LVL1S : Chapitre 108 Bonus

LVL1S : Chapitre 107
LVL1S : Chapitre 109

Et merci à Athomic ! Chapitre fort et dont la suite ne saura se faire attendre assez longtemps ! Vivement vendredi 🙂

 

Chapitre 108

 

J’entendis des pleurs en provenance de l’aile médicale tandis que le majordome me pressait de le suivre.

« Déjà ? »

« Il vient de naître, dépêchez-vous ! »

Tandis que j’entrai dans la pièce, je remarquai de prime abord mon adorable petite fille dans les bras de l’androïde Hanna. Viezda était couchée là, extrêmement épuisée mais la chose qui me sauta aux yeux fut la couleur légèrement bleutée de la peau de mon bébé.

« Tu as déjà accouché ? C’est notre enfant, Viezda ? »

Elle leva les yeux et hocha la tête en souriant.

« Sors, s’il te plait, la chambre est stérile. »

Delaila prit immédiatement la parole et me conduisit dans le couloir sous la direction de Lena. Je me tins là, de l’autre côté de la vitre, résigné. C’était un moment de pure joie et de pure tristesse.

« Suis-je vraiment devenu père ? »

« Oui, Maître. »

Le majordome me répondit par l’affirmative et me tapota le dos d’une façon encourageante, comme un vieil ami. Je lui en fus vraiment reconnaissant.

« Pourquoi une chose si merveilleuse m’arrive-t-elle à moi ? Je ne le mérite pas. »

« Ce genre de mots sont une insulte envers tous les pères, Maître. »

Le majordome me reprit d’une manière stricte.

Ma mentalité était toujours celle d’un lycéen et je le savais. Même si j’avais passé uniquement six mois dans ce monde, j’avais déjà vécu de nombreuses années dans le précédent, sans même parler de mon voyage retour sur terre. Mon horloge interne, celle qui dirigeait ma vie, avait été mise sur pause ce jour fatidique, lorsque j’avais chuté dans cette bouche d’égout.

Aujourd’hui, elle venait de se remettre en marche et avait cliqueté pour la première fois depuis tout ce temps.

Non. Je l’avais forcée à redémarrer afin de me préparer à devenir un père pour cet enfant.

« Maître, c’est peut-être juste une façon de parler mais une mère devient mère naturellement tandis qu’un père doit s’y forcer, il lui faut de la détermination. Si vous vous sentez nerveux, c’est bon signe. »

« Merci. Vos mots sont réconfortants, majordome. »

« Mais c’est parfaitement naturel. Je suis certain que vous l’auriez réalisé bientôt même sans mon conseil. »

Toutes les inquiétudes que je pouvais avoir s’envolèrent tandis que j’observais mon enfant, enveloppé dans les bras de Viezda. Que le temps eût cessé ou qu’un autre effet mystique fut à l’œuvre, je ne pouvais pas m’en foutre plus que ça et je continuai à les regarder, parfaitement immobile derrière cette vitre.

Pour le simple bonheur de cet enfant, je savais que j’étais capable de tout pardonner mais également de tuer n’importe qui en ce monde.

« Maître. »

Juste après le départ du majordome, Melpomene arriva furtivement derrière moi et enroula ses bras autour de ma taille.

« Salut, Melpomene. »

« Le bébé est mignon ? »

« Oui. »

« À quel point ? »

« Suffisamment pour pardonner la destruction du monde. »

« Oh, alors suis-je pardonnée ? »

« Non. C’est toujours sur la balance. »

« Ai-je vraiment commis un crime plus grand que la destruction du monde ? »

« … »

« Je veux un enfant, moi aussi. »

« Nous ne pouvons pas. »

« Pourquoi pas ? »

« J’ai besoin de m’assurer que rien au monde ne pourra blesser ma fille. »

« Pourquoi voudrais-je la blesser ? Ils seraient frère et sœur, ou… sœurs. Comme Viezda et moi. »

« Possible. »

« Que veux-tu dire par là ? C’est toujours une possibilité ? »

« Pas pour l’instant. Il y a des choses que je dois faire. »

En entendant des voix arriver dans notre direction, je retirai les bras de Melpomene d’autour de ma taille. Elle fit la moue en réponse mais comprit que ce n’était pas le moment idéal et se concentra sur les sons sortant de la chambre de Viezda.

« Maître, désolés, nous sommes en retard ! »

Jillian, Jerna et la princesse accoururent. Apparemment, ils venaient de rentrer d’une bataille quelconque.

