SSN Chapitre 38

SSN Chapitre 37
SSN Chapitre 39

Bonjour ! Voici votre chapitre régulier du jeudi, on se retrouve tout à l’heure pour le bonus. Bonne lecture.

 

 

Chapitre 38 : Le donjon 5 étoiles 1/3

 

« C’est Kang Woojin !»

À l’exclamation de cette voix, toutes les objectifs se braquèrent sur lui. Les journalistes stationnés devant le donjon contemplaient leur ennui, forcés de couvrir quelconque événement relatif au donjon, quand apparurent Woojin et Sunggoo.

« Allez, poussez-vous !» leur lança Sunggoo devant Woojin. Quoiqu’il ne brillait pas par son efficacité, Sunggoo embrassait pleinement son travail d’agent.

« Monsieur Kang, monsieur Kang ! Êtes-vous vraiment un éveillé secrètement entraîné par la guilde du Marteau ?»

« Est-il vrai que vous êtes en réalité de rang A ?»

« Votre mère travaille dans un restaurant. Comment est-possible ?»

Sunggoo était submergé par l’insistance des journalistes quand Woojin s’avança.

« Tu attends quoi ? On y va. » lui dit-il.

« Quoi ? On rentre, comme ça ?» s’étonna Sunggoo.

« Tu préfères rester coincé ici ?»

« C’est que…» commença-t-il à s’expliquer.

« Pousse-toi. Je vais répondre rapidement à leur questions. Y’a vraiment pas de quoi en faire un plat…» s’énerva Woojin.

Quelle classe… Il est tellement cool… pensa Sunggoo en le voyant s’avancer à la rencontre des journalistes.

« Dépêchez-vous de poser vos questions. » leur lança-t-il.

Au lieu d’une avalanche de requêtes, c’est plutôt un silence de plomb qui tomba sous l’effet de la stupéfaction.

« J’ai pas la journée !» relança-t-il.

« Quels sont vos liens avec la guilde du Marteau ?» se reprit l’un en contenant sa surprise.

« Il n’y en a pas. » répondit calmement Woojin.

« Quel est votre rang exact ?» demanda un autre.

« Il sera bientôt mesuré. »

« Comment se fait-il que votre mère travaille dans un restaurant ?»

« C’est quoi cette question ? Elle travaille dans un restaurant, où est le problème ?» s’étonna Woojin.

Il continua à répondre ainsi aux questions des différents journalistes. Cinq minutes passées, il décida de mettre un terme à l’entrevue.

« À présent, j’aimerais passer pour entrer dans le donjon. »

« J’ai une toute dernière question monsieur Kang !»

« Allez-y. » consentit Woojin.

« De quelle guilde faites-vous partie ?»

« Alandal. »

Tout en prenant leurs notes, l’un des journalistes leva les yeux de son carnet pris d’un doute.

« C’est la première fois que j’en entends parler. Quel genre de guilde est Alandal ?»

« C’est tout pour aujourd’hui. Sunggoo, on décolle. » eut pour seule réponse Woojin. Pour cause, cette guilde était surtout sa dispense de service militaire…

« D’accord, Woojin. » répondit-il.

Woojin et Sunggoo se dirigèrent vers l’entrée du donjon en repoussant l’attroupement d’une main décidée, ignorant les questions qui continuaient à pleuvoir malgré l’absence de réponses.

L’entrée était gardée par des agents publics dépêchés par le gouvernement à qui incombait la tâche de sa gestion, le donjon n’appartenant à l’heure actuelle à aucune guilde. Comme prévu, si certaines personnes avaient bien tenté de se renseigner sur cette Mine, personne n’avait encore tenté de s’inscrire.

« Ah, monsieur Kang Woojin… Vous allez entrer ?»

« Oui. Tenez. » répondit-il en sortant sa carte tout en signant le registre.

« Hmm… Vous êtes sûrs de vouloir entrer juste tous les deux ?» demanda l’agent un peu perplexe.

« Certain. » répondit Woojin.

Woojin et Sunggoo descendirent alors les escaliers en cadence avec le son des flashs des photographes, avant que ne se dresse une nouvelle fois la barrière derrière eux.

〈Vous êtes entré dans le donjon de la station Université Nationale de Séoul, sortie 6.〉
〈Ce donjon a déjà été conquis. Les monstres basiques vont maintenant être invoqués.〉

« Ouah, hyung-nim, t’étais comme une véritable star !» s’écria Sunggoo tout excité.

« Arrête de parler pour rien dire. Reste sur tes gardes. » le rappela froidement à l’ordre Woojin.

