SSN Chapitre 22

SSN Chapitre 21
SSN Chapitre 23

Bonjour ! Autant vous le dire tout de suite, ce chapitre est assez riche de contenu et d’implications. Bonne lecture et à mardi !

 

 

Chapitre 22 - Double spécialisation

 

« Ah… On pourrait faire une pause ?»

Woojin ne participait activement aux combats qu’en de rares occasions étant donné le nombre impressionnant d’invocations qu’il était désormais capable de réaliser. En vérité, ce n’était pas tellement que le ravet était dangereux qui lui avait valu son statut de monstre de rang 3, mais davantage parce que c’était un combat perpétuel contre soi-même. À la moindre faiblesse, la mort était assurée.

Mais les squelettes ne faiblissaient jamais. Parvenus au niveau 10, leur apparence avait quelque peu changé : ils étaient désormais équipés de petits boucliers, de casques et d’armures. Leurs armes laissaient toujours un peu à désirer, mais les couteaux ressemblaient désormais davantage à des couteaux de boucher qu’à des dagues.

Woojin n’avait pas eu à leur ajouter de points supplémentaires. Leur seule utilisation avait suffit à les faire progresser. De la même manière, il était aussi possible d’augmenter la valeur d’une compétence par le biais d’un objet.

Ainsi sa progression dans le donjon n’avait fait que s’accélérer, et Sunggoo n’avait toujours pas pu faire la moindre pause. Toutefois, afin de faciliter les opérations de récupération, Woojin avait appris le sort marquage, qui lui permettait de désigner aisément des points à Sunggoo sans avoir à perpétuellement lui répéter.

Or donc, en dépit de toute son admiration pour les nombreuses compétences de son patron qui l’avaient jusqu’à présent motivé, Sunggoo arrivait à son point de rupture.

« Ok Sunggoo, on va prendre un moment pour se reposer. » lui dit Woojin en l’invitant à s’asseoir.

Sunggoo s’assit à ses côtés en poussant un râle. Il sortit une bouteille d’eau de son sac et malgré la fatigue visible sur son visage, la donna à Woojin.

« Haha… Tu m’enterreras. » lui dit celui-ci en souriant.

« Quoi ?» s’étonna Sunggoo.

« Rien. J’aime bien tes principes. » répondit Woojin avant de boire une large gorgée. Il la donna à Sunggoo qui en vida le reste comme s’il venait de trouver une oasis en plein Sahara.

« Combien de temps nous reste-t-il ?» continua-t-il.

« Une heure et douze minutes. » répondit Sunggoo qui reprenait des couleurs.

Ils avaient déjà complété le donjon six fois en moins de trois heures. Il était temps de faire les comptes.

« Je crois qu’on doit être dans les environs de 350 millions de gains pour le moment. »

Lorsqu’un éveillé réussit un assaut sur un donjon, celui-ci se transforme en mine. Il appartient ensuite au bureau des accueils de prendre une commission sur chaque vente de Pierres de Sang au profit de celui-ci. L’association prenait-elle aussi un pourcentage, mais tout le reste était versé sur le compte des Mineurs. La somme était déjà colossale.

Ainsi, Woojin regarda un moment Sunggoo avec un air grave. Avec 350 millions, il pouvait d’ores et déjà s’acheter une propriété plus que satisfaisante. L’argent n’était pas une fin en soi pour lui. Il pourchassait un autre but.

Je vais m’arrêter là.

Woojin se leva tout à coup, et Sunggoo en fit autant en poussant un soupir.

« Sunggoo. J’ai pris une décision. »

« Laquelle, hyeong ?»

« À partir de maintenant, toutes les pierres de sang qu’on ramassera seront pour toi. »

« Quoi ? Vraiment ?»

« Je vais continuer de te marquer les corps. T’as pas intérêt à en oublier !»

« Tu es sûr ?»

« Oui. Continue comme ça. Bon allez, on y retourne. Je devrais me chronométrer !» s’exclama Woojin avant de courir vers l’escalier qu’il avait déjà emprunté par six fois.

« Hyeong ? Woojin ?!»

Le prix auquel Woojin avait estimé son âme n’avait plus aucune importance pour Sunggoo. Il était assis sur 60 millions qu’il comptait bien récupérer après tous les efforts qu’il avait fourni. Sa fatigue n’était plus qu’un lointain souvenir.

Il avait vite compris qu’il devait à tout prix tenir la cadence imposée par Woojin. De par cette inquiétude, il était devenu un véritable expert dans la dissection des ravets. Malgré tout, il n’arrivait plus à la tenir…

Mon argent…

Sunggoo était désespéré. Il eut envie de frapper un mur mais ne put s’y résoudre. Il devait suivre Woojin et abandonner les cadavres du dernier étage. Ils sortirent déjà, et s’en retournèrent vendre leurs pierres avant d’entrer à nouveau dans le donjon.

