Rebirth - Chapitre 490
Rebirth - Chapitre 492

♫Ingonyama nengw’ enamabala♫

♫Ingonyama nengw’ enamabala♫

♫Ingonyama nengw’ enamabala♫

♫C’est l’histoiiiiiiire du chapiiiiiiiiiitre ! ♫

♫Le cycle éterneeeeel…. Oups, pardon !  Je me suis un peu emporté. Bref, voila le chapitre du jour 😉

Expression du jour : « Perdre la tête n’est pas difficile. C’est la retrouver qui représente un réel défi. »

Soutien :

Dons de soutiens libres : http://utip.io/AlthanMaiel

Dons de soutien :https://www.patreon.com/althanmaiel

Discord : AlthanMaiel#8202 – Discord Xiaowaz : https://discord.com/invite/haBjJ3r

Chapitre 491 – Atteindre le Sommet

 

Les étudiants avaient envahi l’auditorium comme un véritable tsunami alors que chacun d’eux cherchaient son siège.

Zhai Hao était assis près du premier rang. Alors qu’il regardait autour de lui, il avait fini par repérer Nie Yan et Xie Yao et les avait appelés par gestes. Bien évidemment, ils étaient venus à sa rencontre dès qu’ils l’avaient repéré.

« Li Rui, Nie Yan est là ! » Avait dit Zhai Hao à son voisin de siège. Depuis l’incident avec la famille Mo, Zhai Hao et Li Rui avaient commencé à traiter Nie Yan bien plus familièrement. Mais pour eux, il était comme un frère de sang, et s’ils entendaient quelqu’un dire du mal de lui, cette personne se retrouverait rapidement avec deux opposants.

« Nie Yan, la Classe 3 est ici. Je vous ai réservé de bonnes places. » Avait fini par dire Zhao Hao aux tourtereaux lorsqu’ils étaient arrivés assez près pour l’entendre.

« Merci. T’aurais pas dû. » Avait répondu l’intéressé. Il y avait bien trop de monde dans l’auditorium et il avait peur que quelque chose se passe. Afin de maintenir Xie Yao le plus en sécurité, il avait choisi deux sièges dans un coin, réduisant les angles d’attaque.

« Pas de problème. On est frères, c’est complètement normal ! » Avait répondu Zhai Hao en riant avec joie.

Les deux jeunes hommes s’étaient alors souris mutuellement, sans besoin d’en dire plus.

« C’est le jour de notre remise de diplôme et tout le monde est là. Beaucoup de personnes voudraient faire ta connaissance. Tu es devenu une véritable célébrité dans le lycée, après tout. Même des gens qui ne viennent généralement jamais en classe sont venus pour te voir ! » Avait dit Zhai Hao.

« Attendons la fin de la remise des diplômes pour rassembler tout le monde. » Avait répondu Nie Yan sur un ton calme.

Après quoi, tout le monde s’était rassis. Xie Yao et Xia Ling étaient assises l’une à côté de l’autre, gloussant et discutant à voix basse. De temps à autre, Xia Ling envoyé des coup d’œil en coin à Nie Yan.

« Vous ne l’avez pas encore fait, pas vrai ? » Avait soudain demandé Xia Ling à sa meilleure amie.

« Q-Quoi ?! Bien sûr que non ! » Avait immédiatement rétorqué Xie Yao en devenant rouge comme une pivoine.

« Héhé. Je me doutais bien que Nie Yan n’aurait pas le cran non plus. S’il avait essayé de te toucher, ton père lui aurait brisé les jambes. » Avait répondu Xia Ling sur un ton taquin.

Ce n’était qu’alors que Xie Yao avait soupiré de soulagement en voyant son amie ne pas poursuivre la conversation. Puis, elle avait commencé à la gronder pour l’avoir taquiné ainsi.

En faisant un tour de l’auditorium du regard, Nie Yan avait fini par voir Xie Yao discuter joyeusement et sourire à côté de lui, et une vague de chaleur avait envahi son cœur. Il avait l’impression d’être dans un rêve. Il se souvenait encore de la manière dont jeter des regards discrets et pitoyables à la jeune fille dans sa vie passée, espérant pouvoir capturer ces moments pour l’éternité dans sa mémoire afin de les chérir car c’était le mieux qu’il pouvait espérer avec elle à l’époque. Il l’avait toujours rêvé, mais jamais vrai cru qu’un jour ils seraient ensembles.

