BTTH Chapitre 376

BTTH Chapitre 375
BTTH Chapitre 377

Chapitre 376 — Ville de Da Ling

La ville de Da Ling se trouvait dans la région nord‐ouest de l’Empire Jia Ma. Elle n’était peut‐être pas comparable à une grande ville comme la capitale, mais elle était toute de même bien plus grande que Wutan. De plus, elle bordait la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques, qui couvrait près de la moitié de l’empire, et c’est pourquoi d’innombrables casse‐cous et de groupes mercantiles y allaient et en venaient, créant ainsi un flot humain ininterrompu.

La porte nord de la ville était presque bouchée par la marée humaine qui entrait et sortait de la ville. C’était la porte la plus près de la chaîne montagneuse, et donc le point de passage de nombreux petits groupes de mercenaires aux compositions diverses, qui la traversaient incessamment comme des fourmis déménageant leur foyer. Parfois, des troupes utilisaient une charrette tirée par des chevaux pour ramener en ville le cadavre d’une bête magique ; elles attiraient alors de nombreux regards envieux, car il était difficile de tuer une proie satisfaisante dans les montagnes.

Sept hommes costauds couverts de sang jurèrent en sortant de la forêt ; derrière eux se trouvait une charrette dans laquelle se trouvait le corps d’une grosse bête magique : « Bah, nous avons vraiment eu la poisse à perdre deux de nos frères pour tuer une bête magique de second rang… Et tout ça pour un oeuf de pierre, au final. » La tête de la créature avait été ouverte, et elle ne contenait que la cervelle, du sang et d’autres choses, mais pas l’objet le plus précieux : le noyau du monstre. D’après ce qu’on avait pu entendre de la conversation, le terme ’oeuf de pierre’ était le jargon de mercenaires pour une bête magique dépourvue de noyau.

Un homme costaud à l’air mécontent dit : « Si cette saleté avait eu un noyau de monstre de second rang, nous aurions pu réunir assez pour acheter une méthode de Qi de Huang Supérieur à la salle des ventes…»

Un autre, qui semblait être le chef du groupe, grogna en postillonnant : « Une méthode de Huang Supérieur, hein. Ces méthodes de Qi là valent de cent à dix mille pièces d’or, ce sont d’abominables gouffres à pognon. »

Un homme assez malingre essuya les traces de sang sur son visage, et dit en riant : « Hé hé, la secte des Nuages Brumeux a publié une prime ; quiconque leur donnant des indices sur leur proie recevra une méthode de Qi de rang Xuan. Dans le meilleur des cas, l’informateur pourrait même se voir donner une chance d’entrer dans leur secte ! On peut aller y jeter un oeil et tenter le cou ! Comme ça, nous n’aurons pas à risquer nos vies pour réunir l’argent nécessaire à une bonne méthode de Qi…» Une trace de cupidité traversa son regard lorsqu’il mentionna la méthode de Qi de rang Xuan.

Le chef lui jeta un  regard glacial : « Tu es devenu stupide à force de coucher avec autant de femmes, singe maigrichon ?» Il fit claquer ses lèvres et continua : « Ne me dis pas que tu ignores qui est leur cible ? C’est Xiao Yan ! Le mystérieux champion de la Grande Assemblée des Alchimistes ! C’est un type effrayant qui a assailli la secte des Nuages Brumeux par deux fois, qui a tué le Dou Wang Yun Leng, et qui est parvenu à s’échapper sain et sauf de Yun Shan, un Dou Zong ! Crois‐tu vraiment qu’il soit le genre de personne qu’on puisse se permettre d’offenser ?»

L’homme mince rit maladroitement et dit : « Hé hé, je disais ça pour plaisanter ! Comment pourrait‐on tomber sur un type pareil… Cependant, il paraît que la secte des Nuages Brumeux a déjà fait circuler leur avis de recherche à travers tout l’empire. Les récompenses promises sont si attirantes qu’elles vont attirer pas mal de gens. Je pense que même si ce Xiao Yan a pu s’échapper de cette secte, il aurait quand même du mal à avancer d’un pas au sein de l’empire…»

« En quoi ça nous regarde ? Ne rêvasse pas naïvement ; que vas‐tu faire si tu le rencontres ? Tu vas utiliser ton couteau rouillé pour l’arrêter ?» Le chef rit froidement. « Ne traînez pas et dépêchez‐vous de rentrer en ville vous reposer le reste de la journée. Nous allons devoir continuer à risquer nos vies demain. Quand parviendrons‐nous à percer au rang de Dou Shi avec nos méthodes de Qi Huang Intermédiaire, autrement ?»

Alors que le chef les tançait, les hommes couverts de sang ne purent que grommeler avec mécontentement avant de traîner les pieds vers la ville.

