SSN Chapitre 61

SSN Chapitre 60
SSN Chapitre 62

BONJOUR CAMARADES ! BIENVENUE EN CORÉE DU NORD !

 

 

Chapitre 61 : Bons baisers de Pyongyang 1/4

 

« Pardon ?» s’étonna aussi Jiwon Do, assise à une table du café Angel.

« Où est-ce que tu vas aller ?» reprit-elle.

« À Pyongyang. » répondit simplement Woojin.

« T’es pas sérieux… En Corée du Nord ?»

« Ouais, juste le temps de saisir un donjon. Ça n’a aucune importance. Dis, je me disais qu’on pourrait peut-être se présenter nos familles ?»

« De quoi ?»

Il passait du coq à l’âne sur deux sujets graves comme si de rien n’était. L’air confus, elle se tint au silence.

« Bon, mangeons un peu. Il paraît que tu as quitté ton travail ?»

« Hein ? Ah, euh, oui. J’ai presque fini de payer mes dettes. »

« Tu t’étais endettée ?»

« Ça date un peu, ce sont des frais hospitaliers. »

Elle avait 19 ans lorsqu’apparurent les donjons. Le Jour du Traumatisme fut aussi le sien, puisqu’elle y perdit ses parents et sa beauté. Elle avait contracté une lourde dette étant, à l’époque, peu au fait des aides d’État en ce domaine. Elle aurait bien pu se faire de l’argent rapidement par un autre moyen, mais l’idée d’une vie de débauche ne l’intéressait qu’assez peu.

« Je vois. Qu’est-ce que tu vas faire, maintenant ? Tu veux rejoindre ma guilde ? J’avais aussi pensé à ouvrir un café, si ça peut t’intéresser. »

« Comment ça, un café ?» se surprit-elle.

Quel intérêt pouvait bien avoir l’Éveillé le plus en vogue à se lancer dans le commerce ? Il se ferait bien plus d’argent même en fréquentant des Mines, même de faible rang.

« Eh bien, ma mère s’ennuie un peu. » s’expliqua Woojin.

« Ah, je comprends. En ce qui me concerne… J’ai une idée qui me trotte dans la tête depuis un moment. »

« Laquelle ?»

« Je me dis que maintenant que j’ai presque fini de rembourser ma dette, je vais sans doute pouvoir me lancer dans l’écriture d’un roman d’amour. »

« Hein ?» s’étonna Woojin.

Jiwon devint toute rouge face au silence gênant qui s’installa.

« C’est juste comme ça… Je veux essayer. » s’expliqua-t-elle à son tour.

« Ok, cool. »

« Que…»

« Je le lirai. C’est bien. »

L’embarras atteint son paroxysme à l’idée que Woojin puisse lire des textes aussi intimes. Elle changea aussi vite de sujet.

« Au fait, le club des anciens étudiants m’a appelée, ils voulaient ton numéro. Je ne leur ai pas encore donné. »

Woojin était devenu célèbre et tous avaient pu la voir à ses côtés. C’est ainsi qu’ils mirent de côté leur dégoût passé et la contactèrent.

« Vraiment ? J’imagine que je pourrais revoir mes anciens amis… Je ne suis même pas sûr de me souvenir de leurs noms. On verra à mon retour de Pyongyang. »

Il aurait sûrement le temps avant son départ pour les États-Unis. Jiwon fut toutefois surprise.

« Quoi ? Tu veux qu’on y aille ensemble ?»

« Bien sûr, pourquoi ?»

Il se souvenait vaguement de quelques noms mais sans trop pouvoir les remettre sur des visages. Pour lui, ce serait des retrouvailles après vingt longues années.

Pour Jiwon, le laps de temps était plus court mais les raisons étaient tout à fait différentes.

« Non, c’est rien… On ira ensemble, tu as raison. »

De par le passé, elle avait de nombreux amis qu’elle croyait proches. Cependant, c’était essentiellement en raison de sa popularité. Après son accident, ils partirent pour l’essentiel les uns après les autres. Le reste fut éjecté par Jiwon elle-même, par trop perturbée par la pitié manifeste dans leur regard.

À bien y regarder, elle n’était pas vraiment proche de qui que ce soit durant le lycée. Il ne demeurait de toute cette période que Woojin, son amour et son sauveur qui avait restauré sa beauté passée.

« Tu dois avoir pas mal de choses à faire, Woojin. Je ne veux pas te retenir plus longtemps. »

Il regarda sa montre et vit qu’effectivement, il n’avait plus qu’une heure avant son rendez-vous de midi.

