BTTH Chapitre 367

BTTH Chapitre 366 pt2
BTTH Chapitre 368

Bonsoiiiiiiiiiiiiiir ! Je de avoir été trop occupé, mais ce n’est pas pour autant que je ne pense pas à vous ! Voici votre BTTH du vendredi et dans la nuit, vous aurez également le SW !

Bonne nuit à tous et bonne lecture ! =)

Chapitre 367 — Le début de la grande fuite

On ne voyait, dans cette vaste jungle dense, que du vert à portée de vue. Une douce brise y soufflait parfois et aussitôt, de nombreuses ondulations énormes se répandaient à travers la mer d’arbres jusqu’à disparaître à l’horizon. Ça donnait à l’ensemble une apparence très spectaculaire.

Quelques silhouettes humaines survolaient occasionnellement le ciel bleu surplombant cette forêt verte. Les regards acérés de ces hommes balayaient la forêt en contrebas en détail mais cela étant, elle était immense et les vagues dont elle était répétitivement parcourue recouvraient la plus grande partie de ce qui se trouvait en contrebas.

Ces gens passèrent rapidement devant cette partie dense de la forêt et, après avoir réalisé la futilité de leurs recherches, ils s’échangèrent des regards désarmés dans les airs et secouèrent la tête. Ils se montrèrent ensuite les uns les autres un signe de la main et se séparèrent, avant de filer dans des directions différentes.

Cette forêt dense était percée par un arbre immense qui pointait vers le ciel. Cela dit, il y avait un grand nombre d’arbres encore plus grands et gros tout autour, donc il ne paraissait pas suspect.

Une branche s’étirait au sommet de cet arbre. Elle était entourée de feuilles vertes abondantes.

« Hu…» On pouvait entendre sous le feuillage la respiration saccadée d’une personne en peine. Aussitôt, on entendit un grincement subtil de dents et, un moment plus tard, les feuilles de l’arbre tremblèrent légèrement et un visage fronçant fortement les sourcils en sortit. La tête se tourna prudemment vers le ciel vide et le parcourut du regard. Ensuite, elle se tourna vers les directions prises par les silhouettes humaines et soupira doucement. Il s’assit alors sur une branche épaisse, s’adossa au tronc et laissa couler la sueur froide sur son front.

Après quelques longues inspirations, il s’écria précipitamment en son for intérieur : « Maître ? Vous êtes encore là ?»

Un long moment plus tard, une vieille voix quelque peu fatiguée lui répondit : « Ah, petit bonhomme, les choses se présentent mal cette fois‐ci. Utiliser deux fois de suite le Lotus du Courroux du Bouddha m’a lessivé. Si tu ne m’avais pas laissé consommer la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature, j’aurais probablement à nouveau sombré dans un profond sommeil. »

Le jeune homme rit amèrement et dit : « J’ai été trop impulsif, ce coup‐ci. Cela dit, mon père a disparu, alors…»

« Ah, je sais. Toi mon petit, tu tiens beaucoup à ton père… Autrement, tu n’aurais pas chargé aussi témérairement dans la secte des Nuages Brumeux avec ton caractère, et tu aurais encore moins tué Yun Leng en public. » Le vieillard sourit avant de continuer : « Cependant, ne te le reproche pas non plus. On a toujours quelque chose à protéger, dans la vie. Est‐on encore humain si on est dépourvu de désirs ? La solitude peut te rendre fou, même si tu deviens un puissant expert. »

« Merci, Maître. » dit l’adolescent d’une petite voix reconnaissante en soupirant de soulagement.

Le vieux maître rit : « Ké ké, pas besoin de remerciements entre nous, non ?» Sa voix devint un peu plus grave immédiatement après : « Nous sommes encore dans la zone d’influence de la secte des Nuages Brumeux, petit bonhomme. Par conséquent, nous devons partir d’ici le plus rapidement possible. Yun Shan a beau avoir été grièvement blessé en mangeant deux Lotus du Courroux du Bouddha, les doyens et les diacres de la secte ne sont pas des types inutiles. De plus, il y a un autre Dou Zong, Yun Yun. J’ai actuellement dépensé trop de force spirituelle à cause de ces deux Lotus ; à tout le moins, je ne peux pas te donner de l’énergie à gaspiller au petit bonheur la chance comme avant. De plus, le coup de paume de Yun Shan a laissé en toi une empreinte énergétique. Pour le moment, je ne peux faire que de mon mieux pour étouffer les oscillations qu’elle émet. Si je devais la détruire par la force, Yun Shan le sentirait aussitôt. »

