de déloger un serpent sur son territoire. Même si Nie Yan était supporté par une multinationale, Kill Love n’avait rien à craindre tant que leur champ de bataille serait dans l’enceinte d’Hilderlocke.

Nie Yan comprenait bien que chaque ville avait son lot de personnages influents, et que sans la force ou le support approprié, il serait quasi impossible d’y gagner la moindre influence par lui-même. Il serait compliqué d’ouvrir le moindre commerce ici avec le Berserk devant lui comme ennemi. Cependant, comme il ne s’agissait que d’un seul terrain, même sans commencer de commerce immédiatement, rien que sa valeur de base finirait par lui rapporter une plus-value si le destin voulait que les deux joueurs deviennent ennemis.

« J’espère aussi que nous ne deviendrons pas ennemis. » Avait dit Nie Yan avec un sourire léger. Bien qu’il n’ait aucune raison d’entrer en conflit avec Kill Love, l’avenir était rempli d’inconnu.

« Il faut encore que j’accompagne mon équipe dans un donjon, donc nous pourrons parler une prochaine fois. J’espère que notre prochaine conversation sera aussi polie et courtoise que celle-ci. » Avait annoncé Kill Love, indiquant qu’il ne souhaitait pas construire d’amitié durable pour le moment. Après tout, pourquoi construire quelque chose sans être sûr qu’il ne faudrait pas détruire cette fondation dans le futur ? Cela ne ferait que compliquer les choses.

« Très bien, à plus tard alors. »

Une pensée avait alors émergé dans la tête de Nie Yan et il avait regardé la silhouette de Kill Love alors qu’il s’éloignait. Peut-être que je devrais jeter un œil aux alentours, peut-être rendre une petite visite au Maître Forgeron Krusch histoire de voir s’il y a quelques babioles à récupérer. Puis je devrais retourner farmer un peu. Il avait passé plus de deux jours à explorer Hems. Vu la vitesse d’exp dans la Vallée de Sosil, les joueurs d’élite avaient probablement pris des niveaux.

Il y a déjà un joueur avec un set de Tempête Métallique… On dirait bien que mes actions ne sont toujours pas suffisantes. Je suis encore trop en retard… Le set de Tempête Métallique n’était pas plus un set qu’une collection d’équipement pour Guerrier partageant la même catégorie. Il y avait le set de la Tempête de Fer, le set de la Tempête de Sombrefer, le set de la Tempête d’Or, le set de la Tempête d’Or Sombre, le set de la Tempête de Lumidium et le set de la Tempête de Lumidium Sombre. Chaque set avait un prérequis en Force et le plus bas, qui était le set de Tempête de Fer que portait Kill Love, avait un prérequis de 120 de Force.

Nie Yan n’avait été capable d’atteindre les 130 de Force que grâce au Chapitre de Liberté, cinq sorts passifs et des Gemmes de Force.

Et pourtant, Kill Love avait réussi à atteindre 120 de Force, au minimum, sans autre artifice ni gemme. De plus, en équipant ce set, sa stat de Force avait encore augmenté de 30%. C’était un petit peu trop terrifiant.

Kill Love avait le meilleur équipement de tous les joueurs qu’il avait croisé jusque-là. Il était un joueur capable de se placer au sommet du tableau des scores par la force de ses bras, et Nie Yan ne pouvait pas s’empêcher de se demander combien d’autres monstruosités existaient dans ce monde.

On dirait bien que je vais devoir me bouger un peu le cul et rassembler du meilleur équipement ainsi que gagner des niveaux ! Nie Yan n’osait plus lambiner et il avait alors dit au revoir à l’Administrateur Kallan avant de se lancer vers les quartiers nord d’Hilderlocke. Retourner à Calore lui coûterait une autre pièce d’or. De plus, comme il était déjà là, il n’avait pas grand-chose à perdre à rendre une visite à ce fameux Maître Forgeron Krusch. Après tout, la chance était avec lui, on était mercredi !

La bâtiments d’Hilderlocke étaient magnifiques et même les rues étaient pavées de jade. Alors qu’il observait les alentours, il avait distinctement remarqué que la ville semblait identique à ses souvenirs. Alors qu’il levait les yeux au ciel, il avait vu un halo brillant formé par de l’énergie magique circulant autour de la ville. Sa présence ajouté une touche enchanteresse à la nature, donnant l’impression que la ville entière sortait d’un conte fantastique.