« Tu veux que je te ramène quelque chose ?» lui demanda-t-il.

« Comment ça ?»

« Je vais à Pyongyang, le moins que je peux faire c’est de te ramener un souvenir !»

« Hahaha !»

De toute évidence, ce n’était qu’une formalité triviale pour lui, aussi cet aspect fit-il rire Jiwon aux éclats. Dans l’esprit des sud-coréens, la Corée du Nord était séparée par un monde entier.

« C’est quoi la spécialité de Pyongyang…» commença-t-il à réfléchir, en vain.

« S’il-te-plaît, reviens en un seul morceau. » répondit Jiwon en lui caressant le visage.

Ses cicatrices avaient elles aussi disparues.

« C’était qu’une égratignure, ne t’en fais pas. Bon, je te ramènerai ce que je trouverai. »

L’idée d’être blessé lui était totalement indifférente. Alphène lui avait au moins servi à ça.

 


 

« J’ai plaisir à vous revoir ! Je serai votre guide jusqu’à Pyongyang. » lui lança le Lieutenant Haesol Che, de la Division des Opérations Spéciales.

« Ah, tant mieux. J’aime autant être avec quelqu’un que je connais. » répondit Woojin en souriant à son tour.

Il était dans tous les journaux, mais sa personnalité très terre à terre n’avait de cesse de surprendre. Elle en vint à se demander s’ils parlaient bien de la même personne.

« Je vais vous expliquer le programme. Nous allons commencer par déjeuner, après quoi irons-nous à Pyongyang après avoir passé Panmunjom où se trouve la zone démilitarisée. Nous devrons arriver là-bas aux alentours de l’heure du dîner. Vous pourrez entrer dans le donjon dès le lendemain matin. »

« C’est tout ?» demanda Woojin.

Il était persuadé qu’il aurait à passer par quantité de procédures administratives pour entrer en Corée du Nord, toutefois tel ne sembla pas être le cas.

« Nous avons déjà reçu la permission de traverser la zone de sécurité commune afin d’entrer dans le pays. Si vous réussissez votre Assaut, les retombées sur les négociations entre nos deux pays seront considérables…» continua Haesol.

« Je vous laisse vous occuper de ces choses. Vous pensez que je pourrai entrer dans le donjon dès mon arrivée sur place ?»

L’idée de passer la nuit en Corée du Nord lui était tellement désagréable qu’il y préférait nettement la compagnie des monstres.

« Le Président de la Commission des Affaires de l’État 1)C’est le nouveau titre de Kim Jong-Un. À l’époque, c’était le Président de la Commission Nationale de Défense, mais j’y ai préféré la nouvelle version qui doit parler davantage à vous, chers lecteurs, l’information ayant fait le tour des journaux. Kim Jong-Un 2)En fait, le prénom de Kim Jong-Un est Jongun, pas Kim. Mais comme on le connaît mieux sous ce nom, je l’ai laissé comme tel. désire s’entretenir avec vous…»

« Il s’entretiendra avec mon cul ouais. » répondit Woojin.

« Il vaudrait mieux que vous accédiez à…» commença-t-elle avant de s’interrompre.

Elle aussi avec vu les images de Woojin frappant un homme. Elle s’inquiéta que son tempérament de feu ne s’exprime à nouveau, chose qui les mettrait tous en danger.

« Bon, mettons-nous en route. On en reparlera sur place. » trancha Woojin.

Dans le silence, ils montèrent alors dans le véhicule qui leur avait été préparé et se dirigèrent vers Panmunjom. La vue de dehors, inconnue à Woojin, le perturba.

« Eh beh… Je m’attendais à voir des bâtiments militaires grouillant de soldats un peu partout, mais il n’y a presque rien. » soupira-t-il en regardant les champs.

Leur voiture était escortée par d’autres véhicules en avant et en arrière de leur position et à condition des les ignorer, l’endroit était effectivement désertique.

Haesol Che, qui devait être plus habituée, s’en amusa.

« En fait, le pays s’est assez peu développé en 70 ans, exceptions faites de quelques endroits. Ils n’ont développé de transports en commun qu’à Pyongyang, c’est vous dire…»

« Je comprends pas, pourquoi ils se démerdent pas avec aussi peu de stations de métro ? Ils n’ont pas d’Éveillés ?» s’étonna Woojin.

Même si, en vérité, c’est uniquement par curiosité. La seule chose qui l’intéressait réellement était de récupérer de l’expérience et des Points de Succès.