Une fois qu’ils furent partis, une silhouette couverte d’une robe noire sortit lentement de la forêt. Elle balaya les alentours du regard et baissa légèrement pour laisser l’ombre portée de son doupeng couvrir la moitié de son visage. (NdT le doupeng est un chapeau de bambou conique au bord duquel est accroché un morceau de tissu, pour couvrir la tête)

« Ils ont commencé des recherches nationales ? Yun Shan est vraiment prêt à cracher au bassinet…» Rit froidement la personne en noir. Elle leva légèrement la tête, et révéla la moitié d’un beau visage délicat. Ce contour familier… C’était, de façon surprenante, Xiao Yan ! (NdT Noooooooon, vraiment ? )

Depuis que Yun Yun l’avait laissé partir, il s’était servi de la carte de Ya Fei pour faire un grand détour, et avait ainsi passé près d’une dizaine de jours dans la forêt pour semer complètement ses poursuivants persévérants. Ensuite, il s’était reposé un jour durant avant de marcher le long de la frontière nord‐ouest de l’empire, à travers la Chaîne Montagneuse. Il avait, par la suite, passé une semaine de plus à se hâter avant d’arriver à Da Ling, qui était près de la frontière.

D’après la carte, tant qu’il pouvait traverser cette ville et quelques autres points de contrôle, il arriverait facilement à la frontière et, le moment venu, il n’aurait qu’à la traverser pour ne plus se soucier de l’avis de recherche de la secte des Nuages Brumeux.

Peut‐être que celle‐ci conservait une certaine emprise à l’extérieur du pays, mais c’était en tout cas bien moindre que dans l’empire même. Naturellement, les autres factions ne se soucieraient pas des avis de recherche d’une secte quelconque ; la Secte s’était fermement retranchée dans l’empire en oeuvrant à l’élimination des factions étrangères à l’empire, aussi n’était elle que peu connue hors de ses frontières.

Pendant le mois qu’il avait passé à traverser la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques, le jeune homme avait également subi de nombreux malheurs. Bien que la présence du Python Avalant les Cieux ait empêché les bêtes ordinaires d’oser venir le bloquer, elle ne suffisait pas à effrayer les quelques bêtes uniques à la puissance terrifiante qui peuplaient les montagnes. Par conséquent, il avait été pourchassé tout le long de son voyage, bien qu’il ait déjà dû échapper à la secte des Nuages Brumeux.

Bien que sa précipitation lui en ait faire voir des vertes et des pas mûres, une chose au moins l’avait grandement excité : Yao Lao avait enfin pleinement récupéré sa force spirituelle, après quinze jours de repos. C’était d’ailleurs à ce moment que l’adolescent, qui avait passé tout ce temps sur le qui‐vive, se détendit enfin. Quoi qu’il arrive, maintenant que son maître était là, il avait une carte maîtresse garantissant sa vie.

De plus, grâce aux dépôts médicinaux restant en lui, il parvint à augmenter sa force durant ce mois de fuite ; il avait, après tout, dû échapper à une bête magique de niveau de Dou Wang ! Ainsi, il était parvenu au rang de Da Dou Shi 4 étoiles rapidement et sans s’en apercevoir !

Si on ajoutait à ça l’énorme croissance dû à la prise de médecine dans la caverne le mois passé, il avait en fait pris trois étoiles sur une période d’un mois ! Une telle vitesse de croissance ne pouvait qu’être décrite comme étant terrifiante. Bien qu’elle soit surtout due au reste de dépôt médicinal et aux nombreuses batailles mortelles qu’il avait menées, son talent à l’entraînement que même le vieil alchimiste encensait n’était pas en reste.

Ces surprises mises à part, une autre chose qui avait rendu le Da Dou Shi heureux était qu’il avait commencé à comprendre il y a trois jours quelques parties de la technique secrète de la Vallée de la Flamme Ardente, les trois changements mystérieux du feu céleste, sous la tutelle de son maître. Il avait échoué une paire de fois en essayant de la pratiquer, mais ces tentatives défaillantes ont tout de même permis sur le moment d’augmenter grandement sa force. Ainsi, il avait légèrement perçu le concept profond de la technique, et il était certain qu’avec assez de temps, il pourrait pleinement la maîtriser. Le moment venu, il aura du mal à trouver un adversaire à sa hauteur parmi les rangs des Da Dou Shi, voire même au‐delà !

En gros, ce mois de fuite lui avait tellement profité qu’il en souriait presque jusqu’aux oreilles.