« C’est bon, je viens à peine d’arriver moi aussi. »

« Et le bébé ? Il est né ? »

Tout en posant la question, tous trois tournèrent la tête pour observer ce qu’il se passait à travers la vitre et leurs regards furent accueillis par la vision enchanteresse de mon enfant.

« Est-ce une créature mystérieuse ? »

Mayardus s’exclama, surprise.

« Je ne suis pas daltonien, n’est-ce pas ? Elle est vraiment bleue ? »

« Hmmm… Je pense. »

« Maître, a-t-elle déjà un nom ? »

« J’ai décidé avec Viezda que si nous avions une fille, elle se nommerait Veznos. »

« Vzenos ? Est-ce que ça a une signification ? »

Jerna était curieuse quant à notre choix et posa la question en réarrangeant une mèche de cheveux derrière son oreille, une expression lumineuse sur le visage.

« Ça signifie ‘Pour toujours’. »

« Pour toujours ? Comme un immortel ? »

Jillian comprit un peu de travers mais possédait une bonne évaluation malgré tout.

« En réalité, ça signifie ‘ne pas disparaitre’, ‘exister pour toujours’. »

« Vez-nos… C’est un bon nom, mystérieux. »

La princesse acquiesça tout en répétant le nom dans un soupir.

« Viezda le pense aussi… Je suis heureux que vous l’appréciez, ce doit être un bon signe. Venez par ici, il est temps pour elle de rencontrer son père. »

Ridley sortit de la pièce sur mes mots et nous prépara à la stérilisation, nous menant dans une pièce adjacente. Il affichait un sourire glauque et je me sentais tel un prisonnier avançant vers une chambre à gaz dans le camp d’Auschwitz.

Lena tente-t-elle de me tuer comme ça ? Non, je ne peux pas mourir avant même d’avoir pu tenir ma fille dans mes bras.

Le gaz se dissipa, mettant par la même occasion un terme à mes illusions. Ridley me tendit une blouse blanche.

« Par ici. Et puis, connais-tu la façon correcte de porter un bébé ? Tu dois avoir une main qui supporte sa nuque en permanence. »

Ignorant plus ou moins son explication inutile, j’accourus auprès de Viezda aussi dans la pièce.

« Viezda ! Notre bébé ! »

« Oui, Johra. Elle vient de s’endormir après avoir mangé, elle doit être vraiment épuisée. »

Veznos dormait paisiblement, sans se soucier du monde. J’approchai mon doigt, curieux de ce que j’allais ressentir en la touchant mais Viezda me lança un regard froid et menaçant, me forçant à revenir sur ma décision et à embrasser la mère sur le front. Ce qu’on disait était vrai : il ne fallait pas rendre une mère jalouse.

Même si je pouvais voir les autres faire de grands signes à travers la vitre, je les ignorai, décidant de profiter de ce moment rien qu’à moi.

« Johra, pourquoi ne pas simplement l’appeler Vez pour l’instant ? Elle est jeune et un nom plus court serait plus pratique. »

« Bien sûr. »

« C’est notre bébé. Pourquoi est-elle bleue ? »

Je n’en suis pas sûr. Je pense que ça pourrait avoir un rapport avec ses capacités. Je te les expliquerai plus tard, Viezda.

« Une étrange lumière bleue ? »

« Est-ce une réponse sérieuse ? »

« Haha. Ne t’inquiète pas, elle va bien. »

 

**

 

« Maman ? Papa ? »

Déjà une semaine depuis la naissance de ma fille. Une semaine passée comme une simple heure. Grâce à ses capacités [Croissance rapide] et [Apprentissage accéléré Nv 7], elle était totalement différente de tout autre nouveau-né.

La première fois qu’un enfant appelle ses parents est toujours spéciale mais cela ne faisait que si peu de temps que je ne pouvais toujours pas imaginer être devenu père. C’était trop tôt.

Je m’amusais et appréciais enseigner de nouvelles choses à notre bébé et le fait qu’elle les apprenait à toute vitesse rendait le tout encore plus agréable.

Je me concentrai sur le temps passé avec Vez afin de donner à Viezda le temps de se remettre de sa grossesse et de l’accouchement.

Pendant les trois mois qui suivirent, Vez montra des signes de croissance extraordinaires. Elle restait la plupart du temps avec moi tandis que Viezda explorait le donjon afin de récupérer la maîtrise de son corps.

Vez était capable de marcher et de parler comme une adulte et possédait les connaissances d’un enfant en fin d’école primaire. La lueur bleutée qu’émettait sa peau avait presque disparue : elle avait acquis la capacité de la contrôler afin de ne laisser qu’une légère teinte presque imperceptible à la surface de sa peau.

