TDG Chapitre 291

TDG Chapitre 290
TDG Chapitre 292

Salut tout l’monde ! Dernier TDG de la semaine et donc prélude au week-end 😀

Bonne lecture et à toute pour DNC ! :3

 

 

Chapitre 291 - Apprenties Junior et Senior

 

Gu Bei et Lu  Piao furent abasourdis tant leur ami était cool au moment où il s’était retourné !

Papi Bei trouva que c’était un sacré gâchis que Nie Li soit une telle tête de bois ! Long Yuyin avait déjà dit qu’elle accepterait n’importe laquelle de ses requêtes, et il lui avait vraiment demandé de rester le plus loin possible de lui ; c’était pourtant une opportunité en or ! S’il avait été à sa place, il aurait sans le moindre doute fait une proposition intéressante à une beauté comme elle. (NdT Waz qui lit : « FACEPALM NO JUTSU») Qui sait ? Elle se soumettrait peut-être après avoir résisté un peu… (NdT NOPE)

Quel dommage de gâcher une si belle opportunité !

Il continua de secouer la tête.

Cependant, sans savoir pourquoi, il l’admirait malgré tout.

Une fois que le groupe d’amis s’en alla, la nouvelle comme quoi le jeune homme avait vaincu la despote par sa seule force physique se répandit rapidement. Sans le moindre doute, il était devenu le talent le plus éblouissant de sa classe et avait attiré l’attention de bien des gens, en particulier des autres génies qui le voyaient tous comme un rival formidable.

 

Cour de Long Yuyin

Hu Yong attendait là depuis un long moment déjà mais sa fiancée n’était pas encore rentrée et il se sentait extraordinairement furieux.

Elle l’avait démoli auparavant et lui avait fait perdre sa dignité masculine mais cela étant, une fois qu’il fut guéri, il continua de rêver d’elle jour et nuit. Il aimait toujours la voir porter son ensemble moulant et admirait ses formes voluptueuses.

Lorsque la jeune femme était folle de rage à son encontre, il l’approchait quand-même, lentement. Il trouvait qu’elle était magnifique, même lorsqu’elle était en colère.

Cependant, cette déesse de son cœur, sa fiancée avait été humiliée par un gamin inconnu !

C’était tout simplement intolérable !

Il voulait arracher les membres de ce môme pour apaiser la haine qu’il éprouvait !

Lorsqu’elle revint enfin dans sa cour, elle était encore couverte de poussière ce qui lui donnait un air assez misérable surtout avec cet air abasourdi sur son visage.

La voix du jeune prodige résonnait encore à ses oreilles : « Reste loin de moi ! Plus tu seras loin, mieux ce sera !» C’était la première fois que quelqu’un lui disait quelque chose du genre de toute sa vie ! C’était la première fois aussi que quelqu’un l’abhorrait à ce point… La première fois que quiconque l’avait humilitée à ce point !

Bien qu’elle ne sache pas pourquoi, les émotions qui l’étreignaient était très complexes.

Ce jeune homme avait le même âge qu’elle et il avait gagné par sa force seule. C’était une défaite totale de sa part… Cela dit, ça la rendit curieuse de savoir quel genre de personne il était. Elle voulait devenir plus forte, bien plus forte ; au point qu’il ne pourrait que la considérer comme une adversaire à sa hauteur !

Cependant, il lui avait enjoint de rester loin de lui, et le plus loin possible qui plus est. Ne serait-ce pas un peu trop risible si elle retournait le voir pour se faire humilier une fois de plus ?

Son cœur était pétri de contradictions.

Hu Yong remarqua que Long Yuyin était rentrée et bien qu’elle soit couverte de poussière, elle était toujours aussi belle et séduisante. C’est le cœur battant qu’il s’approcha immédiatement d’elle et lui dit : « Tu es revenue, Yin’er ? Comment vont tes blessures ? Voilà le meilleur médicament que j’ai trouvé dans ma famille. »

La jeune femme eut immédiatement un air dégoûté en le voyant : « Hu Yong, ne viens plus me trouver à présent. Si jamais tu devais revenir, tu ne pourras pas me reprocher de te virer à coups de pied !»

