SSN Chapitre 62

SSN Chapitre 61
SSN Chapitre 63

Un petit imprévu s’est glissé dans mes modifications sur le site : un bonus ! Non vraiment, bravo Nicolas et Kryeger de m’empêcher de travailler. 😀

 

 

Chapitre 62 : Bons baisers de Pyongyang 2/4

 

Malgré son calme, l’attente l’avait un peu agacé.

« C’est qui ce gros tas…» pensa Woojin.

Pour cause, il n’avait encore jamais vu le successeur de Kim Jong-Il. L’homme à l’étrange coiffure vint alors à sa rencontre et lui tendit la main de manière formelle.

« Heureux de faire votre connaissance, camarade. J’ai entendu parler de vous. » lui dit alors Kim Jong-Un.

« Ouais, content de vous rencontrer aussi. » répondit Woojin.

Il lui serra alors la main tandis que les différents membres du gouvernement froncèrent les sourcils. L’un d’eux le rappela à l’ordre.

« Vous parlez au Président Suprême. Veillez à le traiter avec tout le respect qu’exige son statut. »

Woojin porta alors la main à sa bouche, réalisant qui était cet homme.

« Ah, heureux de faire votre connaissance Jongun. »

Le visage du dictateur devint glacial.

« Qu’est-ce qu’il fait ce con ? Il va créer un incident diplomatique…» pensa Haesol Che.

Elle regretta soudain toute cette entreprise. Il s’était bien moqué de la présence des caméras en frappant le président de la guilde Hwarang, pourquoi aurait-il fait montre d’obséquiosité dans ce cas ? Comment avait-elle pu à ce point se tromper ?

Toutefois, son erreur était compréhensible. Woojin avait bien pour lui quelques circonstances atténuantes lors de la conférence de presse, mais dans le cas présent, il démontrait une totale absence de bon sens.

L’atmosphère devint ainsi beaucoup plus pesante.

L’un des gradés, le visage empreint de colère, se mit à crier.

« Où est-ce que vous vous croyez, sale petit merdeux ?! Vous osez nous provoquer ?!»

Après quoi Woojin, plutôt que de tenter de désamorcer un conflit naissant, se mit-il à sourire, se demandant bien quelle mouche avait pu piquer cet homme au képi.

Aux yeux de tout le monde, c’était une provocation supplémentaire. Le salut vint étonnamment de Kim Jong-Un.

« Haha, aussi héroïque qu’on me l’avait dit. Installez-vous, je vous en prie. »

Woojin s’installa alors au siège qu’on lui désigna et en vint au fait.

« Ne perdons pas de temps. J’aimerais entrer dans le donjon aussi vite que possible. » lança-t-il.

Quelques toussotements émanèrent une nouvelle fois du corps dirigeant, tandis qu’ils se tordaient sur leurs sièges. Ils l’auraient rossé dans l’instant s’ils en avaient eu la possibilité.

« Je vois que vous êtes du genre direct. Vous n’êtes pas le meilleur élément de la Corée du Sud pour rien. » s’amusa Kim Jong-Un.

Pour cause, les requêtes de Woojin avaient d’ores et déjà été transmises. Il n’attendait qu’une réponse, assez peu désireux de se perdre en palabres inutiles.

« Bien, si vous réussissez à endiguer le problème, je tiendrai mes engagements. » trancha alors le dictateur.

« Parfait. Dans ce cas-là, je vais partir dès maintenant. » répondit Woojin le temps toujours aussi assuré.

« Haha, posons ensemble avant. Photographes, par ici !»

Se levant, ils se tinrent alors l’un à côté de l’autre face aux objectifs qui n’avaient jamais cessé de mitrailler.

« Camarade, faites attention à vous. »

Il s’inquiétait très certainement bien plus de l’issue de cette opération que de la survie de Woojin, mais les deux auraient dans tous les cas signifié la mort de l’hypothèse d’une Invasion.

« Là j’ai vraiment tout vu…» pensa Haesol Che, qui n’en revenait toujours pas du surréalisme de cette situation.

En tout, cet entretien dura moins de 30 minutes, dont la majeure partie fut occupée à poser devant les journalistes.

Lorsqu’ils purent sortir de la pièce, Haesol soupira de soulagement. Elle avait tellement craint un nouvel incident qu’elle transpirait.

