LVL1S : Chapitre 107

LVL1S : Chapitre 106
LVL1S : Chapitre 108 Bonus

Chapitre 107

 

« Debout, Melpomene. C’est un peu gênant que tu restes prostrée ainsi. »

« Non ! Je ne bougerai pas tant que Maître ne m’aura pas accepté. »

« Testes-tu ma patience ? »

« Je connais trop de secrets te concernant, et ton tempérament me dit qu’à moins que tu m’acceptes, tu vas me tuer. Je ne peux qu’attendre comme ça. »

« Fais-tu tout ça uniquement à cause de la prophétie de ton frère ? »

« Au début peut-être. Mais maintenant, c’est de ma propre volonté. »

« Hmm… Mais comment peux-tu affirmer agir selon tes désirs et non parce que c’est ton destin ? »

« Comment le prouver ? Je sais simplement que j’agis selon ma volonté. »

« Mais qui es-tu pour dire que ta volonté n’est pas dictée par le destin ? »

« Je suis certaine que j’aurais agi de la même façon même sans connaître la prophétie. »

« Pourquoi ? Je suis simplement ton maître. Si nous n’avions aucun contrat nous liant, ne serions-nous pas des étrangers ? »

« Nous avons déjà couché ensemble. »

« Si tu le regrettes, il ne fallait pas me forcer. »

« Non. Quand vous m’avez choisi, je vous appartenais d’office. »

« C’est uniquement à cause du contrat. Si j’étais un autre maître, ce serait pareil. »

« Je suis aveugle. »

« Je sais. Cherches-tu ma pitié ? »

« Non, c’est simplement que lorsque l’on choisit un esclave, il est normal de choisir ceux qui peuvent être utiles, et non ceux avec un handicap. »

« Comme tu l’as dit, je suis un pervers. »

« Hm, vous ai-je insulté par ces remarques ? »

« Je mentirais si je le niais. »

« Bien. J’étais surtout curieuse quant à la raison pour laquelle votre voix apparaissait si brillante et mélodieuse quand vous me parliez. »

« Brillante ? »

« Même si je ne peux voir, lorsque vous me parlez, je peux sentir que votre voix est plus brillante qu’à son habitude. »

« N’as-tu pas dit que j’avais l’air pervers ? »

« C’était juste un mensonge utilisé pour cacher mes vraies intentions. Depuis que j’ai entendu votre voix, j’ai décidé de vous suivre. »

« Qu’est-ce que c’était censé vouloir dire ? »

« Je voulais juste savoir quel genre de personne pouvait avoir une voix aussi unique. »

« Peut-être est-ce juste ma voix. »

« Non, ça n’a rien à voir avec son ton ou les vibrations. C’est comme… une force cachée. »

« Peut-être penses-tu ainsi à cause de la prophétie. »

« Non. J’étais dégoûtée de la prophétie de mon frère. J’étais destinée à me retrouver avec une créature diabolique et repoussante, un mort-vivant dans les mains duquel le destin du monde serait un jour placé. »

« Pourquoi ai-je l’air d’être une espèce de démon, d’un seul coup ? »

« C’est vrai. En en sachant autant, j’ai déjà tiré une croix sur mon avenir. Mais depuis notre rencontre, mon opinion a totalement changé. La façon dont tu nous parles, c’était la plus belle voix que j’ai entendue. »

« Ne dis pas ça comme ça, c’est trop. »

« Disons que depuis que j’ai été maudite, j’ai toujours regretté avoir perdu la vue. Ce ne fut que lors de notre rencontre que j’ai pu profiter de cette voix sans être dérangée par une vision biaisée d’un personnage, et que j’ai pu remercier ce handicap. Je me fiche de mourir maintenant, je souhaite simplement que vous m’acceptiez. »

Je la regardai une fois de plus. Elle savait bien trop de secrets me concernant et elle était possiblement influencée par une prophétie dont j’ignorais encore presque tout. En ne l’acceptant pas, allais-je briser la prophétie ? Je me surpris à me demander ce qu’elle contenait exactement.

Cette prophétie, créée par Teireisias, était une variable inconnue trop importante. Nox était scellé et le Prince Ardal était emprisonné dans mon propre manoir.

Pouvions-nous altérer une prophétie ? En connaissant le futur, était-il possible de le modifier ? Comment un futur intangible pouvait-il exister ? Un flot de questions continu tourbillonnait en moi.

Je ne sais pas quel choix est le bon. On dirait que peu importe que je choisis, je serai lié à une prophétie. Et si je décide de ne pas choisir, vais-je altérer le futur ?

Rouvrant les yeux, je m’adressai à Melpomene de façon sérieuse.