« Hmm. D’accord chef. »

« Je ne plaisante pas. Si tu prends le moindre coup, tu vas y laisser ta peau. »

« Bien. Ok. Je suis prêt. » répondit Sunggoo plus alerte. Comme quoi, même les imbéciles apprenaient avec l’expérience. Sunggoo sut parfaitement recadrer son excitation sur l’objet du moment.

« Jusqu’au dernier étage, il n’y aura que des camazotzes. » 1)https://fr.wikipedia.org/wiki/Camazotz - j’ai cherché un moment un nom de monstre relatif aux chauve-souris, sans pouvoir trouver grand chose. Je suis parti sur ça, le nom me semblant plus intéressant que « Lrats » pour des raisons que vous pourrez aisément deviner..

Les camazotzes étaient des chauve-souris gigantesques. En tant que tel, elles se suspendaient aux plafonds et attaquaient dès qu’une opportunité se présentait. C’était donc un monstre assez dangereux à tuer sans attaques à distance. Toutefois, Woojin comme Sunggoo en possédaient.

« Ah, au fait. Tiens. » lui dit Woojin en se saisissant d’une baguette dans son inventaire.

〈Baguette du Rubis〉

C’était une baguette chargée de magie, incrustée d’un gros rubis. Celle-ci donnait un bonus de +100% à tous les sorts de feu.

« J’ai chopé ça, tu devrais t’en servir. » ajouta-t-il en lui tendant.

« Hyung… Merci….» balbutia Sunggoo, très ému. Le prix d’un artéfact était très élevé, mais Woojin lui donnait comme si de rien n’était. Ceci renforça toute l’estime qu’il lui portait, l’objet étant très rare.

« Le niveau requis est faible, ça va te servir un moment. » conclut Woojin.

Sunggoo ne s’en doutait pas, mais cet objet ne représentait absolument rien pour lui. Il en avait en effet récupéré d’autres bien plus valeureux.

Les objets magiques récupérés dans les donjons et ceux du magasin des succès différaient sur un point critique : qui pouvait s’en servir. S’il pouvait en effet partager aussi bien les denrées que des objets aussi simples que des vêtements, tout objet chargé de magie échangé contre des points de succès étaient réservés exclusivement à Woojin, qui ne pourrait ni les revendre, ni les donner. Ceci valait aussi pour les livres de compétences, qui n’apparaitraient aux autres que comme des bouquins vierges de toute impression.

Il faudra que je vérifie pour les consommables…

Si les donjons de rang 4 les avaient de prime abord un peu déçus, ceux de rang 5 étaient en revanche totalement différents, aussi bien en terme de gains financiers que de points de succès, sans parler de l’expérience.

« Ok. Envoie une boule de feu, pour voir. »

« D’accord, hyung !» répondit Sunggoo encore tout excité. La boule de feu qui se forma bientôt était incomparablement plus grosse que toutes celles qu’il avait de par le passé lancé. C’est avec les yeux écarquillés qu’il la lança en la direction d’un camazotz non-loin.

En s’explosant sur lui, le feu s’étendit sur une large zone du plafond avec force étincelles, aussi le monstre s’effondra-t-il au sol en poussant un cri suraigu sous la puissance de l’impact.

« Finis-le !» cria Woojin, manifestement très impressionné par le sort que venait de lancer son comparse.

« C’est… C’est comme s’il se servait de son corps comme catalyseur…» pensa-t-il en s’efforçant de ne pas laisser transparaître la moindre réaction faciale.

Même pour lui, voir un éveillé à l’œuvre était une expérience fascinante. D’autant plus que sur Terre, on ne semblait pas se servir de la magie comme sur Alphène. Avait-on seulement des niveaux sur cette planète ? Qu’en était-il des compétences ?

Tant de comparaisons passèrent par la tête de Woojin en pensant à son inévitable combat contre Trahnet. Woojin le savait, il lui serait impossible de l’affronter seul et aurait besoin d’alliés puissants à ses côtés. À ce titre, il devait en apprendre davantage sur ceux qu’on appelait les éveillés.

Heureusement, Sunggoo toujours à ses côtés serait un bon sujet d’observation.

« Je l’ai eu, Woojin ! Je l’ai eu !» cria à son tour Sunggoo en regardant l’animal qui semblait comme rôti. La décision fut toutefois prise de le laisser ainsi, sa chair étant, même parfaitement cuite, bien trop dure.

« Bien joué, Sunggoo. » répondit calmement Woojin avant d’invoquer un magicien squelette. Ils étaient désormais de niveau 13 et eux-mêmes armés de baguettes, qui avaient bien pallié à l’absence de Sunggoo lors de l’assaut.

