BTTH Chapitre 491

BTTH Chapitre 490
BTTH Chapitre 492

Bonjour tout le monde ! Voici le dernier BTTH de la semaine ! Le DNC arrivera dans la soirée, j’ai eu une grosse journée xx

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 491 – Percer à nouveau

 

Les étudiants qui avaient le droit d’entrer dans le quatrième niveau de la Tour pour s’entraîner étaient considérés comme appartenant à la crème de l’académie interne. Xiao Yan, n’ayant pas actuellement la puissance d’être là, se montra plus discret qu’au troisième et c’est pourquoi il choisit une salle d’entraînement de niveau intermédiaire après s’être rempli le ventre, histoire de continuer son importante retraite.

Certes, l’effet d’une salle intermédiaire était inférieur à celui d’une salle supérieure, mais il était bien plus puissant que celui d’une salle supérieure du troisième au niveau force de la Flamme au Cœur de la Météorite. En soit, c’était la salle appropriée à ses besoins, d’autant qu’il ne risquait pas de se faire souvent interrompre par des voleurs potentiels.

Une fois qu’il trouva une salle vide, il sortit à nouveau son chaudron médicinal et raffina un peu de Baume d’esprit de feu et de ganoderma vert et de pilules d’esprit du vent vif, étant donné qu’il avait épuisé ses stocks avec sa retraite de sept jours.

Grâce à son expérience précédente, il raffina plus vite encore ces deux produits, et en produisit de bien meilleures qualités.

Ces médecines en poche, il entama sa retraite. Il allait se concentrer sur son but de percer sans se soucier de quoi que ce soit d’autre.

De fait, personne n’interrompit son entraînement cette fois, peut-être grâce à d’autres facteurs… Mais ça lui permit d’obtenir la période d’entraînement la plus favorable.

Le temps s’écoula sans qu’il puisse le quantifier ; en un clin d’oil, près de quinze jours passèrent. L’adolescent, durant ce temps, quitta de temps à autre sa salle, mais il y passait quatre-vingt-quinze pour cent de son temps, persévérant pour percer à la huitième étoile. Il oublia même de manger ou de dormir durant sa méditation.

Ces quinze jours passés, il sentit enfin qu’il touchait la barrière vers la neuvième étoile. Deux-trois jours plus tard, il se retrouva dans une situation comparable à celle d’une citerne remplie à ras bord d’eau. Encore un petit peu, et cette eau déborderait et briserait les limites de la cuve pour entrer dans un monde plus large encore.

Cette petite opportunité arriva subitement lorsque le jeune alchimiste était légèrement inconscient.

Il était torse nu dans sa salle d’entraînement calme, assis en tailleur sur la plateforme noire. Ses deux mains formaient un sceau d’entraînement, et son visage était similaire à celui d’un vieux moine, calme et indifférent. Des fils de puissante énergie visible à l’oeil nu se déversaient incessamment dans son corps, grâce au baume dont il s’était passé.

L’atmosphère paisible continua pendant une période indéterminée. Tout à coup, un son sourd, très léger et étrange similaire à un tambourinement violent résonna à son oreille. En y prêtant plus attention, on s’apercevait que ça venait de son corps !

Peu après que ce bruit ait commencé, Xiao Yan se mit à trembler comme s’il avait reçu un choc électrique. Il trembla abruptement et une rougeur inhabituelle envahit immédiatement son visage. Bien sûr, ça n’était que là le moindre des changements qu’il subissait. Le plus important avait lieu dans son corps : la force de succion qu’exerçait son vortex avait subitement augmenté de façon explosive.

Les filets d’énergie chaud et rouge sombre flottant autour de lui, qui entrait jusque-là en lui de façon ordonnée, se mirent à débouler en lui comme un troupeau de taureaux paniqués sous cette succion inégalable.

