SSN Chapitre 48

SSN Chapitre 47
SSN Chapitre 49

Je l’ai déjà dit dans la news qui est sortie à minuit, mais je le redis ici : merci Athomic ! À demain pour IATM et l’ultime chapitre bonus de la promotion. Désolé, ça sort très tard, y’a eu quelques imprévus ^^

 

 

Chapitre 48 : Invasion 2/3

 

Avant d’aller au donjon de Daegoo, Woojin fut conduit par Woo Soonghoon à la Direction Nationale des Donjons, l’organisme relié au Ministère de la Défense. C’était aussi le quartier général de la Division des Opérations Spéciales.

Un soldat vint accueillir Woojin.

« Content de vous rencontrer. Je suis le Lieutenant Che Haesol de la Division des Opérations Spéciales. »

« Moi de même. Je suis Kang Woojin. » répondit-il poliment.

« Vous pouvez libérer votre chauffeur pour la journée, je vais m’occuper de la suite. » ajouta Haesol. (NdT : dans un pschhht significatif et une odeur marine)

« Vas-y Soonghoon. Merci. »

« Bien maître. » consentit Soonghoon avec toute la solennité du monde.

Woojin fut alors guidé au sein d’un bâtiment. Malgré le fait que la Division des Opérations Spéciales était reliée à l’armée et en dépit de leurs uniformes, les différentes personnes qui se trouvaient à l’intérieur semblaient décontractées.

« Nous allons saluer le général, je suppose ?» demanda soudain Woojin.

« Non. Nous partons dès que les formalités seront terminées. Nous avons peu de temps, vous serez briefé sur la route. » répondit Haesol.

« Ok, comme vous voulez. » répondit-il.

Deux médecins vinrent le saluer à son arrivée dans une salle d’examen, et on lui fit passer une batterie de tests concernant son audition, sa vision, son rythme cardiaque et fut aussi réalisé un test sanguin.

Woojin eut par ailleurs à faire la démonstration d’un certain nombre de ses compétences en les décrivant.

Le lieutenant ne put s’empêcher de lui parler, la tâche accomplie.

« Vous êtes un élément particulier, monsieur Kang…» lui dit le lieutenant Haesol Che en souriant.

« En quoi ?» lui demanda-t-il.

« Les éveillés rechignent habituellement à faire montre de leurs capacités. »

« Ah bon ? Il faut bien savoir à quoi s’attendre pour organiser un plan de bataille, non ?»

Elle se mit à rire. Quoique ce fut la procédure standard…

« Si seulement tous les éveillés pouvaient être comme vous monsieur Kang, ce serait plus simple. »

L’armée avait de grandes difficultés à travailler avec eux.

« Bien, nous allons nous mettre en route. Je vous conduirai sur zone. » ajouta-t-elle.

« D’accord. »

Woojin la suivit alors jusqu’à l’extérieur où, voyant un véhicule officiel, il eut une réaction confuse.

« On y va en voiture ?»

« Oui. Nous allons nous mobiliser par la route. » répondit-elle.

« Je croyais que l’invasion allait commencer ?» insista-t-il.

Woojin crut en effet, plus tôt, que le déplacement serait effectué en hélicoptère.

« L’invasion ne commencera que demain. Je vous donnerai plus de détails sur la route. »

« Ok…»

Il s’assit sur le siège passager tandis qu’elle prit le volant. Ils sortirent rapidement du périmètre et le lieutenant commença à lui expliquer le déroulement de l’opération.

« Les habitants ont déjà tous été évacués, même si une dernière inspection va être faite aujourd’hui à ce sujet. Nous nous attendons à de la résistance dès 14h11 demain. Les monstres qui sortiront du donjon ont été identifiés : il y aura pour l’essentiel des gobelins et des trolls, ainsi que quelques ogres. »

« Hein ? Vous savez déjà ce qui va sortir ?» s’étonna-t-il.

