TheDaB : Chapitre 23

TheDAB : Chapitre 22
TheDAB : Chapitre 24

Chapitre 23

L’obligation

 

Trois jours plus tard se réunit le conseil des anciens. Présidé par le patriarche et composé des vingt anciens les plus importants de la secte, il s’agissait là du seul moyen légal de modifier certaines des règles de la secte. Et encore, toutes n’étaient pas concernées.

Par exemple, s’il voulait changer la façon dont était divisée la secte en secte extérieure, intérieure et Noyau des élus, il aurait beau réunir le conseil, ceux-ci savaient qu’une telle décision nécessitait l’accord de l’une des deux préfectures majeures et ne donneraient de ce fait pas leur aval. Il s’agissait d’une règle qui concernait la structure même de la secte et qu’ils ne pouvaient pas discuter aussi facilement.

La règle concernant l’exemption de missions au 1er et 2ème niveau de la maîtrise du qi était discutable car le patriarche en personne l’avait mise en place de sa propre volonté et il possédait le droit de la soumettre au jugement du conseil afin de la faire révoquer. Naturellement, il devrait expliquer ses raisons et obtenir la majorité des voix en sa faveur ; la sienne comptant pour trois.

Le patriarche était confiant. Les anciens sauraient entendre raison.

Lorsque le dernier fut arrivé et assis autour de la grande table ovale située dans une aile du manoir du patriarche destinée à ce genre de réunion, ce dernier se leva et rassembla ses mains devant lui.

« Anciens, salutations. Merci d’être venus. »

Tous hochèrent la tête et lui rendirent ses salutations sans pour autant se lever. Il ne s’agissait pas d’un manque de respect envers le patriarche ; au contraire. Ils signifiaient au patriarche Destinée qu’ils reconnaissaient son autorité et son droit de les convoquer à une telle réunion d’urgence sans leur en expliquer la cause. Un simple protocole, rien de plus.

Le patriarche s’éclaircit la gorge et commença à parler.

« Je vous ai demandé de venir ce soir pour discuter d’un problème que j’estime grave. Avant de vous l’expliquer dans le détail, il faut que vous sachiez de quoi il retourne. Je pense qu’en deux semaines, peu de gens l’ont vu – et peut-être personne en réalité – mais il y a désormais sur la Stèle des Daos un nom de plus. »

Il s’arrêta un instant et observa les réactions. Les anciens étaient tous surpris mais peu étaient choqués. Après tout, un nom apparaissait sur la stèle de tempe en temps, ça n’avait rien de surprenant. L’un d’eux hocha la tête et confirma ce que tout le monde pensait en silence.

« Oui, oui, c’est très bien. Un nouveau Dao pour notre secte de la Porte Azure. C’est très bien. Quel est-il ? En quoi est-il relaté à un quelconque problème grave ? »

Tous hochèrent la tête et fixèrent le patriarche sans dire un mot, attendant sa réponse. Il allait sans doute bientôt arriver dans le vif du sujet.

« Ce Dao ? Ha ha… Il s’agit du Dao de la liberté euphorique immuable. » Il n’en dit pas plus et garda le silence, observant en quelques secondes le changement d’expression des anciens. Certains passèrent de la curiosité au choc, d’autre à l’incrédulité mais tous réagirent. Ils ne prêtèrent même pas attention à la signification du Dao.

« Quoi ? Ai-je bien entendu ? »

« Patriarche, pas de plaisanterie… Un Dao légendaire ? »

« Si un disciple a créé un Dao légendaire, alors il faut le couver ! Nous devons absolument en faire l’étoile montante de notre secte de la Porte Azure ! »

D’autres commentaires volèrent encore pendant quelques secondes et tous abondaient dans le même sens. Si un Dao légendaire venait d’être créé, alors la secte de la Porte Azure avait un avenir en or. Après tout, durant les cent et quelques dernières années, il s’agissait du deuxième Dao légendaire et tous deux avaient été créés dans cette secte.

