SSN Chapitre 69

SSN Chapitre 68
SSN Chapitre 70

Dernier bonus de la journée. Six chapitres depuis que je suis levé… Vous aviez espoir que je cède ? Ah ! C’était bien mal me connaître, bande de petits fripons. Merci à Évana et Athomic ! Fin de la promo dans quelques minutes.

 

 

Chapitre 69 : Direction les États-Unis 1/3

 

« Beuhark !» dit Sunggoo en se protégeant les narines de l’odeur infâme qui s’échappa de sa voiture.

« Qu’est-ce que ça pue… Que s’est-il passé ?» lança à son tour Woojin en se pinçant les narines.

« Il a tout salopé… C’est dégueulasse…»

Haemin jeta lui aussi un œil. Soonghoon dormait encore dans son propre vomis.

« J’ai appelé un taxi. Rejoignons l’avenue principale, il nous trouvera plus facilement. » dit alors Minchan, toujours aussi réactif.

« Ok. À demain et bon courage, Sunggoo…»

« On se voit demain, directeur Hong. »

« Prenez bien soin de monsieur Woo, surtout !» dit Haemin en s’empêchant de rire.

Sunggoo resta seul. Même à deux doigts de pleurer en constatant l’état de sa voiture, il ressentit de la pitié.

« Je suis désolé pour vous mon vieux…»

Aux bruits étranges qu’il émettait, il était difficile de savoir si Soonghoon dormait vraiment ou luttait pour sa vie.

« Ma BM… Putain…»

Le cuir du siège arrière était irrémédiablement ruiné.

 


 

« On se voit demain, alors. » dit Woojin en descendant proche de sa maison.

« Oui, président. Dormez bien !»

Il les salua une dernière fois et s’engouffra dans une allée sombre. Une épaisse fumée noire apparut tandis que commença à se matérialiser la gueule d’un chat.

« Miaou ? On est déjà arrivé ?»

Depuis qu’ils avaient entendu sa voix, ses familiers pouvaient voir tout ce qu’ils voyaient. Du point de vue de Vivie, rester dans la Chambre d’Invocation valait mille fois mieux à la compagnie de Sooah. Elle n’aimait pas être séparée de Woojin.

« Tu sembles inquiète ?» s’étonna-t-il.

« Miaou… Un peu. »

Il la prit alors contre lui en se mettant à rire.

« Sooah devrait s’être rapprochée du chien, maintenant. »

Après tout, c’était d’abord cet animal qu’elle avait souhaité.

Woojin sortit son téléphone et composa le code secret qu’il n’avait pas encore mémorisé. Le chien vint aussitôt à sa rencontre.

« Ouaf ! Ouaf ! Grrrr…»

Ça ne faisait qu’un peu plus de deux semaines, mais le chien avait déjà bien grandi. Woojin le poussa d’une tape. Le chien revint aussitôt.

« Putain mais il me montre les crocs ce con !»

Il le souleva et le regarda droit dans les yeux. Le chien sembla complètement terrorisé et se mit à gémir.

« Maman ! Grand frère est rentré !» cria soudain Sooah en venant chercher son chien.

Woojin ouvrit alors grand ses bras pour l’accueillir.

« Ah, il t’a manquée ?» lui dit sa mère.

« Ouais…» répondit Sooah en lui faisant un rapide câlin.

« Salut Vivie ! Je t’ai manquée ?!» ajouta-t-elle en voyant le chat.

« Miaou ?»

Loin de s’en être détachée, Sooah l’avait attendue. L’air désespéré qu’elle lança à Woojin le fit exploser de rire.

« Tu n’aimes pas le chien ?»

« Si si, j’aime bien Bowi. Mais je préfère Vivie. »

« Tu l’as appelé Bowi ?»

« Ouaf !»

Lui adressant un rapide regard, Sooah laissa le chien sur place et courut dans le salon, Vivie dans les bras. Elle allait chercher son petit pointeur laser.

« Woojin, j’aimerais qu’on parle. » lui dit alors sa mère une fois le calme de retour.

« D’accord, maman. »

Il la suivit jusqu’à la cuisine. Ils s’installèrent sur la petite table, et elle lui servit un verre d’eau.

« Tu as bu de l’alcool ?»

« Oui, un peu. »

« D’accord. Tu as rencontré le président ?»

« Non, pas encore. J’étais à un dîner d’affaires. »

Il se sentit gêné. La nouvelle de son invitation à la Maison Bleue avait déjà dû faire le tour de l’actualité.

« Je le rencontrerai bientôt. Pourquoi Sooah n’est pas encore couchée ? Il est déjà 23 heures…»

« On est vendredi soir… Elle voulait te voir avant d’aller se mettre au lit. »

« Hmm…» répondit Woojin en fronçant un peu les sourcils.

Il lui avait pourtant semblé que c’était plutôt Vivie qu’elle attendait.

« Sooah a encore un peu de mal à s’habituer à toi. Tu devrais essayer de faire plus attention. »

Durant leur discussion, la mère des deux enfants vit régulièrement Sooah poindre le bout de son nez et la chassa d’un geste et d’un sourire.

