DNC Chapitre 311

DNC Chapitre 310
DNC Chapitre 312

Pfiou, ce fut un long travail car la traduction était fort mauvaise, mais j’y suis arrivé !

Bonne lectuuuure !

 

 

Chapitre 311 – La détermination de Tie Butian

 

Un bateau sans personne à son bord flottait en vacillant latéralement sur le Lac du Lotus, qui était recouvert d’un voile de paix et de tranquillité

Chu Yang se trouvait à ce moment sous la surface, debout sur le fond boueux du lac ! Les yeux ouverts, il brandissait lentement l’épée qu’il tenait en mains ; effectivement, il s’entraînait sous l’eau !

De toute façon, il n’avait rien à faire pour le moment. Comme il ne pouvait temporairement pas mettre la main sur le fragment de l’Épée des Neuf Calamités, autant tenter de mieux comprendre la souplesse de l’eau.

Le jeune homme profitait d’un moment extrêmement rare de tranquillité, bien que les deux pays participants de la guerre en cours soient à ce moment secoués de troubles bouleversants.

Huyan Aobo était partie plus tôt dans la journée, et il avait lut peu à peu les documents qu’elle lui avait remis. Nombre d’entre eux concernaient le réseau d’espionnage de Diwu Qingrou, notamment celui basé au Nuage de Fer. Il trouva même dans la liste des officiels et même des généraux du royaume.

Cela étant, la majorité des documents avaient trait aux stratégies de déploiement des troupes et à l’ordre de bataille de son armée. Chacune de ses listes était accompagnée des notes personnelles de la jeune femme, qui s’avéraient être toutes des informations excessivement précieuses.

Il fit claquer ses lèvres d’anticipation. Ces informations peuvent influencer le cours de la guerre entre nos deux nations, je dois immédiatement les transmettre à Tie Butian.

Il retourna ensuite à ses occupations.

L’épée brillait tandis qu’il effectuait une attaque d’estoc, puis une frappe vers l’arrière, et enfin un coup latéral. Le Fourbe n’observait pas l’épée qu’il maniait, mais plutôt les ondulations que créait son arme lorsqu’il portait un coup. Il tentait e sentir la légère résistante de l’eau se répercuter à travers sa lame.

Cette sensation de stagnation était très étrange…

On ne pouvait pas dire que l’eau le freinait, car elle ne le faisait pas involontairement ; l’eau était présente alentour, immobile, et réagissait naturellement avec l’épée quand elle bougeait.

Cette réalisation frappa Chu Yang, et il se mit à réfléchir… Au point de se perdre dans ses pensées.

Au bout d’un long moment, il sentit son endurance atteindre ses limites. Il bondit en s’appuyant des deux pieds, échappa à la constriction de la boue et fila à toute allure vers la surface. Ce ne fut qu’au dernier moment qu’il ralentit et sortit doucement la tête de l’eau.

L’air frais fonça alors vigoureusement dans ses poumons !

Le jeune homme sentit son esprit s’éclaircir en un instant. Il avait l’impression de renaître après avoir passé autant de temps sous l’eau et être soudainement remonté à la surface. C’était une sensation extrêmement plaisante.

Il pensa subitement : Si le domaine sous-marin est un monde en soit même, alors le domaine au-dessus de sa surface est un autre monde en soi-même !

Pour faire une analogie géographique, le monde sous la surface serait les Trois Cieux Inférieurs, et le monde au-dessus serait les Trois Cieux Intermédiaires ?

Il marcha sur l’eau pour rejoindre la rive et s’assit à terre, dégoulinant et plongé dans ses pensées.

Mais… Qu’est-ce que ça signifie exactement ? De quelle manière est-ce relié aux arts martiaux ?

L’adolescent sentit momentanément son esprit déborder d’inspiration. Plusieurs pistes de réflexion tournoyaient dans son esprit, mais elles étaient toutes vagues et l’empêchaient de se concentrer sur une seule !

Il pressentait que tant qu’il parvenait à suivre une de ces réflexions, il parviendrait à percer dans son étude ! C’était une opportunité extraordinaire qu’il ne pouvait pas manquer !

