BTTH Chapitre 397

BTTH Chapitre 396
BTTH Chapitre 398

Bonjour tout le monde ! Comment s’est passé votre week-end ? Pas trop crevés ? Perso je n’ai pas vraiment récupérer, mais il faut bien bosser pas vrai ? x)

Bonne lecture !

Chapitre 397 - Hôtel des ventes

Xiao Yan sortit lentement de l’hôtel de vente et s’arrêta sur le perron. Il leva alors la tête vers le ciel, regarda le ciel se couvrant un peu et poussa un long soupir.  Ensuite, il se retourna et se dirigea vers le hall de la salle des ventes.

« Je devrais d’abord récupérer mon argent et les objets que j’ai remportés. » Se dit-il en se rendant à sa destination.

Une fois dans le hall, il sortit sa carte d’invité de prestige de second rang et la tendit à une domestique. Il lui expliqua ce qu’il attendait d’elle, et elle l’invita à sa suite dans une salle d’attente où elle lui servit une tasse de thé chaude. « Attendez un instant, s’il vous plaît monsieur. Les enchères vont bientôt arriver à leurs termes et une fois que ce sera fait, je vous apporterai moi-même les articles que vous avez achetés. » Elle sortit alors de la pièce en lui souriant.

Le jeune homme hocha légèrement la tête et se saisit de sa tasse de thé. Il profita de sa chaleur, mais n’en but pas pour autant, car on n’était jamais trop prudent dans les Territoires Sinistres… Et en particulier dans cet hôtel de ventes qui, sous son vernis de vertu, était aussi sombre et chaotique que le reste.

Il ferma ensuite les yeux en tapotant doucement du doigt sur la table.… Ce ne fut qu’un long moment plus tard qu’il entendit des bruits de pas approcher. Il cessa son tapotement et ouvrit les yeux pour regarder le rideau de séparation, qui avait été tiré pour laisser place à un vieil homme ridé et malingre, accompagné par deux domestiques toutes souriantes.

Lorsque le vieillard remarqua l’adolescent en robe noire, il se dirigea vers lui et dit en souriant : « Ké ké, vous devez être le vendeur des pilules spirituelles vertes, n’est-ce pas monsieur ? Je suis le responsable de cet établissement ; vous pouvez m’appeler superviseur Hu. »

« Yao Yan. » Répondit à voix basse le jeune alchimiste. « Est-ce que les enchères sont terminées, superviseur Hu ?»

« Ké ké, effectivement. » Le superviseur hocha la tête avec un grand sourire, tout en balayant subrepticement son interlocuteur du regard. Cependant, il ne découvrit aucun indice pouvant lui permettre de faire la lumière sur son identité. Il fit alors un geste de la main, et une des domestiques derrière lui avança précipitamment avec un plateau d’argent entre les mains. Sur ce plateau, il y avait une carte violet-or avec cinq lignes de couleurs différentes sur sa surface.

Seuls les Dou Lings avaient le droit de porter et de gérer ce genre de cartes sur le Continent Dou Qi. Il y avait bien sûr des exceptions ; tout le monde savait, par exemple, que les alchimistes de troisième rang avaient également ce droit.

« Monsieur Yao Yan, vos trois pilules spirituelles vertes ont été vendues en tout pour deux millions sept cents milles. Après déduction de nos dix pour cent de frais administratifs, il vous reste deux millions quatre cent trente milles. » Le vieil Hu plissa les yeux jusqu’à ce qu’ils ne forment plus qu’une ligne, et poursuivit en souriant : « Vous avez dépensé un million deux cents milles sur le ganoderma de noyau de flamme, et quatre cents milles sur votre chaudron ‘flamme toute azimute’. Il vous reste au final huit cent trente mille pièces d’or, que vous retrouverez intégralement sur la carte violet-or. Vos achats, eux, se retrouvent dans cet anneau de stockage. »

Il vit un second geste de la main, et la domestique remit le plateau au Da Dou Shi. Le plateau contenait non seulement la carte, mais également un anneau de stockage ordinaire. (NdT pfff radins)

Quels frais administratifs éhontés… Pensa-t’il en secouant la tête. Il ne s’était pas attendu à se retrouver avec moins d’un million après avoir passé toute une demi-journée…

Xiao Yan tendit la main et récupéra la carte comme l’anneau, puis il sortit ses deux articles de l’anneau, les scruta consciencieusement et finit par les ranger dans son propre anneau.