« J’ai cru qu’ils allaient tous nous tuer, ou que mon cœur allait lâcher, au choix. Monsieur Kang, s’il vous plaît, faites un peu attention à vos manières. Nous sommes quand même à Pyongyang. » lança-t-elle à Woojin.

Woojin lui sourit et lui tapota sur l’omoplate.

« J’ai pourtant fait attention, non ?»

« Pardon ?»

« Laissez tomber… Je vais y aller, on se revoit d’ici quelques jours. »

« D’accord. Faites attention, hein ?»

Woojin lui fit un dernier signe de la main en marchant vers le donjon. Il n’y avait aucun portail. De toute évidence, les Éveillés nord-coréens n’avaient pas eu l’occasion de s’échapper. Difficile de savoir dans quelles circonstances ils étaient morts, mais aucune information sur le donjon ne fut livrée.

« Sans déconner…» pensa Haesol, enfin seule.

L’ego de Woojin Kang n’avait donc aucune limite, faisant fi des règles de bienséance les plus élémentaires même dans un pays au régime si autoritaire. En vérité, c’était surtout parce qu’il savait parfaitement que personne d’autre n’avait daigné répondre à l’appel de la Corée du Nord.

Tandis que se forma derrière lui la barrière de la station Gwangmyung, il ne restait plus que huit jours avant l’Invasion, aussi cette tentative était-elle la dernière possible.

Kim Jong-Un était, lui, resté avec ses officiers.

« Il ne s’encombre pas trop des formalités, hein ?» leur lança-t-il.

« C’est le moins que l’on puisse dire…» concéda l’un d’eux.

« J’aimerais beaucoup qu’un héros tel que lui naisse au sein de mon peuple. »

« Nous jouons tout de même de malchance, président. Nous avions fait préparer des femmes, mais son tempérament ne semble pas aussi achetable que celui des Éveillés habituels. »

« Ah, ce n’est rien. » répondit Kim Jong-Un.

« Vous pensez qu’il va réussir ?» dit prudemment un autre officier.

« Sans le moindre doute. »

Il en était convaincu. Si quelqu’un pouvait réussir, c’était bien lui.

« Casse la baraque, Woojin…» pensa-t-il en souriant.

Son regard brûlait d’une vive passion. Quelles retombées aurait un tel élément sur la nation…

 


 

« Putain, fait chier. » pesta Woojin.

S’il n’y avait pas de portail, les chances que la première partie du donjon soit nettoyée étaient faibles. C’est d’ailleurs ce qui l’agaça, d’autant plus que cette station était assez profonde et les escalators en panne. Les monstres n’avaient en plus de cesse de se lancer à sa rencontre tandis qu’il descendait les escaliers, ce qui rendit sa progression assez lente.

Après un moment, il finit toutefois de tuer les monstres de la zone et fit ployer leurs âmes à sa volonté, dont il se servir pour augmenter la puissance de son Armure Spirituelle.

Il entra dans le portail et l’espace sembla une nouvelle fois se déformer. Woojin se mit aussitôt en état d’alerte.

Les arbres étaient tous morts et même la terre semblait affectée d’une étrange maladie. Tout était recouvert d’une mousse.

« C’est une horde, ou je rêve ?» s’étonna-t-il soudain.

Il n’était plus question de simples monstres ni d’êtres des différentes races d’Alphène. Les forces de Trahnet étaient arrivées.

« Skriiiii…»

Dans un son étrange, un énorme Mantoptère 1)C’est juste une grosse mante-religieuse, mais j’ai utilisé le nom scientifique francisé pour faire plus monstre. apparut à flanc de montagne. Il devait faire un mètre de haut et presque deux de long. Ses mandibules étaient aussi acérées que des épées. Ce n’eut pas été trop grave si ces monstres ne se déplaçaient pas par douzaines.

Ils étaient les plus menaçants des monstres de faible rang sous le commandement de Trahnet.

« Voilà trop longtemps que je n’ai pas affronté un si grand groupe. » dit Woojin, avant d’invoquer Dolsae et Vivie.

« Enfin, je suis libre !» s’écria la succube tout en joie.

Woojin crut d’abord qu’il n’arriverait jamais à convaincre Sooah, mais elle l’accompagna bien sur son lieu de travail.

