LVL1S : Chapitre 75

LVL1S : Chapitre 74
LVL1S : Chapitre 76

Chapitre 75

 

« Darryl, comment peux-tu penser que j’ai pu faire ça ? Je l’aurais frappée moi-même avant de l’amener ici ? »

« Pourquoi pas, tu as l’air de ce genre. Mon dieu… Tu dois tellement souffrir… Viens par là. »

Darryl renifla en attrapant un grand fauteuil de l’arrière-boutique.

« Ne dis pas ce genre de chose, même pour plaisanter, tu me brises le cœur. »

Me regardant d’un air de profonde moquerie, il se tourna vers la fillette pour lui parler d’une voix douce, complètement aux antipodes de toutes ses habitudes.

« Assis-toi ici. »

Elle s’effondra dans le fauteuil confortable, clairement épuisée ; Darryl lui donna encore un peu de pain et de l’eau. Elle avala le tout d’une traite et tomba rapidement dans les bras de Morphée.

« Alors, que s’est-il passé, Johra ? »

« Je ne sais pas trop, je l’ai juste croisée au moment où elle se faisait tabasser dans une ruelle. »

« Qui ? »

« C’était le Club du Loup, ce gang… Ses parents leur devaient de l’argent et ont peut-être donné la fillette comme remboursement. »

« Ces putains d’enfoirés de merde. »

Sa colère était légère, mais à chaque seconde qui passait, je pouvais presque sentir les éclairs crépiter sous son crâne, de plus en plus à mesure qu’il réalisait la situation. Son physique, celui d’un aventurier à la retraite, était toujours bien présent.

« Alors, tu peux t’occuper d’elle pour un temps ? »

« Elle n’a vraiment nulle part où aller ? J’avais besoin d’une assistante alors tu peux me la laisser, oui, mais… »

« Hmm… Ne t’inquiète pas à propos du Club des Loups, je m’en occupe. Prends simplement soin d’elle. »

« Ouais, mais… Tu comptes te battre seul face à ces voyous ? »

« Exact. J’avais déjà prévu de me charger de leur cas de toute façon. »

Il était quelqu’un de profondément gentil. C’était pour cette raison qu’il donnait des restes de pain aux mendiants, le soir ; évidemment il disait que le pain allait se gâter mais il aurait parfaitement pu le manger ou le vendre le lendemain, ce n’était qu’une excuse. Il était le troisième fils d’une famille de boulangers d’une grande ville. Depuis qu’il était tout jeune, il avait l’habitude de donner du pain à ceux qui avaient faim dans la rue sans que son père ne le sache. Ceci dit, ils finirent tout de même par s’engueuler la seule fois où il s’était fait attraper… Il s’était enfui de chez lui et n’y était plus jamais retourné.

« J’aimerais t’aider mais j’ai mais propres affaires à protéger… »

Il m’aurait définitivement aidé s’il était encore un jeune aventurier. Mais s’il provoquait des problèmes aujourd’hui, sa boulangerie et même le voisinage risqueraient gros.

« Je peux le faire seul. J’ai déjà une idée. »

Je suspectais que la seule raison pour laquelle le gang pouvait agir au grand jour sans être inquiété plus que ça était le soutien des officiels qui tournaient les yeux plus que de raison.

« Tu as un plan ? »

« Oui… On peut dire ça ? »

Je sortis de la boulangerie pour me rendre à la mairie de la ville. Comme je m’en souvenais, même si le maire de Gartmar était un peu tête-en-l’air, il était quelqu’un de relativement sage. Je m’imaginais alors bien que si nous parlions face-à-face, nous pourrions trouver une solution.

« Qu’est-ce qui vous amène ici ? »

Le rez-de-chaussée me laisse tomber nez-à-nez avec la réceptionniste qui m’interrogea immédiatement comme si j’étais quelqu’un de suspect. C’était normal puisque je ressemblais tout de même au mendiant que j’étais encore plus ou moins.

« J’aimerais voir le maire. »

« Je suis désolée, mais il est très occupé et il est compliqué d’obtenir un rendez-vous actuellement. »

Sa réponse froide n’était pas totalement inattendue non plus.

