BTTH Chapitre 394

BTTH Chapitre 393
BTTH Chapitre 395

Bon­jour tout le monde ! Désolé de vous avoir fait faux-bond, mes frères m’ont enlevé ven­dre­di dernier pour me sor­tir de mon petit stu­dio. Ils m’ont organ­isé un week-end au grand air, sans inter­net… En gros, j’ai fail­li mourir. Je rat­trap­erai donc les chapitres qui ont sauté ven­dre­di cette semaine, ce qui vous fera… 4 DNC/SW !

Et comme vous le voyez, j’ai réus­si à obtenir le droit de con­tin­uer les pub­li­ca­tions de BTTH ici ! Nous allons donc repren­dre leur pub­li­ca­tion au rythme de 3 par semaine !

Sur ces nou­velles, je vous souhaite une bonne soirée !

Chapitre 394 — Tech­nique de Dou d’agilité : déplace­ment des trois mille éclairs

Les enchères pro­gressèrent lente­ment alors que d’innombrables spec­ta­teurs attendaient la fin, plein d’anticipation. Après le frag­ment de cartes, quelques objets intéres­sants ravivèrent l’atmosphère de la salle et, par un amu­sant hasard, le lot le plus dis­puté du tas fut les Pilules Spir­ituelles Vertes à Trois Lignes de Xiao Yan, que les chefs de fac­tions se dis­putèrent vive­ment.

Même dans la région du ter­ri­toire sin­istre, très peu de gens avaient eu la chance de voir une Pilule Spir­ituelle Verte de ce niveau. Ce n’était pas éton­nant car après tout, un alchimiste devait pos­séder trois Flammes Excep­tion­nelles dif­férentes pour en pro­duire, ce qui était une con­di­tion extrême­ment sévère. Par con­séquent, nom­bre de représen­tants des grandes fac­tions les regardèrent appa­raître avec stupé­fac­tion.

Le vain­queur de l’enchère ne fut pas le riche jeune maître de la secte de sang, mais un mem­bre du Manoir du Ser­pent Céleste. La Doyenne Qing enchérit directe­ment à une somme faramineuse d’un mil­lion cinq cents milles ; sa réso­lu­tion fit presque sif­fler la salle tout entière devant sa réso­lu­tion. Le jeune maître de secte du Sang, face à un tel prix, res­ta bouche bée et figé dans une expres­sion hideuse. Cepen­dant, face aux manières imposantes de la doyenne, il ne put que se rétracter avec réti­cence.

Xiao Yan ne put s’empêcher de sec­ouer la tête en regar­dant la doyenne souri­ante. Il mar­mon­na en son for intérieur : Quelle femme ter­ri­fi­ante… Elle n’enchérit pas tout le temps mais quand elle le fait, elle frappe un grand coup et s’assure de ne laiss­er aucune chance à ses adver­saires de réa­gir. Elle est aus­si impi­toy­able qu’un ser­pent man­dala du sable.

L’excitation de l’audience per­du­ra un long moment avant de retomber lente­ment. Peu après, le jeune homme qui s’était vautré pour se déten­dre fut soudaine­ment attiré par un ingré­di­ent médic­i­nal, que présen­tait le com­mis­saire-priseur sur un plateau d’argent.

Cet ingré­di­ent était inté­grale­ment rouge vif, comme s’il avait été trem­pé dans du sang frais. Il ressem­blait à un gan­o­der­ma et fai­sait la taille d’une paume de main env­i­ron. Une légère odeur rafraîchissante com­mença à se répan­dre lorsqu’il fut présen­té sur la scène de cristal, et apaisa l’esprit de tous ceux qui se trou­vaient aux pre­miers rangs.

La voix stupé­faite de Yao Lao réson­na alors dans son esprit « C’est le gan­o­der­ma de noy­au de flammes ? Tsk tsk, tu as beau­coup de chance de voir un ingré­di­ent aus­si rare, mon petit bon­homme. On a bien fait de par­ticiper à ces enchères. »

L’adolescent sur­sauta presque à ce nom, et la joie envahit son vis­age. « Le gan­o­der­ma de noy­au de flammes ? L’un des qua­tre ingré­di­ents néces­saires au raf­fi­nage de la pilule d’esprit ter­restre dont vous m’avez par­lé ?»

