SSN Chapitre 37

SSN Chapitre 36
SSN Chapitre 38

Voici le dernier bonus de la journée, qu’on doit cette fois si à Hugo. Votre soutien fait chaud au cœur, merci beaucoup d’avoir répondu présent jusqu’à présent. J’ai l’impression que je m’amuse un peu trop avec les répétitions débiles dont ce chapitre n’est volontairement pas exempt par moments. Bonne lecture et à demain pour la suite, en comptant le chapitre régulier.

 

 

Chapitre 37 : Créer une guilde 2/2

 

Le hall de la salle de réception était bondé. Exceptions faites des employés qui durent rester pour assurer un service minimum, toute la guilde du Marteau s’était rassemblée pour l’occasion.

« C’est dingue…» s’étonna Minchan.

« Chef… Qu’est-ce qu’on doit faire ?» lui demanda Haemin.

« Comment veux-tu que je le sache plus que toi ?» le réprimanda-t-il.

Le contexte ne permettait pas une discussion discrète. Les chefs de l’hôtel s’étaient tous mis en grande pompe pour terminer les préparatifs, et tous les visages se faisaient ravis face à un tel buffet. Sauf, bien sûr, ceux de Jung Minchan et de Kim Haemin qui s’assombrissaient un peu plus chaque seconde.

Le maître fut bientôt installé avec ses suppléants à la table qui leur était réservée tandis que Minchan était entouré de ses collègues qui ne cessaient de le féliciter d’être ainsi promu, remplaçant l’ancien chef de la section qui avait accepté de céder son poste sans s’en offenser.

Kim Haemin remit soudain son enveloppe à Jung Minchan.

« Qu’est-ce que tu fais ?» lui dit discrètement celui-ci.

« Veuillez accepter ma lettre de démission. » répondit Kim Haemin de façon très formelle.

En l’absence de réponse et face au visage crispé de son chef, il s’expliqua : « Je comprendrais que vous restiez, mais moi, je n’ai aucune raison de le faire. »

« Mais on y va tous les deux, vous vous souvenez ?» fit Minchan l’air interloqué.

« Je pourrais bien y aller avant vous et demander un meilleur poste. Qui sait ? Je pourrais bien être votre supérieur !» s’écria son interlocuteur.

Sale petite merde…

« Oula, oula, je ne me sens pas bien ici. Je crois que je vais y aller. Allez, au revoir chef Jung !» dit Haemin avant de se lever et de partir en toute hâte.

« Eh !» cria Minchan. La lettre encore dans sa main se froissa un peu en tremblant.

« Chef de section ! Laissez-moi vous servir un verre. » lui dit un employé.

« D’accord…»

Les employés l’appelaient déjà chef de section et se battaient pour obtenir ses bonnes grâces, servant continuellement son verre. Il réalisa alors, sans plus savoir combien de verres il avait déjà bu, qu’il ne pouvait plus laisser la situation durer.

Ce serait sans doute la dernière fois qu’il les verrait s’il démissionnait, mais malgré tout, la possibilité n’était pas exclue. C’était un petit monde, aussi ne pouvait-il les mener ainsi plus longtemps en bateau. Il fallait les quitter en bons termes, pour le bien de Woojin et d’Alandal.

Il se leva de sa chaise en faisant grincer les pieds de celle-ci à grand bruit avant de se diriger vers la table réservée à la direction.

« Haha… Bravo monsieur Park. Vous êtes devenu le maître de la plus grande guilde de Corée. »

« Non non non. Qu’est-ce que vous dites là, je n’y serais jamais arrivé sans vous ! Je tiens à tous vous remercier. » répondit-il formellement.

Il avait l’air plus ravi que jamais, ce qui acheva de décider Jung Minchan sur la marche à suivre. Peu importait la méthode, ils ne se quitteraient pas en bons termes. Il l’avait trahi, ni plus ni moins.

« Excusez-moi, monsieur le maître…»

« Tiens donc, voilà la superstar, monsieur Jung ! Venez donc vous asseoir avec nous. » l’invita celui-ci.

Les regards des autres membres de la direction convergèrent vers lui. D’aucuns faisaient partie de ceux qu’il avait recruté, aujourd’hui des éveillés accomplis de rang B. Leur prestige était d’autant plus important qu’ils comptaient nombre d’assauts réussis.

Il n’était pas anormal de voir les camarades d’hier devenir les supérieurs d’aujourd’hui, aussi les éveillés ne se jalousaient-ils pas les positions hiérarchiques. Si, en vérité, ce n’étaient que quelques mots sur leurs cartes, puisqu’ils se servaient essentiellement des guildes pour se réunir tandis qu’ils gagnaient leur vie dans des donjons, ils tenaient quand même au protocole. Sans quoi auraient-ils bien pu partir à peine leur contrat fut-il terminé.