 


 

Leur expédition prit fin alors qu’il restait encore vingt minutes sur le temps qu’ils s’étaient accordés. À peine Woojin eut-il tué le dernier ravet de l’étage auquel ils se trouvaient qu’il s’arrêta sans plus prononcer un mot.

〈Vous avez pris un niveau.〉
〈Vous avez atteint le niveau 10. Votre classe va maintenant être sélectionnée.〉

« Comment ça ma classe ?» se demanda Woojin.

Sur Alphène, Woojin Kang avait lui-même choisi sa classe une fois qu’il était arrivé au niveau 10. Toutefois, sur Terre, sa classe était déjà sélectionnée. Il se concentra sur son interface.

〈Vos habitudes de combat sont en cours d’analyse…〉
〈Magicien - Guerrier - Prêtre - Rôdeur…〉

La liste continua à défiler un petit moment. Il se dit alors que son interface devait boguer puisqu’il possédait déjà une classe. Toutefois…

〈La classe guerrier a été sélectionnée.〉
〈Votre récompense va maintenant vous être remise.〉

Ça ne m’arrange pas du tout…

En effet, cette classe n’était pas du tout en adéquation avec ses compétences et ses attributs actuels. En tant que magicien, les possibilités de synergie avec son statut de nécromancien auraient été intéressantes. Toutefois, sur Terre, la classe était choisie automatiquement en fonction des caractéristiques de chacun.

Il regrettait d’avoir utilisé un marteau pour se défendre jusqu’à présent.

Bon, de toute façon, ça ne change rien.

Pour cause, Woojin comptait essentiellement se focaliser sur sa classe de nécromancien. Puisqu’il possédait désormais deux classes, ce ne serait qu’un bonus. Ses facultés de combat en tant que guerrier restaient un plus intéressant si la situation venait à mal tourner.

C’est en tous cas ainsi qu’il aimait à penser les choses. Il pourrait de plus améliorer cet aspect de par des décoctions magiques. Le regret disparut tout à fait de son esprit quand, ses pensées plus en ordre, il se rappela de sa récompense. Il ouvrit son inventaire, curieux de voir ce qu’il avait pu recevoir.

« Tiens ? Il y en a deux du coup…»

〈Récompense de Guerrier : Arme de guerrier〉
〈Récompense de Nécromancien : Pierre d’âme démoniaque (scellée)〉

Il afficha un sourire.

C’est quand même intéressant. Bon, voyons voir ce que c’est que cette arme…

Il vit de son interface apparaître un coffre bleuté qui disparut pour laisser place à un bâton recourbé. On aurait pu le comparer à un bâton de Magicien, toutefois sa composition était-elle bien différente.

C’est un tuyau de canalisation ou je rêve ? Puis cette tête quoi…

L’apparence du bâton avait elle aussi due être influencée par les actions de Woojin. La partie principale était pareille aux nombreux tuyaux qu’on trouvait dans le métro, mais surtout, sa partie supérieure ressemblait à s’y méprendre à la masse dont s’était jusqu’à présent servi Woojin.

Finalement, l’arme était assez fidèle à la philosophie du guerrier. Son arme est sa meilleure amie, dont la vie dépend. Sans elle, le guerrier n’est rien, mais sans guerrier, l’arme n’est rien. Il en existait d’autres, mais ça, c’était son arme.

〈Bâton de métal〉
〈Effets : +5 en force - Auto-réparation〉
〈Sorts conférés : Invocation - Dissipation〉

Woojin voulut essayer le sort de dissipation. À peine y eut-il pensé que l’arme disparut. Il lança le sort d’invocation, et l’arme lui apparut à nouveau. Cette arme avait donc la possibilité d’être invoquée à volonté. Il semblait aussi qu’elle était capable d’évoluer au cours du temps.

Il s’intéressa alors de plus près à la pierre d’âme qu’il avait récupéré se demandant bien quelle créature elle pouvait abriter. Sur Alphène, il avait joué de malchance et avait obtenu une Succube relativement inutile en combat. Malgré tout, il s’y était attaché. Elle parlait beaucoup et lui avait de ce fait permis de combattre la solitude.

De la pierre s’éleva une épaisse fumée qui redescendit vers le sol, laissant apparaître une petite créature. Celle-ci était vêtue d’une robe noire et d’un chapeau dont pendait un ruban blanc.

« Maître !» s’écria-t-elle avant de se jeter sur lui et de serrer sa jambe.

Il se libéra de son emprise et lui dit : « Vivie ?»

« Oui, maître ! Où c’est que tu étais passé ?»

Woojin éclata de rire. Son très faible niveau avait aussi influencé sa diction. Si ce n’était pour ses sabots, on aurait réellement pu la confondre avec une petite fille. Il lui demanda :

« Comment se fait-il que tu sois là ?»

« Ben tu m’as libérée, pff !» répondit-elle en faisant mine de bouder.

« Hmm. »

Woojin plaça sa main contre sa tempe droite. Les implications de sa présence l’interrogeaient.