Après avoir marché une dizaine de minutes, Nie Yan avait finalement atteint un croisement. Il avait regardé dans toutes les directions avant de se remémorer ce que Kallan lui avait dit et de tourner à gauche. Il avait continué à déambulé en suivant les instructions de l’administrateur et plus il avancé, plus les rues devenaient étroites. Sans les coordonnées exactes, il se serait probablement perdu des dizaines de fois.

Et pourtant, malgré un parcours guidé, il n’avait pas la moindre idée d’où il se trouvait. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il était arrivé dans les derniers retranchements du district nord, et qu’il lui aurait été impossible de venir ici sans instructions.

Alors qu’il continuait son avance, il avait croisé plusieurs tours de mage dans une ruelle étroite à peine assez large pour une personne. Trois minutes plus tard, il avait enfin émergé au bout de la ruelle et était tombé nez à nez avec une grande place. Sur la place se trouvait un jardin exquis empli de nombreuses fleurs sauvages en pleine éclosion. Même en étant entouré de bâtiments, la place recevait les rayons du soleil, éclairant la flore d’une délicate lumière. Ce jardin ajoutait une touche de mystère au lieu.

Au milieu de ce jardin, un chemin se tortillait à travers les plantes.

Et au bout de ce chemin, Nie Yan avait enfin pu apercevoir une petite cabane.

Ça doit être ici. C’est vraiment bien caché… Avait-il pensé avant de s’approcher.

Alors qu’il était sur le point d’atteindre la porte, celle-ci s’était doucement ouverte et une silhouette avait émergé, suivi par une fragrance enivrante.

Nie Yan s’était arrêté en voyant la personne devant lui. C’était une PNJ. Elle portait une robe splendide et ses cheveux étaient remontés en une coiffure compliqué et exquise. Sa démarche était raffinée et elle donnait l’air d’appartenir à une haute caste sociale. Ce PNJ doit être une noble…

C’est Maître Forgeron Krusch… ? Elle ne correspond pas vraiment à la fiche de poste…

Mais encore une fois, Kallan n’avait jamais dit que le forgeron était un homme.

Avec Vision Transcendante, Nie Yan avait examiné le PNJ.

Delina : Comtesse d’Hiderlocke.

Une comtesse d’Hiderlocke… ! Nie Yan s’était immédiatement redressé avant de faire un pas de côté pour la laisser passer. Les nobles avaient le droit à de nombreux privilèges dans Conviction, et selon les villes, leurs privilèges pouvaient être vraiment incroyables. Si un joueur venait à offenser un noble, il pourrait très bien finir en prison, voire pire.

Un joueur capable de rentrer dans les rangs de la noblesse aurait bien évidemment le droit aux mêmes privilèges que les PNJ. Et pour se faire, il faudrait augmenter lentement et difficilement son score d’Influence et d’Honneur. Même ainsi, le système hiérarchique était inflexible, de Seigneur à Baron suivi de Marquis et ainsi de suite. Pour ceux qui se trouvaient dans les strates inférieures à un noble, même un noble de rang inférieur, provoquer un nombre supérieur revenait à souhaiter se faire poursuivre à mort par tous les gardes de la ville.

En passant, la comtesse lui avait jeté un coup d’œil en coin.

Un bref moment après, deux autres nobles étaient sortis de la cabane en succession, passant à côté de Nie Yan.

Ce lieu est encore plus vivant que je ne le pensais… Avait-il pensé en mettant un pied dans la cabane. Au centre de la pièce se trouvait une table ronde avec des dizaines d’équipements similaires exposés.

Il y avait aussi des dizaines de PNJ nobles, à la fois jeunes et vieux, portant des vêtements extravagants. L’un deux en particulier sortait du lot. Avec une stature haute et fine et une longue barbe blanche, il ressemblait à un vieux mage. Si ce n’était pour la légère incurvation pleine de malice de son sourire, une personne non attentive ne remarquerait pas que son sourire amical n’était qu’une façade. Ce gars, ce n’est quand même pas un arnaqueur… ?