« Président. J’ai quelque chose à vous annoncer. » commença Jung Minchan toujours debout.

« Ah, enfin, le discours du chef de section Jung !» s’écria l’intéressé.

« Je n’ai pas réussi. »

Park Sahngoh se décomposa en l’espace d’un instant.

« Je n’ai pas réussi à obtenir la signature de monsieur Kang. »

« Qu’est-ce que vous venez de dire ?»

« Je suis profondément désolé. »

Le visage du maître sembla d’un seul coup prendre feu. La fête fut organisée en son honneur pour fêter la promotion assurée par la signature du contrat de Woojin Kang, bientôt Éveillé de rang A. Qu’est-ce que signifiait cette mascarade ?

« Vous osez me dire ça maintenant ?!»

« Je suis désolé. »

« Tu crois pouvoir t’en tirer avec des excuses ? Tu veux vraiment perdre ton job ?» continua à fulminer Sahngoh.

C’eut d’ailleurs été plus simple…

« T’as la moindre idée de ce que ça m’a coûté ta plaisanterie ? Tu crois sincèrement que tes excuses seront suffisantes ?!»

Jung Minchan, en tant que chef de la troisième équipe de soutien de la guilde du Marteau, n’avait pas seulement permis à Woojin d’utiliser gratuitement une mine. Changer son rang coûta aussi de l’argent, sans parler de la presse. Sa faute était parfaitement impardonnable.

« J’en assume toute la responsabilité. » dit Jung Minchan l’air plus digne, en relevant la tête.

« La responsabilité ? Quelle responsabilité ? Putain mais c’est une blague ?» s’énerva encore davantage l’autre.

« Voici ma lettre de démission. J’assumerai les conséquences de cet échec avant de partir définitivement de la guilde du Marteau. »

« Mais t’as pété les plombs mon ami ? Tu n’es pas un homme politique, ce n’est pas en démissionnant que tu vas réparer la faute. Tu veux fuir après tout le bordel que tu as causé ?!»

Que pouvait-il répondre ? Qu’y avait-il seulement à répondre ?

« Je m’en vais. Au revoir. » répondit Jung Minchan en déposant sur la table une enveloppe contenant les deux lettres de démission.

Park Sahngoh réagit comme si on venait de lui briser la mâchoire. La bouche ouverte, il resta silencieux tandis que Minchan lui fit sa référence avant de partir. En entendant la porte se refermer derrière lui, il explosa tout à fait.

« Comment il ose me faire ça ! À moi ! Ce taré ! Fils de pute !»

Jung Minchan l’entendit s’époumoner et se décida à l’ignorer. Il était terriblement nerveux, mais malgré tout, il ne pouvait s’empêcher de sourire. L’événement avait été intéressant, et satisfaisant. Il était du reste plein d’attente pour la suite. Il avait choisi l’espoir.

« Juste là, chef. » lui fit soudain une voix.

Ah… Après tout, il n’aimait pas cet imbécile pour rien.

 


 

« Bienvenue dans Alandal. » annonça Woojin en invitant les deux comparses à entrer dans la salle de réunion du café Angel.

Les deux ne purent s’empêcher de sourire.

« Je suis pressé de commencer à travailler avec vous. » déclara Jung Minchan.

« Je vous considèrerai à l’avenir comme mon nouveau chef. » ajouta Kim Haemin.

Woojin et Minchan se serrèrent la main de façon ferme.

« Vous pourrez user de mes compétences comme bon vous semblera. Je mettrai tout mon sérieux à faire d’Alandal une référence. » continua Minchan.

« C’est vrai ? Alors, je peux t’appeler Minchan maintenant ?» lui demanda Woojin, oubliant totalement l’étiquette après une telle déclaration.

« Je préfèrerais chef Jung. » répondit-il.

« D’accord, chef. Bien, je vous laisse les commandes. Faites comme bon vous semblera. » reprit Woojin à propos.

«… Bien. »

On a tendance à dire que la courtoisie est une valeur du passé, mais Jung Minchan avait bien du mal à parfaitement s’y acclimater. Il ne perdait l’étiquette que lorsqu’il s’emportait.

D’autant plus que pour ne rien arranger, Woojin demanda à ses deux nouveaux employés : « Bon, ça vous tente d’aller boire un verre de soju ?»

Tout semblait tellement simple avec lui… Il sembla à Minchan qu’il ne prenait pas tout à fait conscience de l’importance du moment.

