DNC Chapitre 318

DNC Chapitre 317
DNC Chapitre 319

Pfiou, ce fut long mais c’est fait ! Voici un chapitre qui va vous hyper ! 😀

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 318 – Comment est-ce possible ?

 

Oui… oui, je suivrai humblement vos ordres, jeune maître…” L’homme entre deux âges hocha la tête comme un poulet qui picore, et tous les gens derrière lui étaient pâles comme des linges, témoignage manifeste de leur terreur totale.

Très bien. De plus… Que nous puissions utiliser un poisson pour tracter un bateau ou un oiseau pour tirer un chariot… Ce n’est rien que toi ou ton maître puissiez contrôler, c’est compris ?” Dit le jeune maître Yu en souriant.

C’est… C’est compris !” Dit l’homme tellement nerveux que sa langue en fourcha.

Bien, file dans ce cas.” Dit l’Expert en faisant claquer ses manches, ce qui donna naissance à un puissant vent qui repoussa les bateaux ancrés dans la direction opposée à toute vitesse.

Ils furent repoussés avec une telle force que les gens à leur bord perdirent l’équilibre les uns après les autres, là où ils étaient stables en se tenant sur leurs proues précédemment. Du coup, les matelots ne purent s’empêcher de tomber par-dessus bord, terrifiés qu’ils étaient déjà.

Les navires s’éloignèrent en moins d’une seconde. Ils s’évanouirent tout simplement comme des fantômes, en un clin d’oeil, à une vitesse qui peut-être avait créé un nouveau record sur le Lac Lotus.

Ils étaient venus menaçants et hargneux, et repartaient la queue entre les jambes.

Le jeune maître se tourna vers son invité et lui sourit en haussant les épaules. “Tu vois, c’est comme ça qu’on règle une dispute.”

Chu Yang secoua la tête en soupirant. Ce type a une manière très simple de régler les problèmes… Ils martyrisent ses opposants jusqu’à ce qu’ils se soumettent ! Une claque à travers la tronche : ‘C’est d’accord ?’ Et une autre : ‘Et maintenant, c’est d’accord ?’

Comment quelqu’un qui se fait tabasser encore et encore sans pouvoir se défendre pourrait oser riposter ?

Votre approche était très féroce et pourtant très directe.” Dit-il sincèrement à son hôte.

C’est ainsi qu’on doit s’occuper de ce genre de personnes.” Dit doucement le jeune maître Yu dans un sourire insipide. “Qui a le temps de s’occuper de ces fadaises ? Veux-tu raisonner avec eux ? Non ? Alors ne perds pas de temps et gifle-les. S’ils ne sont toujours pas convaincus, alors gifle-les encore ! Souviens-toi, si tu dois attendre jusqu’à ce qu’il y ait besoin de raisonner avec quelqu’un… C’est que tu es déjà tombé dans une position désavantageuse.”

Il croisa les mains dans son dos et poursuivit en souriant : “Tu ne dois pas faire le jeu de ton adversaire à raisonner avec lui, lorsque sa force est supérieure à ce à quoi tu t’attendais. Ces hommes étaient des imbéciles à tenter de raisonner avec moi.”

L’adolescent sourit : “Effectivement, il ne faut pas tenter de raisonner un adversaire plus puissant, car ça ne fera que l’amuser.”

Ha ha… C’est exact. C’est tout à fait exact.” Dit l’expert en riant de bon coeur.

Dans ce cas… Est-il correct de dire que nous n’avons pas besoin de raisonnement dans ce bas monde ? Après tout… À quoi ça nous sert, de toute façon ?” Demanda le Fourbe.

C’est pourquoi je trouve aussi que c’est inutile.” Répondit calmement le jeune maître. “En fait, je dirais que le raisonnement n’est applicable qu’aux gens ordinaires. Une fois un certain niveau de puissance et d’influence atteint, tu peux parfaitement ignorer tout usage de raisonnement, et tu peux même le piétiner si tu en as envie.  Tu penses pour l’instant que raisonner un adversaire est très utile, car tu n’es pas encore au-delà du cadre des personnes normales… Attends d’arriver aux Trois Cieux Supérieurs, et tu comprendras automatiquement ce que je veux dire…”

Un sourire moqueur orna les lèvres du jeune maître Yu. Il continua de sourire un moment avant de finalement dire : “Parfois… Le ‘raisonnement’ est considéré comment étant même pire que les foutaises !”

Haaaa…” L’Expert se mit à flotter au dans le ciel et parut s’estomper tout à coup. CHu Yang cligna à peine des yeux, et le vit se tenir sur la rive. Une voix fine et délicate retentit tout à coup juste à côté de ses oreilles. En fait, elle ressemblait au bourdonnement d’un moustique. “Nous ne te devons plus rien à présent. Viens me trouver si tu as besoin de ton propre statut. Tu me trouveras à cet endroit.”

Son message terminé, le jeune maître avait déjà disparu de la rive et n’était plus nul part alentour.