« Bien sûr. Les invasions ne commencent dans les donjons 6 étoiles que lorsqu’un assaut échoue. »

Il en comprit les implications. Lors d’un assaut, quand une équipe d’éveillés réalisait que la force des monstres au sein du donjon dépassait ses capacités de combat, les survivants en fuyaient avec un silex de portail. C’est ainsi que l’équipe pouvait faire profiter de ses informations sur le donjon malgré leur échec. Au terme de sa réflexion, Woojin posa une question.

« Si ça ne commence que demain, pourquoi ne pas essayer de le prendre d’assaut avant ?»

« Comment ça ?» s’étonna-t-elle.

« Bah, ça semble évident, non ?»

« Non. On ne peut utiliser de portail de retour à plus de trois reprises. Il cesse tout simplement de fonctionner passé cette limite. »

« Et alors ?» demanda Woojin.

« Ah, je vois où vous voulez en venir. L’équipe Vermillon de la guilde Hwarang n’a pas réussi le premier assaut. La deuxième fois, une équipe fut composée avec les meilleurs éléments des guildes de KH et Hwarang. Toutefois, ils ont aussi échoué. Nos services ont alors dû démarcher des éveillés étrangers pour régler le problème, mais là encore, la tentative s’est avérée infructueuse. »

« Je vois…»

« En plus, les trois équipes ont dû fuir dès la première partie du donjon, donc il n’est même pas envisageable de faire un nouvel essai. » conclut-elle.

Après une utilisation, un portail restait tout comme la barrière dressé. Du moins, dans le premier cas, jusqu’à ce qu’une nouvelle personne n’y entre. Ainsi, même alors qu’elles se faisaient après une première progression, les deux tentatives consécutives avaient aussi échoué.

« Si c’est si compliqué, ça ne risque pas d’être dangereux ?» demanda à nouveau Woojin.

Le lieutenant hocha de la tête, rappelant bien que malgré l’aspect informel, elle était militaire. Elle répondit.

« Le terrain influence pour beaucoup aussi la difficulté d’un donjon et c’est particulièrement vrai ici. »

« Vous avez des informations détaillées sur ce donjon ?»

« Pour quoi faire ? L’invasion est pour bientôt. »

Deux mondes allaient se rencontrer. Celui des monstres allait tenter, une nouvelle fois, de prendre pas sur celui des hommes. Les Hommes avaient toutefois un avantage sur eux : la technologie, qui n’était pas utilisable dans les donjons.

C’est ainsi que désormais, il n’y avait que très peu de pertes civiles, l’armée ayant pu se préparer à ce type d’éventualités. En revanche, en ce qui concernait les alentours…

« Les ogres posent surtout problème à cause de leur résistance, mais les balles de .50 BMG 1).50 BMG, c’est un très gros calibre balle de mitrailleuse lourde. fonctionnent bien. » continua-t-elle.

« Alors pourquoi vous m’avez appelé ?» lui demanda Woojin. Sa voix avait quelque chose de sombre.

« Quoi ? Je… Je ne sais pas trop. » répondit-elle un peu hésitante.

« Nous y serons dans combien de temps ?»

« Vers 19 heures. Vous pourrez aller vous restaurer et vous reposer dans l’hôtel. Nous nous déploierons demain aux alentours de 10 heures du matin. »

Woojin se frottait le menton, se disant qu’avec des ogres, ça promettait d’être intéressant.

« Les informations sur les donjons sont-elles classifiées ?» s’enquit-il soudain.

« Hmm, non. Elles sont, en principe, accessibles au public. »

Même si certaines entreprises spécialisées dans le commerce de pierres de sang avaient essayé que la règle change, il était avant tout question de protéger la nation, aussi le phénomène restait-il pour l’essentiel isolé.

« Vous pourriez essayer de m’en trouver ?»

« D’accord, je m’en occupe. »

Elle se saisit du combiné attenant au véhicule et passa un appel avant de répondre à Woojin.

