BTTH Chapitre 353 pt2

BTTH Chapitre 353
BTTH Chapitre 354

Et hop, voilà le BTTH en retard ! Le SW devrait sortir dans la nuit ! Bonne lecture et à demain chers lecteurs =)

Chapitre 353 pt 2

Ling Ying disparut et réapparut devant Xiao Yan. Il fit face à Yun Shan en contrebas et rit : « Heï, je ne m’attendais vraiment pas à ce que la Secte des Nuages Brumeux ait un puissant Dou Zong. À présent, elle peut de justesse se faufiler dans le haut du classement du continent. Malheureusement, on dirait que vous n’êtes pas encore au niveau que Yun Botian avait atteint à l’époque. »

Yun Leng s’arrêta de retrousser ses manches et leva la tête : « Vous êtes un expert puissant du continent, n’est-ce pas ? À quelle faction appartenez‐vous ? J’ai beau avoir passé un très long moment en isolation, je sais tout de même une chose ou deux sur les factions du continent. »

Ling Ying fit un geste de déni de la main : « C’est quelque chose que je ne peux pas révéler. » Son expression devint aussitôt grave et il dit d’une voix grave : « Cependant, laissez‐moi vous rappeler une chose : ne vous imaginez pas pouvoir faire ce que vous voulez juste parce que vous êtes devenu un Dou Zong. Je vous conseille de ne pas le toucher inconsidérément, ou vous risquez de le regretter !»

« Bien des gens de ce continent peuvent détruire votre Secte des Nuages Brumeux !»

Yun Shan fronça légèrement les sourcils et fixa l’homme en noir : « Est‐ce une menace ?»

« Vous pouvez le prendre comme tel, mais ne doutez pas de ce que je vous ai dit !» lui répondit Ling Ying du tac au tac en le fixant.

« Attaquez‐moi tous en même temps. Je ne vais pas laisser la réputation que la Secte a accumulée au fil des générations être détruite de mes mains ! Cependant, si vous parvenez à vous échapper face à moi, alors vous serez libres et nous oublierons ce qui s’est passé aujourd’hui. »

Hai Bodong regarda l’ancien chef de la secte s’élever lentement dans les airs avec gravité. Il échangea un regard avec Ling Ying, qui tourna ensuite la tête vers Xiao Yan et lui dit d’une voix grave : « Tu devrais laisser ce gros serpent te protéger. Lui et moi allons bloquer Yun Shan. »

Le jeune homme hésita un moment avant de hocher la tête : « Faites attention, tous les deux. » Il tourna soudainement son regard vers Ling Ying et dit : « Vieux monsieur, je me demande si vous…»

Ling Ying le fit taire de la main pour l’interrompre : « Ne pose aucune question à mon sujet. Une fois que tu auras quitté la Secte des Nuages Brumeux, je quitterai également l’Empire Jia Ma. Tu auras les réponses à tes questions le moment venu. »

L’adolescent fut surpris et sourit aussitôt amèrement en hochant la tête. Il ne pouvait que battre des ailes et reculer…

Fa Ma secoua la tête et soupira en observant la scène : « Ha, je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’ils finissent par tirer ce vieux bonhomme de sa retraite. »

Jia Xingtian suçota sa lèvre inférieure, l’air clairement jaloux : « Il est vraiment parvenu à devenir Dou Zong…» Il était lui‐même au pic du niveau de Dou Huang et tant qu’il parviendrait à progresser davantage, il pourrait également entrer dans ce niveau que de nombreuses personnes rêvaient d’atteindre. Malheureusement, il ne pouvait pas franchir ce petit pas qui les séparait même après des années d’entraînement.

Le Président fronça les sourcils et demanda : « Que devrions‐nous faire maintenant ? Devrions‐nous intervenir et servir de médiateurs ?»