« C’est exact. C’est un champignon qui n’existe qu’au fond des vol­cans, et qui en absorbe l’énergie et les flammes pour grossir. Il est impos­si­ble pour une per­son­ne nor­male de le récolter. En fait, même cer­tains puis­sants Dou Huangs, voire même Dou Zongs, n’oseraient pas fon­cer imprudem­ment dans un vol­can. » Répon­dit le vieil­lard en souri­ant.

Le jeune alchimiste hocha un peu la tête, et mur­mu­ra aus­sitôt : « Je ne peux pas laiss­er cet ingré­di­ent me pass­er sous le nez. On ver­ra bien si ce type me met­tra des bâtons dans les roues ou non. »

Pen­dant que le maître et le dis­ci­ple dis­cu­taient tous les deux, le com­mis­saire-priseur avait fait une expli­ca­tion détail­lée de la nature, l’usage et l’origine du champignon. L’audience réag­it plutôt bien à ses éclair­cisse­ments ; man­i­feste­ment, de nom­breuses per­son­nes étaient intéressées par ce gan­o­der­ma.

Le vieil homme aux cheveux blancs sourit et regar­da le pub­lic : « Ké ké, nous avons établi le prix de départ du Gan­o­der­ma de Noy­au de Flammes à sept cents milles après nos esti­ma­tions. Que les enchères com­men­cent !»

Une fois le prix annon­cé, la plu­part des intéressés parurent aus­sitôt déçus. Ils ne pou­vaient déjà pas payé le prix de base, et il ne fai­sait aucun doute qu’il allait facile­ment dou­bler. Ils n’avaient pas énor­mé­ment d’argent, et il fal­lait jouer dans ses moyens dans ce genre de com­péti­tion…

Bien sûr, ce n’est pas parce que cer­tains avaient aban­don­né l’idée d’enchérir que c’était le cas pour tous : « Sept cent vingt milles !»

« Sept cent quar­ante milles !»

Le Da Dou Shi écou­ta les enchères mon­ter sans inquié­tude, con­fort­able­ment vautré dans sa chaise.

Le temps pas­sant, de moins en moins de fac­tions suivirent la hausse des prix. Au final, il ne res­ta plus que deux com­péti­teurs, et le prix atteint les un mil­lions soix­ante-dix milles.

Alors que ce duel de com­péti­teurs per­du­rait, une voix paresseuse réson­na enfin : « Un mil­lion deux cents milles !» D’innombrables regards se tournèrent vers sa source, et tombèrent sur l’homme en noir qui se lev­ait lente­ment.

L’augmentation soudaine du prix fit se retourn­er de sur­pris­es les per­son­nes au pre­mier rang. Fan Ling, en voy­ant le respon­s­able, fronça à nou­veau incon­sciem­ment les sour­cils.

Le mil­lion deux cents milles fit directe­ment taire les deux autres com­péti­teurs. Xiao Yan igno­ra les regards du pub­lic, et fixa le jeune maître de la secte du Sang depuis sa capuche d’un air légère­ment provo­ca­teur.

Fang Ling sem­bla sen­tir son regard et reni­fla de dédain. Le gan­o­der­ma de noy­au de flammes était extrême­ment pré­cieux, mais il n’en avait pas la moin­dre util­ité. De plus, il avait inutile­ment dépen­sé deux cent mille pièces d’or précédem­ment pour acheter un bout de papi­er mys­térieux… Et c’est pourquoi il était naturelle­ment plus pru­dent ce coup-ci.

Il leva la tête pour jeter un regard indif­férent à l’homme enca­pu­chon­né de noir, avant de se retourn­er paresseuse­ment vers la scène pour éviter de se retrou­ver dans une dis­pute inutile.

Le jeune homme fit cla­quer ses lèvres sous sa capuche : « Chi. » Il leva la tête, tour­na son regard vers la scène de cristal et dit : « Vous allez finir par déclar­er la fin des enchères ou quoi ?»