Le jeune homme n’était plus alors qu’un gouffre sans fond qui acceptait toute l’énergie alentour, quelle que soit sa quantité. De plus, sa force de succion ne montrait aucun signe de fatigue ; bien au contraire, elle devint de plus en plus forte, au point que l’énergie dans la salle d’entraînement ressemblait à la surface d’un lac troublée par une grosse pierre. L’énergie fluctuait et une énorme ondulation avec l’adolescent en son centre se forma tout à coup.

Ce phénomène inhabituel continua pendant près d’une dizaine de minutes puis le bruit de craquement d’os, clair et explosif, se réduisit de plus en plus… Un moment plus tard, il finit par disparaître complètement. L’ondulation énergétique alentour disparut également et dévoila à nouveau la silhouette en tailleurs du jeune alchimiste.

La robe noire qu’il portait avait été secouée par le déferlement sauvage d’énergie jusqu’à ce qu’ils finissent en lambeaux. La baume qu’il s’était passé sur le corps avait été entièrement vaporisé. Il n’avait beaucoup changé physiquement, et seul le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux accroché à son bras encore fin ornait son corps dénudé.

Xiao Yan ouvrit lentement les paupières, et la flamme émeraude gonfla dans ses grands yeux jusqu’à envelopper ses pupilles noires, puis elle disparut graduellement un moment plus tard.

Ses pupilles étaient à présent d’un noir plus intense et profond. Il fit remonter un gros souffle trouble le long de sa gorge et l’exhala, expirant un petit nuage noir.

Il fronça légèrement les sourcils en regardant ce qu’il avait expulsé, mais il se souvint subitement de quelque chose qu’il avait presque oublié : le poison brûlant. Cette noirceur venait du poison brûlant qui avait muté en lui, et se cachait profondément dans son corps. Il était difficile d’en guérir, autant que des vers enfouis dans les os du pied.

Il rit amèrement et secoua la tête. “Je ne m’attendais vraiment pas à enlever aussi peu de poison brûlant au travers de la force de la percée… Saleté. Qu’il soit caché en moi me rend vraiment mal à l’aise.” Le poison en question avait beau ne pas lui porter atteinte grâce à la protection du Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan, ça restait pour lui quotidiennement une épine dans son pied tant qu’il ne l’extrairait pas. Il avait pu constater sa puissance auparavant ; même Nalan Jie, avec sa force de Dou Wang, avait failli perdre la vie par sa faute, alors un petit Da Dou Shi sept- non, huit étoiles comme lui…

L’adolescent soupira doucement et laissa son inquiétude de côté, puis il se leva lentement et s’étira. Aussitôt, on entendit dans la salle une série de craquements nets, similaire à un pétard.

Il sentit alors une sensation relaxante l’envahir. Après une grosse vingtaine de jours, il avait enfin percé à la huitième étoile comme il l’espérait, un résultat digne de sa longue et difficile isolation !

Je suis déjà à la huitième étoile. Je ne suis plus loin du niveau de Dou Ling…” Dit-il en souriant. Il baissa la tête pour observer le serpent lové glacé à son bras et dit en souriant : “Ce petit bonhomme dort de plus en plus ces derniers jours, il ne s’est même pas réveillé après tout ça…”

Bien qu’il grommelle avec le sourire, il était grandement inquiet, car ce genre de sommeil aussi long était clairement anormal. Normalement, un Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux dans sa période de croissance devrait être extrêmement actif, mais la bête à son poignet dormait toute la journée sans jamais se réveiller… Et la petite idée qu’il avait quant à la nature de cette anormalité était la source de son inquiétude.