Il fit de son mieux pour se vider la tête et s’assit paisiblement sur la rive, se cachant au milieu des grandes herbes sèches qui la couvraient. Une pensée surgit soudainement dans son esprit : la végétation de la surface est flétrie et sèche alors que celle sous l’eau est verdoyante et prospère…

Que signifie ce contraste entre les deux ?

Peut-être… Qu’elles forment un tout autre sens… Comme le cycle de la vie ?

Toutes sortes de pensées bourdonnèrent ainsi dans sa tête comme autant de mouches.

Le Fourbe, assis en tailleur dans les hautes herbes, ne dégageait pas la moindre présence, plongé qu’il était dans une profonde réflexion.

De son côté, l’Esprit de l’Épée était complètement abasourdi ; il avait reconnu le domaine de réflexion dans lequel son jeune maître été !

Il était déjà allé plus loin que le niveau de réflexion que lui offrait le second fragment de l’épée. En fait, on pouvait même dire qu’il avait surpassé le champ de réflexion de l’Épée des Neuf Calamités, et était entré dans un domaine complètement différent.

Ce domaine était une partie du ‘Monde et de l’Univers’… Au lieu des Neuf Cieux !

L’esprit de l’épée ne s’attendait pas à ce que Chu Yang fasse preuve d’une capacité de compréhension aussi remarquable. Il est clairement parvenu à surpasser le précédent propriétaire de l’Épée avec sa nouvelle épiphanie. À n’en pas douter, son potentiel et ses perspectives futures surpasseront largement les siennes également !

Les plus grands secrets de l’Épée des Neuf Calamités n’ont pas été découverts et sont restés un mystère durant des dizaines de milliers d’années ! Se peut-il que ses secrets soient finalement découverts par ce jeune homme ?

Pour la première fois, le jeune homme était allé s’entraîner sous l’eau, et dans le but de sentir la souplesse de l’eau. Cependant, il n’aurait jamais imaginé que la souplesse de l’eau soit sous la juridiction du ‘Monde et de l’Univers’… ! Au point même de pouvoir être classé comme un des domaines de l’univers !

Le domaine de l’eau !

Et il parvint à percer ce secret du monde grâce à son irrépressible besoin d’air lorsqu’il ne put plus supporter la pression intense de l’eau en étant à bout de souffle ! S’il n’avait pas réalisé cette vérité à ce moment, alors tous ses efforts auraient été en vain.

C’était sa précipitation à remonter à la surface qui lui avait permis de vivre cet éveil soudain, qui lui donna l’impression de traverser l’espace et d’entrer dans un nouveau monde !

C’était clairement une percée à un tout autre niveau !

Naturellement, découvrir ces deux concepts n’aurait pas été bien extraordinaire vu les conseils avisés de l’Esprit de l’Épée. Cependant, il avait subitement réalisé le sens profond derrière les concepts de flétrissement et de croissance des êtres vivants en un instant !

Et grâce à cette nouvelle compréhension des principes cachés de l’univers et sa réalisation des mystères de la réincarnation, il put se plonger davantage encore dans les secrets du chaos primordial.

Il resta assis un long moment sans bouger, et même sans respirer une seule fois. Il perdit lentement et graduellement sa température corporelle, et ce fut comme si toute trace de vie avait disparu de son corps… En ne laissant qu’un silence total derrière elles !

Seule l’herbe verte et dense continuait de croître comme à l’accoutumée en dessous de lui, poussant et prospérant dans ce doux climat chaleureux de printemps…

Et avec l’arrivée du printemps, les insectes, les fourmis puis les cygnes apparurent peu à peu sur les rives de l’étang.

Plongé dans sa profonde réflexion, Chu Yang ignorait tout ce qui se passait autour de lui.

 

Citadelle du Nuage de Fer.

Tie Butian et Wu Qianqian étaient tous deux assis dans le bureau impérial, et devant eux se trouvaient le rapport secret déjà déroulé de Chu Yang, qui leur avait envoyé grâce à un des faucons invisibles du Grand Zhao.