« Pourriez-vous s’il vous plait informer le maire que le premier Aventurier de Gartmar est venu en personne pour discuter de la sécurité de la ville ? »

Je lui tendis furtivement une pièce d’argent. C’était définitivement un pot-de-vin mais une telle pratique était courante et si vous vouliez que les choses se passent de la manière souhaitée, c’était le meilleur moyen, il fallait de temps à autre franchir cette ligne.

« Eh bien… Si c’est juste un message à transmettre, je peux. Veuillez attendre une minute. »

La réceptionniste appela un garçon de service et lui tendit une note avant de le regarder partir. Peu après, un officiel apparut et lui chuchota quelque chose dans le creux de l’oreille. Elle se tourna alors vers moi et m’offrit un énorme sourire.

« Le maire a 5 minutes à vous accorder. Veuillez suivre cette personne. »

Une pièce d’argent pour 5 minutes, c’est plutôt cher payé. 1)NdT : L’auteur nous fait savoir en note qu’une pièce d’argent correspond à ~$50 dans notre vie actuelle, en terme de valeur.

Je fus escorté au bureau du maire. Lorsque je franchis le pas de la porte, je fus surpris de constater l’absence de toute extravagance, le maire complètement plongé dans une tonne de travail et de papiers derrière son bureau.

« Bonjour. Faites vite, j’ai pas mal de souci qui demandent mon attention. »

« Si vous êtes vraiment trop occupé, je peux revenir une autre fois. »

« Non, c’est presque comme une mini-pause pour moi, donc c’est bon, ça me fait du bien. Vous avez dit être le premier Aventurier de Gartmar ? »

Le maire m’ausculta rapidement de haut en bas et de bas en haut avant de retourner vers la tonne de papier posée sur son bureau. Évidemment, il avait trouvé une note concernant les Aventuriers.

« En effet. »

« Et vous souhaitez me parler de sécurité ? »

Il continua à parler tout en se saisissant d’une autre feuille de papier.

« C’est bien ça. Avez-vous entendu parler du Club des Loups ? »

« J’ai reçu quelques plaintes de temps en temps et je pensais qu’on s’en était déjà occupé. Ils sont toujours actifs ? »

Le maire était totalement accaparé par ses documents et me parlait d’une voix automatique.

« Définitivement toujours là. Ils continuent à intimider et extorquer les honnêtes citoyens. »

« Je vois. Mais il n’est pas simple de s’en débarrasser sans preuve concrète. Après tout, même si je suis le maire, je dois respecter la loi. »

Il était très malin et compris la situation avec ces quelques et simples mots. Il s’attendait à ce que je lui propose ce que j’avais derrière la tête, il me demandait de servir de témoin.

« Devrais-je vous amener des preuves ? »

« Clairement. »

« Ok, je trouverai ça pour vous. »

« Attendez. »

« Oui ? »

* Ting *

Il me balança quelque chose et je l’attrapai. C’était une pièce d’or. 2)NdT : ~$500

« Voici le paiement pour la quête. Si vous y parvenez, vous pourrez garder la pièce, mais si vous échouez, vous m’en devrez le double. Compris ? »

C’était un contrat « au black » comme on dit. Sans enregistrement, rien ; en fait, j’aurais simplement pu prendre la pièce et quitter la ville sans dire un mot.

« Ok. »

Le maire avait foi en moi, en tant que premier Aventurier, le premier ayant osé sauter le pas. Je quittai le bâtiment content de moi, je devais simplement trouver des preuves des exactions du Club du Loup afin de les virer de la ville.

Ce ne devrait pas être suffisant pour modifier le cours de l’histoire, n’est-ce pas ?

Je me rendis à la Guilde des Guerriers, accompagné de ma pièce d’or.

« Oh… Un pièce d’or, hein ? C’est une vraie ? »

Ryan m’interrogea immédiatement tandis que je le payais. Il mordit le métal et se mit à rire.

« Ne laisse pas de marque de dents sur ma pièce ! »

« Juste une simple égratignure, voici ta monnaie, 5 pièces d’argent. »

J’avais acheté une paire de solides gants, une cape et des chaussures, le tout en cuir. Je pensais que quelques équipements rendraient plus facile le combat contre des humains à l’avenir. Les gants en particulier.