« Dis pas des choses pareilles, Yin’er. » Le jeune maître remarqua qu’elle était plutôt contrariée et continua : « Ça me fait tellement de peine de te voir comme ça. Dépêche-toi d’appliquer le médicament avant toute chose ! Laisse-moi m’occuper de ce Nie Li. Je te jure de le finir pour toi ! Quand il est sorti du Terrain des Âmes Saintes l’autre jour, j’ai voulu lui coller une bonne leçon mais ces deux péteux de Nanmen Tianhai et Huyan Yu sont intervenus. Cela dit, tu n’as plus à t’en faire : cette fois, Nie Li peut rêver pour échapper à mon emprise !»

La despote resta stupéfaite un moment à ces mots. Il avait emmené des gens avec lui chercher des noises à Nie Li ? Elle lui jeta un regard aussi furieux que noir. « Qui t’a demandé de chercher les ennuis ? Tu as dit que je t’avais envoyé ?»

Le jeune maître secoua immédiatement la tête : « Je n’ai pas dit ça, non. »

Elle le fixa d’un regard glacial : « Tout ce que tu sais faire, c’est de te servir de la force de ta famille, Hu Yong ; et sans elle, tu n’es rien d’autre qu’une merde ! Cette compétition entre lui et moi était un duel en un-contre-un frontal et moi, Long Yuyin, l’ai perdu. Et après ? Je peux me permettre de perdre. Tu veux prendre des risques pour moi ? Vas-y alors, va trouver Nie Li et bats-toi contre lui. Si tu peux le vaincre alors moi, Long Yuyin, je t’idolâtrerai. En réalité, tu n’es qu’une mauviette ! Barre-toi et reste loin de moi parce que si je dois te revoir, je te dévasterai une seconde fois !»

Son fiancé voulut rajouter quelque chose : « Yin’er, je…»

« Fous le camp Hu Yong, maintenant !» cria la demoiselle.

« Tu…» Hu Yong ne put en supporter davantage et la tança vertement : « Tu penses vraiment que tu es si bien que ça, Long Yuyin ? Tu n’es que la septième héritière en liste de la Famille Sceau du Dragon et tu ne peux avoir les qualifications pour en être la première héritière qu’en m’épousant ! Ne sois pas aussi impudente alors que je te donne de la face !»

« Dégage !» Elle lui donna un coup de pied qui l’envoya voler.

L’adolescent hurla misérablement : le coup de la donzelle avait presque brisé sa hanche. Il se releva tant bien que mal et s’enfuit dans un triste état.

Long Yuyin détourna son regard de lui. Alors quand Nie Li avait quitté le Terrain, ce minable était allé le trouver avec son groupe. Il s’était alors probablement fait une fausse idée et avait pensé qu’elle les avait envoyés après lui. Elle avait été le bouc émissaire de Hu Yong et de son initiative… Elle était en plein désarroi mais cela étant, elle n’allait pas pour autant aller tout expliquer au jeune homme.

Seule une mauviette s’expliquerait avec des mots ! (NdT Sérieusement…)

Elle avait perdu une fois de plus face à lui aujourd’hui. Cela étant, cette fois, elle était un peu perdue. Elle avait refusé d’accepter sa défaite sur la Liste de Âmes Saintes mais cette fois, c’était dans une confrontation physique qu’elle avait perdu. C’était une défaite totale et indiscutable.

Elle avait toujours été fière de sa force physique mais elle perdit néanmoins.

Elle voulut pleurer ; elle avait toujours été encline à devenir plus puissante et ne permettait jamais à quiconque de son âge de la surpasser. Cependant, elle fut cette fois été complètement écrasée par l’adolescent qui avait piétiné sa fierté.

Ses yeux s’emplirent de larmes. Elle se sentait comme un chien errant blessé à chouiner sur ses blessures, toute seule dans sa cour.

