TheDAB : Chapitre 36

TheDAB : Chapitre 35
TheDAB : Chapitre 37

Chapitre 36

Guo An et les génies

 

« Alors ? Qu’attends-tu ? Oserais-tu désobéir ? Serais-tu donc venu dans la zone de méditation primaire sans même savoir qui je suis ?! » Le disciple inconnu et autoritaire agita les doigts pour signifier son impatience. Il venait de donner un ordre à Shi Kun et ce dernier n’avait pas réagi.

Guo An était un pur génie de sa génération. Sa famille n’était pas spécialement fortunée ou puissante, mais lorsque le petit Guo An avait montré les premiers signes d’un talent hors-normes en matière de cultivation, il avait été choyé et nourri afin de lui permettre d’atteindre pleinement son potentiel. À 5 ans, il avait déjà compris le principe de la méditation. À 8 ans, il désirait plus que tout créer son Dao. Lorsqu’il atteint enfin l’âge crucial de 10 ans, point de départ d’une cultivation réussie, il avait passé plus de six mois dans la Pagode du Dao de la secte de la Porte Azure. Il en était sorti au 1er niveau de la maîtrise du qi et fier du Dao de la tempête. Sa propre voie, sa propre conviction.

Dès lors, il avait mis plus d’un an et demi pour atteindre le pic du 3ème niveau de la maîtrise du qi. C’était une durée tout à fait acceptable ; il continuait à être le génie qu’il était et la secte le regardait comme l’un des futurs piliers de sa génération.

Il faisait partie des cinq génies ayant choisi de participer au tournoi des jeunes disciples, un mois plus tard.

Cependant, ce tournoi ne hantait pas son quotidien comme c’était le cas pour Shi Kun, qui ne pensait désormais plus qu’à ça. Après tout, il s’entendait décemment bien avec les autres génies de sa génération et tous considéraient ce tournoi comme une façon de passer le temps, indigne de leurs ambitions.

Un passage obligé pour montrer qu’ils n’étaient pas des lâches, qu’ils possédaient assez de puissance pour rivaliser entre eux, pour exhiber leurs Daos respectifs.

Et Shi Kun, qui ne le connaissait pas, se trouvait perplexe face à ce type qui lui réclamait son alcool spirituel.

« Eh ? Mon alc… »

« Tu es sourd ? » Guo An ne laissa pas le temps à Shi Kun de terminer sa question et commença à se rapprocher. Il fit un pas en avant et agita les doigts une fois de plus en fronçant les sourcils. « Veux-tu réellement que je te donne une leçon ? Prends garde ou la tempête va se déchaîner sur toi, et que vas-tu faire du haut de ton 2ème niveau de la maîtrise du qi ? »

Shi Kun se gratta la tête. Ce type racontait vraiment des choses étranges. Il était à la fois solennel, irrespectueux et parlait de façon grandiose comme pour mettre l’accent sur chacun de ses mots. Finalement, Shi Kun haussa les épaules. Après tout, il ne souhaitait pas se battre ni même avoir à se défendre. Il pouvait bien sacrifier une ou deux bouteilles de Déchet pour calmer ce disciple un peu trop excité.

Il détacha donc deux bouteilles de sa bandoulière et les lui tendit, le regard curieux. Voyant qu’il n’y avait pas la moindre once de peur dans les yeux de Shi Kun, Guo An serra les dents.

« Les autres aussi. »

« Les autres ? Eh… »

« Donne tout. »

Shi Kun hésita face à cette nouvelle requête. Bien sûr, il n’avait pas réellement besoin de ces bouteilles d’alcool spirituel extrêmement bas de gamme qui pouvaient tout au plus servir de bombes collantes, mais il avait passé du temps à les distiller, de l’énergie et s’était privé d’un certain nombre d’heures de sieste pour ça. Il ne pouvait décemment pas les abandonner juste parce que c’était le caprice d’un inconnu.

« Toutes ? Que comptes-tu faire de toutes ces bouteilles ? Ce n’est pas… » Il voulut prévenir l’autre disciple que pour un cultivateur, il pouvait être dangereux de boire trop de cet alcool mais comme précédemment, Guo An ne lui en laissa pas le temps.

« Donne. Dernière fois que je te le demande. » Guo An se mit à faire tourner rapidement sa base de cultivation au pic du 3ème niveau de la maîtrise du qi. Shi Kun remarqua immédiatement qu’il n’avait absolument pas les moyens de lutter face à cette puissance et cette maîtrise qui dépassaient les siennes et finit par soupirer.

« Haaa… Bon, ok, ok. Mais tu ne viendras pas te plaindre ensuite… »

Shi Kun tendit la bandoulière entière et Guo An s’en saisit en riant de satisfaction.