Ce rapport couvrait de nombreuses choses comme l’emplacement des ressources humaines ennemies, la chaîne de commande de toutes les bases militaires et l’identité de toutes les personnes impliquées. Il était ahurissant de pouvoir mettre la main sur de telles infos !

Cependant, le plus stupéfiant était qu’il contenait également des détails partiels sur l’accord militaire secret entre la tribu des loups des plaines du nord et Diwu Qingrou !

Et bien que cette section ne contienne que des infos fragmentées reliées entre elles, les récents événements tragiques qu’avaient subis les deux armées en prouvaient la véracité !

Tous les sujets étaient abordés !

Mais s’ils devaient éradiquer toutes les personnes impliquées sur-le-champ… Ils provoqueraient un tollé énorme !

Si cette purge devait arriver, elle surpasserait totalement toutes celles que le Roi des Enfers Chu avait pu mener par le passé, qu’elle touche le personnel militaire, les officiels du gouvernement, les hommes d’affaires, les érudits, etc. Et pour ne rien simplifier, toutes les villes majeures allaient devoir être criblées…

Cette situation était l’oeuvre de dix années de complots et d’accomplissements de Diwu Qingrou !

Wu Qianqian, vêtue de sa robe noire, demanda doucement avec froideur : “Qu’en pensez-vous, Votre Majesté ?” À son ton, on aurait pu croire que ce rapport confidentiel n’était qu’un vulgaire tas de papiers.

C’était comme si elle ne prenait pas en compte que si toutes les figures influentes nommées devaient être éliminées… Ça représenterait peut-être pas moins de cent mille vies !

Le Ministre Chu doit avoir subi de terribles épreuves pour obtenir toutes ces informations. Bien que son rapport inflige un coup sévère au Nuage de Fer, c’est également une chance incroyable comme on en voit une fois par millénaire !” Il poursuivit avec une lueur acérée dans le regard : “Nous devons nous débarrasser d’eux une fois pour toutes !”

En effet.” Répondit la jeune femme d’une voix grave.

Quoi qu’il arrive, aucun d’entre eux ne doit être épargné !” Le Prince se leva doucement, les mains dans le dos et les yeux froncés, puis il se mit à faire les cent pas dans le bureau avant de dire gravement : “Nous préférons encore tuer des innocents que d’épargner des scélérats !”

Wu Qianqian trembla de la tête aux pieds !

Je préfère tuer des innocents que d’épargner ces scélérats ! Elle n’aurait jamais cru entendre un jour une des expressions favoris de Diwu Qingrou sortir de la bouche de son Altesse.

Je ne peux qu’espérer qu’après ça… Les troubles internes de notre pays cesseront.” Il parcourut du doigt la liste de nom, puis l’abattit contre la table dans un bruit sourd.

Et c’est pourquoi je suis prêt à payer n’importe quel prix pour y arriver !” Une lueur féroce traversa son regard. “Cent mille vies ne représentent rien pour moi. Pour tout te dire, je suis prêt à sacrifier la vie d’un million de personnes sans sourciller, s’il le faut !”

Oui, votre Altesse.” Dit la demoiselle, tremblant en repensant à ce qu’il venait de dire.

Cette seule déclaration lui avait permis de clairement sentir son intention meurtrière de monarque !

Il était impitoyable !

Tie Butian fronça les sourcils : “En plus de tout ça, n’oublie pas que certaines personnes désobéissantes ne savent pas quand abdiquer… Assure-toi de les classer comme cibles importantes durant cette purge !” Bien qu’il soit enfin parvenu à parler à voix haute, c’était d’un ton assez lugubre.

Votre Majesté, ce… Ça n’est pas juste.” Dit Wu Qianqian, effarée. Elle n’avait pas tort, car ces soi-disant personnes désobéissantes n’étaient pas toutes nécessairement des espions ou des traîtres. Ils étaient des partisans du précédent Empereur… En fait, certains apportaient toujours leur soutien à l’autorité du précédent Empereur… Seul un petit nombre d’entre eux allaient à l’encontre de l’autorité de Tie Butian !