« Je ne peux pas t’accepter pour l’instant. Au lieu de ça, tu vas continuer à servir à mes côtés, où je pourrai garder un œil sur toi. »

« Ah, alors au bout du compte, tout se passe comme je l’avais prévu. »

À l’intérieur, je hurlai de frustration. Est-ce que j’étais prédestiné à choisir ainsi ? Quel genre de futur avais-je devant moi ?

« Oui. Lève-toi, Melpomène. »

« Ou…i, Maître. »

Attrapant sa poitrine douloureuse, elle bondit sur ses pieds. J’étais son propriétaire et je lui avais donné un ordre en utilisant son nom pour la commander. Elle n’avait pas le choix.

« Je ne te connais pas encore assez bien et parce que tu m’as caché la prophétie de ton frère, je ne peux te faire confiance. Si cela ne dépendait que de moi, je ne te laisserais pas vivre un jour de plus mais puisque tu es si proche de Viezda, je ne vais pas risquer de la blesser. À l’avenir, Melpomene, tu ne révèleras aucun de mes secrets et tu ne me cacheras plus rien. Compris ? »

« Oui, je le promets. Ne vous en faites pas, je ne trahirai pas, même si ça doit me coûter la vie. »

Me regardant d’yeux aveugles mais sincères, elle attrapa gentiment ma main.

« Oui, tu m’as peut-être mené en bateau une fois mais il n’y aura pas de seconde fois, sans quoi je te tuerai de mes mains. J’ai été trahi par le passé et j’ai décidé de ne plus pardonner ce genre de comportement. Peut-être que je vais regretter avoir fait une exception en te laissant vivre aujourd’hui mais je ne peux pas supporter de briser le cœur de Viezda, pas maintenant. »

« Je ne voudrais, moi non plus, jamais la rendre triste. »

« Toute créature vivante est capable de trahir les autres pour son propre bénéfice. La seule solution est de mettre fin à leur vie avant qu’ils ne le fassent. »

« Je serai différente. »

« Arrête de prétendre d’être si omnisciente. »

« Huh ? »

Melpomene s’écria légèrement tandis que je l’attrapai dans mes bras. Elle ne s’attendait pas à ce que j’agisse de la sorte.

« Ne te méprends pas, il n’y a pas de sens caché. Tu es simplement mon esclave alors je veux que tu prennes soin de moi correctement. »

« Oui… Oui… C’est également tout ce que je veux. »

Comme je la transportais vers la chambre, elle posa son visage rougissant contre mon torse.

« Voulez-vous… avec moi… ? »

« J’ai du travail qui m’attend. »

« Préparez-vous le futur, Maître ? »

Je fronçai légèrement les sourcils.

« Que sais-tu exactement ? »

« Je pense que je sais plus sur votre avenir que vous n’en savez, Maître. »

« Je vois. Nous en discuterons plus tard, je suis occupé pour l’instant. »

« Oui. J’attendrai. »

Je quittai la pièce sans dire un mot de plus.

C’est chiant. Melpomene et son frère en savent bien plus qu’ils ne devraient. Si ces informations devaient arriver entre les mains d’un Haut-Dieu, ils pourraient les utiliser contre moi. Pour l’instant, je ne peux pas la laisser quitter ce donjon. Et pour son frère ? …Non. Je n’ai pas le temps de m’en inquiéter pour le moment.

Je me téléportai à l’extérieur jusqu’à la partie la plus au sud du pays, la ville portuaire où je pris un bateau pour lequel j’avais précédemment acheté un ticket.

« Pfff… Les choses sont devenues encore plus compliquées. »

Observant le calme océan, je tentai d’organiser mes pensées mais la paix n’arriva pas si facilement.

Trois jours plus tard, le bateau accosta sur l’île où nous nous rendions, notre destination.

« Voici l’île Atol, où se situe le donjon Killion. »

Le capitaine s’exclama fièrement pour présenter les lieux tandis que nous nous préparions à débarquer. En regardant devant moi, je réalisai que c’était une île plus grande que je l’avais imaginé. Après tout, elle devait avoir un diamètre de 60 km.

Laissant le port derrière moi, je me rendis d’abord en périphérie de la ville et y installai un cercle de téléportation dans une zone isolée. Je me rendis ensuite au village le plus proche du donjon. Le donjon lui-même était le centre de l’île, situé sous un immense volcan ; à proximité, un petit village s’était formé afin de répondre aux besoin d’un grand nombre d’aventuriers. Il s’était ensuite développé en une ville de taille respectable abritant 20 000 âmes.

« Pourquoi fait-il si chaud ? »

Même s’il était vrai que les provinces du sud étaient en général réputées pour offrir un climat plus chaud qu’au nord, la chaleur générée naturellement par le volcan rendait l’atmosphère presque insupportable, comme dans un désert en milieu d’après-midi.

