BTTH Chapitre 398

BTTH Chapitre 397
BTTH Chapitre 399

Oups, cette fois, on dirait que le père Yan est tombé sur un os… :p

Bonne lecture à tous~

Chapitre 398 - Embuscade meurtrière

Dans une forêt boisée, une ombre noire apparut soudainement au milieu de buissons denses avant de bondir dans un arbre. Elle fit glisser son regard au travers des interstices entre les branches pour observer le pied d’un gros arbre à une centaine de mètres, où dix personnes se reposaient temporairement.

Xiao Yan, caché dans ses buissons, était parfaitement calme bien qu’il ait un visuel sur sa cible. Il n’était pas pressé de frapper, car Fan Ling était un Dou Ling et les deux vieillards qui l’accompagnaient paraissaient eux-mêmes en être. Si on ajoutait à ça les autres gardes qui n’étaient pas faibles non plus, il aurait beaucoup de difficultés à tous les vaincre rapidement, même avec l’aide de Yao Lao… C’est pourquoi il attendait le bon moment pour lancer l’assaut. Il ne devait pas laisser quiconque survivre, au risque de subir la colère de la secte du Sang, qui était plutôt puissante dans la région du Territoire Sinistre.

Il concentra toute son attention sur le groupe de Fan Ling, qui se reposa encore une dizaine de minutes avant de se relever. Contrairement à ce à quoi il s’attendait, ils ne reprirent pas leur route mais firent subitement demi-tour, avant de se précipiter à toute allure vers l’ouest de la Ville du Marché Noir.

Le jeune homme fut surpris par leur manœuvre et changea légèrement d’expression. Ai-je été découvert ? Cependant, il abandonna cette pensée aussitôt qu’elle le traversa. Avec la protection de son maître, ce n’était pas un Dou Ling qui pourrait repérer son Qi ! De plus, ils n’auraient pas changé de trajectoire dans ce cas ; ils n’auraient pas eu peur d’une personne à la force apparente de Da Dou Shi…

Cependant, le doute l’assaillit. Mais qu’ont-ils l’intention de faire… ?  Il bondit avec légèreté de la branche où il se trouvait, plana comme une chauve-souris jusqu’à atteindre un arbre énorme et suivit à nouveau le groupe de la secte du Sang.

Le traqueur et sa proie se coururent donc à toute allure vers l’ouest de la ville, séparés par une centaine de mètres à peine. Après vingt minutes de course ininterrompue, l’adolescent entendit la voix grave de son maître résonner dans son esprit : « Sois prudent, petit gars. Je détecte un grand nombre de puissantes présences, cachées dans l’alcôve devant nous.  Parmi elles, je sens même quelqu’un de plus puissant que le Dou Huang qu’on a détecté dans la salle des ventes tout à l’heure, et son Qi est aussi froid que de la glace. Il est très similaire à celui de Fan Ling, en fait. »

Le jeune alchimiste se figea soudainement aux mots du vieillard, et son expression changea drastiquement. Il se précipita derrière un arbre et demanda avec angoisse : « Sommes-nous tombé dans un piège ?»

« Je ne pense pas. » Répondit Yao Lao à voix haute. « Vu la façon dont ils cachent leurs présences, je dirai qu’ils tendent une embuscade. Crois-tu vraiment qu’ils ont besoin d’un tel déploiement de force pour se débarrasser d’un petit Da Dou Shi comme toi ?»

En entendant le mot ‘embuscade’, le jeune disciple blêmit avant de soupirer de soulagement. Il demanda, les sourcils froncés de doute : « Mais, dans ce cas, qu’attendent-ils… ?»

Ses yeux brillèrent légèrement, et il tourna son regard vers la ville avant de rester stupéfait un temps. Semblant réaliser quelque chose, il ne put s’empêcher de dire avec effarement : « Ils ne pensent tout de même pas vraiment à voler les articles des enchères, pas vrai ?»

Le vieux maître fut surpris par cette idée, mais il ne la rejeta pas : « Bah, ça me paraît tout à fait plausible. La technique de Dou de rang Di comme la pilule des mystérieux dragons yin-yang ont de quoi pousser la secte du Sang à faire tout son possible pour les voler. Les embuscades et les vols ne sont pas rares sur le Territoire Sinistre. »

Le Da Dou Shi plissa les yeux et dit avec impuissance : « Que va-t-on faire dans ce cas ? Fan Ling a déjà rejoint la zone d’embuscade, et son calme prouve que les troupes embusquées sont de sa secte… Il va nous être impossible de récupérer le fragment de carte avec ce type plus puissant que le chef des Huit Portes que vous avec repéré dans l’alcôve, Maître…»

Celui répondit à voix basse : « Attendons d’abord de voir ce qui va se passer. Nous agirons en conséquence. »

Xiao Yan hocha légèrement la tête, puis il balaya les environs du regard en réduisant le plus possible sa respiration et rejoignit une zone surélevée de la forêt afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble.