Le jeune alchimiste ne put s’empêcher de ricaner en y repensant, et il ignora les regards étranges que les passants lui jetaient. Il rabaissa un peu son doupeng pour que son ombre couvre complètement son visage, puis il observa l’entrée de la ville que des gens empruntaient près de là avant de s’y rendre lentement. Dans sa situation, il valait mieux quitter l’Empire Jia Ma aussi vite que possible ; il n’avait pas, actuellement, la puissance nécessaire pour faire payer la secte des Nuages Brumeux. Cependant, il n’était pas pressé, car son plus grand avantage était sa jeunesse et le temps qu’il avait devant lui.

Il se rapprocha donc de la porte, et se joignit à la file d’attente de visiteurs. Il jeta un regard alentour avant de froncer légèrement les sourcils, tandis que son regard se posa sur une feuille blanche à l’entrée. Deux visages complètement différents y étaient dessinés : l’un était son apparence actuelle, l’autre était celui de Yan Xiao, l’identité qu’il avait assumée pour participer à la Grande Assemblée des Alchimistes. C’était clairement un plan fomenté par la secte des Nuages Brumeux pour qu’il ne puisse assumer cette identité pour s’enfuir du pays.

« Yun Shan a fait beaucoup d’efforts pour me capturer…» Rit‐il froidement. Son regard passa sur la porte de la ville et il s’aperçut que les gardes vérifiaient en fait l’identité de tous les visiteurs. Chaque personne était ainsi scrutée par deux soldats qui tenaient un dessin, et le comparait longuement avec avant de la laisser entrer.

Il fronça les sourcils en marmonnant : « Est‐ce que la famille impériale aide en sous‐main la secte ? Jia Xingtian est assez rusé pour savoir qu’en s’opposant à moi, il se créerait un terrible ennemi… Et de plus, la famille impériale de l’Empire Jia Ma et la secte des Nuages Brumeux n’entretiennent pas exactement des rapports amicaux. »

Alors qu’il doutait, un homme devant lui avait attendu depuis longtemps déjà se mit tout à coup à jurer avec impatience : « Maudit Mu Sang, n’est-il pas qu’un simple garde ? Il est en fait tellement arrogant… Il s’imagine être en haut de l’échelle ou quoi ? Il devrait craindre que le vrai Xiao Yan, en lui tombant dessus, ne lui brise le crâne avec sa règle !»

Un homme paraissant être son compagnon l’empoigna précipitamment et murmura : « Chuuuut, parle moins fort ! L’avis de recherche a beau ne pas venir de la famille impériale, Mu Sang vient de la secte des Nuages Brumeux. Du coup, il fait naturellement passer ses intérêts personnels comme une nécessité publique. »

L’homme cracha et jura d’un air mécontent : « Pfeuh, encore un qui se sert de son influence pour opprimer les autres. » Cependant, il ne poussa pas davantage de jurons comme avant ; ce Mu Sang lui inspirait clairement une certaine crainte.

L’adolescent suivit la conversation et réalisa alors soudainement : « Alors c’est un type de la secte des Nuages Brumeux…» Les disciples de la secte étaient éparpillés à travers tout l’empire et, avec leurs compétences, nombre d’entre eux occupaient un poste officiel dans l’empire. À présent qu’ils avaient reçu l’avis de recherche, il n’avait qu’à se servir discrètement de leur autorité pour déployer rapidement des gens aux endroits clefs du pays. Ce ne fut qu’alors que le jeune homme perçut un peu la puissance que la secte pouvait avoir dans l’empire. Il n’était pas étonnant que la famille impériale la craigne, bien qu’elle contrôle l’empire lui‐même.

Il réfléchit silencieusement et sortit de la queue qui avançait peu à peu. Ensuite, il tourna à un coin et arriva dans un coin reculé au pied des murs de la ville. Il leva la tête et jeta un coup d’oeil à la patrouille somnolente sur les murs. Son dos trembla légèrement, et les ailes de nuage violet en sortirent lentement. Il se pencha ensuite légèrement, puis il battit des ailes et il s’envola abruptement. Il posa le pied contre le mur et se changea en une ombre noire qui l’escalada à la vitesse de l’éclair. Après quoi, il bondit de l’autre côté avant que la patrouille ne tourne la tête.

À peine avait‐il touché le sol qui se dépêcha de se réfugier derrière un bâtiment. Il se frotta les mains, rétracta ses ailes et marcha alors nonchalamment dans les rues de la ville… Une des dernières à traverser avant de quitter l’empire. Il allait avoir besoin d’informations quant à la secte des Nuages Brumeux dans le mois à venir…

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 375
BTTH Chapitre 377

8 Commentaires

  1. ManaMana

    Merci pour ce chapitre sponsorisé par Solid Snake.

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. tang san

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Ling_Tian

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com