L’adolescent sourit sarcastiquement en secouant la tête. Ce n’était qu’alors qu’il réalisa que le camp opposé ne lui devait plus rien et que, au contraire, c’était à son tour de leur être redevable. Il avait parfaitement entendu ce que l’expert avait à lui dire, mais il l’avait compris de façon totalement différente que la lecture qu’on aurait pu en faire.

Sa dernière phrase disait que dans les Trois Cieux supérieurs, le raisonnement était même inférieur aux foutaises… Cette déclaration lui avait immédiatement fait réaliser que là-bas, la Force était une valeur suprême et que la loi de la jungle avait cours….

L’histoire des Neuf Cieux pouvait avoir l’air d’un conte aux yeux des autres, mais le Fourbe cependant ne pouvait s’empêcher d’éprouver un sentiment particulier à son égard !

Il n’avait toujours pas récupéré du choc que lui avait asséné la légende de l’Épée des Neuf Calamités.

Il secoua la tête à nouveau, puis il s’assit dans le bateau tandis que la pointe de l’Épée sortit en douce, ce qui lui causa une démangeaison au bout du doigt. Ensuite, la pointe en sauta abruptement et atterrit sur la table de cristal blanc à côté de lui, à présent qu’elle ne sentait plus d’autres présences.

La table de cristal et la chaise furent transformées en un tas de poussières en un instant. Même la théière y passa…

Ensuite, la pointe de l’Épée retourna dans Chu Yang à toute vitesse et dès qu’il y fut, le jeune homme sentit la plus pure forme d’énergie spirituelle au moins se précipiter soudainement dans son Dantian. Il sentit aussitôt une sensation chaleureuse et confortable se répandre à travers son corps, une sensation similaire à celle qu’on éprouve en se plongeant dans une source chaude en hiver…

L’énergie spirituelle devint plus vive encore au bout d’un moment. Les restes de produits médicinaux qui traînaient dans ses méridiens, probablement retenus là par l’esprit de l’Épée, furent également remis en circulation…

Ces restes et l’énergie spirituelle formèrent un puissant courant qui circula immédiatement à travers ses méridiens avant d’attaquer finalement la barrière de Vénérable Épéiste de second rang !

La barrière s’effondra dans un bruit tonitruant, et le Fourbe sentit son corps devenir aussi léger qu’une plume, et il eut l’impression de pouvoir s’envoler à tout moment. Tout à coup, son corps débordait de puissance.

Ça y est, j’ai percé ! Pensa-t’il en restant immobile. Cependant, à ce moment, un gros trou apparut subitement à côté de lui, et l’eau du lac commença à envahir le navire. Peu après, le Ministre Chu disparut silencieusement dans les eaux du lac…

Il descendit à toute vitesse vers le fond du clac comme un gros poisson.

Pendant ce temps, la pointe et la lame de l’Épée bondissaient de joie et d’excitation dans son Dantian.

L’appel urgent venant des profondeurs et lui demandant de venir était également devenu bien plus distinct à présent.

Chu Yang atteignit enfin le fond du lac en suivant cette sensation merveilleuse, mais il ne trouva qu’un gros trou dans le sol qui n’avait rien de rassurant, et dont la profondeur était difficile à déterminer.

Il n’hésita pas à sortir un gros morceau d’acier noir de plusieurs centaines de kilos de l’espace des neuf calamités, puis il le serra fort contre lui et s’y jeta tête la première.

Le jeune homme était devenu anxieux de ne pouvoir plonger plus profondément dans le lac, vu que la pression de l’eau augmentait grandement, et il craignait qu’elle finisse par le repousser vers le haut. Cependant, il n’avait plus à s’en inquiéter tant qu’il tenait son gros morceau d’acier.

Plus il s’enfonçait dans le lac, et plus il faisait sombre. En fait, il faisait déjà si noir autour de lui qu’il était incapable de voir ses propres mains.

La source de la sensation merveilleuse était également de plus en plus proche. La pointe de l’épée, tout comme sa lame, sortaient déjà partiellement de ses doigts, et elles poussaient des cris sonores rappelant des tintements métalliques.

Au bout d’un moment, l’adolescent sentit qu’il avait déjà plongé à trois cents mètres sous la surface. Ses pieds pouvaient enfin toucher le fond glissant et boueux du lac. À ce moment, une lueur faible se répandit tout à coup et remplit ce monde obscur de couleurs. Les abysses sous-marins devinrent alors extrêmement beaux, mais ils conservèrent leur étrangeté.

Le Fourbe écarquilla les yeux, le coeur battant la chamade, et il marcha lentement vers la source de la lumière. Il eut l’impression de marcher sur du coton tout en serrant le bloc de métal tout contre lui ; en fait, il ne sentait même pas son propre poids à ce moment.

La pression de l’eau était telle à cette profondeur qu’elle avait déjà compensé le poids conjugué de l’homme et du métal, qui approchaient cependant les trois cents kilos.

… Plus il se rapprocha de la lueur, et plus elle devint intense.

Chu Yang restait vigilant vis-à-vis de cet environnement et approchait prudemment, un pas après l’autre… Qui sait se qui peut se tapir dans ces profondeurs que personne ne semble avoir troublées durant des dizaines de milliers d’années ?