Le jeune alchimiste opina silencieusement du chef, qu’il leva ensuite en serrant graduellement le poing. Son regard passa au travers des petits espaces entre les feuilles, et il fixa le ciel bleu. Il savait clairement que Yun Shan avait la ferme intention de le tuer ; à ce moment, la secte des Nuages Brumeux avait déjà dû déployer toutes ses forces pour le capturer. Dans son état actuel, il serait tout au plus capable d’affronter des disciples ; si des diacres ou même des doyens devaient le trouver, ils n’auraient pas de mal à le retenir, s’il parvenait déjà à se battre… Si, le moment venu, les troupes de la secte devaient entendre les bruits du combat et arriver, alors il pourrait tout à fait finir par mourir dans cette forêt immense.

Il essuya les restes de taches de sang au coin de ses lèvres et murmura : « Tout d’abord, enfonçons‐nous dans les montagnes afin d’éviter les groupes de recherche de la secte des Nuages Brumeux. Je suis actuellement dans un triste état et si je ne laisse pas mes blessures guérir proprement, j’aurais probablement du mal à ne serait‐ce que fuir…»

« Ah, bonne idée. Un alchimiste n’a pas à s’inquiéter de ses blessures. Bon, les tiennes sont plutôt sévères cette fois‐ci mais étant donné que je suis réveillé, ké ké, je vais naturellement te permettre de récupérer le plus rapidement possible. » dit Yao Lao en souriant.

Son disciple hocha la tête. Il avait toute confiance dans les talents de raffinage de son maître. Il posa la main sur le tronc et s’en aida pour se relever lentement.

« En ce moment, il y a des équipes de recherche composées de disciples à l’est, au nord et au sud de notre position actuelle. Par conséquent, nous ne pouvons fuir que par l’ouest de la forêt. » Lui rappela le vieillard. « Fais également attention aux silhouettes dans le ciel. La plupart d’entre elles sont des doyens à la puissance de Dou Wang, à tout le moins. Ce serait problématique que tu tombes sur eux par malchance, dans ton état. »

« Je sais. » répondit le Da Dou Shi. Il écarta prudemment les feuilles et balaya prudemment le sol en contrebas. Ce n’est que lorsqu’il ne découvrit aucune trace de danger qu’il enserra l’arbre, et glissa rapidement tout son long comme un singe agile.

Ce n’est que lorsqu’il fut à quelques mètres du sol qu’il relâcha son étreinte. Il prit doucement appui sur le tronc, se recroquevilla dans les airs avant de faire un salto qui lui permit d’atterrir avec un genou à terre pour se soutenir. Il atterrit ainsi presque sans bruits.

Il balaya alors rapidement les alentours du regard, puis il se leva et fonça vers un coin touffu de la forêt. Au moment où il s’enfonça dans cet océan végétal dense, un halo aux sept couleurs cligna sur‐le‐champ. Xiao Yan s’arrêta aussitôt et se mit à dégouliner de sueur froide. Il regarda précipitamment devant lui et se réjouit aussitôt : le halo multicolore venait du Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux, qui avait repris sa forme serpentine. Les autres pouvaient avoir énormément de mal à le retrouver, mais le python qui avait passé tout son temps depuis sa naissance avec lui pouvait le retrouver avec ne serait‐ce qu’une très légère odeur dans l’air.

« Heï petit bonhomme, c’est à ton tour de contrôler ton corps ?» Il tendit la main, et le reptile se tortillait sagement jusqu’à lui en tirant la langue et en sifflant.

Le jeune homme sourit en le voyant faire, avec une joie difficile à cacher : « Hé hé, c’est bien, c’est très bien. » Bien que la petite créature ne soit pas aussi puissante que la Reine Médusa, elle lui obéissait, contrairement à elle… Tant qu’il lui donnait assez de nourriture, du moins. D’un autre côté, il se mit à grincer des dents de fureur en se souvenant que cette garce de reine était restée les bras croisés lors de son grand combat avec Yun Shan plus tôt.