Les seuls souvenirs qu’il avait d’elle était ceux d’un bébé… Elle ne pouvait dès lors se souvenir de lui. Ce nouveau frère était pour un enfant de cet âge assez complexe à cerner, d’autant plus qu’il était fréquemment absent.

« Tu penses qu’on devrait se prendre des vacances, tous les trois ?» dit-il soudain.

« Non, non. Je ne veux pas prendre de ton précieux temps. Je sais que tu es très occupé. »

Il se sentit cette fois parfaitement mal à l’aise.

« Sooah a été régulièrement malade de par le passé. Les médecins me disent qu’elle va bien, mais parfois, les symptômes reviennent…»

Les activités de Woojin lui permettaient d’offrir à sa famille tout ce dont elle pouvait avoir besoin. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle Soogyung Lee avait pu recommencer les traitements de sa fille. Toutefois, au contraire de ses attentes, les bilans sanguins révélèrent qu’elle était en bonne santé.

« Elle est si jeune… Parfois, quand elle a ses attaques, je…»

Sa mère eut une larme. Woojin lui-même eut l’impression que le poids du monde s’effondrait sur lui.

« Elle est malade, Woojin. J’ai été tellement frustrée par ces médecins que j’ai été voir une chamane… Elle m’a dit qu’elle était hantée par des fantômes. »

« Hein ? Mais non, elle n’a aucun fantôme. »

En ce qui concernait Woojin, c’était une tout autre affaire. Cependant Sooah ne souffrait réellement de rien de tel. Il s’en assurait en limitant le temps qu’ils passaient à leurs côtés.

« Comment pourrais-tu le savoir ?» lui demanda sa mère.

Il ne put rien répondre. Gente dame, si vous aviez su que votre fils était un expert du domaine…

« Je sais que c’était du vent. Je ne crois pas aux rebouteux. Malgré tout… Ça m’a fait réfléchir. » ajouta-t-elle.

« Ouais, un charlatan. » tenta-t-il de trancher.

« Je te dis ça parce que je suis en colère. Je ne peux même pas soutenir mon fils dans tout ce qu’il accomplit. J’aimerais que tu lui portes un peu plus d’attention. »

Il avait en effet accompli quantité de choses, et elle était déjà au courant de ses exploits en Corée du Nord. Ce n’était pas des travaux ménagers qu’elle s’inquiétait, mais bien de Sooah dont la maladie lui échappait complètement.

Aucun médecin n’avait encore trouvé de remède à ses troubles. Elle avait jusqu’alors tout gardé pour elle, mais ne pouvait plus tenir.

Elle céda totalement aux larmes tandis qu’il la prit dans ses bras. Après un moment, Woojin se leva et se dirigea vers le salon. Il se mit à jouer avec Vivie, qui lui servit de médiateur pour parvenir à sa sœur.

Rapidement, Sooah se mit à jouer avec lui et c’est le cœur déchiré que Soogyung Lee dut aller coucher l’enfant.

Bowi, qui les avait rejoint, peine à se calmer. Il se mit à frotter sa tête contre le flanc de Vivie.

« Miaou… Allez, va-t-en !»

Elle lui envoya un coup de patte sur la truffe et en gémissant, le chien courut se cacher sous la table.

« Miaw… Achète un nouveau chat. Je préfèrerais tuer des monstres. C’est trop dur pour moi, cha. »

« Joue un peu avec elle, ça ne dure jamais très longtemps. Qu’est-ce qu’il y a de si compliqué là-dedans ?» répondit Woojin d’une voix faible, afin de s’assurer que personne d’autre ne l’entende.

« Miaou ! J’en ai marre de jouer au chat. Ça me demande beaucoup d’efforts. »

C’était donc davantage ça que Sooah. Woojin prit un air plus sérieux.

« S’il te plait, je te demande de le supporter encore un peu. »

« Miaw ? Hmm… D’accord Woojin. Je comprends. »

« Merci. Reste à la maison quelques temps. Surveille Sooah, des fois qu’un esprit ne l’approche. »

Même s’il ne pensait pas qu’un esprit n’essaie d’attaquer sa jeune sœur, il ne voulait pas rejeter ce que pensait sa mère. Il aurait bien laissé Gaebo, mais son niveau était encore trop faible. Il pourrait involontairement exercer une mauvaise influence sur elle.

Vivie était donc sa meilleure option.

« Miaou, t’en fais pas. Elle a une âme très forte. C’est pas un petit esprit qui va pouvoir l’atteindre, cha ch’est chur !»

« Malgré tout, reste près d’elle. »

« Compris… Miaou…»

En tant que familier, elle sentit parfaitement ce que ressentait Woojin. Elle savait qu’il ne plaisantait jamais au sujet de sa famille.

Woojin se levant, elle le suivit vers sa chambre. Le chien s’arrêta soudain de gémir et du couloir sombre, agitait la queue qui tapait contre le mur.