Mes poings sont plus que suffisants, et au pire, si j’ai vraiment besoin d’utiliser une arme, ma dague devrait faire l’affaire.

Je débordais alors d’une confiance absolue, pensant que je pourrais facilement dérouter cette petite organisation. Ce que je ne savais pas, c’était que parmi les 15 membres de leur bande, 3 étaient des anciens aventuriers.

Tandis que j’achetais mon équipement chez Ryan, un kidnapping se déroulait dans la boulangerie de Darryl.

« Ces pourritures ! Attaquer des citoyens classiques ! »

« Merde ! »

« La ferme, vieux boulanger. C’est ce que tu reçois quand tu ne payes pas ce que tu dois pour notre protection. »

Celle qui venait de parler était une femme totalement revêtue de cuir noir, et elle termina sa phrase en envoyant un coup de pied dans l’estomac de Darryl.

« Tu pensais être fort ? Mais voici une montagne qui se présente face à toi. Finissons-en ici. »

En sortant, ils allumèrent une torche et la balancèrent à l’intérieur. La boutique, faite en bois, pris rapidement feu.

« Non ! Ne faites pas ça ! »

Ignorant les supplications de Darryl, ils sortirent simplement dans la rue, tenant fermement la petite fille pétrifiée. Darryl lutta pour éteindre le feu mais tout était déjà plus qu’à moitié brûlé et le temps qu’il fasse ce qu’il devait, le feu était hors de contrôle.

Je vis le feu en sortant de la Guilde des Guerriers. Même en courant à toute vitesse, il avait déjà avalé toute la boutique au moment où j’y arrivai.

« Darryl ! »

« Dé… Désolé, Johra, ils ont pris la fille, et je n’ai rien pu faire… »

« Putain ! »

Je serrai les dents, clairement furieux.

« Ils viennent de déclarer la guerre ! »

« Oui, mais tu devrais savoir que certains d’entre eux sont d’anciens Aventuriers. Je n’ai même pas pu lever la main sur l’une d’entre elle, alors ils doivent être au minimum de rang Fer. »

« Oh, vraiment ? »

Avant de m’y précipiter, je m’arrêtai une seconde pour réfléchir à la situation.

S’ils étaient plus puissants que le rang Fer, alors ils étaient au moins de niveau 20. J’aurais clairement du mal à en sortir victorieux.

Darryl était un aventurier de niveau 15 et le réprimer facilement nécessitait au moins le niveau 20. Ma puissance serait telle que je m’apprêtais à éclater un rocher à l’aide d’un œuf.

« Darryl. Pourquoi ne pas déposer une plainte officielle ? »

« Ce serait parfaitement inutile. »

Il n’avait aucune preuve et c’était simplement notre parole contre la leur ; ce serait finalement considéré comme un accident de travail. Nous vivions dans un monde ou la force définissait les personnes qui avaient raison et celle qui avaient tort.

« Darryl, j’ai besoin de ton aide. Je sais que tu possèdes toujours ce feu en toi. »

C’était une honte mais je ne pouvais rien faire pour la fillette à ce moment. Tout ce que je pouvais faire, c’était gagner des niveaux le plus rapidement possible.

« Tu as raison. Jusqu’à ce que la boulangerie soit réparée, je ne possède plus que mes compétences d’Aventurier pour mettre de la bouffe dans mon assiette. Je ne vais tout de même pas mendi… Haha, oups. »

Je l’accompagnai jusqu’à la Guilde des Aventuriers.

« Oh, c’est ce vieux Darryl ! Un Aventurier original, n’est-ce pas ? »

Je prétendis ne rien savoir à propos de cette remarque.

« Ouais, ma boulangerie à cramé et je n’ai plus aucune autre ressource. »

« J’ai entendu des rumeurs à propos de tes capacités, et je vais enfin pouvoir le confirmer moi-même ! »

Il se gratta la tête d’un air impuissant et choisit d’accepter la quête de chasse aux Gobelins. Je sortis ce qu’il restait de la pièce d’or du maire pour l’équiper de quelques affaires décentes.