En voyant ça, Nie Yan avait immédiatement relevé sa garde. Les arnaqueurs existaient autant parmi les joueurs que les PNJ. Il n’y avait pas toujours une récompense à la clé lorsqu’on en démasqué un. Avec certains d’entre eux, si un joueur n’était pas attentif et qu’il échouait à comprendre l’objectif de la quête, il pouvait entrer dans un cercle vicieux qui le ramènerait plus bas que terre et il n’aurait d’autre choix que d’accepter sa perte. Autrement dit, en plus de ne rien gagner, il pourrait bien perdre quelque chose en échange.

« Mesdames et messieurs, pour la vente d’aujourd’hui, les règles seront les mêmes que la dernière fois. Le premier lot est constitué de vingt objets, tous avec la même apparence. Aucun d’eux n’a été identifié. Ils valent tous soixante pièces d’argent, mais un seul est réel. Les autres sont des contrefaçons que j’ai créées. Si le véritable objet est acheté, nous passerons au lot suivant. Il ne reste plus que trois lots. Les clients sont limités à trois achats chacun. Les meilleurs équipements se trouvent sous vos yeux. Parmi ces lots se trouvent des fragments d’équipements légendaires. Êtes-vous prêts à commencer ? »

Après que le vieil homme nommé Krusch ait fini de parler, ses yeux s’étaient plissé et il avait commencé à taper sur la table avec ses doigts.

La foule de nobles semblait extrêmement excité et chacun d’entre eux souhaité tenté sa chance.

Krusch avait lancé un coup d’œil à trois nobles d’âge moyen dans la foule avant de continuer.

« Très bien, commençons. Mesdames et messieurs, je me demande… Qui parmi vous obtiendra les faveurs de Dame Fortune aujourd’hui. »

Nie Yan avait reniflé de mépris devant ce spectacle. Ce genre de tour de passe-passe de bas niveau, comment autant de gens se font avoir… Il avait balayé du regard tous les nobles crédules sous ses yeux. Cet évènement était probablement un déclencheur pour une quête cachée où la réflexion du joueur était mise à l’épreuve. Si un joueur était assez stupide pour dépenser soixante pièces d’argent dans un jeu truqué, la quête ne se déclencherait pas et le joueur serait assuré de perdre sa mise.

Un noble avait alors sorti une bourse grise de ses poches et au bruit, elle était remplie d’argent. Après avoir donné l’argent à Krusch, il avait dit.

« Je veux celui-là, celui-là et… celui-là. » Son ton avait été proche du délire et une goutte de sueur avait coulé de son front.

Les uns après les autres, les nobles avaient sorti leur argent et avait indiqué leurs achats.

Après quoi, chacun avait commencé à identifier les objets sélectionnés. Nie Yan avait son regard fixé sur les trois hommes d’âge moyen parmi la foule. Grâce à la couverture fournie par les deux autres, l’un deux avait mis un équipement dans son sac avant d’en sortir un identique. Puis son regard avait parcouru la foule pour s’assurait que personne ne l’avait vu faire. Nie Yan avait souri froidement. Ces trois sont donc ses complices.

« Diantre, le mien est un faux. »

« Le mien aussi. »

Beaucoup de soupirs déçus avaient commencé à naître de la foule. Puis, après un instant, l’homme d’âge moyen qui avait échangé l’objet dans son sac s’était exclamé sur un ton joyeux.

« Oh mon dieu ! Dame Fortune m’a souri ! J’ai obtenu le véritable Collier Doré de Kars ! Bénis soient les cieux ! »

Les nobles avaient tous eu une lueur d’admiration en se frottant les mains à l’idée d’être le prochain à avoir de la chance sur le lot suivant.

« Très bien, mesdames et messieurs, procédons avec le prochain lot. Le prochain objet est très précieux, il s’agit de la Gemme Radiante d’Acass ! Tout le monde est prêt ?! »

Sachant maintenant qu’il s’agissait d’une arnaque, Nie Yan avait considérer sa prochaine action. Devait-il partir discrètement ou bien dévoiler le pot-au-rose ?

S’il choisissait la dernière option et qu’il exposait la vérité, il offenserait probablement tous les nobles présents en exposant leur crédulité. Il est connu que jouer au petit malin n’est jamais apprécié par les autres.

AlthanMaiel
Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 126
Rebirth - Chapitre 128

Related Posts

8 thoughts on “Rebirth – Chapitre 127

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com