« Il n’y a en effet qu’assez peu d’Éveillés en Corée du Nord, alors il leur est très compliqué de faire des équipes de rangs A. Sans compter que la mortalité dans ce pays est anormalement élevée…»

Il se doutait bien des causes, aussi la question qu’il s’apprêtait à poser portait-elle sur un autre aspect.

« Comment ont-ils fait lors des Invasions ?»

En cinq ans et dans une situation aussi précaires, ils avaient dû en connaître un certain nombre. Le contraire eut été étrange.

« De ce que l’on sait, le donjon 6 étoiles s’est réinitialisé 6 fois. Il n’y a eu que deux Invasions et c’est uniquement grâce au soutien de la Chine qu’ils ont pu s’en sortir. »

« La Chine n’a pas réussi à s’en occuper avant ? Ils ont déjà dû utiliser le Portail de Retour trois fois, ça doit être pour ça qu’ils demandent de l’aide à la Corée du Sud… Je me trompe ?» voulut s’assurer Woojin.

« Non, ce n’est pas tout à fait ça. Le gouvernement de Corée du Nord a essayé de régler le problème, mais la Chine a voulu lui donner une leçon. Ils ne sont pas intervenus ces deux fois avant que ne survienne l’Invasion. C’est davantage ça qui a motivé la Corée du Nord à quérir une aide extérieure, auprès de l’O.M.E., que vous connaissez peut-être mieux sous le nom d’Organisation Mondiale des Éveillés. »

« Je comprends. » répondit Woojin après cette explication claire.

Les Pierres de Sang étaient un excellent moyen d’accumuler des richesses. En l’espace de seulement cinq ans, un fossé plus gigantesque encore s’était de ce fait creusé entre les pays du tiers-monde et ceux plus développés qui possédaient des stations de métro.

Ainsi, la Corée du Nord avait désiré gérer les Réinitialisations d’elle-même afin de ne pas avoir, comme d’habitude, à céder toutes les richesses à la Chine. Chose que le gouvernement chinois n’avait bien sûr pas apprécié. Cependant, la situation devenait grave et ils n’eurent d’autre choix que de demander de l’aide à d’autres.

Minchan Jung avait saisi l’opportunité au meilleur moment.

« J’aimerais partir rapidement quand ce sera terminé. Je vous serai gré de m’accorder mes quinze jours, comme nous en avions convenu. » dit Woojin d’une voix empreinte de solennité.

« Bien évidemment. Nous ne reviendrons pas là-dessus. » lui assura le Lieutenant.

L’affaire était assez épineuse. Le fait que ce soit la Corée du Sud qui vienne en aide à celle du Nord rendrait les négociations complexes. La seule chose que désirait Woojin, c’était l’exclusivité de l’utilisation du dit donjon quinze jours durant. Rien d’autre.

Bien sûr, c’est lui qui toucherait le plus grand profit, d’autant plus qu’il n’aurait rien à débourser. D’aucuns purent malgré tout voir cette requête comme trop faible au long terme, or c’est là qu’allait justement se jouer la négociation.

L’intérêt pour la Corée du Nord, c’est qu’ils pourraient se dédouaner de la Chine dans ces affaires et se focaliser sur l’acquisition de Pierres de Sang, là où pour la Corée du Sud, c’était davantage sur l’aspect diplomatique qu’allaient se jouer les retombées.

Toutefois, pour l’heure, c’était surtout le succès de Woojin Kang qui importait à tous. Il n’était pas question que de sa mort, le Lieutenant Haesol Che se trouverait aussi en fâcheuse posture. Pour cause, si l’Invasion avait lieu, Pyongyang serait dévastée ce qui constituerait une perte considérable pour le gouvernement nord-coréen.

« Tout repose sur vous, monsieur Kang. »

Woojin eut un sourire.

 


 

Woojin fut impressionné en entrant dans le Palais du Soleil Kumsusan, au nord-est de Pyongyang. C’était le mausolée de Kim Il-Sung, le grand-père de Kim Jong-Un.

Ce bâtiment se trouvait au centre d’une large place où étaient stationnés quantité de soldats en armes. Ils n’avaient rien à voir avec ceux qu’on voyait parfois parader sur des images. Leur formation était impeccable et renforcée par des tanks et des mitrailleuses montées.

Haesol Che était elle aussi surprise par une telle organisation. De toute évidence, ils étaient là pour défendre l’endroit d’un éventuel drame. C’était un symbole important pour la Corée du Nord. Elle revint vers Woojin après avoir discuté avec un officier de l’armée nord-coréenne.

« La Réinitialisation s’est produit dans le donjon de la station Gwangmyong. Il leur est d’une importance capitale de tuer l’Invasion dans l’œuf, je comprends qu’ils soient ainsi. » dit-elle discrètement à Woojin.