Une fois qu’il eut tout rangé, il demanda par curiosité : « J’y pense ; superviseur Hu, quelle faction a réussi à remporter la pilule des mystérieux dragons yin-yang ?»

Le vieillard lui répondit directement, car d’innombrables personnes avaient été témoins de l’enchère, et la nouvelle allait probablement se répandre à travers la moitié de la région d’ici l’après-midi. « Ké ké, cette pilule a été achetée par le Manoir du Serpent Céleste. »

Le Manoir du Serpent Céleste, hein… Pensa le jeune homme en sentant ses sourcils tressaillirent sous son dou peng.

Maintenant qu’il avait sa réponse, il n’hésita plus davantage : « Maintenant que j’ai récupéré mes articles, je ne vais pas vous déranger davantage. Au revoir. » Il joignit les mains en direction du superviseur et se dirigea vers la porte.

Le vieil Hu lui demanda alors tout à coup en souriant : « Ké ké, attendez un instant s’il vous plaît, monsieur Yao Yan. Vous intéressez notre chef, aussi aimerait-il vous rencontrer si ça ne vous dérange pas. »

L’adolescent fronça légèrement les sourcils et dit doucement : « Laissez tomber, je suis seulement venu ici pour me débarrasser de ce dont je n’avais pas besoin. En quoi ai-je piqué la curiosité de votre chef ? Je suis désolé, mais j’a i des choses à faire et je ne peux pas rester davantage. Cela dit, je viendrais définitivement vous trouver si j’ai autre chose à vendre, Superviseur Hu. Au revoir. »

Une fois cela dit, il n’attendit pas la réponse de son interlocuteur et sortit rapidement de la pièce.

Le vieillard resta immobile en plissant les yeux, et ne put s’empêcher de froncer les sourcils.

Une voix basse résonna tout à coup dans la pièce : « Alors ? Avez-vous réussi à déterminer son identité ?» Le vieux superviseur se retourna et, assis à la place qu’occupait le jeune alchimiste, un homme entre deux âges aux épaules carrées et aux cheveux poivre et sel. À peine eut-il apparu dans la salle que l’ambiance se tendit subitement, ce qui poussa le vieil Hu à s’incliner face à lui.

Ce dernier lui dit respectueusement : « Bonjour, Chef. Je n’ai rien pu discerner de lui en l’observant, il est très précautionneux. En toute logique, il devrait être un alchimiste puisqu’il a présenté trois pilules spirituelles vertes en même temps, et un alchimiste de haut niveau qui plus est puisque même un alchimiste de quatrième rang aurait du mal à produire des pilules de ce rang. J’ai passé mentalement en revue tous les alchimistes de ma connaissance, mais il ne correspond à aucun d’entre eux. »

L’homme d’âge moyen fronça légèrement les sourcils en poussant un léger ‘hmm’. Il dit d’une voix froide et pleine d’intention de tuer : « Envoie quelqu’un le suivre discrètement et détermine ses origines. On tombe rarement sur un alchimiste de haut niveau capable de raffiner une pilule spirituelle verte. Essaie autant que possible de le faire travailler pour nous et si c’est impossible, tue-le sans lui laisser la moindre chance de s’en sortir. Si je ne peux pas me servir de lui, je ne vais naturellement pas laisser quelqu’un d’autre profiter de ses talents… Il risquerait de nous causer du tort tôt ou tard, autrement. »

« Oui, Chef. » Répondit précipitamment le vieil Hu.

« Bien, va t’en occuper à présent. Trouve des gens sachant parfaitement cacher leur Qi. Je vais personnellement m’occuper des démarches administratives du Manoir du Serpent Céleste pour la pilule des dragons mystérieux yin-yang. Cette pilule a vraiment une trop grande valeur… Si le vendeur n’avait pas un tel statut, nous aurions gardé ce magnifique article entre nos mains…» L’homme entre deux âges se leva et sortit de la pièce en faisant claquer ses lèvres. Son rire froid contenait une certaine réticence…

Le superviseur Hu hocha répétitivement la tête, attendit que son chef soit sorti pour enfin expirer le souffle qu’il avait retenu et quitta la salle.