« Inutile. » Le Vieux Démon secoua la tête et balaya la place du regard. Il sourit amèrement en regardant les disciples évanouis et l’esplanade en morceaux et dit : « Cette fois, la bande de Xiao Yan a vraiment giflé la Secte des Nuages Brumeux. Yun Shan doit les vaincre devant nous pour recouvrer leur réputation. Il ne devrait pas leur compliquer la vie une fois qu’il les aura vaincus, évidemment. Après tout, le jeune homme a le soutien d’une organisation mystérieuse qui lui fait extrêmement peur. Dès lors, Yun Shan ne s’acharnera pas sur lui tant qu’il ne se sera pas renseigné. »

Fa Ma hocha légèrement la tête et demanda immédiatement : « Est‐ce que Hai Bodong et ce Ling Ying pourraient vaincre Yun Shan ?»

« S’ils le peuvent, ce ne sera pas sans difficulté. »

Yun Leng, sur la place, observa Yun Shan qui s’élevait dans les airs. Il jeta un œil au jeune alchimiste au loin, et une jubilation malveillante accompagnée de méchanceté traversa son regard sans que personne ne s’en aperçoive.

L’ancien maître de secte flotta au même niveau que l’ex-empereur de glace et son acolyte vêtu de noir, et dit à voix basse : « Hai Bodong, je ne vais pas te tenir responsable de tes actions précédentes au nom de notre vieille amitié. »

Le Vieil Hai secoua la tête et soupira : « Ah, lance‐toi… Il est un peu trop tard pour parler de tout ça. » Il fit tourner son poing et un air glacial blanc jaillit de son corps et fit aussitôt baisser la température alentour.

Il soupira : « Montre‐moi comme ta force a progressé après avoir atteint le rang de Dou Zong. » Il pivota soudainement le poing et une dizaine de stalactites circulaires apparurent soudainement devant lui. Elles tournoyèrent à grande vitesse et produisirent tout à coup des images rémanentes devant lui, allant même jusqu’à vrombir sourdement.

L’expression de Ling Yin à côté de lui devint également de plus en plus sérieuse. Il remua doucement les manches, et des ombres noires étranges jaillirent continuellement de sous ses pieds. Il recourba légèrement les paumes et un Qi noir s’y aggloméra rapidement. Un instant plus tard, il forma à nouveau une longue lance de près de dix mètres de long qui remua doucement dans les airs en créant des ondulations depuis sa pointe.

« Fuis, Xiao Yan !» cria Hai Bodong, qui poussa sa main en avant, propulsant à une vitesse explosive la dizaine d’énormes lames circulaires vers Yun Shan.

Ling Ying attrapa en même temps sa lance, tordit son corps et la lança aussitôt.

Les lames de glace et la lance foncèrent vers l’ancien maître de secte près de là avec une pression intense et terrifiante. Elles laissèrent des sillons dans l’air sur leur passage.

Xiao Yan battit des ailes au moment même où les vieillards lancèrent leurs attaques. Il atterrit doucement sur la tête du Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux et le pressa de partir. Le reptile fit immédiatement demi‐tour ; il avait beau être énorme, il restait néanmoins extrêmement rapide.

Yun Shan secoua la tête devant la décision des deux hommes, et ne se perdit pas en calembredaines. Il leva lentement ses deux mains, visa les lames de glaces et la lance et dit à voix basse : « Mur de Vent !»

Une violente bourrasque souffla dès qu’il eut terminé, et un mur de vent vert sombre couvrant la moitié du ciel apparut. Il était si grand qu’il laissa tout le monde muet d’admiration.

« Bang !»

Les lames et la lance noire arrivèrent instantanément devant le mur de vent et rentrèrent dedans dans un coup de tonnerre qui résonna à travers le ciel. De nombreuses ondulations apparurent au point d’impact, mais le mur gigantesque tint bon et ne faiblit pas. L’attaque combinée des deux Dou Huangs n’inquiétait absolument pas les défenses du Dou Zong.

Hai Bodong et Ling Ying changèrent légèrement d’expressions en observant l’énorme mur de vent qui couvrait le ciel.

