BTTH Chapitre 370

BTTH Chapitre 369
BTTH Chapitre 371

Bonjour tout le monde ! Voici le premier BTTH de la semaine ! Le père Yan semble avoir découvert quelque chose…

Bonne lecture et à toute pour le SW !

Chapitre 370 - Les trois changements mystérieux du feu céleste !

Après avoir poussé ces deux grognements consécutifs dans la caverne montagnarde, Xiao Yan n’utilisa pas la force qui l’avait aidé à augmenter sa force pour poursuivre sa montée. Au lieu de ça, il stabilisa lentement son Qi et commença à digérer lentement cette énergie qui avait abruptement augmenté. Yao Lao ne s’attendait pas à ce qu’il agisse ainsi.

Ce dernier caressa sa barbe et observa le jeune homme aux yeux clos dont le visage paraissait être constitué de jade chaud. Il réfléchit un moment et prit soudainement conscience de quelque chose, avant de hocher la tête d’un satisfait. Il sourit à nouveau et dit : « Pas mal, pas mal du tout… Il est capable de garder son calme original face à la puissance, et sait quand s’en satisfaire sans être arrogant ou cupide. »

Son exclamation seule laissait voir l’admiration qu’il portait à la prestation de son disciple. Celui-ci aurait pu utiliser la puissance médicinale pour directement devenir un Da Dou Shi quatre étoiles mais après tout, on ne pouvait pas obtenir du jour au lendemain les fruits de son entraînement. Rien qu’en ayant augmenté sa force de deux étoiles, l’adolescent allait déjà avoir du mal à stabiliser sa condition physique ; s’il l’avait augmentée davantage, la superficialité de cette puissance aurait été le plus gros obstacle à sa progression la fois suivante !

Une personne dont la puissance aurait été artificiellement augmentée aurait une force superficielle et une distribution d’énergie lamentable. Elle serait inférieure à une personne qui aurait augmenté progressivement sa force et dont l’énergie était proprement contrôlée et distribuée. Le jeune alchimiste le savait parfaitement, et c’est la persistance qu’il avait affichée durant ses trois années d’entraînement qui avait stabilisé ses fondations physiques jusqu’à ce qu’elles soient extrêmement solides. Ce n’est qu’avec un point de départ aussi stable qu’une montagne qu’il pourrait avoir l’opportunité de continuer à progresser, et de se créer une puissance démesurée choquant les autres. Par conséquent, il n’allait naturellement pas laisser ce bénéfice temporaire saper ces fondations dont il était le plus fier !

Comme il n’y avait pas lieu de réfléchir pour savoir quelle méthode était la meilleure, il avait fermement décidé d’abandonner toute idée de percer davantage.

Son visage luisait légèrement tandis qu’il était assis en tailleur dans le lotus vert, et ce halo persista un long moment avant de disparaître lentement. Ses sourcils tremblèrent légèrement et il ouvrit soudainement les yeux. Une légère lueur verte traversa son regard avant de disparaître lentement.

Aussitôt, la puissante force qui enveloppait la surface de son corps se retira graduellement jusqu’à disparaître complètement.

Le vieux maître rit doucement en le voyant quitter son état méditatif. « Ké ké, pas mal. Ta force a augmenté de deux étoiles après que tu te sois reposé et te sois entraîné. Malheureusement, ce n’est pas le genre d’opportunité que tu peux avoir à l’envie !»

Un air turbide remonta le long de la gorge du Da Dou Shi et s’échappa par ses lèvres. Il fit craquer les articulations de son cou, puis il sentit son Dou Qi débordant circuler dans son corps comme une rivière d’un air heureux. Il appuya doucement sur le lotus de ses mains et en descendit avec souplesse. Il donna alors abruptement un coup de poing dans l’air, qui fut accompagné d’un sifflement très aigu.

Xiao Yan rétracta son poing et dit en souriant : « Deux étoiles me suffisent. Je peux parfaitement contrôler la force que m’a procurée cette augmentation avec mes capacités actuelles. Aurais-je continué d’accroître ma puissance que j’aurais temporairement paru plus puissant, mais j’en aurais souffert sur le long terme. »

Yao Lao sourit et opina du chef. Il fit revenir le lotus vert à lui d’un geste de la main et le renvoya dans l’anneau. Ensuite, sa main trembla et le morceau de jade de tout à l’heure y réapparut. Il le frotta alors gentiment.