Dans sa vie passée, après avoir participé aux longues trois heures de cérémonie, tout le monde s’était dispersé. Il se souvenait avoir jeté un dernier coup d’œil à la belle Xie Yao assise avec ses amies. Il savait qu’après ce jour, ils vivraient dans des mondes complètement différents. Alors que cette réalisation se faisait un chemin dans son cœur, il avait senti que le chemin formait un immense trou dans son cœur, laissant son âme s’échapper. Lorsqu’il avait fini par partir avec Zhai Hao, Li Rui et Liu Xuchen, ils s’étaient rendus dans un bar karaoké où il avait noyé son chagrin dans l’alcool et la chanson jusqu’au matin.

Même aux points les plus bas de sa vie passée, ces frères avaient toujours été là pour le soutenir. Même quand beaucoup de gens avaient commencé à le repousser et à le détruire socialement, Tang Yao, Zhai Hao, Li Rui et Liu Xuchen étaient restés à ses côtés. Ce qu’il ne savait pas à l’époque était que même Xie Yao ne l’avait pas laissé derrière elle. Elle avait juste utilisé une méthode différente, usant de l’identité de Yao Yao, pour rester à ses côtés. C’était juste une véritable pitié qu’il ne l’ait pas réalisé à l’époque.

Plongé dans ces anciens souvenirs, Nie Yan avait fini apr réaliser que ces souvenirs douloureux n’existaient maintenant que dans sa tête et son cœur, et qu’il ne tenait qu’à lui de les faire disparaître à jamais.

« Comment ça se passe entre toi et Xia Ling ? » Avait-il alors soudain demandé en se tournant vers Zhai Hao. Il ne voulait que le bonheur de ses amis et il savait que celui de Zhai Hao reposait sur Xia Ling. Il espérait de tout cœur que leur histoire d’amour se répète dans cette vie aussi.

Dès que la jeune fille avait été mentionnée, Zhai Hao avait toussé faussement avant de dire sur un ton embarrassé :

« Hum hum ! Toujours pareil. Je lui ai récemment demandé son numéro pour qu’on reste en contact après la fin du lycée. »

Nie Yan n’avait pas pu s’empêcher d’avoir un léger sourire en entendant ça. C’était exactement la même chose que dans sa vie passée. Ces deux-là étaient d’abord sortis ensemble à distance un moment avant de finalement trouver le bonheur ensemble. Zhai Hao était quelqu’un d’extrêmement entreprenant dans ses combats dans Conviction, mais pour ce qui était de la romance, il aurait été incapable de voir qu’une fille l’aimait même si elle se jetait à corps perdu contre lui ! Ce n’était qu’après qu’elle ait terminé ses études que Xia Ling avait fini par succomber à ses approches maladroites et qu’ils s’étaient mariés.

Alors que de plus en plus de personnes entraient dans l’auditorium, le bruit des discussions avait commencé à augmenter. Tout le monde était assis et discutait tranquillement. Au bout d’un moment, le principal était monté sur la scène et avait fait un discours concernant les exploits académiques de l’année. Il avait même été particulièrement généreux dans ses éloges de Nie Yan.

Bien sûr, à cause de ça, la majorité de regards s’étaient tournés vers l’intéressé et les messes basses avaient repris. Un mélange de regards de jalousie et d’admiration ne cessaient de venir dans sa direction, mais on aurait dit qu’il ne s’en rendait même pas compte, restant d’un calme olympien. Après toutes ses expériences de cette vie et sa vie passée, ce genre d’honneurs inutiles n’était rien pour lui.

Après que le principal ait terminé son discours, les étudiants avaient commencé à démontrer leurs performances. Comme le lycée avait beaucoup d’élèves artistes, la qualité du spectacle était assez haute.

« Jiang Yingyu est la prochaine sur scène avec sa Danse du Paon. » Avait dit Zhai Hao à un moment avec un sourire mutin.

« Oh ? Tu n’es plus intéressé par Xia Ling ? » Avait demandé Nie Yan en le taquinant.

« C-C’est… Je ne fais qu’apprécier l’art ! C’est complètement différent ! » Avait répondu Zhai Hao en riant mais avec son cou et ses joues rouges.

Nie Yan était très familier avec Zhai Hao. Il était du genre à montrer ses sentiments sans artifices. Il était profondément dévoué envers Xia Ling. Bien sûr, il ne pouvait pas dire qu’il était insensible à la beauté de Jiang Yingyu, mais même si cette dernière venait lui demander de sortir avec elle, il refuserait probablement. Autrement dit, c’était juste ses hormones qui parlaient ainsi qu’une partie de discussion entre hommes, comme : quelle fille est la plus belle, etc.