« Vous aurez les informations auxquelles nous avons accès dès notre arrivée sur place. »

« Bien, merci. » dit-il.

Woojin se mit alors à regarder par la fenêtre avant de se mettre en position plus confortable et de fermer les yeux. La conduite se faisait souple, et le lieutenant resta silencieuse le restant du trajet.

 


 

« Nous sommes arrivés, monsieur Kang. » lui dit-elle en le réveillant.

« Merci. »

L’endroit était parfaitement silencieux, la zone étant déserte. Woojin avait l’impression de visiter un village fantôme.

« Où sommes-nous ?» demanda-t-il.

« Devant le centre des opérations. » répondit Haesol.

« Je suppose qu’on va rencontrer le grand chef avant de pouvoir aller à l’hôtel ?»

« Tout à fait. Il y a d’autres éveillés ici, désirez-vous aller les saluer ?»

« Oui, je vais m’en occuper. Où sont les informations ?»

« On vous les transmettra bientôt, ne vous en faites pas. »

« J’aimerais en obtenir une copie, dans l’idéal. »

« D’accord, ce sera fait. »

Woojin entra alors dans un café où l’attendait un homme, manifestement au courant de son arrivée. L’homme se leva et lui tendit la main.

« Bonjour. Je suis le Commandant de la cinquantième division. Lee Joonae. »

« Kang Woojin. » répondit-il sur le même ton, ce qui ne manqua pas d’agacer l’homme.

« C’est bien, que vous soyez là. Nous allons vous expliquer comment nous allons procéder, et vous pourrez aller rejoindre vos collègues. »

Woojin jeta alors un œil autour de lui pour voir qu’effectivement, d’autres éveillés étaient installés là. Le commandant, bien au contraire de son propos, semblait d’ailleurs assez peu enjoué à l’idée que des gens extérieurs viennent gonfler les rangs de ses troupes.

Il se leva et sortit tandis qu’un autre homme, jusqu’à présent resté silencieux, prit la parole.

« Major Kim Joonyong, assistant du commandant de l’opération. Asseyez-vous. »

Kim Joonyong commença à lui expliquer où se positionneraient les troupes et comment ils allaient défendre la zone. L’idée était de délimiter un périmètre autour de la troisième sortie de la station Joonjuk avant de garder un feu nourri sur chaque monstre venant à sortir.

L’Armée de l’Air serait, elle, en charge des monstres volants et soutiendrait les troupes au sol.

Dès la chute de la première ligne de défense, les éveillés avaient eux pour tâche de tout faire pour maintenir la seconde en place avant, si elle venait à être détruite aussi, de tout faire pour terminer les monstres.

« D’après le dernier relevé énergétique, nous devrions pouvoir tenir la deuxième ligne, mais nous n’avons aucune information sur les monstres finaux. Nous ne savons pas ce que ça peut être, aussi va-t-il vous falloir rester perpétuellement vigilant. D’autres informations vous seront données dès demain matin. » conclut le major de façon solennelle.

« Je comprends. Merci. » répondit Woojin.

« Vous pouvez aller saluer vos confrères. Bonne soirée. »

Tous les éveillés le regardaient. Lui, le onzième éveillé de rang A. À la vérité, de très nombreuses personnes étaient curieuses à son sujet. L’opération avait en effet mobilisé pas moins de 480 éveillés, dont une trentaine de rang B, qui étaient pour la plupart à l’hôtel. Le reste, soit environ une vingtaine, était encore dans le café.

Parmi ces personnes se trouvait quelqu’un qui le reconnut. En effet, une jolie demoiselle aux cheveux bouclés vint à sa rencontre.

« Contente de vous voir…»

« Ok. » répondit Woojin sans trop la calculer.

« Nous nous sommes déjà rencontrés, en fait. » lui dit-elle.

« Où ça ?»

« Université Nationale de Séoul. »

Woojin fit une grimace, indiquant bien qu’il ne voyait absolument pas à quoi elle pouvait faire référence.