« La réputation de notre secte ne connaîtra aucune limite… Patriarche. Les Stèles des Daos de toutes les sectes du monde sont reliées entre elles, n’est-ce pas ? Ce qui signifie que dans le monde entier, il n’existe actuellement que deux Daos légendaires… Un est actuellement disciple de notre secte, l’autre… l’était. »

« C’est vrai ! Nous pouvons nous vanter d’avoir donné naissance aux deux Daos les plus puissants de l’Histoire ! »

Le patriarche les écouta parler. Ils avaient besoin de s’exprimer ainsi pour digérer le choc lié à l’information qu’ils venaient d’obtenir. Au bout d’un moment, les anciens se calmèrent et réalisèrent face au silence du patriarche que là n’était point le problème dont il voulait discuter.

« P… Patriarche ? Ce Dao… En quoi est-il lié à un problème majeur concernant la secte et qui nécessite notre aval aujourd’hui ? Quelle règle devons-nous discuter ici ? » Xiao Jie cessa de tourner autour du pot et voulut savoir de quoi il retournait exactement. En l’entendant poser la question, tous se calmèrent et leur attention se tourna vers le patriarche.

Ce dernier posa les mains sur la table et dans ses yeux brillait une étincelle étrange, mélange de fureur et de reconnaissance.

« Ce jeune disciple qui a créé ce Dao… est compliqué à suivre. Il a fait preuve d’un génie exceptionnel, que je pense ne jamais revoir dans ma vie, en créant un Dao légendaire en trois jours à peine… » Les anciens ouvrirent la bouche, pour protester ou montrer leur incrédulité mais le patriarche ne leur laissa pas le temps de formuler la moindre protestation. « …et voilà que je me rends compte qu’il a fait tout ça uniquement pour vivre aux crochets de notre secte. Il ne veut pas cultiver, ça m’a malheureusement sauté aux yeux un peu trop tard mais j’en suis aujourd’hui persuadé. »

Il reprit son souffle et continua d’une voix égale.

« Après avoir discuté avec lui, je me suis rendu compte qu’il désirait à tout prix être exempté de missions. Il ne veut pas atteindre le 3ème niveau de la maîtrise du qi, je pense que c’est évident. » Laissant de côté le problème de son corps particulier et de son incapacité à attirer à lui l’énergie spirituelle même en suivant son Dao, le patriarche continua d’expliquer la façon dont il voyait la chose.

Ce disciple avait trouvé une faille dans les règles de la secte ; jamais un disciple n’avait eu l’idée de ne jamais atteindre le 3ème niveau de la maîtrise du qi. Pas une seule fois dans l’Histoire. Un cultivateur considérait sa base de cultivation comme sa fierté personnelle et un but à toujours poursuivre. Avoir créé un Dao et refuser de cultiver était la plus grande contradiction que le patriarche rencontrerait jamais dans sa vie, il en était persuadé.

« Il a trouvé une faille… Nous ne pouvons même pas lui reprocher son comportement : aucune règle ne stipule qu’un disciple est obligé de cultiver, malheureusement. C’est une chose si naturelle qu’il n’y a jamais eu besoin de règle pour ça, pas plus qu’il n’en faut un à mortel pour manger ou respirer. »

Les anciens comprirent à peu près où voulait en venir le patriarche. Ils hochèrent la tête en se regardant à tour de rôle.

« Patriarche. Je pense que vous souhaitez abolir l’exemption de missions pour les plus jeunes disciples ? » L’un d’eux tomba juste et le patriarche acquiesça.