« Ha ha ha, au moins tu as des yeux, tu sais reconnaître ceux qui ont le pouvoir de t’imposer leur volonté. » Guo An se calma un peu en voyant Shi Kun céder si rapidement. Après tout, même face à ce génie, peu étaient les disciples de la zone de méditation primaire qui auraient accepté si facilement sans chercher à se battre un peu. Tout le monde savait que les combats ne pouvaient pas escalader énormément et que personne ne se faisait jamais gravement blesser, alors c’était l’endroit idéal pour se jauger entre disciples.

Guo An jeta un dernier coup d’œil vers Shi Kun et en constatant que ce dernier ne possédait rien de précieux sur lui, il finit par tourner les talons sans rien dire et quitta la zone de méditation juste après.

Shi Kun resta là, aussi perplexe qu’en arrivant. Il n’avait toujours pas obtenu la moindre information sur ses adversaires – à l’exception de leur nombre et de leurs noms. Il soupira et se mit à poser des questions à qui voulait bien lui répondre. La plupart des disciples considéraient ceux qui leur étaient inférieurs en termes de cultivation comme inoffensifs dans la zone de méditation primaire et ne se montraient pas méfiants.

Plusieurs d’entre eux lui répondirent aussi bien qu’ils le pouvaient et Shi Kun finit par apprendre que les cinq génies étaient tous des disciples au pic du 3ème niveau de la maîtrise du qi. Proches les uns des autres, ils étaient plus enclins à se soutenir en cas de coup dur qu’à se tirer dans les pattes à la moindre occasion.

Oui, de vrais frères – et une sœur.

Vers la fin de la journée, Shi Kun avait fait le tour de la zone et avait recueilli toutes les informations qu’il pouvait obtenir. Il avait même entendu une rumeur née le jour-même : le patriarche en personne aurait demandé à tous les disciples qui voudraient bien participer à une action collective pour le bien de la secte de bien vouloir fournir toutes les pierres spirituelles vides qu’ils pouvaient avoir.

Normalement, une pierre spirituelle, à défaut d’être utilisée comme monnaie, était employée par les cultivateurs qui en extrayaient l’énergie spirituelle afin de cultiver jusqu’à un certain point. C’était peu efficace mais mieux que rien pendant les moments où cultiver son Dao était impossible.

Une pierre vide n’avait plus aucune valeur : elles étaient généralement défaussées n’importe où et se désintégraient en quelques jours, retournant à la terre d’où elles provenaient. Personne ne se souciait d’une pierre spirituelle vide.

Et la rumeur actuelle voulait que le patriarche ait demandé à tous les disciples de lui fournir des pierres vides ? Quelle était donc cette absurdité ? Shi Kun, en l’entendant, ne comprit pas immédiatement et secoua la tête. Même lui était conscient de ce qu’était une pierre spirituelle vide : inutile.

« Une rumeur, rien de plus. Ha ha, il n’irait tout de même pas jusqu’à récolter 500.000 pierres spirituelles afin de payer le marchand d’alambic en monnaie de singe, n’est-ce pas… ? » Incapable de répondre à cette question et ayant de toute façon la flemme d’essayer, Shi Kun sortit de la zone de méditation primaire.

Il avait passé du temps à observer les disciples qui cultivaient sur les emplacements où se trouvaient des cœurs spirituels ; ceux-ci n’avaient pas bougé de la journée. Tous au 5ème niveau de la maîtrise du qi, ils n’étaient visiblement pas décidés à abandonner leur place au profit d’un autre.

Shi Kun ne retourna pas immédiatement chez lui. Il s’en alla récupérer d’autres pêches spirituelles afin de passer les quelques jours suivant à distiller dans son alambic fissuré.

« Heureusement qu’il n’y a pas de fuite. »

Puisque Shi Kun avait affaire à des génies et qu’il n’était pas capable de leur découvrir la moindre faiblesse, la seule chose qui lui restait à faire était de parfaire l’art de la distillation spirituelle ; s’il pouvait devenir assez bon pour créer un alcool spirituel avec un taux d’impuretés plus bas, alors il aurait une chance de se propulser jusqu’au 3ème niveau de la maîtrise du qi.

S’il y parvenait, alors il serait beaucoup plus serein et pourrait alors affronter les autres disciples d’égal à égal. Il aurait alors peut-être une petite chance supplémentaire d’en sortir victorieux. Pour son avenir, il ne pouvait pas se permettre de laisser passer la moindre opportunité !

Sur le chemin du retour, Shi Kun réfléchit un moment et se rendit compte que mis à part cette technique de fermentation que lui avait transmise la Paresse, lui-même, en tant que cultivateur, ne possédait aucune technique de combat.

« Je suis déjà au 2ème niveau de la maîtrise du qi. Je suis capable de créer une technique. » Shi Kun avait déjà discuté de cette théorie avec le patriarche. Plus un cultivateur devenait puissant, plus il était capable de créer une technique puissante. Cela dit, son corps et son esprit n’était capable d’en emmagasiner qu’un certain nombre, et plus la puissance du cultivateur augmentait, plus le nombre de technique disponibles également.