Elle pensa à son combat avec lui et serra les dents. Elle ne voulut pas, une fois de plus, reconnaître sa défaite.

Alors qu’elle allait rentrer chez elle, une silhouette apparut dans sa cour. Cette personne était aussi belle qu’elle mais avait également une légère aura éthérée qui lui donnait des airs de fée. C’était Ying Yueru, qui lui adressait un sourire en coin lourd de sens.

La demoiselle essuya ses larmes en la voyant et revêtit une expression glaciale : « Pourquoi es-tu venue ?»

La nouvelle arrivante lui sourit avec une expression douce : « Sœur apprentie junior, ça fait longtemps que nous ne nous sommes pas vues. »

La despote la fixa d’un air glacial et émit une aura meurtrière, bien qu’elle sache qu’elle n’était pas à la hauteur de cette dernière. « Tu as été la mort de notre Maîtresse, Démone ! Et tu as encore la face de venir me voir ? Sans la dernière volonté de notre Maîtresse, je t’aurais déjà tuée !»

« Je te l’ai déjà dit, je ne l’ai pas tuée ; son heure était venue. Le Destin a seulement emprunté ma main pour mettre un terme à sa vie. » Sa voix parut céleste tandis qu’elle poursuivit : « Maîtresse avait tout appris du Fondateur Wuxiang et bien que sa culture n’ait atteint que le domaine de l’Axe Céleste, elle occupait une position importante dans la Secte des Plumes Divines. Elle avait pour tâche de pratiquer la divination et de choisir le Maître de la Secte. C’est pour ça qu’elle était destinée à mourir !»

Long Yuyin la fixa furieusement : « Je me moque de tes explications de menteuse, Démone ! Je ne te croirai jamais !»

Devant cette réaction, Ying Yueru secoua la tête et soupira : « Yin’er, tu es la seule personne dont je sois proche dans ce monde. Tu es quelqu’un d’obstiné et tu devras faire face à de grande épreuves dans le futur mais le temps que tu le réalises, tu auras déjà perdu certaines choses… Et quand tu les désireras à nouveau, elle seront à jamais hors de ta portée alors est-ce que ça vaut la peine que tu t’embêtes ?»

La tyran fixa froidement sa sœur apprentie senior : « Tu essaies de me maudire, Ying Yueru ?»

Celle-ci secoua la tête : « Ce n’est pas une malédiction, mais une divination. » Elle continua : « Trop peu de gens peuvent vraiment altérer le destin…» Tout d’un coup, elle pensa à quelqu’un en particulier et le coin de ses lèvres se redressa un peu. Peut-être que lui pourrait y arriver…

« Tu as appris la Technique de Divination Céleste de Maîtresse ?» Long Yuyin changea d’expression et dit d’une voix tremblante : « Mais tu vas mourir !»

« Tout le monde meurt au final !» Sa sœur sourit et poursuivit : « Ce n’est qu’une fois que j’ai appris cette technique que j’ai compris les réflexions de notre Maîtresse. Le Fondateur Wuxiang a dit un jour : « Il faut être vertueux comme l’eau, car l’eau n’est en compétition avec personne. »  Je ne comprenais pas ce que ça voulait dire auparavant, mais j’ai fini par comprendre une fois que j’eus appris la technique de Divination Céleste. Tout ce que nous connaissons n’est qu’une fabrication, un clin d’œil illusoire d’un passé lointain ; ce n’est qu’en brisant cette illusion que nous pouvons rendre tout réel. »

La despote fronça les sourcils : « Que veux-tu dire ?» Est-ce que tout ceux qui apprenaient cette Technique de Divination Céleste parlaient aussi étrangement ?

« Quelqu’un d’autre va venir t’expliquer à ma place. Je dois m’en aller à présent… Bonne chance !  Les gens peuvent paraître très puissants en apparence mais souvent, ils sont quand même fragiles et délicats dans leur cœur. Vous vous êtes battus auparavant, et alors ?» Elle sourit doucement et s’en alla.

