BTTH Chapitre 484

BTTH Chapitre 483
BTTH Chapitre 485

Encore une grosse journée, d’où le retard, mais vous aurez également le DNC ce soir !

Bonne lecture avec le Père Yan !

 

 

Chapitre 484 – Accord

 

L’homme en gris resta un bon moment abasourdi avant de se reprendre peu à peu. Il regarda froidement Xiao Yan : “Pourquoi devrais-je t’en croire capable ? J’ai auparavant laissé un grand nombre d’élites de l’UFR d’alchimie m’ausculter, mais ils ont tous conclu qu’il était impossible de dissiper le poison de feu qui me ronge. Qu’est-ce qui te permet de dire le contraire ?”

Le jeune homme jeta un regard au visage furieux du vendeur : “C’est effectivement la première fois que je vois un empoisonnement aussi grave.” Il continua avec indifférence : “Cela étant, tu n’as plus d’autre choix, pas vrai ? Peut-être que tu l’as senti toi-même, mais le poison de feu est en train d’éroder ta santé mentale. Je crains que si ça devait continuer, tu finisses par devenir un baril de poudre prêt à exploser au moindre contact.”

L’homme en robe grise changea légèrement d’expression tant la réplique de son interlocuteur avait fait mouche. Il hésita un moment, puis il serra le poing et le détourna lentement du front de ce dernier. Il dit alors d’une voix grave : “Qui es-tu, exactement ? Tu ne devrais pas être n’importe qui si tu es vraiment sûr de pouvoir expulser tout le poison en moi.”

L’adolescent sourit et joignit les mains à son attention. “Je suis Xiao Yan, un nouvel élève.”

La foule s’émut naturellement de sa réponse. La plupart des étudiants de l’académie interne avaient entendu parler des aventures de la secte du Roc et de son fondateur. “Xiao Yan ? Le chef de la secte du Roc ?”

Le vendeur réfléchit un moment avant de fixer le jeune alchimiste avec stupéfaction : “Xiao Yan ? J’ai déjà entendu ce nom-là auparavant… C’est le bonhomme qui a éliminé tous ses seniors durant la chasse à l’énergie de feu, c’est ça ?”

Xiao Yan sourit et opina du chef en ignorant les regards alentour.

La plupart des participants de cette chasse étaient des bons à rien, ce n’est donc pas surprenant que tu les aies vaincus…” Dit l’homme en gris sans accorder la moindre face à ses condisciples. Au final, il ne put s’empêcher de demander dubitativement : “Es-tu un alchimiste ?”

Effectivement.” Le jeune homme claqua des doigts et une flammèche émeraude apparut au bout de son doigt. “Ce n’est pas une preuve absolue, mais ma capacité à invoquer une flamme d’essence de rang Da Dou Shi devrait prouver la véracité de mes propos, pas vrai ? Si tu ne me crois pas, je peux te laisser jeter un oeil à ma robe d’alchimiste.

Le type en gris fixa la flammèche émeraude, tandis que la stupeur se lut dans son regard face à la haute température qu’elle émettait. “Ta flamme est effectivement un peu plus puissante que celles des types de l’UFR d’alchimie… Je te crois, mais… Même si tu peux expulser le poison de feu en moi, je ne trouve pas qu’échanger ma plante grimpante contre ton remède vaille vraiment le coup…”

Il se mit à sourire : “Je te propose autre chose : si tu peux vraiment complètement purger tout le poison qui m’habite, la plante grimpante sera tienne si tu ajoutes cent jours d’énergie de feu en plus. Qu’en dis-tu ?”

L’adolescent fronça les sourcils et observa les yeux rougis de son interlocuteur. Il ne s’attendait vraiment pas à cet homme irascible ait ce côté profiteur.

Il secoua la tête avec indifférence. “Je refuse… Je me fiche que tu acceptes ou non car bien que j’ai besoin de cette plante, ce n’est pas comme s’il me la fallait sur le champ. Je pense que même un grand-maître alchimiste ne parviendra pas à t’aider si tu délaies davantage ton traitement. Si tu ne veux pas accepter mon offre, alors laisse tomber.”

L’homme en robe grise fronça les sourcils et dit d’une voix grave : “Tu es en train de me menacer ?”

C’est juste la vérité. Je peux attendre, mais toi pas. Du coup, tu peux oublier ton envie de gonfler le prix car tu es désavantagé dans l’histoire. Bien sûr, je ne peux que me considérer malchanceux si tu es du genre à accueillir la mort à bras ouverts, mais ça n’a pas l’air d’être ton style…” Se moqua l’adolescent.