Le com­mis­saire-priseur hocha pré­cipi­ta­m­ment la tête à son rap­pel ; il deman­da par trois fois si quelqu’un voulait surenchérir avant de con­clure l’enchère d’un coup de marteau.

« Pfiou…» L’adolescent pous­sa aus­sitôt un long soupir de soulage­ment et se ras­sit lente­ment.

Après le gan­o­der­ma, les enchères arrivèrent peu à peu à leur fin, comme le prou­vèrent les tré­sors uniques qui firent leur appari­tion ensuite les uns après les autres tels que dif­férents types de méth­odes de Qi ou encore des for­mules médic­i­nales, tous plus éblouis­santes les uns que les autres. La salle réson­na con­tin­uelle­ment de cris de surenchères excités. À un moment, deux fac­tions des rangs du fond se bat­tirent pour un ensem­ble de méth­ode et de tech­niques de Dou de rang Xuan jusqu’à ce que leurs vis­ages en devi­en­nent cramoi­sis. À la fin, l’un d’entre eux finit par sor­tir son couteau et attaqua directe­ment son rival.

Cepen­dant, alors qu’il s’apprêtait à frap­per, un vent vio­lent apparut en plein milieu de la salle des ventes. Une grosse flèche noire descen­dit du pla­fond avant de s’insérer vio­lem­ment dans le sol, juste devant l’agresseur ; la queue de la flèche oscil­la si rapi­de­ment qu’elle émit un vrom­bisse­ment assour­dis­sant…

Cette flèche sem­bla ramen­er les deux fac­tions à la rai­son. Elles regardèrent leurs envi­rons crain­tive­ment avant de retourn­er à leurs sièges à à con­trecœur.

Le jeune alchimiste rétrac­ta lente­ment son regard de la dis­pute, et le tour­na vers une ombre au sec­ond étage de la salle des ventes. C’était de là qu’était venue cette flèche noire, dont même lui se méfi­ait.

« Je com­prends pourquoi les Huit Portes sont assez auda­cieuses pour ouvrir une salle des ventes ici. » Mar­mon­na-t-il. Cet ensem­ble ne l’intéressait pas, puisse qu’il pos­sé­dait déjà le Mantra de Flammes et que les tech­niques de Dou ordi­naires le lais­saient de mar­bre. Et comme il venait de dépenser qua­tre cent mille pièces d’or dans un chau­dron appelé ’flamme toute azimute’, il déci­da de ne rien acheter d’autre.

Des enchères assour­dis­santes réson­nèrent à tra­vers l’hôtel des ventes, si fort que le pla­fond en trem­bla comme s’il était sur le point de s’effondrer.

Lorsque les enchères arrivèrent sur leur fin, un objet véri­ta­ble­ment impor­tant fut mis en vente. C’était une tech­nique de Dou et, pour être plus pré­cis, une tech­nique de Dou de type agilité.

« Tech­nique de Dou d’agilité : déplace­ment des trois mille éclairs. De rang Di inférieur. » La voix basse du com­mis­saire-priseur fit aus­sitôt taire l’audience bruyante. Aus­sitôt, d’innombrables per­son­nes tournèrent des yeux rouges de désir vers le par­chemin argen­té sur la scène de cristal, et respirèrent pré­cipi­ta­m­ment de con­cert en créant un vrom­bisse­ment sourd.

Xiao Yan prit une grande inspi­ra­tion : « Une tech­nique de Dou de rang Di. » Mal­gré tout son calme, il sen­tit son coeur bat­tre la chamade. Il était stupé­fié : Il y a vrai­ment des gens assez rich­es pour met­tre une tech­nique de rang Di aux enchères… C’est vrai­ment dilapi­der la for­tune famil­iale !

Une tech­nique de ce niveau était traitée avec impor­tance, et rangée pré­cau­tion­neuse­ment dans ces soi-dis­ant clans de pre­mière impor­tance du con­ti­nent. Et pour­tant… Quelqu’un en avait mis une en vente.