Et en quoi ça n’est pas juste ?” Sa Majesté lui tourna le dos et ricana sans tourner la tête vers elle : “Il n’y a rien d’injuste là-dedans ! Dans ce monde, on manque peut-être de héros, peut-être d’experts en arts martiaux ou peut-être de fonctionnaires droits et justes… Mais certainement pas de fonctionnaires corrompus !”

Alors même que la nation traverse une crise sans précédent, ils se drapent encore de sainteté ! Alors même que des rivières de sang coulent partout alentour, ils brandissent encore leur moralité à bout de bras ! Alors même que le peuple n’a plus les moyens de vivre, ils se flattent les uns les autres dans leurs intérêts personnels ! Alors même que les officiers et les soldats se battent pour leur nation et restent campés inflexiblement sur leur position quitte à devenir des martyrs, ils ne font que se vanter de leur intégrité morale en cette période difficile… Mais lorsque la nation sera à genoux, ils seront les premiers à la vendre pour s’attirer les bonnes grâces de l’ennemi !”

Tie Butian rit froidement et jura : “Ces pourritures de fonctionnaires !”

Ils ne comprendront jamais ce que veut réellement le peuple, ils ne comprendront jamais les besoins des soldats ! Et ils ne comprendront jamais ce qu’est la guerre… Ils ne se soucient que leur propre moral, de leur étiquette et comment exercer leur soi-disant tolérance…”

Ils chanteront des louanges en subissant les pires humiliations dans le seul but d’accomplir leurs rêves insignifiants, et c’est à cause de ça que le pays est plein de pseudo ‘braves guerriers’ trop habitués à courber l’échine ! D’un autre côté, ça a provoqué un déclin drastique des guerriers aux nerfs d’acier, capable d’affronter bravement les vents glacés des champs de bataille !”

Ils disent toujours que la chute d’une nation donne naissance à une autre, mais ils ne s’intéressent jamais à la lutte précédant la destruction de leur propre pays… Bien sûr, une fois que la nation périra pour de bon, ils seront les premiers à accepter toute sorte d’humiliation et deviendront bien volontiers les courtisans de l’ennemi… Ils déguiseront même leur trahison honteuse de mots glorieux comme… ils l’ont fait pour le ‘bien des masses populaires’ !”

Ces gens sont nécessaires en période de pays et de prospérité, car en gouvernant le pays, on peut les pousser à se chamailler pour quelque faveur à la cour. On peut aussi utilise leurs capacités innées à provoquer l’envie de jeunes académiciens, qui seront ensuite utilisés pour équilibrer les factions à la cour et empêcher que l’une d’entre elles ne devienne trop grosses… Il y a plusieurs avantages à les garder sous la main. Cependant, lorsque le pays subit les affres de la guerre, il ne faut pas permettre à ces couards de fonctionnaires de rester dans les parages.”

Tie Butian se retourna alors soudainement et ses yeux brûlants observèrent férocement Wu Qianqian. “Tue-les tous ! Qu’il n’en reste pas un seul en vie ! Notre pays tout entier doit s’unir de corps et d’âme face à l’ennemi, et leur offrir le combat à mort qu’il désire ! Nous ne nous reposerons pas tant que nous vivrons ! Et tant que nous vivrons, la nation vivra avec nous !”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 310
DNC Chapitre 312

7 Commentaires

  1. KingloanKingloan

    Merci pour le chap ^^

    Répondre
  2. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Raziel

    Merci pour ce chapitre
    Je tiens à indiquer que dans l’avant dernier paragraphe vous avec marquer pays à la place de paix

    Répondre
  4. JikanJikan

    Trooop bien… Merci Wazouille !!!! Ce chapitre prend des teintes de TDG!!! C super classe, le domaine de l’eau, l’univers au delà des neufs cieux, Chu Yang supérieur à l’ancien maître de l’épée, et le ln garde vrt la beauté propre a DNC, en se développant dans un univers qu’il n’avait pas encore réellement exploré… Ce chapitre est juste trop cooooool!!!!!

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com