« Tu m’as suivie lors du voyage inter-dimensionnel ? Non, ce n’est pas possible… Ton âme a été scellée. »

« Moi je suis contente de te voir ! Pis, c’est quoi cette odeur ? Ça ressemble aux créatures de Trahnet !» lui demanda-t-elle en pointant du doigt les ravets au dernier étage.

« Comment ça, les créatures de Trahnet ?» s’étonna Woojin.

Trahnet était le nom du démon qui avait envahi la planète Alphène. D’aucuns le qualifiaient comme l’armageddon incarné.

« Ben ils sentent pareil…»

Woojin se prit la tête entre les mains.

C’est donc pour ça que les donjons sont apparus sur Terre. Son emprise a atteint notre monde.

Il lui était pour l’heure difficile de savoir s’il s’agissait bien de cela, mais cette explication lui semblait logique. Il se sentit soudainement en grand danger. Il avait réussi à s’échapper de l’enfer, mais il était revenu jusqu’à lui.

« Jaenis en saura peut-être plus !» s’exclama Vivie en riant d’une voix inquiétante.

« Comment ça Jaenis ?!» répondit Woojin en s’énervant.

Jaenis le Sage était considéré comme l’un des plus brillants mages d’Alphène. Lorsque Trahnet envahit la planète, il lui avait fait allégeance et s’était transformé en Liche. Il avait déjà vécu plus de deux cent ans lorsque Woojin l’avait asservi. De ses invocations, la liche était bien évidemment la plus puissante, mais il ne pensait plus jamais entendre ce nom.

« Ben oui maître ! Haha. Il était avec moi dans la chambre scellée. Il y avait aussi Ryong, Shingshi et Kiba. Et puis…» répondit Vivie toujours aussi joviale.

« Attends une seconde. C’est quoi cette chambre ?» lui demanda-t-il.

« Je sais pas trop… C’est comme la chambre d’Invocation mais on t’y entend pas. » répondit-elle avec une mine interrogative.

La chambre d’invocation était une sorte de petite dimension parallèle où se trouvaient les créatures de Woojin lorsqu’elles n’étaient pas invoquées. Une espèce d’inventaire de ses invocations, en somme.

« Donc, les autres sont encore scellés, c’est ça ?»

« Oui. C’est moi qui t’ai entendu en premier ! Alors je suis venue. Comme ça, pouf !»

Contrairement à ce qu’il avait de prime abord pensé, Woojin n’avait absolument rien perdu de ses capacités. Elles étaient simplement en attente. En effet, il lui fallait par exemple atteindre à nouveau le niveau 80 pour pouvoir invoquer la liche.

« Si la Terre a été envahie aussi…» pensa Woojin. Il n’était d’un seul coup plus question de s’amuser à ramasser des pierres de sang. L’heure était grave. Il devait à tout prix récupérer sa puissance.

« Maître !» lui cria une voix du haut des escaliers.

« Reviens ici tout de suite !» lui ordonna-t-il.

« Non ! Je veux me battre avec toi. » s’opposa Vivie.

« Non. Tu ne resteras pas enfermée, ne t’inquiète pas, mais pour le moment, tu y retournes. »

«… D’accord. De toute façon je pourrai t’entendre dans la chambre d’invocation !» consentit-elle enfin. Après quoi disparut-elle comme elle était venue.

Sunggoo qui avait enfin fini de ramasser les pierres de sang accourut aux côtés de Woojin et lui demanda : « C’était quoi cette voix ? J’ai cru entendre une petite fille…»

« Hein ? Non, t’as dû rêver mon vieux !» répondit Woojin comme si de rien n’était.

« Ah bon… Qu’est-ce que tu fais planté là au fait ?»

« On va arrêter là. On finit le dernier étage, et on sort. » répondit Woojin.

Outre ces événements, le temps commençait à se faire court et la fatigue grande. Sunggoo hocha de la tête avec un air soulagé.

Woojin avait quant à lui l’air particulièrement soucieux et c’est sans grand entrain qu’il dirigea son armée squelette sur les derniers ravets.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 21
SSN Chapitre 23

19 Commentaires

  1. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. wilouc

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. eVoX

    Merci pour le chap^^

    Répondre
  5. nicylaboum

    merci

    Répondre
  6. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Kuroki91

    Intéressant le truc de la Michel et de l’arme évolutif

    Répondre
    1. Kuroki91

      Oups* le correcteur à encore fait son rebelle

      Répondre
  10. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. XiaoZiyun

    Merci pour ce chap, oh la loli succube ahah on veux des illustration pour ce LN ! :p
    vivement la suite :3

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Y’en a 🙂

      Répondre
  12. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!! l’intrigue commence a ce développé hâte de voir la suite !

    Répondre
  14. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Lainkonifer

    merci pour le chapitre

    Répondre
  16. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  17. rat

    Merci, vivement la suite

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com