« En effet. Il s’agit de la seule chose que je pense pouvoir faire afin de forcer ce disciple à cultiver. En le forçant à effectuer des missions, nous allons briser la base même de son plan. »

« Je comprends, je comprends. » Les murmures se levèrent entre les anciens. Tous voyaient où le patriarche voulait en venir. En supprimant la raison même pour laquelle ce disciple ne voulait pas cultiver, il n’aurait alors plus aucune raison de ne pas le faire. De plus, en faisant d’une pierre deux coup et en le forçant à effectuer des missions, il se sentirait peut-être obligé de cultiver afin de ne pas se mettre en danger.

« Je vous le dis d’emblée, anciens. Je fais tout ceci pour un disciple, c’est vrai. Je sais que certains d’entre vous se posent la question. Mais ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas de la même situation que jadis. Bai Liuxian… était différent. J’étais différent. Aujourd’hui, je pense principalement à notre secte. Pouvoir conserver ce disciple qui a créé un Dao légendaire est un point crucial. Mais s’il doit rester faible, alors son Dao le sera aussi ! Il ne créera jamais de techniques puissantes, il ne sera jamais capable de prodiguer des enseignements. Il sera le plus grand gâchis de l’Histoire de notre secte. »

Les anciens soupirèrent. Certains avaient déjà accepté dans leur cœur, d’autres hésitaient encore en repensant au comportement du patriarche envers ce Bai Liuxian plus de cent ans auparavant. Mais il leur avait avancé un argument raisonnable et ils finirent tous, à l’unanimité, par hocher la tête et donner leur consentement.

« Bien. Voilà donc qui est décidé. Je vous remercie, mes amis. » Le patriarche leur adressa un sourire et se leva pour les inviter à prendre congé d’un geste de la main. La porte de la salle s’ouvrit sur l’extérieur et tous s’envolèrent au loin.

Le patriarche Destinée resta seul avec ses pensées et un nouveau travail à effectuer avant la fin de la nuit.

 

**

 

Lorsque le soleil se leva, Shi Kun dormait toujours. Il dormait ainsi depuis plus de douze heure, en réalité, et n’avait pas l’intention de se lever. Alors il resta là, se réveillant petit à petit et découvrant les nuages du jour.

« Oh… Un nuage en forme d’éventail. Un bon présage, oui ! » Shi Kun commença la journée sur d’excellents augures et se leva avec le sourire. Il commençait tout doucement à avoir faim. Depuis qu’il était un cultivateur, manger n’était plus obligatoire mais cela ne l’empêchait pas de ressentir les effets de la faim de temps à autre et il en profitait toujours pour se nourrir.

Soudain, presque deux heures après le lever du soleil et alors qu’il descendait une des allées principales de la secte en direction de la ville, désireux de dépenser ce qui lui restait des pierres spirituelles qu’on donnait aux disciples en tant qu’argent de poche, il sentit des regards braqués sur lui.

« Eh ? Pourquoi ai-je l’impression que ces regards sont menaçants ? »

Il tourna la tête dans tous les sens et découvrit qu’en effet, partout où il passait, des disciples inconnus le dévisageaient avec une haine évidente dans le regard. Certains disciples seulement.

« Mais qu’ont-ils avec moi ? Les ai-je offensés d’une quelconque manière ? » Shi Kun était perplexe. Il n’avait pas bougé de chez lui depuis plus de quatre jours, comment aurait-il pu offenser qui que ce fût ?

Il haussa les épaules et continua son chemin.

« Bah. Un erreur sans doute. Ils doivent me prendre pour quelqu’un d’autre. »

Tandis qu’il descendait la route menant à la porte principale de la secte, une troupe de disciples du 1er et du 2ème niveau de la maîtrise du qi le suivait de loin, le visage crispé et les poings serrés. À l’évidence, ils n’étaient pas armés de bonnes intentions. Plus Shi Kun avançait, plus la foule grossissait.

Lorsqu’il atteignit la porte d’entrée de la secte, il y trouva Shao Kang, qui fut surpris par les plus de quinze cultivateurs qui suivaient son ami.