Il s’allongea à plat ventre dans un tas de fourrés et, de sa position, il voyait parfaitement la dépression dans la forêt en contrebas. Il balaya alors la forêt du regard ; elle était si silencieuse qu’on n’entendait pas le moindre murmure… Sans l’avertissement de Yao Lao, il se serait précipité à la suite de Fan Ling et se serait fait surprendre par les forces en embuscade.

L’alcôve devant lui était parcourue par un chemin traversant la forêt d’ouest en est, et partant de la Ville du Marché Noir qu’on devinait d’ailleurs à la lisère ouest. Ce n’était donc pas étonnant que la secte du Sang ait choisi cet endroit pour leur guet-apens.

Le jeune homme était aussi immobile qu’un cadavre au milieu des fourrés. Il avait réduit sa respiration au point de ne prendre qu’une ou deux bouffées d’air toutes les deux ou trois minutes. C’était nécessaire car après tout, il y avait en contrebas un puissant Dou Huang… Il n’aurait pas pu se cacher sous son nez sans l’aide de Yao Lao.

Une fois que le groupe de Fan Ling eut rejoint les autres, ce coin éloigné plongea dans un silence extrême. Même les oiseaux frémissaient et se recroquevillaient dans leur nid sous l’intention meurtrière que la secte du Sang dégageait. Ils n’osaient pas faire le moindre bruit.

Cette étrange atmosphère silencieuse enveloppa la zone entière et persista un long moment.

L’adolescent, recroquevillé au sol, plissa les yeux, et il sentit à un moment son dos en contact avec le sol trembler légèrement. Il ouvrit alors tout à coup les yeux en levant la tête, et tourna son regard vers le petit chemin menant à la ville. Il entendait un léger bruit de galop venir de cette direction.

Son regard se fit de plus en plus acéré. Ils sont sur le point d’arriver… Il vit arriver au loin un groupe de cavaliers galopant à toute vitesse vers l’est, comme s’ils pourchassaient la lune, en soulevant de gros nuages de poussière.

Alors que les galops devenaient plus nets, il entendit le bruit grinçant d’arcs se tendant dans la forêt…

Les cavaliers apparurent peu à peu dans son champ de vision, et il sentit son coeur bondir en s’apercevant qu’ils étaient menés par une femme vêtue d’une robe verte. Il pensa alors : La secte du Sang a bel et bien l’intention de voler la pilule des dragons mystérieux yin-yang, mais ne craignent-ils pas la vengeance du Manoir du Serpent Céleste ? Le Manoir doit être plutôt puissant pour avoir la puissance économique permettant de remporter cette pilule, non ?

Yao Lao lui répondit à voix basse : « Bah, c’est encore jouable. Je pense que le Dou Huang en embuscade doit être le chef de la secte du Sang et s’il s’est décidé à agir, c’est qu’ils n’ont pas l’intention de laisser ne serait-ce qu’un seul membre du manoir en vie. Tant que personne ne peut retourner là-bas et leur dire ce qui s’est passé, le Manoir pourra juste trépigner de rage. Après tout, des embuscades pareilles en plein voyage arrivent tous les jours dans cette région. »

Le jeune alchimiste resta bouche bée : « Ils vont tous les tuer ? Ils sont sacrément brutaux…» Cependant, ça ne le surprenait pas vraiment non plus. S’ils laissaient le moindre survivant, les deux factions finiraient par se battre dans une lutte à mort… D’autant qu’il n’y avait pas la moindre négociation possible lorsqu’un trésor comme cette pilule était en jeu. Le Manoir du Serpent Céleste ne resterait certainement pas les bras croisés après avoir dépensé autant.

Une dizaine de cavaliers déboulèrent sur le chemin et arrivèrent dans l’alcôve forestière.