Yun Shan jeta un regard du coin de l’œil au Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux qui fuyait. Il fit un geste de la main droite dans sa direction, et un mur de vent titanesque apparut soudainement devant la bête dans des mugissements venteux. L’animal fut choqué et tenta précipitamment de changer de trajectoire pour éviter de rentrer dedans.

Après avoir bloqué son chemin, l’ancien maître de secte serra soudainement le poing dans la direction des deux hommes. Aussitôt, des cordes d’essence de vent apparurent depuis toutes les directions : « Dix mille liens de vent !» Les cordes s’emmêlèrent les unes les autres et bondirent au final dans les airs comme autant de grands serpents. L’instant d’après, les deux Dou Huangs réalisèrent soudainement qu’ils avaient été attachés sans s’en apercevoir ; ils firent immédiatement circuler précipitamment leurs Dou Qi. Cependant, à chaque fois qu’ils parvenaient à se libérer de quelques cordes, d’autres apparaissaient dans les airs et les enserraient plus fermement.

Jia Xingtian et les autres soupirèrent involontairement en voyant les deux hommes se faire ligoter après un seul échange. « Hum, il est effectivement digne d’être un Dou Zong. On ne peut pas dire que ses méthodes d’attaque soient extraordinaires, mais deux Dou Huangs s’avèrent impuissants face à lui. C’est ça la différence entre ces niveaux… ?»

« On dirait que Xiao Yan et les autres ont complètement perdu ce coup‐ci. »

Yun Shan, après avoir ligoté ces deux adversaires, jeta un regard au Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux qui tentait de contourner le mur de vent. Il fit un pas en avant, et réapparut devant la bête.

Celle‐ci écarquilla ses yeux reptiliens et jeta un regard noir au vieillard. Elle ouvrit son énorme gueule et le poison aux sept couleurs jaillit violemment vers lui.

L’ancien maître de secte fit un geste de la main, et un mur de vent apparut devant lui. Ce mur fut rapidement rongé par le poison qui le réduisit à néant et lorsque la créature voulut continuer d’attaquer, elle sentit tout à coup une force brutale presser sa queue. Elle tourna la tête et vit alors que le vieux machin qui aurait dû être devant lui, était apparu sans qu’elle ne s’en aperçoive au niveau de sa queue.

« Descends !» Yun Shan appuya doucement du pied sur la queue serpentine. Sa force considérable fit pousser un sifflement strident à la bête, qui fila abruptement vers le sol.

« Bang !» Elle s’écrasa lourdement dans un coin de l’esplanade, dont le sol craquela sous l’énorme corps.

« Grug. »

Xiao Yan fut aussi touché par cette force invisible qui avait frappé son compagnon reptilien et l’infime partie de cette force le fit tout de même pâlir et vomir du sang, vu qu’il n’était qu’un Da Dou Shi.

Il descendit en roulant de la tête de l’animal, et essuya le sang coulant au coin de ses lèvres. Il tourna la tête et regarda le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux dont les yeux perdaient leur vitalité. Il serra inconsciemment les dents dans un bruit de craquement.

La silhouette du Dou Zong apparut devant lui dans les airs comme un fantôme dans une légère brise, et il dit doucement : « Vous avez perdu. »

Le jeune homme sentit le coin de ses lèvres tressaillir légèrement. Il dégaina la lourde règle noire de son dos en toussant, la pointa vers son adversaire et cracha une gorgée de sang. Il dit avec un sourire glacial : « Il y a encore moi. »

Yun Shan atterrit doucement à terre, et marcha vers lui sous le regard de tous.

Le reptile poussa quelques sifflements aigus en voyant le vieillard approcher, ce qui ne le fit malheureusement pas s’arrêter. Lorsqu’il fut un peu plus près, la bête frappa abruptement de son énorme queue avec une force terrifiante.

L’ancien maître de secte ne changea pas d’expression face à cette attaque. Il fit un geste de la main vers le haut d’un air insouciant, et une paume d’énergie verte de vingt mètres de haut apparut dans les airs. Elle frappa immédiatement l’énorme appendice du reptile, et la force du coup l’envoya même dans la direction opposée. La queue du serpent brisa une dizaine de gros arbres là où elle passa…

« Hisssss…» La douleur intense que le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux éprouva lui fit pousser des sifflements aigus manifestement douloureux.