La jeune femme autoritaire avait auparavant éprouvé une haine extrême envers cette fille qui avait été sa senior dans leur apprentissage auprès de leur Maîtresse, mais à présent qu’elle savait qu’elle avait appris la technique de Divination Céleste, sa haine s’amoindrit. La vie de Ying Yueru était entre ses mains : si elle disait à qui que ce soit qu’elle connaissait cette technique, elle mourrait !

Cependant, elle lui avait quand-même dit, ce qui prouvait au moins qu’elle avait encore une certaine bonté en elle.

Peut-être que la mort de leur Maîtresse s’était déroulée comme sa sœur apprentie senior la lui avait décrite. Y avait-il vraiment une histoire derrière tout ça ?

Long Yuyin la regarda partir ; bien qu’elle ne révélerait à personne le secret qu’elle venait d’apprendre, elle n’allait pas encore lui pardonner pour autant.

Elle rentra chez elle et enduit ses blessures de médecine. Sa mâchoire trembla légèrement tandis qu’elle poussa un léger grognement. Elle était couverte de plaies de la tête au pied. Elle faisait de son mieux pour ne pas y penser, mais elle ne put s’empêcher de repenser à l’expression dégoûtée de Nie Li. Il l’avait traitée comme si elle n’existait pas !

Cependant, plus on la traitait de cette manière, plus elle avait envie de prouver sa valeur.

Elle agrippa fermement sa couette de la main droite alors qu’elle s’emplit d’une volonté inébranlable : ‘Il arrivera définitivement un jour où je serai plus forte que toi et où tu ne me mépriseras plus !»

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 290
TDG Chapitre 292

20 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  3. Conan

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre. Finalement, elle et Hu Yong vont bien ensemble. Ils sont aussi masochiste l’un comme l’autre…

    Répondre
  5. Kingdo

    thx pour le chap ^^

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre
    Au moins elle et son fiancé ont un gros point commun :ils ont tendance à chercher la m****

    Répondre
  8. essitamessitam

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  9. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  10. Laghtt

    merci pour le chapitre !!!!

    Répondre
  11. nickylaboum

    merci j’ai lus certain commentaire sur Long Yuyin et je pense que beaucoup ce trompe sur son sujet je ne pense pas qu’elle cherche les problèmes ou qu’elle soit mauvaise je pense qu’elle recherche une certaine reconnaissance elle veut prouver qu’elle existe et croyait que sa méthode était la bonne mais maintenant elle veut surtout prouver a nie lie qu’elle existe sans soutient derrière elle

    Répondre
    1. Darkaito

      Je suis exactement d’accord avec toi
      Et passant merci pour le chap ^^

      Répondre
    2. Ryushikki

      c’est pas tout à fais sa mais c’est très proche elle cherche surtout a être la meilleur artiste martiaux et être reconnu comme telle donc être connu et reconnu de tous et pour elle être puissant équivaux a abaissé les autres, être tyrannique et surtout froide envers tous voila de mon point de vue mais chacun a c’est opinion la dessus

      Répondre
  12. #Uta

    merci

    Répondre
  13. camelot

    Si nie li connaissait toute l’histoire. Il ne pourrait pas en vouloir à long yuyin.
    car si elle a tué le maître de nie li c’est parce que celle-ci avait tué aussi leur maître (toutes les 2 etaient leur disciple)

    Répondre
    1. Kingdo

      C’est vrai, mais le fait est que Nie li ne connait pas toute l’histoire. Il ne peut pas inventer ce qu’il ignore.

      Répondre
      1. Ryushikki

        sa c’est une histoire en dehors de nie li mais long yuyin a tué le maitre de nie li a cause d’une histoire que vous allez comprendre plus tard et toute personne ayant la technique de culture de divination comme yin yueru l’a comme son maitre bref vous comprendrez sa la et plus tard

        Répondre
  14. Starish

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Sharola

    Merci pour le chapite !

    Répondre
  16. TouSen

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com