« Papa, apprends-moi la magie, aujourd’hui. »

Elle m’offrit son visage le plus adorable et joignit ses mains afin de m’implorer. Elle savait que c’était sa meilleure arme contre moi.

« Si c’est la magie… Même si je l’utilise, je ne sais pas grand-chose à ce sujet. Lena est bien plus consciente de la nature exacte de la magie que moi, pourquoi ne pas lui demander ? »

« Ah, mais je veux que papa m’en parle. »

« Ok, pourquoi ne pas aller voir Lena ensemble ? »

« Ouais ! Va-t-elle venir dans le corps de Riley, aujourd’hui ? »

« Comme tu veux, Vez. Tu préfères le chat ou le chien ? »

Elle m’offrit une fois de plus une expression des plus adorables tandis qu’elle se penchait sérieusement sur la question.

« Hmmm… Hier, c’était le chat, avant-hier, c’était le chien. Je préfèrerais un corps normal alors ! »

« Entendu, Lena ? »

« Ouaip. »

Delaila fut rapidement envoyée à nous et commença à expliquer la théorie derrière la magie.

« En fait, la magie, dans sa forme la plus fondamentale, est juste une autre forme de science. »

« Oh, tu es sûre ? »

Je m’écriai, surpris, mais Delaila s’empressa de m’arrêter.

« Johra, attends la fin de l’explication. »

« Es-tu sûre que ce que tu prétends est correct ? »

« En effet, ça l’est. Permets-moi de te le prouver. »

« Une preuve ? »

« Oui. En réalité, c’est à travers l’observation de ton utilisation de la magie que je fus capable de déterminer que la science est la base de toute magie. Même si j’ai uniquement basé ceci sur des observations, j’ai appliqué la méthode scientifique basique. »

« Vraiment ? »

« Oui. Je n’en suis pas sûre à 100% mais il y a déjà plusieurs exemples de magies de base qui peuvent être expliqués scientifiquement. »

Je fus totalement abasourdi par cette révélation.

« J’ai analysé des milliers de libres et il est clair que leur compréhension de la science est primitif alors cette théorie semble encore un peu faible. Mais permets-moi de t’expliquer ce qui m’amène à cette conclusion. »

« Oh, c’est vrai. Vez, tu voulais apprendre la magie, n’est-ce pas ? Est-ce ok ? »

« C’est bon. C’est intéressant, alors j’écoute. »

« Vez est une élève modèle, contrairement à certains adultes que je connais. »

Je me sentis blessé par la remarque de Lena mais mis à part froncer les sourcils, je n’en laissai rien paraître. J’étais curieux d’entendre son explication.

« Il existe plusieurs phénomènes au sein de la science qui ne peuvent être expliqués ou qui comptent pour des mythes. Le positron, qui provoque des résultats différents à chaque test. L’intrication quantique, qui pousse à croire que tout est connecté, peu importe la distance. Et d’autres choses dont je ne parlerai pas, comme les dimensions de poche dans les donjons que nous avons visités. »

« La théorie quantique ? Je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur moment pour parler de ça à Vez. »

« Je ne suis pas d’accord. Je crois que c’est la fondation initiale de la magie. »

« Vraiment ? Comment la magie pourrait-elle avoir quoi que ce soit à voir avec ça ? »

« Dis-moi. Qu’utilise-t-on pour lancer un sort ? »

« Le mana, je suppose… Dans ce monde, il s’agit de PM. »

« C’est vrai. C’est connu comme un élément magique en ce monde. »

« Un élément magique ? »

« Ce qui alimente les sorts. Le combustible. »

« Oh. Je vois… »

« Par exemple, quand tu souhaites lancer un sort, tu as besoin de réciter une incantation. Celle-ci guide l’élément magique d’une manière qui correspond à tes intentions. »

« Oh… Intéressant. Alors cet élément magique est quelque chose de conscient ? »

« Johra, j’essaye d’expliquer à Vez, alors écoute en silence. »

« Oui, oui, professeur. Mais j’ai l’impression que c’est un peu complexe pour Vez. »

« Je pense que je comprends plus ou moins, c’est comme les vibrations quand tu parles. Je me souviens quand je voulais parler mais que ma tête restait couchée sur le lit par manque de muscles dans ma nuque. Est-ce quelque chose comme ça ? »

« Exactement, Vez. Quand tu dis quelque chose, ça provoque des vibrations. Ce sont ces vibrations qui agissent comme un déclencheur pour cet élément magique qui à son tour donne naissance au sort que tu souhaites lancer. »

« Alors, que se passe-t-il pour ces sorts que l’on lance sans parole ? »

« Pour ce genre de sort, la volonté est utilisée comme substitut au son, comme un électrocardiogramme. »

« Un quoi ? »

« Un scanner qui détecte les ondes cérébrales. »

Delaila plaça une feuille de papier sur sa main et grâce à l’émission d’ondes lumineuses, parvint à la faire vibrer. Je sentais que c’était quelque chose que seul un androïde pouvait faire.

