BTTH Chapitre 377

BTTH Chapitre 376
BTTH Chapitre 378

Chapitre 377 — Préparations avant le départ

Xiao Yan entra lentement dans la ville, et traversa la rue où la marée humaine circulait. Il jeta un oeil à la ronde, et fronça légèrement les sourcils en réalisant que des avis de recherche, où trônait son portrait détaillé, avaient été collé sur quelques piliers alentours. De nombreux badauds s’étaient arrêté devant, le regard cupide, en lisant que la récompense était une méthode de Qi de rang Xuan. C’était le genre de choses qu’on pouvait chercher sans jamais trouver.

Il baissa le doupeng sur son visage et pensa : On dirait qu’il y a vraiment du grabuge…

La voix de Yao Lao résonna soudainement : « Quittons l’Empire Jia Ma aussi vite que possible. La secte des Nuages Brumeux y a une trop grande influence. Tu ne peux pas les affronter avec ta force actuelle. »

Son disciple sourit amèrement, opina du chef, puis il soupira soudainement. Il lui était vraiment désagréable d’être ainsi chassé comme une bête ayant perdu son foyer. Il avait certes affirmé qu’il reviendrait tôt ou tard, mais la route menant de Da Dou Shi à Dou Zong était longue, très longue…

Le vieux maître parut  deviner ce à quoi il pensait, et il secoua la tête d’un air désarmé avant de le réconforter un peu : « Que penses‐tu donc là, petit bonhomme ? Tu as défié la secte des Nuages Brumeux avec tes propres forces et tu es parvenu à repartir en un seul morceau ; c’est un résultat qui laisserait quantité de gens dans l’empire et dans le continent bouche bée ! D’ailleurs je crois que nombre de gens dans le pays admirent ton courage. Après tout, ton audace surpasse même celles de certains Dou Huangs, malgré ton jeune âge. »

« Hé hé…» Le jeune homme se frotta la tête et rit d’un air gêné. Entendre le vieil homme lui rappela le plan qu’avait ce dernier lorsqu’il lui apprit la mystérieuse méthode de Qi du Mantra de Flammes. Il ne put s’empêcher de demander doucement : « Maître, je me souviens que vous m’aviez dit à l’époque que tant que je m’attellerai à rassembler des Flammes Exceptionnelles, je pourrais vous aider à raffiner un corps parfait dans lequel placer votre esprit ? Est‐ce qu’on peut considérer ça comme une forme de renaissance ?»

Il put clairement sentir l’esprit du vieillard trembler intensément à cette question, ce qui le laissa assez pantois. Yao Lao avait, depuis leur rencontre, toujours été calme et affable. C’était la première fois qu’il sentait son esprit fluctuer ainsi.

Il faut croire que cette question le hante…  L’adolescent cligna des yeux et éprouva tout à coup une honte inexplicable. Son maître avait fait d’immenses efforts pour l’aider à devenir fort, ces trois dernières années et pourtant, il avait complètement oublié cette histoire à cause de l’Accord des Trois Ans.

Le vieil homme continua de vibrer une trentaine de secondes avant de se calmer graduellement. Il étouffa ses émotions et dit en souriant : « Ah, à ce propos, après t’avoir connu et avoir décidé de t’enseigner le Mantra de Flammes que j’ai eu beaucoup de mal à obtenir, mon but était que tu fasses fusionner des flammes grâce à cette méthode et, avec la nouvelle flamme ainsi obtenue, que tu me raffines un corps dans le futur. »

« Je dois dire qu’être enfermé dans les ténèbres infinies de l’anneau me tourmente bien trop et d’ailleurs, certains problèmes nécessitent que j’en sorte et les règle. »

Arrivé à la fin de sa phrase, son ton était lentement devenu plus faible et affligé, probablement parce qu’il s’était remémoré tout le temps qu’il avait dû passer dans les ténèbres durant son sommeil…