Les blessures internes de son disciple avaient été complètement disparues après sa percée, et les couleurs lui étaient revenues. Il leva la tête et regarda son professeur frotter cette pièce brisée de jade. Il en resta légèrement stupéfait, et sentit aussitôt son cœur bondir légèrement. Il fit deux pas en avant et tenta de savoir s’il savait quelque chose : « Savez-vous ce que c’est, Maître ?»

Le vieillard hocha la tête et dit : « Hmmhmm, j’ai déjà vu ce genre d’appareil de stockage étrange auparavant. »

Le jeune homme fut surpris une seconde avant de réaliser soudainement : « Un appareil de stockage ? On peut ranger des choses dedans ? Ne me dites pas qu’il contient quelque chose comme une technique de Dou ou une méthode de Qi ?»

Le grand-maître alchimiste sourit et dit : « Ké ké, si c’est bien ce que je pense, alors cet appareil de stockage de jade doit être un chef-d’œuvre de la Vallée de la Flamme Ardente, qui se trouve sur le Continent Dou Qi. Ce sont les seuls à savoir comment se servir de jade comme d’appareil de stockage. De plus, si on touche ce morceau un long moment, on finit par sentir une légère chaleur s’en dégager, ce qui est une caractéristique des productions de cette secte. »

« La Vallée de la Flamme Ardente ? Qu’est-ce donc ?» L’adolescent ne put s’empêcher d’éprouver une certaine perplexité face à ce nom inconnu. En tant que novice qui n’avait jamais quitté l’Empire Jia Ma de sa vie, il était normal qu’il n’en ait jamais entendu parler.

Yao Lao répondit doucement : « C’est une faction du Continent Dou Qi, dont la force ne devrait pas être inférieure à celle de la Secte des Nuages Brumeux. Ils sont connus de par le continent pour leur méthode de Qi d’affinité de feu. Les méthodes d’attaque violentes sont leur spécialité, aussi peut-on les considérer comme étant uniques dans leur genre. »

Son jeune interlocuteur sentit sa bouche tressaillir légèrement : « Ils sont aussi puissants que la secte des Nuages Brumeux ?!» Il ne put s’empêcher de rire amèrement un long moment plus tard. Il ne s’attendait pas à ce que cette secte dominant l’empire tout entier soit banale à l’échelle du continent.

Le vieil homme fit claquer ses lèvres et les tordit de dédain : « Ké ké, ne surestime pas la secte des Nuages Brumeux. Ce Ling Ying avait raison : elle n’est qu’une faction de second ordre sur le continent Dou Qi. Cela dit, à présent qu’ils ont un Dou Zong, on peut éventuellement les placer parmi les dernières factions de premier ordre. »

« Cela dit, même si c’est bien le cas, cette faction va bien sûr te paraître naturellement comme une énorme entité, à toi petit Da Dou Shi. » Il rit en voyant le sourire amer du jeune alchimiste. « Le Continent Dou Qi est immense, mon petit gars, et on y trouve autant d’experts que de nuages dans le ciel. Le monde que tu as vu jusque là n’est qu’une infime partie de ce continent ! Je pense que, lorsque tu y voyageras, tu aimerais ce monde excitant et fabuleux. Cependant, comprends bien ceci : où que tu sois, tu ne pourras obtenir le respect des autres que par ta propre force !»

Le jeune alchimiste hocha légèrement la tête dans un petit rire : « Les forts mangent les faibles, c’est une loi universelle. »

« C’est bien que tu le comprennes. » Yao Lao sourit en tenant le morceau de jade brisé dans sa main, et dit : « Revenons à nos moutons : veux-tu savoir ce qu’il y a à l’intérieur ?»

« Bien sûr !» Xiao Yan hocha précipitamment la tête. Si ce machin venait bien de la Vallée de la Flamme Ardente, qui était comparable à la secte des Nuages Brumeux, alors ce qu’il contenait était probablement extraordinaire.

« Brûle-le avec une flamme. » Le vieillard lui lança le morceau de jade ainsi que l’anneau noir et continua. « Les objets de la Vallée de la Flamme Ardente sont très étranges : pour obtenir leur contenu, il faut les brûler. Suivant cette logique, plus le jade est réfractaire, plus ce qu’il recèle est précieux !»

Le jeune homme attrapa prudemment le jade et l’observa sous toutes les coutures. Il était difficile de croire que cette pièce de jade à l’apparence fragile pouvait endurer la brûlure d’une flamme. Cependant, il ne doutait pas du tout de son maître, aussi sortit-il aussitôt un danwan violet et le jeta dans sa bouche. Il le mâcha un peu, puis il ouvrit la bouche en grand et cracha des flammes violettes qui restèrent suspendues dans les airs.