Le Dou Zong observa d’un air indifférent l’énorme serpent et fronça légèrement les sourcils. Cette grosse bête encaissait largement mieux les coups qu’une bête magique de cinquième rang ordinaire.

Le reptile le fixa intensément de ses yeux écarlates tandis qu’il approchait. Il ouvrit son énorme gueule et cracha à nouveau son poison multicolore. Cependant, l’ancien maître de secte n’essaya même pas de l’esquiver cette fois, et il marcha droit à travers le liquide, sans que ses vêtements soient endommagés pour autant.

Il arrêta lentement ses pas, fixa avec indifférence le jeune homme devant lui, leva la main et la laissa doucement tomber vers lui.

L’adolescent fixa intensément la main s’approchant toujours davantage. Il devint rouge en réalisant qu’à ce moment, il ne pouvait pas bouger son corps même d’un millimètre.

« Arrête de résister, et reste à la Secte des Nuages Brumeux six mois durant. Je ne te blesserai pas, mais tu dois cependant payer légèrement ta témérité. » dit calmement Yun Shan en observant sa cible qui se débattait de toutes ses forces.

« Hisss !» Le python, derrière lui, tenta de le mordre violemment, mais il fut envoyé bouler d’une claque.

La main du Dou Zong grossissait de plus en plus dans les yeux noirs du jeune alchimiste, qui tenait sa règle d’une main tremblant fortement. Il ne pensait même plus à ce moment, et entendait juste les battements affolés de son coeur

Une force extrêmement imposante sur le point de déferler apparut soudainement dans ce monde de silence.

Cependant, au moment où elle allait s’abattre, cette force s’arrêta abruptement, et battit en retraite à toute vitesse comme si elle n’avait jamais existé.

Cette retraite fit également sortir le jeune alchimiste de sa stupéfaction. Il leva la tête, vit la paume de l’ancien maître de secte à un demi‐centimètre de son bras et éprouva aussitôt du désespoir.

« Hiss !»

À ce moment critique, le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux derrière Xiao Yan leva soudainement la gueule vers le ciel et poussa un long sifflement. Un halo intense surgit abruptement de lui.

Ce changement soudain attira immédiatement tous les regards. Même Yun Shan observa le halo lumineux, les sourcils froncés. Cependant, son expression changea soudainement un moment plus tard.

Une longue main douce de femme sortit adroitement de l’amas brillant. Elle avait l’air très lente, mais elle bloqua par chance la paume du vieillard.

Le sol trembla soudainement au moment où ces deux mains entrèrent en contact. De nombreuses craquelures terrifiantes se répandirent au sol, comme si un tremblement de terre avait eu lieu.

« Tu as aimé me tabasser, vieux bonhomme ?»

Une voix envoûtante bien que froide résonna lentement à travers l’esplanade, rendant aussitôt écarlates les visages des hommes à la force mentale faible.

D’innombrables regards se tournèrent vers la source de cette voix et, en voyant la femme enchanteresse derrière le jeune homme, tous retinrent leur souffle. Cependant, ceux qui la reconnurent comme Hai Bodong furent terrifiés.

L’adolescent déglutit, tourna lentement la tête et vit un merveilleux visage glacial et envoûtant.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 353
BTTH Chapitre 354

9 Commentaires

  1. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Hinomura

    Merci pour le chapitre,

    ça va chi.. Des bulles maintenant qu’elle est réveillé

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre,
    Ça va chi.. Des bulles maintenant qu’elle est réveillé 😉

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. ManaMana

    Nom de Zeus.;; Les traumatisme du vieux Hai et les emmerdes vont venir avec cette femme…

    Merci pour cette traduction.

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Tout le monde va copieusement insulter notre petit dou shi en sachant qui il trimbalait vraiment avec lui. MDR

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com