Nie Yan n’avait pas de sentiments particuliers envers la jeune fille non plus. Certes, il avait sa propre opinion concernant le fait qu’elle avait fini par épouser un riche homme d’affaire de trois fois son âge, mais ce n’était pas pour autant qu’il la jugeait. Chacun était libre de faire ce qu’il voulait du moment que ça ne portait pas atteinte aux autres. Et parfois, certains n’avaient pas non plus de choix. Du fait qu’il ne connaissait pas les circonstances de la jeune fille dans sa vie passée, ni même dans cette vie, il ne se sentait pas qualifié pour la juger.

Après que la lumière se soit de nouveau éteinte dans la salle, une lumière tamisée était apparue, éclairant la scène d’une lueur douce et sombre. Jiang Yingyu était alors apparue sur scène avec un projecteur sur elle. Elle était apparue dans une tenue de danse jaune moulante révélant ses bras et ses jambes. L’audience s’était immédiatement tue, portant toute son attention sur elle.

Nie Yan avait cependant entendu quelques murmures près de lui.

« Putain, Jiang Yingyu a vraiment un corps parfait ! »

« Cette silhouette est juste démoniaque ! »

Sous ces regards captivés, elle avait alors commencé son numéro de danse. Semblable à un paon au clair de lune, elle avait commencé à enchanter le cœur de chacun. Ses mouvements agiles et souples s’enchaînaient à la perfection. C’était cette agilité et souplesse qui lui avait, paraît-il, permis d’entrer dans le département des Arts de l’Académie Militaire.

Nie Yan avait entendu plusieurs conversations à voix basse pendant cette performance. Des jeunes hommes discutant du fait qu’ils seraient prêts à donner n’importe quoi pour une nuit avec elle. C’était probablement un sentiment partagé par la majorité des jeunes hommes de l’auditorium à ce moment.

Mais en entendant ça, il n’avait pas pu s’empêcher de rigoler. Il avait déjà entendu ces paroles dans sa vie passée, et il avait même partagé ce sentiment à l’époque. Bien sûr, ce n’était que le résultat de ses hormones d’adolescent. Après avoir vécu jusqu’à presque trente ans, il avait réalisé qu’il ne pourrait jamais se mettre avec une fille comme ça. Il avait, en effet, peut-être eu des pensées lubriques à son égard, mais ce n’étaient que des pensées. Son amour pour Xie Yao, lui, était inébranlable et s’était renforcé durant deux vies.

Alors qu’il était perdu dans ses pensées, le regard vague, pour Xie Yao à côté de lui, on aurait dit qu’il était dans une sorte de transe face à la danse de sa rivale. Elle ne pouvait donc pas s’empêcher d’être jalouse.

« Tu apprécies la vue ? » Avait-elle alors demandé dans un murmure à son oreille.

« Ce n’est pas mal. » Avait répondu Nie Yan. En voyant Xie Yao commencé à bouder, cependant, il s’était expliqué.

« Je ne parle que de sa performance. Elle est vraiment douée dans sa manière d’exprimer l’élégance et le charme d’un paon. »

Xie Yao devait admettre que, en plus de sa silhouette, Jiang Yingyu était aussi une très bonne danseuse. C’était un fait indéniable.

« T-Tu sais, je sais aussi faire la Danse du Paon ! C’est juste que je ne l’ai pas pratiquée depuis longtemps… » Avait soudain dit Xie Yao en rougissant légèrement.

« Oh, vraiment ? Pourquoi tu ne la danserais pas pour moi plus tard ? » Avait alors répondu Nie Yan avec un gloussement de rire. Sous cette lumière tamisée, Xie Yao était particulièrement adorable. Tout en disant ça, il avait doucement posé sa main sur la sienne. Sa peau était tellement douce que son cœur en avait tremblé de plaisir.

« Très bien, je te la montrerais une fois à la maison ! » Avait-elle répondu, toujours poussée par ses restes de jalousie.

« J’espère que tu la danseras avec cette robe de nuit, tu sais de laquelle je parle, pas vrai ? » Avait alors murmuré Nie Yan dans l’oreille de la jeune fille avec un sourire mutin. Il pouvait déjà imaginer le spectacle dans sa tête. LA silhouette de Xie Yao n’était pas nécessairement inférieure à celui de Jiang Yingyu. C’était juste que cette dernière était extrêmement souple en tant que danseuse. Xie Yao, en tant que pratiquante d’art martiaux, avait moins de souplesse mais plus de puissance. Et sa croissance prenait une excellente direction, surtout du côté du développement de sa poitrine. Cela devenait presque difficile pour Nie Yan de complètement recouvrir ces monts de plaisir dans leur intégralité avec ses mains maintenant.