Espèce de…” Dit le vendeur d’un air légèrement renfermé. Un moment plus tard, il serra les dents et hocha violemment la tête avant de dire férocement : “Soit, j’accepte tes termes. La plante grimpante sera tienne tant que tu pourras expulser tout le poison de feu en moi. Cependant, si je sens que tu n’as pas expulsé entièrement le poison, tu pourras faire une croix sur ta plante et je crains que tu doives également subir mon courroux.”

Le jeune alchimiste sourit légèrement, secoua ses manches et se retourna pour sortir de la zone d’échange, tandis que la foule alentour se précipita de s’écarter de son chemin.

L’homme en gris, de son côté, se retourna pour faire entrer tous les objets de son étal dans son anneau de stockage sans délicatesse aucune. Après quoi, il suivit rapidement son acheteur.

……

Dans une pièce calme, Xiao Yan fronça les sourcils en observant l’homme en gris assis devant lui. “Depuis combien de temps le poison de feu s’accumule en toi ?”

Le vendeur grimaça, mais en se souvenant que le jeune homme face à lui était un alchimiste qui allait le traiter, il ravala son irritation et répondit : “Depuis un an et demi, peu ou prou… Durant cette période, j’ai anxieusement augmenté ma puissance et me suis du coup isolé dans la Tour durant près de deux mois. C’est ainsi que j’ai amassé en moi ce poison de flamme et quand je me suis aperçu de la situation, le poison s’était déjà tant mêlé à mon Dou Qi qu’il en est devenu indissociable.”

Au fait, je m’appelle Lin Yan. Tu peux m’appeler directement par mon nom.”

L’adolescent opina légèrement du chef en fixant les yeux rouges de son patient. Un long moment plus tard, il rétracta enfin son regard et réfléchit durant près de dix minutes avant de dire lentement : “Je ne m’attendais pas à ce que le poison de feu soit aussi ancré en toi…” Avant qu’il ne puisse terminer, Lin Yan abattit son poing sur la table et gronda aussitôt rageusement. Il avait vraiment un caractère de chien. “Tu ferais mieux de garder le silence si tu ne veux pas mourir. Je n’ai pas dit que c’était incurable.”

Même après s’être fait morigéner de la sorte, le vendeur se frotta tout de même le nez et renifla. “Hmpf, ne tourne pas autour du pot avec moi… Quoi qu’il en soit, je m’en fous : tu n’aurais ta plante que lorsque tu auras réussi à purger tout le poison qui m’habite.”

Le jeune alchimiste ne put que secouer la tête en souriant amèrement : “Il m’est clairement impossible de purger le poison d’un seul coup vu la gravité de la situation. Du coup, je ne peux que suivre une méthode d’expulsion graduelle.”

À quel point sera-ce lent ?”

Xiao Yan sortit une bouteille de jade de son anneau et la posa sur la table. “Voici une pilule d’esprit de glace, qui peut temporairement contenir le poison de feu en toi et l’empêcher de saper ta santé mentale. Ce flacon contient en tout quinze pilules, soit assez pour une quinzaine de jours…”

L’homme en gris attrapa rapidement la bouteille et versa dubitativement une pilule dans sa paume. La pilule médicinale blanche comme neige émit une légère froideur, ce dont il se réjouit avant de la jeter entre ses lèvres.

Alors qu’elle entra dans son œsophage, elle se changea graduellement en une sensation glacée, qui réduisit un peu le halo rouge de ses yeux.”

Il sentit naturellement clairement ces effets et aussitôt, son regard envers son soignant se tinta d’une certaine confiance.

Bien sûr, la pilule d’esprit de glace ne peut que contenir le poison et est incapable de l’expulser complètement…” Le jeune alchimiste se frotta le menton et réfléchit un bon moment, puis il fit apparaître tout à coup son chaudron médicinal sur la table d’un revers de la main et marmonna : “On dirait que je vais devoir faire quelques efforts…”

Va garder la porte et ne laisse personne me déranger. Je dois raffiner quelques trucs.” Dit-il à l’intention de Lin Yan en secouant la main.

Ce dernier fut surpris car même Lin Xiuya, Yan Hao et d’autres experts extrêmement puissants n’avaient pas le courage de lui donner des ordres de cette façon… Cependant, en repensant au poison qui le rongeait, il fit claquer ses lèvres et opina du chef avec impuissance. Il se leva directement et sortit de la pièce avant de fermer la porte.

Voyant qu’il était obéi, le jeune homme tourna enfin son regard vers le chaudron devant lui. D’une pichenette, il jeta dedans une flammèche émeraude qui se changea en flammes ardentes à l’intérieur.

Tandis que la température des flammes augmentait, Xiao Yan sortit une dizaine d’ingrédients de son anneau de stockage, puis un noyau de monstre émettant un air légèrement froid.