Yao Lao lui expli­qua lente­ment : « Ce n’est pas qu’une per­son­ne était prête à met­tre une tech­nique de rang Di en vente, c’est juste que la plu­part des objets ven­dus aux enchères dans le Ter­ri­toire Sin­istre ont été volés. Comme les voleurs ont peur d’être recon­nus en pra­ti­quant les tech­niques volées, ils les vendent. »

Son dis­ci­ple com­prit alors de quoi il retour­nait.

Le vieux maître rit douce­ment : « D’après ce que je sais, ce déplace­ment des trois mille éclairs est une des meilleures tech­niques de Dou d’agilité du Pavil­lon Vent Éclair. Quiconque l’apprend peut chang­er son corps en un éclair, et obtenir une vitesse absol­u­ment terrifiante.Si un Da Dou Shi venait à l’apprendre, il deviendrait alors capa­ble de tenir tête à un Dou Ling ! Je ne m’attendais vrai­ment pas à ce que cette tech­nique, à laque­lle le Pavil­lon Vent Éclair tient plus qu’à la prunelle de ses yeux, se retrou­ve mise en vente ici… Je pense que les types de ce pavil­lon doivent bouil­lir de rage en ce moment. »

Le jeune homme opina légère­ment du chef. Il regar­da les gens au pre­mier rang, s’aperçut qu’ils avaient les yeux bril­lants comme lui, et se mit à rire amère­ment : « Cette tech­nique a beau vrai­ment m’intéresser, je ne vais vrai­ment pas pou­voir lut­ter pour sa pos­ses­sion. »

Yao Lao rit : « Effec­tive­ment, ils ne vont pas laiss­er pass­er une tech­nique pareille. » Son rire con­tint tout à coup une pointe d’excitation. « Je suis à présent très curieux : cette tech­nique n’est que l’avant-dernier objet mis en vente lors de cette ses­sion, alors quel genre de tré­sor unique extra­or­di­naire va être le véri­ta­ble clou du spec­ta­cle ?»

L’adolescent fut sur­pris et devint aus­si per­plexe qu’abasourdi. Quelque chose de plus pré­cieux et rare qu’une tech­nique de Dou de rang Di ? Que pou­vait-ce être ?

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 393
BTTH Chapitre 395

16 Commentaires

  1. flo

    YEAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
    le retour du héros mer­ci wazouille t’es un chef 🙂
    mer­ci

    Répondre
  2. Khultima

    Mer­ci pour le chapitre. Que de bonnes nou­velles, un grand Mer­ci à toi pour tes efforts.

    Répondre
  3. tang san

    je n’ai pas encore lus le chapitre, mais je voulais te témoign­er toute ma grat­i­tude d’avoir géré le com­bat acharné qui sais présen­té à toi ! youpi !

    Répondre
  4. Ling_Tian

    Mer­ci pour le chapitre et pour tes efforts !!

    Répondre
  5. rosat

    Mer­ci Waz pour ce chap et ces bonnes nou­velles

    Répondre
  6. Mous

    Je ne l. Ai pas encore lus mais très bonne nou­velle.

    Répondre
    1. chafama

      Je n’ai pas encore lu mais mer­ci pour ton tra­vail acharné

      Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Mer­ci pour le chapitre.
    PS : Bra­vo. Mes félic­i­ta­tions. Mes con­doléances à ton adver­saire ?

    Répondre
  8. Meifumado

    Excel­len­tis­sime nou­velle ! mer­ci pour le chpitre.

    Répondre
  9. Saekin

    Cool
    mer­ci pour le chapitre B]

    Répondre
  10. Gob's

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  11. Berserk

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  12. eloelo

    Mer­ci pour ton dévoue­ment !

    Répondre
  13. HinomuraHinomura

    Mer­ci pour le chapitre.
    Super nou­velles !

    Répondre
  14. LesmurienTiLanna

    Oui­i­ii !!! \o/ mer­ci du chapitre

    Répondre
  15. gutsguts

    Mer­ci du chapitre ça fait plaisir de retrou­ver xiao uan

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com