« Ouah, papa ! Tu as vu ! »

« Je peux modifier la fréquence. Pouvez-vous remarquer des différences ? »

« Oui ! Selon l’endroit de la feuille, les vibrations peuvent être plus rapides ou plus lentes ! »

Vez observait attentivement, les yeux brillants.

« En fait, chaque substance dans ce monde possède une fréquence propre à laquelle elle vibre. Ces vibrations affectent les autres vibrations, les éléments affectent les autres éléments et le tout forme la magie. La magie est l’interconnexion de toutes ces vibrations. »

« Quoi ? »

J’étais incroyablement surpris par cette dernière révélation.

« N’importe quel matériau peut vibrer et de ce fait être sujet à une forme de magie. C’est l’incantation qui dicte la façon dont il va réagir et la composition des éléments magiques agissent comme déclencheurs, permettant à la magie de se manifester. »

« Ouah ! Avec ton explication, tout est si simple à comprendre ! »

Je me sentais un peu gêné d’avoir un tel génie pour fille, voyant que je trouvais toujours cette explication quelque peu complexe.

« Alors, en fait, il n’existe pas un seul élément magique ? N’importe quel sort peut être lancé sans incantation, c’est ça ? »

« C’est ça, Johra. Tous les matériaux du monde partagent un même élément magique racine. »

« Alors en suivant cette logique, si l’on se trouve dans le vide, il est impossible de lancer un sort. »

« Nous devons encore tester ce genre de scénario. Peut-être qu’avec ta capacité à créer des matériaux, nous pourrions pallier à cette situation. »

Je luttais encore à comprendre la théorie de Lena. Tout ce qui s’appliquait aux mathématiques avancées et à la physique servant à créer un circuit directeur d’éléments magiques entraient simplement dans une oreille et on connait tous la suite. Vez, d’un autre côté, était une vraie éponge et absorbait immédiatement toute nouvelle connaissance avec une compréhension absurde et un immense sourire sur le visage.

Je voyais les capacités de ma fille comme une vraie menace : j’étais triste de devoir prétendre de comprendre totalement ce qu’elle comprenait réellement afin de ne pas perdre la face en tant que père.

« Ah, maman ! »

Viezda entra dans la pièce et Vez lui sauta dans les bras.

« Comment vas-tu, ma chérie ? »

« J’ai faim ! »

Il était l’heure de la tétée et Viezda s’en chargea ouvertement. J’étais tenté de les rejoindre mais j’avais peur que Vez ne me jalouse et ne veuille pas partager. Elle était intelligente, mais elle n’avait toujours que trois mois et c’était la fifille à maman.

Aussi, je décidai de retourner vers mon laboratoire souterrain.

« Que fais-tu, Melpomene ? »

En y arrivant, je trouvai Melpomene qui venait d’enfiler le collier que j’avais reçu de Jeduth. En entendant ma voix, elle se tourna instantanément vers moi.

« Maître, c’est mon destin. »

« De quoi parles-tu ? Ce n’est pas à toi de le porter ! »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 107
LVL1S : Chapitre 109

14 Commentaires

  1. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. Hadjime

    Bonjour

    Merci pour la traduction.

    Par contre, ça devient un peu n’importe quoi l’histoire…
    J’ai adoré le début, mais depuis qu’il a commencé à constituer son harem ça devient n’importe quoi.

    Pour ceux connaissant la suite, ça reste comme ça tout le long ou cela redevient intéressant plus tard ?

    Répondre
    1. DarkramDarkram

      Il t’en faut peu pour trouver que l’histoire devienne n’importe quoi. Enfin, c’est la première fois que je vois quelqu’un dire que l’histoire part en couille non pas à cause du voyage dans le temps mais à cause du harem. C’est plutôt original.

      Après, on parle quand même d’un LN et dans ce genre d’oeuvre, la grande majorité ont comme thème l’harem. Suffit que tu jettes un oeil sur des œuvres comme TDG, BTTH, ICDS, EER, MWLU ou autres pour t’en rendre compte. Bon après, ils ne sont pas tous comme ça mais comme je viens de le dire, c’est un thème assez récurent.
      De toute façon, ce que je dis ne se base que sur ma petite expérience dans ce milieu et n’est pas un avis très fiable. Je suis sûr que d’autres personnes plus qualifiées que moi sauront mieux te répondre ^^.