« Johra, ce donjon est grand au-delà de ce que tu peux imaginer. Pour l’instant, vingt étages ont été découverts, chacun abritant une variété importante d’artefacts ainsi qu’une faune, une flore et des minéraux en tout genre. Les ressources récoltées par les aventuriers aident l’industrie locale non seulement de cette ville mais de l’île entière. Et puis… »

Lena continua avec son explication détaillée.

« J’en suis conscient, merci. Je ne serai pas le seul à y entrer. »

Je m’arrêtai à la guilde des aventuriers locale pour jeter un œil aux quêtes proposées avant de faire le tour des échoppes de la ville.

« Ah, finalement… trouvé. »

« Cherchais-tu une carte, Johra ? Je pourrais facilement la créer pendant que nous marchons dans le donjon. »

« Non, j’ai tout de même besoin de leurs cartes brutes parce que si je veux me rendre là où personne n’a été, j’ai besoin de savoir ce qui est connu à ce jour. »

« C’est vrai. »

Après ma petite conversation avec Lena, je m’aventurai dans le donjon. Le rez-de-chaussée était nommé Sables Glacés et même s’il faisait super chaud dehors, à l’intérieur… eh bien, c’était un désert sans fin de sable froid au toucher. Et puis, il y faisait nuit. Pourtant, dehors, il était près de midi.

« On dirait que comme le donjon précédent, celui-ci existe dans une dimension à part. »

« Je pense aussi. Tous mes capteurs sont affectés par une espèce de magnétisme terrestre. »

C’était la même chose pour mon Spider Sens. Tout semblait décalé, un sentiment nauséeux m’agrippait sans me relâcher, comme si j’étais en permanence dans une machine à laver.

« Je compte sur toi, Lena. »

« Compris. Je vais commencer à cartographier l’étage. »

Dix minutes plus tard, j’avais une meilleure approche de mon environnement.

« Aller tout droit semble être le chemin le plus rapide. »

« La sortie est à l’opposé de la lune. »

« Est-ce que la lune bouge seulement, ici ? »

« Je ne sais pas mais je suppose que si c’était le cas, la sortie changerait en fonction. »

Je discutais avec Lena tandis que nous traversions le désert du temple de Pingdao. Je fus occasionnellement attaqué par des scorpions argentés mais j’en fis de la bouillie assez facilement. C’était plutôt ennuyant et je continuais à entretenir la conversation.

« Johra, il faut que tu reviennes immédiatement au manoir. »

« Vraiment ? »

« Oui. »

Après avoir créé une fine feuille de platine au sol, j’y plaçai un cercle de téléportation. En y entrant, le paysage changea tout autour de moi et je vis mes serviteurs qui m’attendaient.

« Maître, vous êtes là ! Suivez-moi vite ! »

Le majordome m’entraîna dans son sillage sans rien expliquer de plus.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 106
LVL1S : Chapitre 108 Bonus

14 Commentaires

  1. Wolverine

    Merci pour le chapitre un squelette qui devient pere c’est quelque chose quand meme il sappelerait pas soleste par hasard

    Répondre
  2. Anonymous

    Merci pour le chapitre !
    Juste pour info, y’a un site qui est train de sortir plusieurs traduction de novels que vous sortez… Comme Lvl1s, ou MLWU ou “Every one else is a returnee” : [EDIT RAKA : Pas de lien vers ce site. Merci.]

    Je sais pas si vous avez un accord si ça se fait ou pas mais dans le doute je préviens ^^

    Répondre
    1. Anonymous

      En fait y’a quasiment toutes les novels traduites ici ^^’
      Attention je fais pas de la pub ou quoi hein ^^’

      Répondre
  3. RakaRaka (Auteur de l'article)

    Il y a un lien vers chez nous sur la page d’accueil desdits ln, ils ont au moins cette décence-là.

    Alors non ça ne se fait pas car ils n’ont ni l’autorisation des auteurs ni celle des traducteurs mais la flemme est grande.

    Cela dit je possède un copyright légal sur mes propres œuvres originales. Donc le jour où je les vois copiées c’est tribunal direct, flemme ou pas flemme.

    Gardons l’œil ouvert :p

    Répondre
    1. Anonymous

      Dac pas de soucis ! ^^
      Et désolé pour le lien ^^’

      Répondre
    2. HinomuraHinomura

      Raka va tous les bouffer 😉

      Répondre
      1. RakaRaka (Auteur de l'article)

        Sans hésiter 😀

        Répondre
  4. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre qui se fini sur un cliff bien bourrin ^^. Vivement la suite.

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. entaro

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com