« Avant que nous ne cédions à l’appel de la camaraderie… Il y a quelque chose que le président doit d’abord régler. » lui dit alors le chef Jung.

« Quoi donc ?» demanda Woojin.

« Il nous faut au moins 5 membres fondateurs avant de pouvoir commencer quoi que ce soit. Donc, il nous manque une personne. » continua-t-il.

« On pourrait prendre Jaemin ?» demanda Woojin à Sunggoo.

« Je suis à peu près sûr qu’on ne peut pas prendre de mineur…» répondit Sunggoo.

« Je confirme. La personne doit être majeure. » confirma Minchan.

Woojin sortit son téléphone et fit défiler tranquillement la liste de ses contacts.

[Maman] [Do Jaemin] [Le vrai Jaemin] [4] [Vendeur de téléphones] [Kim Haemin]

« Je ne connais vraiment plus personne…» pensa Woojin. Par ailleurs, sa mère était restée alitée le jour où elle avait appris la nouvelle de l’accident dans lequel était impliqué son fils, avant de ne plus pouvoir sortir de chez elle en raison des journalistes, ce qui la contraignit à devoir quitter son emploi. Il n’était donc pas possible pour elle de remplir la fonction.

En dehors du véritable propriétaire du faux numéro de Jaemin, il ne restait plus qu’une seule personne.

« De toute façon, c’est juste pour les formalités administratives, non ? On écrit un nom et c’est bon ?» demanda Woojin.

« Comment ? Enfin, oui. Il faut juste cinq personnes, peu importe qui. » répondit Minchan, qui pensait que Woojin voulut utiliser le nom d’un des membres de sa famille.

Woojin appela l’intéressé.

« Yeoboseyo ?»

« Yeoboseyo, vous vous souvenez de moi ? Regardez le numéro, sinon…» répondit Woojin.

« Je… Oui. Bien sûr, je m’en souviens. Comment oublier ?»

Woojin bloqua le combiné de sa main et demanda d’une voix faible à Minchan : « Qu’est-ce qu’il nous faut comme documents ?»

« Euh… Juste sa carte d’identité et une photocopie de celle-ci. S’il a un sceau, ce serait mieux qu’il le ramène. » 1)https://fr.wikipedia.org/wiki/Sceau

Woojin, remettant le téléphone contre sa joue, continua : « Venez au café Angel, pas loin du croisement de la rue. N’oubliez pas de prendre une carte d’identité et votre sceau. »

« Pour quoi faire ?»

« Ce n’est rien. J’ai besoin de votre nom. »

« Yeoboseyo ? Vous êtes toujours là ?» demanda Woojin en l’absence de réponse.

« J’ai tout vu aux informations. » répondit enfin la voix au bout du fil.

« De quoi ?»

« Votre visage est partout maintenant. Vous pensez vraiment pouvoir me demander de faire quelque chose d’illégal ?!»

« Ne confondez pas les rôles. Ce n’est pas une arnaque. Venez avec tout ça, j’ai juste besoin de votre nom. » s’énerva Woojin.

« Je… Je vais appeler la police, je vous préviens !»

« Appelez-les si ça vous fait plaisir. Vous devriez peut-être le faire, je suis en train de perdre patience. Peut-être devrais-je vous rendre une visite ?» lui demanda Woojin, la voix empreinte de menace.

« Non non ! J’arrive !»

Woojin raccrocha l’air satisfait.

« Qui était-ce ?» demanda Minchan.

« Ah, personne. C’est quelqu’un que je connais. » répondit Woojin.

« On doit s’attendre à sa visite ?»

« Il sera bientôt là. »

« Parfait. Je vais commencer à remplir les formulaires et irai directement à la Direction Nationale des Donjons pour obtenir leur approbation. »

Minchan sortit alors une imposante pile de documents de son attaché-case.

« Ça marche bien notre affaire !» cria Woojin.

Qu’il s’agisse de diriger une guilde ou un pays, rien ne pouvait se faire sans soutien, ne serait-ce que pour s’occuper de ce genre de formalités. Il était très satisfait de la tournure des événements à son avantage.

« Au fait, il y a quelque chose dont nous devons rapidement nous occuper. » pensa soudain Minchan en exprimant son intention.

« Quoi donc ?» demanda Woojin.

« Nous devons faire un guide du donjon de la sixième sortie de la station Université Nationale de Séoul. Actuellement, personne n’a la moindre information à son sujet, ce qui le rend assez périlleux à entreprendre. Sans guide, je doute que nous ne parvenions à enregistrer le moindre rendez-vous. » expliqua-t-il.