« Je suis la représentante de la guilde Hwarang et la chef de l’équipe Vermillon. Mon nom est Lee Yunhwee. » se présenta-t-elle en fronçant un peu les sourcils.

« Ah, ok. Cool. » répondit Woojin.

Haesol entra soudain et lui apporta directement quelques documents. Il s’y trouvait une carte, quelques informations sur les monstres et une description du terrain.

« Merci beaucoup. » lui dit-il en se saisissant des feuilles.

« Si vous avez besoin de quoi que ce soit d’autre, adressez-vous directement à moi. Voici aussi votre clé, vous avez la chambre 502. » ajouta-t-elle avant de sortir comme elle était venue.

« Ça vaut le coup d’essayer. » pensa Woojin avant de sortir.

Furieuse, Lee Yunhwee était restée sur place à serrer les poings.

« Je rêve ou il m’a même pas calculée ?!»

« Calme-toi…» lui répondit un membre de son équipe en venant à son niveau.

« Pfff, les gamins d’aujourd’hui se sentent vraiment plus pisser. Il s’imagine qu’il est le meilleur éveillé rang A, ça y’est !» continua-t-elle.

« Haha, t’en fais pas va. Il va redescendre de son nuage bientôt. »

« Oh putain !» cria-t-elle d’un seul coup.

Elle se saisit de son téléphone et après quelques pressions, appela quelqu’un.

« Yeoboseyo ?» lui fit la voix au téléphone.

« Pourquoi tu l’as appelé ?» eut-elle pour seule réponse.

« Qui ça ?»

« Le connard qui a piqué le donjon, la dernière fois. »

« Ah,  Kang Woojin ? Je veux que tu l’observes. D’ailleurs, ce serait bien si tu pouvais entrer dans ses bonnes grâces. C’est pour ça que je l’ai fait venir. »

« Et si j’ai pas envie ?»

« Qu’est-ce qu’il te prend encore ? Je te demande juste de voir quel genre de compétences il utilise et comment il se débrouille. Histoire de te renseigner, voir s’il a des habitudes particulières. Ce genre de choses. »

« T’aurais dû demander à quelqu’un d’autre. »

De l’autre côté de la ligne, Lee Sahngho, président de la guilde Hwarang, se racla la gorge.

« Je ne te demande pas ça en tant qu’oppa 2)je reprécise, oppa = marque de respect d’une femme envers son aîné masculin. Rappelle-toi bien que je suis ton supérieur. Donc, essaie d’obtenir autant d’informations que possible sur l’éveillé Kang Woojin. C’est tout. »

Lee Yunhwee, les dents serrées, céda pour de bon à la colère.

« Je quitte la guilde, pauvre con. Démerde-toi avec tes conneries, j’en ai marre d’avoir à me taper ça. »

« Hein ? Mais non, ne dis pas ça, Yunhwee, attends, je suis…»

Elle raccrocha et sortit du café sans parler à qui que ce soit, les sourcils toujours froncés.

« Il est passé où ?» s’étonna-t-elle. Elle vit alors un soldat en poste et alla lui parler.

« Où est parti monsieur Kang Woojin s’il-vous-plaît ?»

« Il a dit qu’il voulait jeter un œil au site, il est parti par là-bas. » répondit-il en lui désignant une direction.

« Ça vous gêne si j’utilise un de vos véhicules pour y aller ?»

« Non, allez-y. »

Elle monta alors dans une voiture banalisée garée devant l’hôtel et se dirigea vers la troisième sortie de la station Jookjun. Sur la route, hormis les tanks, il n’y avait aucun véhicule.