« Attends… Quand es-tu devenu riche, Johra ? »

Je secouai la tête.

« Je l’ai reçu comme avance pour une quête. Alors j’aurai toujours besoin de finir le travail. »

« Vraiment ? Je m’assurerai de te rembourser pour ça. »

Il ne me restait qu’une simple pièce d’argent. Si j’échouai à réaliser ce que le maire m’avait demandé, je devrais alors massacrer un nombre incalculable de Gobelins juste pour le rembourser.

Nous quittâmes la Guilde pour nous rendre vers la forêt, ensemble. Cette fois, nous y pénétrâmes plus profondément que je ne l’avais jamais fait et rapidement se présenta un camp Gobelin.

« Johra, ils ne sont pas un peu trop nombreux ? »

« Eh, Darryl, quel genre de compétences possèdes-tu ? »

« Une compétence d’aggro et une de ruée. »

« Je vois. Alors nous ferons les choses comme ça : Tu prends les devant et tu te défends face à leurs attaques pendant que je les massacre. Ok ? »

« Ne serait-il pas plus sûr de les attirer un à un ? »

Je secouai la tête.

« Je n’ai pas le temps. »

Comparé à Darryl qui ne pouvait que chasser de manière classique, je devais prendre des risques pour bénéficier de mon bonus d’expérience. Si j’étais capable d’en tuer dix d’un coup, je gagnerais alors la même expérience que si j’en avais tué plus de 1 000. Il y avait une différence considérable entre tuer 10 Gobelins un après l’autre et en tuer 10 d’un coup.

Darryl restait peu convaincu mais hocha la tête.

* Uh Oh Oh ! *

Il utilisa sa compétence afin d’attirer à lui la haine des Gobelins et les dix se jetèrent sur lui. Je fis le tour en silence et arrivai sur le côté, ma dague dans la main.

« Attire-les autour de ce gros arbre ! »

« Ok ! »

Malgré le fait que je leur courais après avec ma dague, ils m’ignorèrent pour continuer à chasser Darryl.

« C’est un bon endroit. Arrête et bloque, maintenant ! »

« Ok ! »

* Kang ! Kung ! *

Les Gobelins surpris s’écrasèrent contre son bouclier en le frappant de leurs gourdins, mais il fut capable de tenir la position. La puissance d’un Guerrier de niveau 15 n’était pas à prendre à la légère et ces Goeblins de bas niveau purent à peine provoquer la perte d’un ou deux points de vie à chaque attaque.

Comme ils étaient tout de même nombreux, chacun de ces points de vie perdus était finalement important ; c’était assez pour tuer un humain.

« Maintenant ! »

Comme les 10 Gobelins étaient occupés à labourer le bouclier de Darryl, je me glissai derrière eux et leur tranchai la gorge, rapidement et un après l’autre, sans m’arrêter. Ils tombèrent presque tous en un coup.

[+11 points d’expérience.]
[+22 points d’expérience.]

[Augmentation de niveau 7 ➢ 8]

[+44 points d’expérience.]
[+88 points d’expérience.]

[Augmentation de niveau 8 ➢ 9]

[+176 points d’expérience.]

[Augmentation de niveau 9 ➢ 10]

[+352 points d’expérience.]

[Augmentation de niveau 10 ➢ 12]

« Merde ! J’en ai loupé trois ! »

Même si j’avais échoué à les tuer tous les dix, la puissance de cette stratégie avait encore démontré toute sa splendeur. J’achevai ceux qui restaient et pus passer niveau 13.

« Huh… Je suis complètement ko. Même si ce n’était qu’une bande de vulgaires Gobelins, ce n’est pas facile d’en tuer 10. C’était uniquement possible grâce à l’aide de tonton Darryl. »

« Absurde. Tu les as tous massacrés, juste comme ça ! »

« Haha… Ça fait du bien. Ton niveau a augmenté ? »

Pendant le combat, il avait gagné un niveau, lui aussi. Peut-être avait-il déjà un paquet d’expérience et n’en avait que besoin de très peu pour franchir le pas.