Au 2ème niveau de la maîtrise du qi, Shi Kun devait être capable de créer une technique. Et il en possédait déjà une, nécessaire à la fermentation spirituelle mais totalement inutile en combat : faire fermenter un corps serait sans doute exceptionnellement pratique, mais Shi Kun avait besoin de toute une nuit pour ça. En combat ? C’était donc à proscrire.

Mais on parlait là de la théorie des techniques concernant les cultivateurs au Dao classique. Shi Kun ? Son Dao légendaire possédait trois voies distinctes. Il pouvait donc, à son niveau, posséder trois techniques : une par voie !

Les jours et les nuits passèrent et Shi Kun resta enfermé chez lui à laisser fermenter les pêches spirituelles et à distiller de l’alcool spirituel. L’alambic tenait bon malgré la fissure dans le fond mais le Déchet ne faisait pas mine de s’améliorer.

Dans le même temps, sa base de cultivation du 2ème niveau de la maîtrise du qi était désormais parfaitement stable. Il ne lui fallait plus que de l’énergie spirituelle en grande quantité pour lui permettre de percer.

Un matin, tout en s’endormant, Shi Kun se mit à penser.

« Mon Dao de la liberté immuable euphorique… L’une des voies représente ma liberté. J’ai toujours vécu dans la rue et je ne souhaite pas être mis en cage ou soumis à des règles contre ma volonté. Je veux rester libre de pouvoir boire et dormir quand bon me semble, admirer les étoiles et les nuages… La deuxième voie, l’immuabilité, correspond au fait que j’apprécie ma vie telle qu’elle est. Si j’avais pu ne pas en changer, je vivrais toujours dans cette ruelle et j’en serais heureux. Le changement ? Le changement apporte du travail et des efforts. L’immuabilité signifie que je suis paresseux ? Ha ha… Bien sûr que je suis paresseux, pourquoi le nier ? »

Shi Kun se surprit à rire tout seul, à moitié endormi à terre dans sa cabane pourrie.

« La troisième voie, l’euphorie, bien sûr qu’il s’agit de mon amour pour le bon alcool. D’ailleurs, il serait temps que j’essaye de distiller d’autres fruits spirituels… La pêche m’a l’air de ne vraiment pas être assez puissante. »

Shi Kun y pensa encore quelques instants.

« Cette technique d’invocation de la Paresse fait partie de ma voie de l’immuabilité. Peut-être parce qu’elle est aussi paresseuse que moi, cette tortue ? Ou peut-être parce qu’elle est censée agir comme le gardien du Dao ? Je ne sais pas, mais je le sens. Quant à ma technique de fermentation, elle fait partie de ma voie de l’euphorie. Il me reste donc une possibilité : je peux créer et posséder une technique correspondant à la voie de la liberté. »

Sur ces douces pensées, Shi Kun sombra dans un profond sommeil.

Après s’être réveillé et avoir constaté l’échec de l’amélioration du Déchet une fois de plus, Shi Kun n’entama pas une fermentation supplémentaire. Au lieu de ça, il se mit à réfléchir à la façon dont il aimerait créer une technique.

« La liberté. Rester libre, et faire partager ma liberté. Pourquoi une technique devrait-elle forcément être agressive ou mortelle, destinée à blesser et tuer ? Ce que je souhaite, c’est que tout le monde partage mon désir de liberté et que tous ensemble, nous nous couchions dans l’herbe pour admirer les nuages, tous ensemble et comme des frères. »

Convaincu, Shi Kun se mit à faire tourner sa base de cultivation. Son instinct de cultivateur lui dictait la marche à suivre, il savait comment faire sans avoir besoin de l’apprendre.

Au bout de plusieurs heures naquit l’embryon de l’une des techniques qui allait bientôt faire souffler un vent de terreur sur la secte de la Porte Azure, et plus tard, sur le monde.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 35
TheDAB : Chapitre 37

13 Commentaires

  1. flo

    merci pour le chap
    latechnique du siecle va enfin apparaitre

    Répondre
  2. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  3. Newancientgod

    Merci pour le chapitre
    Bon déjà un des génie neutralisé.
    De plus,j’ai vraiment hâte de voir sa technique ,ça risque d’être unique.

    Répondre
  4. nikos74190

    merci pour le chapitre !
    ps : ça sens la technique de la flemme (parce qu’on le sait tous la flemme peut être contagieuse)

    Répondre
  5. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Wolverine

    Merci pour le chapitre sa sent la technique bien badass
    C’est moi ou il a oublié l’autre disciple dans les égouts ?

    Répondre
    1. Coco

      Il a rejoint Teacup dans l’oubli, jusqu’à que Raka nous rappelle leur existences 😉

      Répondre
  10. Siphore

    Technique de la liberté de la famille Joestar:NIGERUNNDAYYOOOOOOO

    Répondre
  11. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Répondre à flo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com