« Eh ? Shi Kun ? Où vas-tu, accompagné de tous ces disciples ? En ville ? Tu ne crois pas que… »

« Hein ? Oh, Shao Kang ? Quels disc… » Shi Kun se retourna. Il n’avait plus prêté attention à eux depuis un moment et en réalisant que leur nombre avait presque triplé, il se gratta la tête.

« Je ne les connais pas, ces disciples. » Toujours persuadé qu’il y avait erreur ou qu’il n’était peut-être même pas le centre d’attention, Shi Kun haussa les épaules et dépassa Shao Kang pour sortir de la secte.

La foule de disciples resta dans l’enceinte de la secte, le regardant partir avec une rage évidente au fond des yeux.

« Pcht ! C’est à cause de lui ! »

« Honteux ! Vraiment honteux ! Entraîner tous les disciples de notre secte dans ses actes honteux ! »

D’autres commentaires haineux volèrent encore et la foule se dispersa, les disciples se promettant de garder à l’esprit ce que Shi Kun avait fait et de le lui faire payer un jour ou l’autre. Shao Kang arrêta l’un d’eux pour lui poser quelques question.

« Eh ! Disciple junior, attends. »

Ce dernier se retourna lorsque Shao Kang lui posa une main sur l’épaule.

« Oui, senior ? » Toute trace d’animosité n’avait pas encore quitté son regard.

« Que se passe-t-il avec Shi Kun ? »

« Quoi ?! Alors tu n’as pas entendu l’annonce qui a été faite par le patriarche en personne au lever du soleil ?! »

« Oh… J’ai bien entendu l’appel annonçant une proclamation officielle, mais j’étais déjà en train de me rendre à mon poste, ici même. » Shao Kang pencha légèrement la tête et attendit la suite de l’explication.

« Le patriarche a annoncé clairement qu’à cause du mauvais comportement d’un disciple, désormais, tout le monde allait être obligé d’effectuer des missions ! Même les disciples du 1er et du 2ème niveau de la maîtrise du qi ! C’est honteux ! J’ai appris plus tard qu’il s’agissait de lui. Il paraît que l’ancien Xiao Jie a vendu la mèche par erreur à un groupe de disciples, tôt ce matin. »

« …Par erreur ? »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 22
TheDAB : Chapitre 24

12 Commentaires

  1. Shirosuu

    Il est dans la mouise notre MC mdrr. Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Shi Kun, le seul personnage au monde que je connaisse qui provoque des problèmes en ne faisant absolument rien. C’est à souligner XD !!! Il aura vraiment du pain sur la planche à l’avenir.

    Répondre
  3. Mazz

    Merci pour le chapitre !

    Par contre, il y a un truc que je ne comprend pas. Pendant tout ce temps, il partait chercher de l’alcool, il le stocke sans le boire ? Pour quoi son dantian ne se remplit pas ? Il a même bu avec les mendiant, l’alcool était de trop mauvaise qualité ? L’augmentation avec lalcool est devenu anecdotique après le 1er niveau de maitrise ? Un effet secondaire de son dao ? De l’invocation de la paresse ? Ou juste une erreur dans le récit ? Tant de questions sans réponses

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Pas d’erreur !

      Répondre
    2. DaguaDagua

      Faut laisser le temps. Si on nous balance toutes les réponses d’un coup à quoi bon lire il n’y aura plus de rebondissements. Déjà je suis curieux de savoir pourquoi il n’attire pas l’énergie en suivant son dao même si j’ai ma petite théorie. Hâte de savoir si elle sera validée :p

      Répondre
      1. Mazz

        bien-sûr bien-sûr, c’est juste que j’accroche bien du coup c’est intrigant (et je me doutais bien que ce n’était pas une incohérence) ^^

        Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Il est rancunier l’ancien Xiao Jie dis donc.

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Newancientgod

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Sparn

    Drunken Almighty Beggar, Shi Kun est un dab.

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com