Lui aurait-on dit qu’un Empereur Épéiste avait trouvé la mort dans ces profondeurs après avoir perdu la tête qu’il n’en aurait pas été surpris !

Les abysses étaient vraiment pleins de danger…

Il pouvait déjà sentir un regard noir fixer son visage tandis qu’il approchait de la source lumineuse. Tout à coup, il sentit quelque chose de solide sous son pied, comme s’il venait de marcher sur une pierre.

Il y un dépôt de limon des dizaines de mètres sous cette pierre mais cela étant, ne devrait-il pas y en avoir au-dessus également vu que ces fonds n’ont pas été troublés pendant des éons ?!

L’adolescent se calme, puis il fit enfin un pas de plus pour mieux voir de quoi il retournait.

Il vit enfin la source de la lumière !

Un mur de pierre se trouvait en face de lui, et une perle de la taille d’un poing y était encastrée en plein milieu. Elle dégageait une faible lueur laiteuse…

C’est une belle perle ! Elle n’est certainement pas ordinaire pour pouvoir briller aussi fort dans ces ténèbres pendant aussi longtemps… Si ce n’est pas un trésor, alors qu’est-ce que c’est ?

L’Épée des Neuf Calamités émit une réponse à l’appel qui retentait derrière ce mur.

Je l’entends avec une telle clarté !

Le Fourbe fit deux pas en avant et au moment où il allait examiner avec attention ce mur, il sentit subitement quelque chose à côté de lui. Un petit tourbillon était apparu sur son flanc ; aussitôt, il recula et tourna la tête pour y jeter un oeil.

Des rayons de lumière éclatante se mirent à briller à vingt mètres à sa gauche. C’était comme si deux grosses lanternes étaient apparues en même temps !

Les alentours furent aussitôt éclairés par cette explosion de lumière soudaine.

Le Fourbe tourna la tête pour observer les environs, et il s’aperçut qu’il était complètement cerné de tous les côtés par un énorme groupe dense de…

Serpents monstrueux !

Il y avait des serpents de toutes tailles, les uns aussi épais qu’un tronc et d’autres aussi fins qu’un doigt. Cela étant, ils avaient tous une tête triangulaire grotesque que surmontait une corne à l’apparence étrange et de plus, ils avaient tous des yeux féroces !

Chu Yang manqua de s’étouffer avec sa propre salive à en regardant à nouveau vers la source lumineuse éblouissante, car il s’aperçut qu’elle bougeait légèrement ; il devina alors sa véritable identité !

Ce sont en fait les yeux d’un serpent monstrueux !

Ces deux yeux étaient aussi gros que sa tête, et le corps auquel ils étaient rattachés… était aussi gros qu’une maison ! Et il faisait près de… soixante mètres de long !

Le jeune homme retint son souffle. Mais que… quel genre de monstre est-ce !

L’énorme serpent ondulait d’un côté à l’autre pendant qu’il l’observait. Son énorme corps nagea silencieusement vers l’avant et s’enroula autour du mur de pierre pour le couvrir entièrement. À présent, la créature le fixait avec vigilance.

Bordel… Jura l’adolescent en s’empêchant de rentrer dans le mur.

Le troisième fragment de l’Épée des Neuf Calamités est derrière ce mur, mais cet énorme reptile bloque mon chemin. Il est clair qu’il garde le troisième morceau… Et cette cochonnerie a des millions de descendants aux alentours… Comment puis-je obtenir le fragment ?

Je n’ai pas rencontré de monstre pareil lorsque je suis venu ici dans ma vie passée. En fait, le fragment n’était pas même pas enfoui à de telles profondeurs. Que se passe-t-il ?!

Une personne seule se tenait immobile au milieu d’innombrables serpents.

Un long moment passa quand tout à coup, l’énorme créature secoua la tête de rage en voyant que l’humain n’était pas encore parti et immédiatement, d’innombrables serpents monstrueux firent claquer leur queue pour foncer à la vitesse de l’éclair vers ce dernier.

Le Fourbe se retrouva aussitôt dans une situation critique. Il fit apparaître une longue épée dans l’eau et la brandit aussitôt, protégeant ses devants d’un écran de coups !

Des cris stridents à glacer le temps retentirent d’un coup, venant probablement des serpents qu’il venait de tuer. L’eau devant lui prit aussitôt des teintes vertes après avoir été teinte du sang des reptiles et évidemment, ça bloquait totalement son angle de vue !

Il avait pu réussir cette attaque grâce à toute l’expérience qu’il avait acquise avec son entraînement subaquatique. Sans cela, elle n’aurait pas été aussi efficace.

Il avait brandi son épée très rapidement et avait tué d’innombrables serpents monstrueux mais néanmoins, toujours plus de reptiles fonçaient vers lui plus rapidement encore.

L’énorme serpent perdit finalement son calme et rugit tout à coup férocement. Il remua son énorme corps, puis il ouvrit sa grande gueule et se mit à émettre une force de succion tyrannique brusquement !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 317
DNC Chapitre 319

6 Commentaires

  1. Zobra

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. eLoElO

    Merci pour le chapitre .
    Moi qui ai peur de ces bébêtes je ne peux m’imaginer à sa place.

    Répondre
  3. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com