Leur nombre ayant eux aussi augmenté, Sunggoo rangea rapidement sa baguette au profit d’une petite épée, plus pratique que le couteau pour récupérer les pierres de sang contenues dans les monstres.

Les monstres furent bientôt tous tués et les deux retournèrent vers la barrière.

« C’est maintenant que commence vraiment le donjon…»

Peu désireux de finir une nouvelle fois nus, ils commencèrent à se changer.

« Hyung ? C’est quoi ça ?» s’étonna Sunggoo.

Woojin était en effet en train de s’équiper bien plus lourdement que lorsqu’ils avaient pénétré dans la jungle. Grâce à son monde intérieur, il enfila une armure de voleur de couleur bleue, un chapeau de cuir, ainsi que des gants et des chaussures à l’aspect pour le moins particulier.

« Ah, je me suis un peu équipé. » répondit Woojin.

Si les gants et les bottes provenaient du Magasin des Succès, il avait en revanche récupéré le reste lors du premier passage. Ces objets possédaient tous des propriétés magiques, alliant bonus d’attributs et régénération. Ils pourraient lui servir un moment.

Ce serait tellement plus simple si j’avais encore mon équipement…

Au sommet de son art, lorsqu’il était sur Alphène, sa puissance était bien plus grande qu’elle ne l’était à présent. Or donc, son équipement jouait-il un rôle important dans cet état de faits. Pour le moment, il devrait toutefois se contenter de ça et s’équiper progressivement selon ses trouvailles.

« Ok, on y va. » lui dit Woojin, sa tâche terminée.

« Bien chef. » répondit Sunggoo.

« Ne pense même pas à combattre, cette fois. Contente-toi de rédiger le guide. »

Si Woojin s’était impressionné de sa boule de feu, c’était uniquement vis-à-vis de la méthode. Sunggoo n’aurait fait que le gêner, ce n’était pas son genre de travailler en groupe. Woojin était bien trop habitué à chasser en totale osmose avec ses créatures.

« Allez, plus que 6 niveaux…» déplora-t-il. Son panel de sorts disponibles n’évoluait en effet que tous les 10 niveaux. Or donc, il en avait récupéré 10 lors de son premier passage, ce qui renseignait la quantité impressionnante d’expérience et la difficulté que cela avait pu représenter.

Quand il parvint au niveau 20, il put enfin récupérer ses compétences de base, mais se trouvait à présent dans l’attente du niveau 30 afin de pouvoir invoquer un autre de ses familiers.

Au pire, je referai un tour.

Le donjon ne risquait en effet pas de lui passer sous le nez.

Ils entrèrent enfin, et c’est un paysage désertique qui se déploya sous leurs yeux. La chaleur était telle que la seule respiration était pénible.

« Sunggoo, on va être attaqués. Prépare-toi !» lui lança Woojin.

Aussitôt eut-il finit sa phrase que dans une explosion de sable, de nombreuses tentacules s’étendirent à la surface.

C’était un ver des sables de deux mètres. Sa forme et sa façon de se mouvoir lui permettaient de glisser dans le sable sans la moindre résistance pour bondir en un instant sur ses proies en exposant sa terrifiante gueule tout en dents de scie.

Woojin en étant manifestement la cible, il sauta très haut d’un geste vif.

« Changement. »

À sa commande, son bâton de métal changea d’apparence, laissant disparaître sa tête en marteau au profit d’une pointe de lance.

C’était donc vrai, l’arme d’un guerrier évoluait avec lui. Dès le niveau 20, il avait d’ailleurs pu en changer la forme à souhait. Ce n’était plus un bâton ni un marteau, c’était une lance qu’il avait en main.

Le ver des sables tenta bien de se propulser vers les airs à son tour mais ne put atteindre Woojin et retomba au sol quand il fendit l’air en deux avant d’en transpercer la tête.

De par leur constitution, ces vers étaient très résistants aux attaques contondantes, mais les armes perçantes n’étaient pas soumises aux mêmes lois.

Bientôt, cinq vers des sables apparurent en se lançant vers lui. Woojin les tua tous en un éclair sans la moindre difficulté.

« C’est incroyable !» s’exclama Sunggoo. Il n’eut d’autre mot pour le décrire. Woojin lui semblait bien être un éveillé aux compétences davantage physiques que magiques.

« Tu as tout noté ?» lui demanda Woojin encore en possession de toutes sa capacité pulmonaire.

« Quoi ? Oui oui, bien sûr. J’écris tout. » répondit Sunggoo en continuant à écrire rapidement ses notes.