« Miaou… Bon, tu peux venir aussi Bowi. »

Sa queue battit plus fort encore tandis qu’il vint s’installer au pied du lit de Woojin.

 


 

Il était encore tôt quand Woojin entra dans son bureau. Pour cause, sa mère désirait rencontrer Jiwon Do, or la rencontre était-elle prévue pour le déjeuner. Ils devaient en plus, dès le soir, revoir leurs anciens amis du lycée. Il fallait rapidement terminer ce qui était sur le feu.

Seuls étaient présents les membres fondateurs, eux aussi venus très tôt.

« Ah, vous êtes là. » dit Minchan.

« Où est Haemin ?»

« Dans la chambre forte. »

« Allons-y, alors. »

L’espace venait à manquer dans les bureaux d’Alandal, aussi Minchan avait-il racheté au prix fort l’étage entier du bâtiment. Ce qui résolvait aussi le problème de la sécurité…

C’était pas moins de 1800 m² qui leur étaient accessibles. Tous les Artéfacts avaient déjà été déplacés dans cette nouvelle chambre forte, où se trouvaient aussi quantité d’autres objets ainsi que des ingrédients d’artisanat.

La collection était encore faible, la guilde ne comptant encore à cet instant que deux Éveillés, sans compter que les Artéfacts ne se trouvaient qu’assez rarement.

« T’as dessoûlé ?» lança Woojin en voyant Soonghoon.

« J’ai… J’ai profondément honte. » répondit l’intéressé en baissant la tête.

À ses yeux fatigués, il devait avoir une méchante gueule de bois. Haemin et Minchan étaient, eux, bien plus habitués à l’alcool. Quant à Sunggoo… C’était un Éveillé.

« Bon, je sors tout ?»

« Oui, président. »

Tous les regards se portèrent alors sur lui. Ouvrant son inventaire, il déballa l’intégralité de son larcin.

Ce n’était pas seulement des Artéfacts mais aussi de nombreux Livres de Compétences. Il y en avait tant que Woojin avait dû dépenser de nombreux Points de Succès pour augmenter la taille de son inventaire. Les objets tombaient au sol les uns après les autres. Il aurait fallu de très nombreux Assauts pour espérer en obtenir autant. Tous étaient sidérés.

« Qu’est-ce que vous attendez ? Commencez à trier !» leur lança-t-il soudain.

« Quoi ?» s’étonna Minchan qui reprit enfin la parole.

« Vendez ce qui peut l’être, et organisez la négoce pour le reste. Je dois vraiment vous expliquer votre travail ?»

Il savait bien qu’en tant que bien volés, ces objets seraient plus complexes à vendre, chose dont pâtirait leur prix. Minchan se sentit rassuré à cette idée.

Il aurait fallu plusieurs camions pour tout stocker, cependant cette chambre forte était de la taille d’un entrepôt. On s’agita bientôt pour commencer à organiser.

Les ingrédients d’artisanat basiques et les Livres de Compétences les plus fréquents n’avaient pas grand intérêt. Ils cherchaient surtout les objets possédant des propriétés magiques, ou des formes étranges.

C’était pour l’instant en tas séparés, mais les gens sauraient ainsi tout de suite reconnaître ce qui avait de la valeur.

La plupart des Artéfacts avaient d’ailleurs une très grande valeur. Une dizaine d’entre eux pourrait bien se vendre pour 10 à 20 milliards de won.

« Tiens, ça, je garde. »

Il prit une paire de boucles d’oreilles toute petite tandis qu’il garda certains Artéfacts dans son inventaire. Toujours dans son interface, il mit tous les objets dans son Cube d’Artisanat.

〈Extraire - Combiner.〉
〈Extraction en cours.〉

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 68
SSN Chapitre 70

17 Commentaires

  1. Kvingt

    Merci

    Répondre
  2. Gilgamesh

    First !
    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Nevinryval

    Le cube de kANAI pour ceux qui vont comprendre la référence.

    Répondre
    1. Nevinryval

      Et un grand MERCI pour ce chapitre

      Répondre
    2. natsu

      ce cube est moins aléatoire que celui de kanai mdrr

      merci pour le chap nostra !!!! et nos chers mécènes !!!

      Répondre
    3. NostraNostra (Auteur de l'article)

      J’aurais plutôt dit le Cube Horadrim personnellement… Question de références. 😛

      Répondre
  4. esteban albo

    gilgamesh brule pour cette hérésie stp
    merci pour le chap et ce combo six coups !

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. NaosNaos

    merci pour les chaps ^^

    Répondre
  7. drak

    merci pour tous ces chapitres

    Répondre
  8. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Cocoro

    Merci pour le chap ^^

    Répondre
  11. grenvious

    merci pour les chapitres

    Répondre
  12. Fabulas

    Merci pour les chapitres

    Répondre
  13. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Si sa sœur est malade, il a qu’à l’emmener avec lui aux état-unis pour voir Mélody 😮

    Répondre
  14. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com