L’adolescent caressa le corps froid du reptile et il marmonna lentement, les sourcils froncés jusqu’à ne plus faire qu’un trait horizontal : “On dirait que le python se fait déjà oppresser par la Reine Médusa… Au vu de la situation, j’ai bien peur que la Reine réussisse à occuper son corps dans moins d’un an. À ce moment, son esprit fusionnera avec son corps, et elle ce n’est qu’alors qu’elle deviendra une Dou Zong à la puissance absolue… Bordel, si j’en crois la malveillance de cette bonne femme, la première chose qu’elle fera une fois au contrôle sera de me tomber dessus…”

Un rire de personne âgée résonna dans son esprit pour le réconforter : “Rassure-toi, elle ne t’attaquera pas tant qu’elle n’aura pas la pilule de dégel spirituel. Ce n’est pas si facile de fusionner un corps et un esprit, elle a besoin de ce pilule pour d’abord avaler l’esprit du python, et ce n’est qu’après qu’elle pourra se saisir de son corps. Si elle n’y parvient pas, elle n’aura pas le contrôle absolu et le corps du python ne sera qu’un fardeau pour elle.”

Maître !” Dit le jeune homme  d’un air réjoui. Les mots de Yao Lao l’avaient tant rassuré qu’il en poussa un gros soupir. Il sourit et opina du chef. “Ce serait pour le mieux que ça se passe ainsi. J’aurais le dessus lors de nos discussions tant qu’elle aura besoin de cette pilule, et il n’y aurait rien de mieux que d’embrigader une Dou Zong.”

Effectivement, une fois qu’elle aura percé au-delà du rang de Dou Huang, elle aura un potentiel futur illimité. Une Médusa a évolué et est apparue par le passée mais à l’époque, son corps n’était pas celui d’un Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux, mais une autre ancienne bête féroce, le serpent or et violet aux sept ailes. C’est une bête un peu plus faible que le python, mais trois Dou Zhun d’élite finirent par être mobilisés pour l’exterminé à cette période…” Dit le vieil homme en riant d’une voix nostalgique.

Trois Dou Zuns ?!” (NdT niveau au-dessus de Dou Zong)

Le coin des lèvres du jeune alchimiste tressaillit. Ce titre contenant une pression immense le rendit coi. Il resta abasourdi un long moment, puis il tourna son regard vers le serpent à son bras. Il murmura dans un rire amer : “Est-ce que cette grand-tante (NdT comme ça qu’on appelle une femme qu’on a beaucoup de mal à gérer) sera aussi puissante dans le futur ? Ça va finir par me retomber dessus, non ? Aaaah… Tu dois tenir bon, Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux. Ne te fais pas avaler par cette femme, ou on passera tous les deux un sale quart d’heure…”

Un frisson glacial lui parcourut l’échine en repensant à l’intention de tuer froid et partiellement visible que la Reine Médusa démontrait à son égard. Se faire observer par ce genre de femme terrifiante n’était vraiment pas agréable…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 490
BTTH Chapitre 492

7 Commentaires

  1. Zanse

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. yannick

    Bonjour , d’habitude je ne commente pas , mais je voulais vous remercier pour votre traduction de BTTH. Merci a vous , wazouille.
    Cependant je voulais vous interpeller sur un message précédant sur autre chapitre je cite

    Répondre
  7. yannick

    Petite biscotte :”Hello,
    Juste pour dire au cas où tu ne saurais pas encore…
    Vers le chap 610 y a un cas qu’on pourrait qualifié de viol par xiao yan sous aphrodisiaque (donc supposé pas vraiment sa faute). Et la réaction du héro s’est de se demander pk elle le kiff pas après ça vu que c’était sa première fois…….
    Bref, puisque j’ai vu que tu avais arrêté shura’s wrath à cause de pédophilie, tu voudrais peut-être prendre des mesures ici aussi.
    Voili voilou.”

    Si cela est effectivement vraie, je me demandais si vous allez censurée le chapitre , prévenir les lecteurs ? Où allez vous arrêter la traduction de Btth , ce qui serait vraiment dommage ? Qu’allez vous faire quand il y aurait un passage moralement limite , qui dénote justement d’une différence de mentalité entre occidentaux et asiatique mais aussi culturel .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com