Je vais devoir investir une partie de mon capital si je veux obtenir cette plante grimpante céleste de bois vert…” Il grimaça et secoua la tête en observant le noyau de monstre d’affinité de glace de troisième rang qu’il avait acheté plus tôt. Le coût des ingrédients qu’il avait sorti s’élevait au moins à cent cinquante mille pièces d’or, mais il devait bien supporter cette perte pour sa plante.

Il avait besoin de raffiner un certain nombre d’ingrédients ce coup-ci, mais il n’avait pas besoin pour autant d’exercer un contrôle excessif. Du coup, il n’allait pas perdre trop de temps avec son expérience en raffinage déjà digne d’un alchimiste de quatrième rang.

Il jeta les ingrédients médicinaux les uns après les autres dans le chaudron où les flammes se tortillaient. Une dizaine de minutes plus tard, il y jeta également le noyau d’affinité de glace.

Enveloppé par les flammes ardentes, il se changea en un liquide blanc comme neige qui fut suspendu au-dessus des flammes émeraude. Sous la cuisson, des filets d’air froid commencèrent à monter et s’entremêlèrent avec les flammes pour se changer en un brouillard blanc substantiel qui s’éleva au sein du chaudron.

L’adolescent fixa le liquide blanc et après qu’il ait été grillé par les flammes après plusieurs minutes, il se détendit enfin. Il claqua des doigts et le couvercle du chaudron le couvrit automatiquement. D’un geste de la main, il produisit une force de succion qui fit remonter le liquide dans le chaudron dans un arc gracieux, puis il le déversa avec précision dans une bouteille de jade posée à même la table.

Il poussa un long soupir de soulagement en observant la bouteille remplie de liquide froid. Il sourit alors, rangea le chaudron dans son anneau d’un geste de la main et ce ne fut qu’alors qu’il fit face à la porte. “Tu peux entrer.” Dit-il avec indifférence.

Lin Yan, qui l’impatience rongeait, entra précipitamment et regarda le jeune alchimiste d’un air excité : “Tu as fini ?”

Yep.” Opina le jeune homme. Il lui lança la bouteille de jade et Lin Yan s’empressa de l’attraper.

C’est du liquide d’esprit glacial nettoyant la moelle. Verse une goutte dans une grosse bassine pleine d’eau claire, puis assieds-y-toi tranquillement en entraîne-toi une demie-heure. Tu devras le faire une fois par jour jusqu’à épuisement du liquide. Si, à ce moment, il y a encore du poison de feu en toi, je t’en raffinerai à nouveau, mais souviens-toi que tu n’as pas le droit d’aller t’entraîner à la Tour pendant ce temps, au risque de gâcher les effets du traitement.” Lui rappela-t-il.

D’accord.” Dit l’homme en gris, un peu excité. Il fit face à son soignant et lui dit en souriant : “Je t’en devrais une tant que tu peux expulser le poison en moi.”

Je ne suis pas vraiment intéressé par le fait que tu me doives une faveur, tant que tu n’oublies de me remettre la plante grimpante le moment venu.” Dit Xiao Yan d’un revers de la main. Il se dirigea ensuite vers la porte. “Je vais m’enfermer quelque temps dans la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste. Je vais certainement y passer un moment alors ne perds pas ton temps à me chercher entre temps.”

Ha, d’accord…” Lin Yan hocha la tête et lui dit tout à coup : “Je vais filer un petit coup de main à ta secte du Roc pendant que tu t’entraînes, petit bonhomme. Avec moi, ces merdeux du Gang Blanc comme les ‘Crocs de Loup’ de Lin Xiuya n’oseront pas y toucher.”

Le jeune alchimiste s’arrêta, sourit doucement en coin et hocha légèrement la tête. “Dans ce cas, merci beaucoup senior Lin Yan…”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 483
BTTH Chapitre 485

7 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Storm

    Salut Waz, petite question : t’as lu loin dans la version anglaise ? Je t’avoue que je n’ai pas pu résister personnellement car BTTH était mon LN préféré, et du coup je suis au chapitre 900 à peu près. Du coup je voulais te demander si tu as lu loin, est ce que tu aimes toujours autant ? De mon côté j’ai été extrêmement décu, le novel devient répétitif et totalement vide :/.

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Tu as arrêté avant le meilleur ^^ Ca peut paraître un peu répétitif, mais l’histoire avance beaucoup et passé les 900-1000, on arrive sur le dernier arc… Et ça envoie du bois !

      Répondre
      1. Storm

        Ca marche je vais essayer de continer, mais faut avouer qu’avec les sauvetages de dernières minutes et les incohérences je sais pas si je vais réussir à accrocher ! En tout cas très bon taff !

        Répondre
  3. ti

    Merci beaucoup !!

    Répondre
  4. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com