Naturellement, la superbe Doyenne Qing qu’il avait vue à l’hôtel des ventes ouvrait la marche et, en sortant du chemin, elle leva la tête et observa la forêt au loin en plissant les yeux. En tant que doyenne du Manoir, elle avait une puissance et une expérience naturellement bien supérieures à la moyenne, et elle se méfiait toujours de ce genre d’endroits propices aux attaques… Et comme elle portait sur elle un trésor unique, elle devait évidemment se montrer aussi méfiante que prudente…

Elle leva la main, fit un signe et aussitôt, les cavaliers ralentirent le pas. Elle fit alors un autre geste de sa main délicate, et fit fluctuer doucement l’espace devant elle. Immédiatement, un petit serpent d’énergie émeraude apparut à côté elle et tomba dans le taillis, avant de filer à une vitesse extraordinaire vers la forêt.

Le petit reptile se faufila silencieusement dans la forêt et, au moment où il allait lever la tête et regarder alentour, il entendit le vent se déchirer subitement… Et une flèche pointue s’enfonça violemment dans son crâne. Il se tordit de douleur un temps avant de perdre sa forme solide et de disparaître peu à peu.

À ce moment, la Doyenne Qing qui s’était rapprochée de l’alcôve changea abruptement d’expression et cria d’une voix sévère : « Faites attention ! C’est une embuscade !»

À peine son cri s’éteignit-il qu’un rire de chouette éclata bruyamment dans la forêt : « Ha ha, tu es bien digne d’être une doyenne du Manoir du Serpent Céleste ! Ton agglomération de Dou Qi en serpent était vraiment superbe !» Un Qi puissant monta subitement dans le ciel, puis un ombre rouge sang jaillit de la forêt et atterrit au sommet d’un grand arbre. L’individu balaya alors le groupe du Manoir d’un regard d’une terrible froideur, luisant d’une lueur rouge.

La Doyenne Qing changea brutalement d’expression en voyant ce grand homme aux épaules carrées, vêtu d’une robe rouge sang. « Fan Lao ?» Elle gardait une apparence calme et sévère, mais elle vacillait intérieurement : « Que signifie ce guet-apens ? Ne me dites pas que vous voulez déclarer la guerre à notre Manoir du Serpent Céleste ?»

« Ha ha, je ne pense pas déclarer la guerre, non, mais la pilule des mystérieux dragons yin-yang en votre possession m’intéresse grandement !» Dit l’homme en rouge. Il avait beau sourire, il avait néanmoins l’air terriblement sinistre.

La doyenne sentit son coeur sombre dans sa poitrine. Aussitôt, elle hurla ses ordres d’un ton sévère : « Fuyez ! Quittez la forêt par vos propres moyens ! Si vous parvenez à vous enfuir, prévenez immédiatement le Manoir !» Elle prit illico appui sur le dos de son cheval, et fut la première à disparaître comme une ombre vers les taillis sur le bord de la route.

Au moment où les membres du Manoir se dispersèrent dans toutes les directions, on entendit une vague de bruits sourds éclater dans la forêt. D’innombrables flèches à la pointe brillant froidement furent férocement tirées dans toutes les directions. Même la Doyenne Qing ne put que ralentir face à ce rideau infranchissable de flèches. Son corps cligna tandis qu’elle esquivait ces dernières.

Sous ce terrible barrage, les membres du Manoir du Serpent Céleste furent forcés de se réunir à nouveau… Et à ce moment, près d’une centaine de guerriers de la secte du Sang, aux robes rouges et aux couteaux sanglants, leur tombèrent dessus depuis les ténèbres depuis toutes les directions.

Les soldats de la secte du Sang avaient des visages de marbre, mais leurs regards luisaient de la même cruauté que celle de Fan Ling.

L’homme en robe rouge à la cime de l’arbre disparut comme un fantôme, et réapparut aussitôt comme un fantôme au-dessus de l’encerclement. « Doyenne Qing, remettez-moi la pilule des dragons mystérieux yin-yang et je vous laisserai la vie sauve !» Son cri résonna à travers le ciel.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 397
BTTH Chapitre 399

9 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS : Encore un os ? À cette allure il pourra se fabriquer un squelette !

    Répondre
  3. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. DarkspoartDarkspoart

    merci pour le chap

    Répondre
  6. LightRing

    Ou son les chapitres de EER ?

    Répondre
  7. LightRing

    *sont

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS:« Doyenne Qing, remettez-moi la pilule des dragons mystérieux yin-yang et je vous laisserai la vie sauve !» C pas crédible du tout mec, tu vient de dire que tu voulait pas une guerre mais tu vas laisser des témoins de ton embuscade vivre ?

    Répondre
  9. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com