Xiao Yan sortit de l’hôtel de ventes et se rendit à la Boutique des Mille Médecines, où il acheta les ingrédients nécessaires à la pilule violette de récupération spirituelle. Il ne resta alors sur sa carte violet-or que deux cent mille pièces d’or.

Il ne put s’empêcher de rire amèrement en faisant jouer la carte entre ses doigts. Il ne s’était pas attendu à ce qu’après une demi-journée seulement, sa situation financière retourne à son point de départ…

« Ah, je ne m’attendais vraiment pas à redevenir pauvre aussi rapidement. » En y repensant, il était abasourdi par l’opulence qu’avaient démontrés les grandes factions lors des enchères en dépensant de grandes sommes comme si de rien était.

Alors qu’il traversait une petite rue, la voix de Yao Lao résonna subitement dans son esprit : « Fais attention, tu es suivi ; je crois que ce sont des gens des Huit Portes. »

Le jeune homme s’immobilisa un instant, puis il reprit son avancée d’un pas égal. Il sourit froidement en son for intérieur et dit : « La région du territoire sinistre est digne de sa réputation. Je me demande comment les gens peuvent se sentir rassurés en confiant leurs articles à des types aussi malhonnêtes ? Dans l’Empire Jia Ma, ils seraient forcés de fermer tôt ou tard. »

« Les gens n’ont pas trop le choix dans cette région : très peu de factions ont la puissance nécessaire pour tenir ce genre d’enchères. Le territoire sinistre est vraiment trop chaotique, après tout. » Dit le vieux maître en souriant. « Cela dit, nous n’avons pas à trop nous en soucier pour le moment. Nous n’avons pas encore de raisons d’entrer en conflit avec eux. »

L’adolescent hocha légèrement la tête : « En. »

« Semons tout d’abord ces types derrière nous. Ensuite, renseignons-nous sur là où loge ce jeune maître de la secte du Sang. Quoi qu’il arrive, nous devons récupérer ce fragment de carte. » Dit le vieillard.

Son disciple opina à nouveau du chef. Ces morceaux de carte donnaient la position de la Flamme Démoniaque du Lotus Purificateur, aussi était-il normal qu’ils se concentrent sur leur récupération. Le Da Dou Shi jeta un regard du coin de l’oeil à la foule turbulente qui naviguait dans la rue derrière lui et, en un éclair, il s’y infiltra et y disparut comme un fantôme.

Peu après, plusieurs silhouettes sortirent précipitamment de la ruelle où il se trouvait précédemment. Elles balayèrent la rue du regard, mais ne parvinrent pas à le repérer. Elles se dispersèrent alors précipitamment et partirent à la recherche de la proie qu’ils avaient perdue.

Ces types osent suivre des gens ? Ricana de dédain le jeune alchimiste en son for intérieur. Il changea de vêtements et déambula dans la rue, dépensant ça et là quelques pièces d’or en échange des informations qu’il voulait. Fan Ling, avec son statut, vivait au su de tous dans l’hôtel le plus luxueux de la Ville du Marché Noir et par conséquent, il n’eut pas de mal à apprendre où il se trouvait.

Xiao Yan quitta l’auberge qu’il occupait jusque là pour surveiller en permanence le jeune maître, et s’installa dans une cachette juste à l’extérieur de l’hôtel de ce dernier.

Fan Ling et les siens ne quittèrent pas la ville juste à la fin de l’enchère ; ils passèrent la nuit sur place et ne décidèrent de partir que le lendemain après-midi.

Tandis qu’ils quittèrent la ville, une ombre les suivit silencieusement et avec la ténacité d’un ténia.

L’ombre noire traversa la forêt, dans laquelle son rire froid s’attarda : « Heï, désolé, mais personne ne peut me piquer mes trucs. Et je me fous que tu sois un jeune maître de secte…»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 396
BTTH Chapitre 398

7 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. gutsguts

    merci pour le chapitre on aura le DNC aujourd’hui??

    Répondre
    1. Hollowzim

      DNC me manque aussi :’( Je pense qu’il va falloir être patient jusqu’à demain ^^

      Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com