Elle vit rapidement, en revanche, des barricades et des mitrailleuses installées çà et là, notamment sur quelques toits. Parvenant à la première ligne de défense, elle dut se garer et continua à pieds, traversant le cordage de sécurité constitué de soldats, jusqu’à parvenir aux abords de l’entrée, 4 pâtés de maison plus loin. Encore que la formule est peut-être exagérée, tous les bâtiments du point ayant été détruits pour assurer une meilleure visibilité. (NdT : Vous avez déjà joué à Earth Defense Force ? Vive les bazookas pour ça…)

Au milieu des débris, elle vit Kang Woojin en face de l’étrange portail.

« Hey…» lui lança-t-elle.

« Quoi ?» répondit-il en se retournant vers elle.

Le visage de Yunhwee se plissa de colère. Si elle avait l’habitude d’entendre qu’elle était grossière, il lui semblait enfin avoir trouvé son maître en la matière.

« Qu’est-ce que vous faites là ?» lui demanda-t-elle en s’efforçant de se contenir.

« D’après toi, qu’est-ce que je peux bien faire proche d’un donjon ? Je suis là pour le prendre. » répondit froidement Woojin.

« Vous… Vous… T’es complètement taré. » conclut-elle après sa réponse.

Woojin explosa de rire. L’endroit promettait d’être intéressant, autant en termes d’expérience que de points de succès. Ce qui était fou, pour lui, c’était l’idée de partager tout ça avec autant de gens.

Elle réalisa à son air déterminé qu’il ne plaisantait pas et l’approcha.

« T’es taré. C’est pas possible. Qu’est-ce que tu vas faire tout seul ?! On ne peut plus utiliser de portail !»

Il n’était pas question pour lui d’en utiliser un. Il comptait sortir directement avec la pierre de retour. Aussi, il ne prit pas la peine de répondre.

« Attends. Réfléchis. On peut les tuer avec les soldats, si on s’y met tous, on va y arriver. Qu’est-ce que tu veux faire ? Te sacrifier pour l’honneur ? Réveille-toi. Tout le monde t’oubliera, si tu crèves. » reprit-elle.

« Quel tissu de conneries. C’est les monstres qui vont se sacrifier pour mon honneur. » répondit Woojin avant de faire un pas en avant.

« T’es malade, arrête ! Tu vas y laisser la peau !» cria-t-elle.

« Ah, qu’est-ce que t’es bruyante…» déplora-t-il calmement.

Il se retourna vers elle et eut un sourire en voyant son teint livide.

« Tu vois, dans la vie, il y a ceux qui bouffent, et ceux qui se font bouffer. » lâcha Woojin avant de réaliser un autre pas.

Le portail sembla l’avaler d’un coup en réalisant une vive impulsion lumineuse d’une couleur bleutée.

« Putain de taré ! Il est entré !»

Elle s’époumona en poussant un hurlement.

« Faut l’enfermer, il a été bercé trop près d’un mur ce con. »

Elle ne le connaissait que depuis quelques minutes, mais Woojin lui avait déjà fait très forte impression. Personne ne lui avait jamais fait un tel effet.

« Réfléchis, réfléchis. Le portail va se refermer. Putain. »

Il ne restait plus que 5 secondes.

« On aurait dû lui foutre une balle dans la tête. Pauvre malade. »

Lee Yunhwee se jeta dans le portail qui se referma aussitôt derrière elle.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 47
SSN Chapitre 49

References   [ + ]

1. .50 BMG, c’est un très gros calibre balle de mitrailleuse lourde.
2. je reprécise, oppa = marque de respect d’une femme envers son aîné masculin

11 Commentaires

  1. ULmadMS

    Merci pour le chapitre seigneur nostrax !

    Répondre
  2. Shivenem

    merci

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Qui pari que la fille va y rester par arrogance ?

    Répondre
  5. drak

    merci pour le chapitre

    Il va avoir un nouveau serviteur à la fin de ce donjon, à mon avis

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Miraho

    Il va encore se faire un donjon easy et va gagner une nouvelle servante

    Répondre
  8. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. mike

    Merci à nostra et aux nombreux donateurs pour ce chapitre et pour cette semaine épique de ce ln épique 😀

    Répondre
  11. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com