Il se souvenait de la silhouette de la jeune fille dans sa vie passée, et donc celle qu’elle aurait aussi dans cette vie d’ici quelques années. Rien qu’à l’imaginer, il sentait un dragon se réveiller en lui.

Xie Yao et Jiang Yingyu étaient toutes les deux des déesses dans le regard des hommes. Si les gens n’étaient contrôlés que par leurs désirs et la luxure, ils ne seraient pas différents des animaux. L’amour était ce qui importait le plus ! Mais si ce n’était pour le fait que Xie Yao était encore trop jeune, Nie Yan l’aurait déjà dévoré depuis longtemps !

Bien sûr, après ces paroles provocantes, le visage de Xie Yao avait finalement terminé sa transformation dans sa forme finale de tomate mûre ! Elle avait rapidement regardé autour d’elle et n’avait pu sentir qu’un léger soulagement qu’après avoir confirmé que personne d’autre n’avait entendu ce que Nie Yan venait de dire. Bien qu’encore complètement retournée par l’audace du jeune homme, elle avait mis tous ses efforts en place pour faussement bouder en le regardant de côté. Il était juste trop obsédé ! Mais comme il avait déjà vu et touché tout ce qu’il y avait à voir ou toucher, qu’il en soit ainsi ! Elle danserait pour lui ! Elle n’avait pas peur !

Elle n’aimerait rien d’autre que de le capturer et l’attacher à elle pour le restant de ses jours, le captivant complètement jusqu’à qu’il n’ait même plus l’idée de regarder d’autres femmes, et plus particulièrement Jiang Yingyu ! Pour elle, toute autre femme était maintenant une rivale potentielle !

Après 10 minutes, Jiang Yingyu avait fini sa danse. Sur scène, elle était devenue l’unique star et la plus belle. Lorsque les projecteurs s’étaient éteints et que la lumière avait été rallumée, l’auditorium avait semblé sortir d’une sorte de transe, un sentiment de déception que ce soit déjà fini envahissant les cœurs.

Mais bien sûr, ils savaient que cela ne pouvait pas durer pour toujours, et rapidement, un sentiment d’anticipation pour les prochaines performances avait commencé à jaillir.

Il y avait d’autres danseurs et danseuses prêts à démontrer leur talent. Bien sûr, aucun n’était aussi captivant que Jiang Yingyu. A un moment, une jeune danseuse avait même offert une fleur à Nie Yan, cela faisant bien entendu partie de sa performance. Cependant, Nie Yan n’arrivait pas à se rappelée de son nom, ni même s’il l’avait déjà rencontrée avant. Il avait donc juste accepté la fleur pour ce qu’elle était.

« Qui aurait cru que tu étais si populaire. » Avait dit Zhai Hao en lui donnant un petit coup de coude dans le côté avec un clin d’œil.

Nie Yan avait répondu à la taquinerie en riant. Il avait l’impression d’être dans un film.

« Après que tu sois entré dans l’Académie Militaire, assures-toi de ne pas oublier tes frères, hein. » Avait alors dit Zhai Hao, une main sur l’épaule de Nie Yan, mais avec moins de force qu’à son habitude.

« Bien sûr que je ne vous oublierais pas ! Au fait, vous êtes enfin entrés dans Asskickers United ? » Avait demandé Nie Yan. Dans sa vie passée, Zhai Hao, Li Rui et Liu Xuchen étaient des joueurs assez talentueux.

« Ouais. »

« Zhai Hao… Est-ce que tu veux atteindre le sommet avec moi ? » Avait soudain demandé Nie Yan avec un sourire mais un regard des plus sérieux.

« Vraiment ? » Avait alors demandé Zhai Hao après un bref moment de stupéfaction. Il avait soudain eu une montée d’adrénaline. Quel homme n’avait jamais rêvé de devenir le meilleur et de se hisser au sommet ? Cette simple proposition l’avait complètement gonflé à bloc !

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)
Rebirth - Chapitre 490
Rebirth - Chapitre 492

Related Posts

9 thoughts on “Rebirth – Chapitre 491

  1. Merci pour ce chapitre
    Juste le 11 eme paragraphe en partant du bas, tu t’es trompé tu as mis il au lieu de elle
    C’est tout, désolé je suis chiant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com