Le jeune alchimiste caressa doucement l’anneau du doigt et soupira doucement. Il réfléchit un moment, puis un grand sourire radieux apparut sur son visage. Il sourit et dit d’une voix douce : « Merci pour ces trois années à vos côtés, Maître. »

Sa douceur surprit son vieux maître, qui en fut si touché qu’il en sourit aussitôt involontairement : « Ké ké, tu… Pourquoi es‐tu soudainement si sentimental, mon garçon ? Ça ne te ressemble pas. »

« Vous avez passé tant de temps à vous occuper de moi… En tant que disciple, je le sais, il est de mon devoir de vous témoigner de la même bonté que celle que vous avez eue à mon égard. » Le Da Dou Shi eut un rire juvénile, quoique légèrement rauque sur la fin. « Rassurez‐vous, maître, je garderai toujours à l’esprit votre résurrection. » Ajouta‐t‐il.

Yao Lao sourit et répondit : « Que tu le penses me satisfait déjà. Avoir un disciple aussi brillant malgré mon triste état m’a permis d’exaucer un de mes souhaits. »

Xiao Yan balaya lentement la rue de part et d’autre du regard, et demanda subitement en son for intérieur : « J’y pense, combien de Flammes Exceptionnelles dois‐je fusionner pour pouvoir raffiner un corps ?»

« Eh bien… Tu devrais en avoir besoin de trois, mais je n’en suis pas certain… Ce fameux ’Mantra de Flammes’ est bien trop mystérieux et étrange pour que j’en aie une pleine compréhension. À l’époque, lorsque je l’ai obtenu…» Le vieil homme cessa subitement de parler et se tut.

Son silence soudain ne gêna pas son disciple : « Trois, hein…» Il fronça légèrement les sourcils. « Maintenant que je peux contrôler la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan et que je peux me servir de la Flamme Glaçant les Os avec votre aide, est‐ce que ça veut dire que je n’ai besoin d’obtenir qu’une autre Flamme Exceptionnelle pour vous aider à raffiner un corps ?»

La voix du vieillard sembla subitement empreinte d’une légère excitation : « Ce devrait être possible. »

Le jeune homme cligna des yeux et rit doucement : « J’ai vraiment hâte de voir la puissance que vous pouvez atteindre à votre apogée. »

Le grand‐maître alchimiste rit : « Je pense qu’au départ, j’aurais un peu de mal à la contrôler. Cela dit, une fois que je me serai familiarisé avec mon nouveau corps, il se peut que je sois encore plus puissant que je ne l’ai été par le passé. » Sa voix trahissait une confiance manifeste ; il n’avait peut‐être pas pu exercer sous Dou Qi ces dernières années, mais son esprit était devenu bien plus puissant qu’autrefois.

« Quel niveau pensez‐vous atteindre  ?»

Yao Lao eut un sourire hautain digne d’un expert au sommet de sa force, et répondit : « Ké ké, je devrais pouvoir vaincre Yun Shan en dix échanges sans effort. »

L’adolescent plissa légèrement les yeux et sourit en coin. Yun Shan était actuellement un Dou Zong et bien qu’il n’en soit un que d’une étoile, même un Dou Zong neuf étoiles n’oserait pas affirmer pouvoir le vaincre aussi rapidement… En d’autres termes, si son maître pouvait pleinement recouvrer ses forces, il serait un Dou Zhun à tout le moins !

Il expira lentement pour se remettre de son choc. Un Dou Zhun… Un expert de ce niveau se tenait au‐dessus de tous ceux du continent.

Il croisa les doigts dans ses manches et dit doucement : « Une telle progression est très alléchante. Je me souviens vous avoir entendu dire qu’il était possible qu’il y ait une Flamme Exceptionnelle dans l’Académie Jia Nan… Comment s’appelait cette flamme déjà ?»

Le vieil homme sourit et répondit : « La Flamme au Cœur de la Météorite. »

« Ké ké, la Flamme au Cœur de la Météorite, hein. » Le jeune alchimiste hocha la tête, sourit et dit : « On dirait que j’aurais une autre tâche à accomplir lors de mon passage à l’Académie Jia Nan. »

Il soupira et demanda : « Dans ce cas, inutile de perdre davantage de temps dans l’Empire Jia Ma. Nous devrions partir dès que possible, non ?»