Il fit un petit geste du doigt et propulsa le morceau de jade en un rayon de lumière, qui se jeta dans la boule de feu.

Il concentra alors précipitamment son attention sur les flammes, et guetta le moindre changement chez le morceau de jade.

Le jade fonça directement dans la flamme, où de légères granules de feu violettes éruptèrent à sa surface. Les deux alchimistes furent un peu perplexes en observant que le morceau de jade ne montrait pas le moindre changement malgré la chaleur des flammes !

« Qu’est-ce que…» L’adolescent cligna des yeux et jeta un regard à son maître, légèrement stupéfait. Quoi qu’on en dise, la flamme violette brûlait à une haute température ; elle était bien plus puissante qu’une flamme de Dou Qi ordinaire et pourtant, rien ne se passait… Si comme l’avait dit le vieil homme précédemment, plus le jade était réfractaire, plus ce qu’il contenait était précieux, alors…

Une expression étrange traversa le visage de Yao Lao quand il vit que le bout de jade ne présentait aucun changement dans la flamme. « Ah, je croyais que ça n’était qu’un objet ordinaire… Je ne m’attendais pas à ce qu’on touche le gros lot. » Il ne put s’empêcher de sourire et adressa un petit geste du menton à son disciple en disant : « On dirait que tu as une sacrée chance, petit bonhomme. À présent, essaie de voir ce que ça donne avec ta Flamme de Lotus Cyan. »

Le Da Dou Shi fut surpris par cette suggestion. Il leva la tête pour regard le vieillard, et ne trouva que de la joie dans son regard. Il comprit aussitôt que si ce bout de jade méritait les louanges de son maître, c’était qu’il avait probablement trouvé un trésor ce coup-ci.

Son pouls accéléra un peu ; il avala sa salive et se frotta vigoureusement les mains. Une flamme cyan s’éleva aussitôt entre ses doigts.

Il fit un geste, et la boule de feu violette disparut complètement. D’un petit mouvement, il fit tomber la pièce de jade dans la flamme verte qui l’enveloppa aussitôt. Le jade noir ne réagit pas mais ça ne l’angoissa pas pour autant, et il augmenta lentement la température de la flamme.

Alors que la température au sein de la grotte s’élevait de concert, le morceau de jade se mit enfin à réagir. Sa surface lisse se mit soudainement à fluctuer comme une vague d’eau. On aurait dit qu’elle allait fondre.

Le vieux maître ne paniqua pas en voyant ce changement, et il se mit même à sourire avant de dire doucement : « Ce n’est rien. Continue d’élever la température. »

Xiao Yan se calma en voyant son maître conserver sa sérénité. Il hocha la tête, prit une grande inspiration et fit rapidement circuler son Dou Qi. La température de la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan monta à nouveau abruptement !

Le morceau brisé de jade noir finit alors par fondre complètement. Une fois fondue, elle se changea en un cristal liquide cristallin vert, qui ondula lentement au sein de la flamme de façon très étrange, comme un être vivant.

À un moment, le liquide s’arrêta soudainement et sa surface s’agita comme si quelque chose allait en sortir.

« Une belle surprise va en sortir. » dit le vieillard en souriant.

Le jeune homme sentit son cœur se serrer à cette déclaration, et il fixa la flamme sans plus cligner des yeux.

Le liquide vert continua de s’agiter une dizaine de secondes, puis une lueur verte éblouissante en jaillit et éclipsa toutes les autres sources de lumière dans la caverne.

La lumière verte avait beau être éblouissante, les deux hommes ne fermèrent pas les yeux pour autant, car un grand nombre de pictogrammes et d’informations jaillirent du liquide à son apparition. Les idéogrammes s’arrangèrent immédiatement dans les airs pour former des mots avec une police de caractère particulière.

L’adolescent parcourut ces mots de lumière dans les airs et s’arrêta finalement sur les mots écrits en gros au sommet. Il entrouvrit alors la bouche, et susurra du bout des dents : « Les trois changements mystérieux du feu céleste ?»

Yao Lao, à côté, trembla de la tête aux pieds en entendant son nom, et ses yeux se mirent soudainement à luire !

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 369
BTTH Chapitre 371

11 Commentaires

  1. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. tang san

    MERCI 🙂

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Metalis

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  7. reds

    marci

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Tazam

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  11. guts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com