« Oh merde, c’est la horde de qui ?» se reprit-elle.

« Je ne sais pas encore. »

Elle était à l’un des 72 suppléants de Trahnet, mais peu lui importait en fait de savoir auquel. Il allait tous les défaire.

« Allez, go Dolsae !»

« Gwoooooh…»

Le Golem absorba la terre autour de lui. Une odeur affreuse s’en échappait. Elle était bel et bien morte.

Les Mantoptères s’élancèrent soudainement à sa rencontre. Le combat face aux troupes de Trahnet venait de commencer.

 


 

Dolsae se tenait en avant tandis que, tous les Mantoptères morts, Woojin invoqua 50 Soldats Squelettes. Quel dommage qu’ils n’eurent pas été davantage.

L’étrange mousse était partout, jusque dans la ville abandonnée. D’innombrables monstres se terraient dans ce territoire mort.

« On se relâche pas. » dit Woojin à ses créatures.

〈Nom : Woojin Kang.〉
〈Classe : Nécromancien (Avancé) - Guerrier.〉
〈Niveau : 50.〉
〈Rang : Médian.〉
〈Points de Succès : 273219.〉
〈Mana : 201/250 - Énergie : 34/60.〉
〈Force : 45 - Agilité : 39 - Endurance : 51 - Sagesse : 32.〉
〈Magie : 250 - Énergie : 60 - Récupération : 42 - Vitalité : 40.〉
〈Contrôle : 250.〉
〈Points d’Attributs non dépensés : 0.〉

〈Temps limite avant réabsorption de Pierres de Renforcement.〉
〈Force : 12 - Agilité : 31 - Endurance : 7 - Sagesse : 480.〉
〈Magie : 27 - Énergie : 6 - Récupération : 11 - Vitalité : 5.〉
〈Contrôle : 3.〉

(NdT : me demandez pas si c’est des poireaux ou des bananes, ce n’est précisé nulle part.)

Woojin continuait d’investir la majorité de ses Points d’Attributs dans le Contrôle et la Magie, laissant la charge des autres aux Pierres de Renforcement. Le délai avant chaque nouvelle absorption continuait de croître, aussi la valeur élevée pour la Sagesse s’expliquait-elle par le fait que l’absorption n’était pas encore complète.

Il pouvait pour l’heure contrôler plus de 250 créatures. À condition de mixer les Soldats et les Mages Squelettes, il pouvait déjà se constituer une impressionnante armée, même s’il aurait besoin pour maximiser leur efficacité de Chevaliers Noirs. Il contrôlait toutefois très bien son armée de lui-même, quoiqu’elle ne brillait pas par sa diversité.

« Issssssssss !»

De nouveaux monstres apparurent tandis qu’il referma son interface, à mi-chemin entrée l’araignée et la fourmi.

« Des Sparcans…» pensa Woojin.

Ces créatures difformes pouvaient projeter des tentacules ressemblant davantage à des lances, qui leur permettaient d’attaquer à bonne distance. Leur pouvoir était incomparablement plus puissant qu’une balle standard, ce qui les rendaient particulièrement dangereux.

« Il y a aussi des Bakus manifestement…»

Il ne s’en trouvait pour l’heure qu’un seul. C’était un monstre gros comme un éléphant et protégé d’une épaisse carapace aussi bien résistante à la magie qu’aux attaques standards. Aucun Squelette ne saurait le menacer.

Seuls un Chevalier Noir ou la Liche pouvaient espérer l’occire, mais Woojin ne pouvait encore les invoquer. Il n’avait d’autre choix que d’utiliser ses attaques de Guerrier.

« Dolsae, ouvre-moi la route !»

La terre se mit alors à trembler sous chacun de ses pas. Les Squelettes se tenaient plus en arrière, prêts à stopper nette toute tentative de charge. Des Mages Squelettes se préparaient, eux, à faire feu.

Woojin invoqua sa monture spectrale et changea son arme en hache, faculté qu’il avait acquis lors de son passage au niveau 50. Même s’il ne pouvait utiliser que les compétences Coup Puissant et Trombe, le pouvoir destructeur de cette arme était tel qu’elles suffiraient amplement.

« C’est parti les amis !»