Le vieux maître dit tout à coup : « Attends un peu ; l’académie est située à la jonction de gros empires, dans une région extrêmement vaste. Bien que la zone l’entourant soit paisible, tout le reste du territoire est plongé dans le chaos ; d’innombrables factions s’affrontent là‐bas. Des instructeurs escortent les étudiants à chaque recrutement et lorsqu’ils traversent les frontières des différents pays, leurs escortes sont renforcées. C’est la seule façon de permettre aux étudiants d’arriver sains et saufs. »

« Tu dois rester prêt à affronter la moindre éventualité si tu veux entrer dans cette région chaotique, au risque d’en subir les conséquences si tu venais à tomber dans le piège d’un autre par imprudence. »

« J’ai réalisé tout à l’heure, en fouillant ton anneau de stockage, que nous avions plus ou moins épuisé les diverses sortes de pilules médicinales que nous  avions raffinées. Tu as même fini toutes les pilules de récupération d’énergie lors de ta fuite à travers la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques, ces pilules qu’il faut toujours avoir sur soi… Si tu n’en prépares pas maintenant, tu perdras du temps à chercher les ingrédients dans la nature plus tard. » Lui rappela‐t‐il.

« Oh. » Ce ne fut qu’alors que le Da Dou Shi se souvint que sa grande réserve de pilules avait été décimée pendant ce mois de fuite.

Il réfléchit un peu puis dit doucement : « Dans ce cas, allons d’abord à la salle des ventes acheter des ingrédients. Ensuite, je me renseignerai sur la route à suivre pour sortir de l’empire et en même temps, je demanderai combien d’officiels sur cette route viennent de la secte des Nuages Brumeux. Ça nous aidera à mieux appréhender ce qui nous attend. »

« Hmm, fais attention de ne pas révéler ton identité. » Yao Lao opina du chef et se tut peu à peu.

À présent qu’il savait ce qu’il avait à faire, Xiao Yan ne traîna pas davantage ; il fit demi‐tour et se dirigea vers une certaine rue, qu’il remonta rapidement pour arriver à la salle des ventes. D’après le signe qui y était suspendu, c’était clairement une branche du clan Miteer.

Il balaya les alentours du regard en entrant dans la salle, puis il s’arrêta à un endroit fermé par un rideau noir, au sommet duquel était écrit ’Réception des invités de marque’. Il réfléchit un moment puis, d’un geste de la main, il fit apparaître une carte de cristal sur sa paume. C’était la carte réservée aux invités les plus privilégiés du Clan Miteer, que Miteer Tengshan lui avait discrètement donné à la capitale eu égard à sa relation avec Hai Bodong. Cette carte lui permettait de profiter du soutien total de n’importe quelle branche du clan.

Il entra rapidement dans la salle, armé de sa carte.

Une demi‐heure plus tard, le rideau noir se souleva à nouveau, et une silhouette complètement camouflée par une robe noire en sortit rapidement. Un sourire satisfait flottait sur les lèvres de son visage tandis qu’il se dirigeait vers l’entrée de la salle des ventes. Le jeune homme avait, à ce moment, la plupart des ingrédients et des informations dont il avait besoin. La carte que lui avait donnée le patriarche était aussi utile que ce à quoi il s’attendait.

Après avoir tout préparé, il chercha en vain un endroit où raffiner ses pilules en ville. Par conséquent, il se dirigea silencieusement vers l’enceinte sud de la ville, et la survola sans alerter qui que ce soit.

Une fois sorti de Da Ling, il trouva un endroit isolé dans la forêt, où il se cacha avant de raffiner de grandes quantités de pilules médicinales. Il s’en servirait dans le futur pour protéger sa vie.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 376
BTTH Chapitre 378

10 Commentaires

  1. reds

    marci

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. tang san

    merci beaucoup

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Ludivine59

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com