[Face à des vers des sables, utiliser des armes perçantes ou tranchantes.]

« Tu vois ça, là-bas ?» continua Woojin en lui pontant du doigt un nuage de fumée qui, d’une dune un peu éloignée, avançait vers eux.

« Eh, oui. Qu’est-ce que c’est ?» s’étonna Sunggoo.

« Des isotopes des sables qui se déplacent en roulant Ils sont une douzaine. »

« Comment on les tue ?»

« Ils n’attaquent que d’une seule manière, en se jetant sur leurs cibles avant de se faire exploser. »

« Comment ça ?» s’étonna encore davantage Sunggoo, qui commençait à se sentir vaseux.

« En explosant, ils libèrent un nuage toxique. Le poison en est très dangereux, aussi est-il très important de les tuer avant qu’ils n’arrivent. » continua Woojin.

« Tu… Tu vas utiliser les magiciens squelettes ?»

« Non. Ils ne peuvent pas tirer aussi loin, et le nuage nous atteindrait d’ici à ce qu’ils puissent s’y attaquer. Si je pense y survivre, j’ai quelques doutes à ton sujet. »

« Mais… Mais qu’est-ce qu’on va faire ?!» cria Sunggoo cédant à la panique.

« Il faut absolument des antidotes, ou avoir des attaquants à distance. Archers, magiciens…» continua à expliquer Woojin sans trop prêter à la situation. Il se contentait de lui donner matière à écrire.

« Quelle méthode vas-tu déployer ?» répondit Sunggoo, la voix pleine de trémolos.

Plutôt que de répondre, Woojin étendit le bras droit vers le ciel et fit apparaître une lance d’os. Il avait récupéré cette magie en passant niveau 20.

Plaçant sa jambe droite plus en arrière pour prendre appui, il courba tout son corps vers la gauche et, avec l’apparence d’un lanceur de javelots olympique, lança son arme.

Sunggoo, la bouche ouverte par la sidération, vit l’arme partir en sifflant quelques 800 mètres plus loin de la position des isotopes des sables, qui se rapprochaient. Il les voyait à présent malgré le nuage et s’effraya encore davantage. Il ne souhaitait pas mourir empoisonné.

Woojin, d’une voix puissante, magnifique et légèrement éraillée, parut lancer un sort.

« DEBOUT, MUR D’OS !»

Une ombre grisâtre sembla s’échapper de lui pour parvenir en une fraction de seconde jusqu’au niveau de la lance. Du sable où elle était plantée s’étendirent soudain quantité d’os, comme si une vigne passait en vitesse accélérée, aussi un mur fut-il bientôt dressé en aval des monstres.

Comme prévu, les isotopes des sables vinrent s’exploser contre cette barrière funeste. Le nuage toxique s’éleva de manière visible avant de se disperser dans les airs, bien loin encore de la position des deux amis.

« Notre premier objectif, c’est d’atteindre l’oasis là-bas. Lorsque j’y parvins la première fois, les isotopes des sables m’avaient attaqué encore 4 fois, sans compter les 8 scorpions géants, quelques rats sablonneux, et à trois reprises, des groupes de 5 vers des sables. » lui dit Woojin, comme si rien ne s’était passé.

Sunggoo fut pris d’un frisson qui le fit trembler un instant. C’était un donjon classé 5 étoiles, et pourtant, Woojin les affrontait comme s’il ne s’agissait que de vulgaires insectes. Pour lui, Woojin était tout simplement incroyable. C’était d’ailleurs le seul mot qui lui venait en pensant à lui.

〈Vous avez pris un niveau.〉

Woojin eut un sourire. Plus que 5 niveaux avant de pouvoir invoquer son golem.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 37
SSN Chapitre 39

References   [ + ]

1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Camazotz - j’ai cherché un moment un nom de monstre relatif aux chauve-souris, sans pouvoir trouver grand chose. Je suis parti sur ça, le nom me semblant plus intéressant que « Lrats » pour des raisons que vous pourrez aisément deviner..

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Kyouma

    Trop easy ce donjon pfff même moi je peux le faire 😉
    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Lauvel

    Merci pour le chapitre ! 😉

    Répondre
  4. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Roace

    Bonjour,
    Excellent travail que vous abattez là.
    Je viens de découvrir ce roman et on peut dire que je prends mon pied. Avez vous d’autres romans du genre à me conseiller ?

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Bonjour ! Merci du commentaire. L’idéal serait de demander sur le forum ou la chatbox, je ne suis personnellement pas très au fait des autres nouvelles que celles que je choisis de traduire.

      Répondre
      1. Roace

        Merci 🙂

        Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com