Il sortit rapidement une bouteille d’essence de naissance de Lion Améthyste de son anneau de stockage, et il se servit de la petite tige de jade pour laisser tomber quelques gouttes dans la gueule du python. Cette petite bête se mit aussitôt à bondir joyeusement alentour, tourna autour de lui quelques fois puis entra dans sa manche.

« Hu, j’ai de la chance. J’ai au moins un talisman pouvant me protéger. » Il tapota doucement sa manche en poussant un long soupir. Avec le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux, il n’aurait pas à craindre de se retrouver bloqué au cas où il se ferait repérer par un des doyens de la secte.

La voix de Yao Lao résonna soudainement en lui : « Allons‐y. On dirait que des gens viennent dans notre direction, et tu n’es pas en état de te battre avec quelqu’un d’autre. Même ton Qi est instable et ne cesse de monter et descendre. En fait, on dirait qu’il est dans un état précédent une montée en puissance… On dirait que ces gros combats que tu as récemment subis t’ont été très profitables ! Va vite te trouver un endroit calme pour récupérer et te reposer, ou tu vas gâcher cette occasion d’augmenter ta puissance. »

L’adolescent fut surpris et hocha aussitôt la tête de surprise. C’était probablement l’une des rares bonnes nouvelles qu’il allait avoir. Dans une situation aussi mauvaise où il faisait face à la mort dans toutes les directions., augmenter sa force même d’un peu équivalait naturellement à augmenter un brin ses chances de survie.

Il tourna la tête et observa les bois denses derrière lui, sourit froidement en coin et dit à voix basse : « Secte des Nuages Brumeux, Yun Shan, on dirait que la haine entre nous est à présent pleine et entière. J’espère que tu ne le regretteras pas plus tard ! Si tu t’imagines que moi, Xiao Yan, suis un de ces types pusillanimes qui viennent supplier, la queue entre les jambes, après avoir subi un revers… Alors tu te mets le doigt dans l’œil jusqu’à des profondeurs inexplorées. »

Il avait pu, à l’époque, endurer un terrible entraînement pendant trois ans à cause de l’Accord éponyme, et vivre en solitaire comme un loup dans les plaines. Quand il était blessé, il battait temporairement en retraite et ensuite, comme un ver dans les os du pied, il attendrait son heure avant de porter le coup fatal pour se venger.

Tandis que sa voix froide et pleine d’intention de tuer s’éteignit, le jeune alchimiste prit appui au sol et se changea en une ombre noire qui fila rapidement dans la forêt ténébreuse.

L’endroit plongea alors lentement dans le silence, suite à sa disparition. Une dizaine de minutes plus tard, dix silhouettes jaillirent abruptement de la forêt. Elles tenaient des épées en main et balayèrent les environs du regard avec des expressions graves. Lorsqu’elles remarquèrent qu’il n’y avait personne, elles poussèrent un léger soupir de soulagement, puis elles échangèrent des regards et sourirent toutes amèrement avant de secouer la tête. Les fusées de signal qu’elles tenaient fermement dans leur main droite, prêtes à les lancer à tout moment, disparurent également dans leur poche intérieur. Il était naturel que ces gens se montrent très précautionneux face à la personne capable de repousser leur vieux chef de secte.

Le disciple qui était le chef du groupe marcha lentement en avant. Il remua son épée longue et elle brilla en laissant un symbole obscur sur un arbre à proximité. Une fois cela fait, il tourna la tête et dit à voix basse : « Nous avons déjà complètement fouillé cette zone. Si nous continuons en avant, nous entrerons dans la région nord‐ouest de la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques. Ces dernières ne sont pas faibles et ils nous seraient difficile d’y poursuivre nos recherches. On dirait que nous allons devoir informer les doyens et les unités volantes. »

Il sortit rapidement de sa poche interne, en parlant, un petit sifflet de bambou qu’il plaça contre ses lèvres. Il y souffla doucement, et un son légèrement aigu fut lentement émis jusqu’à former une vague sonore qui s’étendit rapidement dans l’énorme forêt.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 366 pt2
BTTH Chapitre 368

9 Commentaires

  1. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  2. Zorbal

    Merci bien pour ce chapitre ^^

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. reds

    marci

    Répondre
  8. guts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com