Il n’était pas possible pour les gens normaux de voir leur propre statut. Les Aventuriers assez chanceux pour obtenir cette capacité étaient peu nombreux, moins de 10% au mieux. Ils pouvaient alors trouver un job croustillant comme conseillers dans une Guilde une fois la retraite arrivée.

« Pourquoi ne pas faire vérifier ton statut la prochaine fois qu’on passe à la Guilde ? »

Je devais prétendre ne rien savoir du résultat.

« Oui, c’est une bonne idée. Voilà plus de 10 ans que j’ai cessé tout ça, haha, mon sang commence à bouillir à nouveau ! »

J’avais découvert une autre différence entre les humains et mon précédent corps squelettique. Les humains voyaient leurs PV et PM totalement régénérés lorsqu’ils gagnaient un niveau. C’était un léger avantage pour les humains, qui n’avaient pas grand-chose d’autre pour se vanter.

« Eh bien, devrions-nous tenter d’en attraper d’autres ? »

« Bien sûr. Je peux sans doute faire ça encore une ou deux fois ! »

En retournant à la Guilde plus tard dans la journée, j’étais niveau 19. La réceptionniste était choquée par ma progression mais je lui répondis simplement que c’était un secret. Elle comprit parce qu’il était commun pour les Aventuriers de posséder des méthodes qu’ils ne souhaitaient pas divulguer et elle ne chercha pas à en savoir plus.

« Ouais ! Une belle somme ! 10 pièces d’argent ! »

« Voici ta part, la moitié. »

« Non. Tu en as besoin au cas où tu doives rembourser la dette du maire. »

« Non, prends cet argent comme une avance pour le pain que je t’achèterai à l’avenir. »

Même s’il était hésitant au début, après avoir insisté plusieurs fois, je le fis céder. Il était mal à l’aise en acceptant l’argent mais je savais que ma progression actuelle n’aurait pas été possible sans son aide.

« Merci. »

« Pas de quoi. On recommence demain ? »

« Bien sûr ! Viens me chercher à la boulangerie demain matin. »

« Ok, et fais attention, tu ne sais pas ce que ces types pourraient tenter. »

Tonton Darryl acquiesça énergiquement avant de quitter les lieux. Je me rendis moi aussi à ma petite ruelle sombre, mes 5 pièces d’argent dans la main.

« Maintenant, il est temps de passer à l’étape suivante. »

Je ne savais pas pourquoi je me sentais toujours mal pour cette fillette sans nom qui avait été enlevée, mais je savais que je n’avais toujours pas les moyens de la sauver. Soupirant grandement, je me rendis vers le Temple.

 



 

NdT : Note d’auteur :

Rang d’Aventurier :

– Basé sur la puissance et les stats d’une personne.

– N’est pas une mesure précise des capacités, car ne prend pas en compte les compétences et la magie.

– Au sein du même rang, une différence de compétences ou de sorts peut mener à une différence de puissance générale.

(H)orrible : La puissance d’un humain de base.

(G)rand : la puissance d’un humain particulièrement fort.

(F)ormidable : Un vétéran de guerre, l’apogée des humains « normaux ».

(E)xcellent : Considéré un débutant sur le chemin de la toute-puissance.

(D)ominant : Le niveau moyen d’un Guerrier Élu.

(C)onquérant : Le niveau le plus élevé qu’un Guerrier Élu peut espérer atteindre.

(B)rutal : La puissance d’un Dragon.

(A)bsolu : La puissance d’un Ancien Dragon.

(S)upérieur : La puissance d’un Roi Dragon.

Divin : La puissance d’un Dieu Mineur.

… : ?

… : ?

… : ?

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 74
LVL1S : Chapitre 76

References   [ + ]

1. NdT : L’auteur nous fait savoir en note qu’une pièce d’argent correspond à ~$50 dans notre vie actuelle, en terme de valeur.
2. NdT : ~$500

7 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre !
    Quand il aura suffisamment farmé, quelque chose me dit que le Club des Loups va prendre énormément cher ^^ !

    Répondre
  3. Failyriece

    Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’instinct que cette petite sera une formidable sorcière dans le futur et qu’elle aimera beaucoup le nom de Johra :p

    Répondre
  4. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com