Woojin chevaucha alors sa monture à bride abattue dans le seul et unique but d’augmenter la puissance de ses coups, et tandis que Dolsae se fit dépasser, il entreprit d’invoquer des Lances d’Os qu’il lançait dans un arc de 180 degrés face à lui.

Les monstres arrivèrent jusqu’à la ligne qu’il avait désigné. Il érigea un gigantesque Mur d’Os qui les bloqua tous.

« Crevez, saloperies !» hurla-t-il.

D’autres Mantoptères s’étaient joint à la fête de sang et de cris. Sa Hache de Métal n’avait de cesse de frapper, libérant chaque fois un nouveau Soldat Squelette. Leur nombre allait en grandissant à chaque seconde, mais la formation de Trahnet était bien plus large encore.

Ce qui fit d’ailleurs rire Woojin, d’un air mauvais.

« Je vais prendre quelques niveaux !»

Trahnet allait donc bien envahir la Terre. Il n’avait qu’à devenir plus fort pour s’y opposer. C’est tout du moins ce qu’il se dit à mesure qu’augmentaient ses Points de Succès, au rythme de sa hache en pleine danse de mort.

 


 

Au centre du lieu, le fort de la horde s’activait dans une étrange formation. Woojin observait ces étranges créatures quand Vivie prit la parole.

« J’me demande bien lequel de ces tocards peut bien être là… Miahahaha. »

« C’est tous les mêmes pour moi. »

« Hmm… En tous cas, on dirait que la Terre ne va pas tarder à faire connaissance avec eux. »

« Il était temps. » répondit-il simplement.

D’atroces œufs gluants sortirent de nouveaux Matoptères et Sparcans tandis qu’il se dirigea plus grande nonchalance vers cette singulière cohorte afin de trouver le responsable et lui faire entendre ses récriminations.

« On termine ça et on se casse. »

Il fallut en tout 12 jours soit 3 à l’extérieur à Woojin pour en arriver à la pierre angulaire de cette horde.

« Dommage… Je voulais visiter un peu la Corée du Nord. » dit alors Vivie, feignant la tristesse.

Woojin souriait tandis qu’il s’élança.

Le niveau de la compétence Réanimation était encore faible, aussi les corps qu’il avait relevés ne pourraient-ils montrer plus de 50% de leurs capacités habituelles. Ce n’était toutefois pas pour leurs capacités de combat qu’ils étaient là. Ils se jetèrent en effet contre les œufs.

Woojin se couvrit le visage et lança de multiples Explosions Corporelles. Du sang verdâtre jaillit en tous sens.

« Oh putain, j’en ai pris deux niveaux !»

À sa sortie du donjon, il en aurait l’exclusivité pendant encore quinze jours. Il attendrait rapidement le niveau 60.

Les explosions furent d’une telle puissance qu’il ne resta, hormis lui et ses créatures, plus rien en vie. La Gemme de Retour lui apparut flottant au dessus du cratère nouvellement formée.

« C’est quoi ce merdier, y’a deux gemmes ?» demanda-t-il sans attendre de réponse.

En effet, derrière l’habituelle gemme de couleur verte s’en trouvait une autre aux reflets violacés. Confus, il utilisa son sort d’identification pour en découvrir les propriétés.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 61
SSN Chapitre 63

References   [ + ]

1. C’est juste une grosse mante-religieuse, mais j’ai utilisé le nom scientifique francisé pour faire plus monstre.

12 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci

    Répondre
  2. Riri

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  3. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  5. 4Help

    Je viens de m’en rendre comptes mais le « passif » de son armure spirituelle me fait penser à celle du « q » de Nasus( League of Legend) , donc si j’ai juste il se frére Boum Théorie du complot SSN et LoL sont une seule et meme monde ( bon faut que j’arrete)
    Mrc du chapitre

    Répondre
  6. esteban albo

    merci du chap
    ca dure comben de temps un poireau ?
    on peut fair un plat pour combien de pers avec 480 poireau de sagesse ?
    merci pour ce chap et ces questions philosophique

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Ça dépend essentiellement de la taille du poireau. Personnellement, je suis assez favorable à l’idée d’en utiliser deux par plat, ce qui nous en ferait 240. S’ils sont petits, je peux monter jusqu’à 4, ce qui descendrait le nombre de plats à 120. Bref, tu vois, on s’en sort pas avec cette histoires…

      Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Kur

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. noname.exenoname.exe

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com