« Camarades, suivez-moi. » leur dit soudain un officier.

Ils furent ainsi guidés dans une salle de réception attenante au bâtiment où se trouvaient plusieurs tables dressées. Plusieurs membres du gouvernement y étaient déjà attablés.

Woojin s’assit de manière confortable sans trop prêter attention à l’audience. Haesol Che mesurait, elle, toute l’importance de l’étiquette, aidée sans doute par la présence de nombreux journalistes.

« Vous n’êtes pas nerveux ?» lui demanda-t-elle toujours discrètement.

« Pourquoi le serais-je ?» répondit Woojin.

Il était parfaitement indifférent. À l’observer ainsi, Haesol réalisa soudain. Monsieur Kang savait parfaitement ce qu’il faisait, à son plus grand étonnement. Tout était fait de telle sorte que leurs invités se sentent mal à l’aise, ne serait-ce que de par leur placement face aux officiers.

Woojin avait en effet lui-même employé cette méthode lorsqu’il était Empereur sur Alphène. Ceci ne l’avait d’ailleurs en rien aidé à nouer des relations saines avec ses pairs.

Il se grattait le menton nonchalamment quand survint l’annonce que Haesol Che redoutait.

« Le Président de la Commission des Affaires de l’État est arrivé !»

Les journalistes tournèrent leurs objectifs en direction de la porte du hall. Woojin s’empêcha d’exploser de rire.

L’homme qui venait d’entrer, le visage bouffi ceint d’une coiffure digne des Backstreet Boys, n’était autre que le troisième dictateur de la dynastie Kim.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 60
SSN Chapitre 62

References   [ + ]

1. C’est le nouveau titre de Kim Jong-Un. À l’époque, c’était le Président de la Commission Nationale de Défense, mais j’y ai préféré la nouvelle version qui doit parler davantage à vous, chers lecteurs, l’information ayant fait le tour des journaux.
2. En fait, le prénom de Kim Jong-Un est Jongun, pas Kim. Mais comme on le connaît mieux sous ce nom, je l’ai laissé comme tel.

18 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. esteban albo

    au pire au niveau du nom tu peux l appeler connard ? je veux dire tout le monde reconnaitra aussi
    et merci pour tous les chaps que j ai rattrapé avec felicité ^^

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Oula ! Allez hop, au goulag !

      Répondre
      1. esteban albo

        je fais que proposer moiiiii

        Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Quoi à dire à part mort à la Corée du nord ?
    PPS:Je parle ici de leur armé et dirigeants, pas des pauvres hère obligé d’habité là !

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Meifumado

    Tellement du lourd ce LN,merci

    Répondre
  7. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  8. noname.exenoname.exe

    Merci pour ce
    P.S. Nostra serait-il un traducteur engagé ?
    P.P.S. Il aurait pas un peu de haine envers le gouvernement de la Corée du Nord l’auteur, nan parce que il y a quelques chapitres il parlait de tuer Kim Jong-Un et là il dit qu’ils sont des clodos qui mendient de l’aide. Je dis ça comme ça hein …

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Les sud-coréens sont majoritairement pour la réunification. Même certains soldats nord-coréens engagés au niveau de la Joint Security Area l’attendent. Le seul frein à tout ça, c’est la dynastie Kim.

      Alors oui, l’auteur est très engagé et assez férocement opposé à la dictature.

      En ce qui me concerne, je n’ai pas laissé transparaître le moindre point de vue. Je n’ai fait que traduire scrupuleusement les propos de l’auteur.

      Répondre
      1. noname.exenoname.exe

        Je ne suis pas incollable en ce qui concerne l’histoire coréenne mais je sais bien que tout est parti en vrille (pour rester poli) à l’arrivée de la dynastie Kim et je me doute bien que même dans son pays tout le monde n’adule pas l’actuel dirigeant.

        Pour ce qui est de ta traduction c’était complètement du second degré (et je ne doute pas du fait que tu l’eût compris) et je sais bien que jamais les traducteurs du site n’exposeraient leur propre opinion politique parce que cela nuirait à la volonté de partager des oeuvres étrangères de qualité
        ( supérieure ).

        Encore merci pour ton travail ^^

        Répondre
    2. essitamessitam

      chapitre

      Répondre
  9. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  10. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  11. 4Help

    EN Corrée du Nord il n’y pas plus fort .
    Désolé c’étais plus fprt que moi et mrc du chapitre

    Répondre
  12. essitamessitam

    merci pour le chaapitre

    Répondre
  13. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com