      Pour la suite, ne compte pas sur moi pour te dire si ça va continuer dans ce sens ou pas. Je ne ferai pas ce vice ^^. La seule et unique chose que je pourrai éventuellement dire, ce serait de bien te préparer psychologiquement à la suite au risque de ne pas être prêt pour ce qui va se passer. J’en dis pas plus mais ceux qui ont fini depuis longtemps ce LN savent de quoi je parle ;).

      Répondre
      1. RakaRaka (Auteur de l'article)

        C’est pas la présence du harem qui le gêne si j’ai bien suivi.

        Mais l’arc en cours depuis qu’il a commencé à le créer.

        Et je suis plutôt d’accord, depuis qu’il a quitté l’espace, c’est moyen moyen.

        Mais ça va changer du tout à tout, parole de scout. Non, j’étais pas scout. On s’en fout.

        Répondre
        1. Hadjime

          +1 Raka

          Un harem en soit ne me dérange pas, je lis toutes les oeuvres traduite ici à l’exception des œuvres original ( désolé Raka ^^ ), mais la on parle quand même de petite fille aveugle.

          Mais oui j’utilisais principalement le harem comme repère dans l’histoire.
          Apres avoir quitté l’espace, ça allait encore, moins passionnant que les arcs précédent mais on sentait que ça allait repartir dans l’épique, que c’était la préparation mais depuis qu’il a conquis le donjon, c’est retombé comme un soufflé.

          Le voyage dans le temps est un sujet dangereux qui peut très vite devenir incohérent mais pour le moment, je trouve que l’auteur a bien traité le sujet.

          En tout cas merci Raka pour ta réponse. Je vais m’accrocher pour passer cet arc.

          Répondre
          1. DarkramDarkram

            Oh mais je n’ai jamais dis qu’un harem avec une petite fille aveugle inclue était bien :p. Moi aussi, je trouve ça chiant. Après, c’est pas ça qui va détruire l’histoire mais en soi, tu as bien expliqué que t’utilisais l’harem comme répère dans l’histoire donc oublie mon long paragraphe sur les LN ^^. Et puis, dans le genre harem casse-couille et malaisant pendant une bonne partie de l’oeuvre, on a quand même ICDS qui se pose si tu vois ce que je veux dire –“…

            On est d’accord pour dire que l’arc avant l’espace est le meilleur jusque-là. Après, j’ai plutôt bien aimé celui de l’espace même si, comme tu dis, moins passionnant malgré le fait que ça allait repartir dans l’épique. De toute façon, je trouve qu’à partir de l’espace et même après, l’auteur se perd dans son oeuvre et on à l’étrange sensation qu’il ne sait plus où diriger son histoire.

            Complètement d’accord avec ton avis sur le voyage dans le temps. Mal maitrisé, ça peut partir en couille avec des incohérences qui peuvent carrément tuer l’oeuvre. Nous verrons bien si ça sera la cas pour LV1 même si je connais déjà la suite et à déjà un avis dessus ^^.

  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. DarkramDarkram

    Merci à vous deux pour ce chapitre:).

    Chapitre assez scientifique ma foi ^^. Même si dans le fond, on s’en fout un peu de comment ça marche, ça reste quand même intéressant de savoir comment fonctionne la magie. Après, je pense que c’est tiré par les cheveux mais bon, on ne va pas chipoter pour si peu.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Moi je m’en fous pas, j’aime bien cette explication et c’est logique en plus.
      Ca a le mérite d’apporter une explication plausible à la magie sortie de nulle part.
      Je salue l’effort de l’auteur.

      Répondre
      1. DarkramDarkram

        Certes mais pour moi, sans explication, ça n’aurait pas changer grand chose à notre vie. ça rend la chose peut-être plus consistante mais ce n’est pas une nécessité non plus.

        Si tu veux un exemple d’autre chose pour appuyé mes dire, c’est comme si on voulait à tout prix qu’on explique les origines de Snoke dans Star Wars. Certes, ça serait certainement intéressant mais pas non plus indispensable. J’ose même dire que des fois, le mystère est plus intéressant que l’explication.

        Bref, voilà ce que j’avais à dire. Je sais, je vous fais tous chier mais que voulez-vous, j’aime faire chier le monde :p.

        Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. SuGhuk

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com