La guilde ou tout au moins l’équipe d’éveillés qui réussissait à capturer un donjon pouvait s’assurer des profits très intéressants. Il n’était pas seulement question des tarifications d’entrées, mais aussi et surtout des 30% des reventes de chaque pierre de sang. Il était à ce titre très important de faire circuler le maximum d’informations sur le donjon, afin que des équipes puissent s’y inscrire. Sans ce guide, il demeurait très complexe pour des équipes de rang B de réussir leur essai, et les guildes possédaient plusieurs équipes de ce genre. Les retombées financières seraient conséquentes.

« Doit-on vraiment faire ça ? Je pourrais l’utiliser moi-même. »

« Sauf que vous aurez par moments à vous reposer. Pendant ce temps, on pourrait planifier des rendez-vous. » répondit Minchan.

« Vous avez raison. » conclut rapidement Woojin qui était déjà passé à autre chose. Il n’était pas du genre à retenir ses idées longtemps pour lui.

« Sunggoo, on va aller au donjon. » annonça-t-il à cet effet.

« Maintenant ? C’est une mine 5 étoiles…» tenta de négocier Sunggoo. Il était déjà rang D, mais il n’était pas tout à fait certain de pouvoir l’honorer. Il devint nerveux.

« Tu ne veux pas venir ?» lui demanda Woojin.

« Si… Bon, d’accord. Je viens. » répondit-il. Il était un peu effrayé, mais aussi très excité à l’idée de voir de lui-même.

Woojin eut un grand sourire.

Bientôt, Woo Soonghoon entra dans la salle de réunion du café en regardant d’un œil apeuré les responsables de tout le tapage médiatique autour de l’accident.

« Ils sont tous là…» pensa-t-il. Il avait vu Woojin tomber dans le donjon et reconnut aussi ceux qui se trouvaient sur la scène de l’événement.

« Ah, vous voilà !» lui lança Woojin.

Woo Soonghoon, simple vendeur de téléphones, eut un mouvement de recul en entendant Woojin parler. C’était comme rencontrer sa Némésis 2)Déesse grecque de la colère divine. Le terme est aujourd’hui souvent employé pour désigner son pire ennemi..

« Vous avez tout ?» continua Woojin en l’absence de réponse.

« Oui, mais…» commença celui-ci sans trop savoir où lui-même désirait en venir.

« Alors voyez ça avec le chef Jung. » répondit Woojin sans lui laisser le temps de s’expliquer avant de se lever, suivi de près par Sunggoo.

« Continuez comme ça, chef Jung. On ne se verra sûrement que demain le temps que je finisse la mine. On en profitera pour aller boire un verre, hein ?»

« Bien sûr, président. Je m’occupe de tout. » assentit Minchan.

Les deux partis, Jung Minchan s’avança vers Woo Soonghoon, toujours en proie à la plus totale incompréhension, pour lui serrer la main.

« Je m’appelle Jung Minchan. J’étais auparavant chef d’une équipe de soutien auprès de la guilde du Marteau. Content de vous rencontrer, il me tarde de travailler avec vous. » s’annonça-t-il.

La guilde du Marteau, l’une des trois grandes guildes de Corée. Cet homme occupait donc un poste à responsabilités dans la guilde du Marteau.

Kim Haemin lui tendit aussi la main, qu’il saisit par réflexe, toujours confus.

« Héhé, bonjour ! Moi c’est Kim Haemin. Je suis là aussi. Vous êtes une connaissance du maître ? Un ami peut-être ? Ou de la famille ?»

Woo Soonghoon s’assit bientôt à une table à laquelle il fut invité et commença à discrètement chercher à obtenir des informations sur ceux qu’il soupçonnait d’être des malfrats. Il cherchait à partir de l’incident récent plutôt que par leurs noms et trouva bien quelques articles à leur sujet. Il semblait surpris.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 36
SSN Chapitre 38

References   [ + ]

1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Sceau
2. Déesse grecque de la colère divine. Le terme est aujourd’hui souvent employé pour désigner son pire ennemi.

10 Commentaires

  1. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  4. Riri

    Merci pour le chapitre. XD

    Répondre
  5. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. volames

    Némésis est la déesse grecque de la vengeance pas de la colère divine (tout les dieux peuvent être en colère et cette colère change selon le dieu ex : Zeus déchaîne les orage sur terre et Arès déclenche une guerre )

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Némésis

      Tu n’as qu’à moitié raison (ou tort, selon). Elle désigne les deux. Ceci étant, tu fais bien de me le rappeler, j’ai oublié d’en parler. Je modifierai ça un peu plus tard. 🙂

      Répondre
  9. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com