DNC Chapitre 317

DNC Chapitre 316
DNC Chapitre 318

Et voilà le premier DNC de la semaine o/

Bonne lecture en compagnie du Fourbe !

 

 

Chapitre 317 – Une explication ? Quelle explication ?

 

J’ai moi-même l’impression de parler d’un conte…” Le jeune maître Yu sourit amèrement : “Mais c’est bel et bien… Le plus grand secret du Continent des Neuf Cieux !”

Ses origines trouvent ses racines dans l’Épée des Neuf Calamités !”

Ne serait-il pas plus juste de dire que tous ces secrets reposent dans l’Épée ?” Demanda Chu Yang en fronçant les sourcils. Bordel, c’est juste une épée et rien d’autre ! Comment tout ça peut-il être aussi compliqué ?

C’est effectivement le cas. C’est dommage que tu ne sois pas le maître actuel de l’épée ! D’ailleurs, celle-ci a déjà pris corps et maintenant qu’elle est revenue, elle cherche un individu capable d’accomplir tout ça, alors autant te dire que tu n’as aucune chance.” Répondit lentement le jeune maître, qui se méprenait certainement sur ce que son interlocuteur avait dit. Cela étant, son explication contenait tout de même une pointe de ridicule et d’impuissance.

Aucune chance, hein…” Le jeune homme leva les yeux au ciel et dit d’un air déçu : “C’est regrettable.”

C’est effectivement regrettable.” L’expert poussa un long soupir en démontrant une pitié authentique. L’adolescent, de son côté, sentit la sensation de crise imminente nouant son Dantian se renforcer.

Si quelqu’un devait trouver que l’Épée des Neuf Calamités était dans son Dantian… Il était prêt à parier qu’il se ferait misérablement tuer très rapidement, et ce même s’il avait mille vies et une vitesse de progression cent fois plus rapide… !

Le jeune maître Yu perdit son regard au loin un moment puis se ressaisit. “Voilà toute l’histoire du Continent des Neuf Cieux.”

Une fois cela dit, il bougea doucement les doigts, et le Fourbe découvrit tout à coup que l’odeur du thé, jusque là stagnante, se mouvait tout à coup à nouveau, et s’élevait lentement dans les airs…

Est-ce que ça signifie que la conversation est terminée ?

Tous les bruits du monde extérieur, comme les clapotis du lac, résonnèrent subitement à cet instant. Le blocus, que l’expert avait mis en place précédemment, avait surprenamment scellé l’espace entier alentour.

Chu Yang en fut ému et demanda : “Puis-je vous demander quel est le classement martial suivi dans ce continent…”

Ils sont identiques à ceux que tu as toujours vus…” Le jeune maître Yu baissa la tête et sourit gentiment. “Cependant… Les coins véritablement merveilleux ne sont pas situés là… *soupir*”

Les coins véritablement merveilleux ne sont pas là ?  Et il entend quoi par ‘là’ ? Il se réfère aux Trois cieux Inférieurs ou au Continent des Neuf Cieux ?

Oh ? Et ces endroits merveilleux dont vous parlez.. Les avez-vous déjà visités ?” Demanda le jeune homme avec une question lourde de sous-entendus.

Effectivement, et c’était plutôt amusant.” Les paupières de l’Expert s’affaissèrent tandis qu’il répondit d’une voix grave : “Ces endroits sont pleins de dangers… Et d’opportunités…”

L’adolescent réfléchit à cette phrase et se mit tout à coup à sourire en son for intérieur. D’après que ce le jeune maître venait de dire, ces coins soi-disant merveilleux se trouvaient dans les Trois Cieux Supérieurs.

J’ai déjà préparé une position à ton attention.” Le jeune maître Yu leva sa coupe de thé et en but une gorgée. Tout à coup, son regard devint sévère tandis qu’il tendit la main en se saisissant du vide. Le panache de fumée s’élevant du thé fut soudain attrapé dans sa main et compressé comme de la boue, pour enfin se changer en une petite boule. Il remua trois fois le doigt après ça.

Trois jets de fumée blanche s’envolèrent de cette boule dans un sifflement aigu et percèrent instantanément la cabine sans s’arrêter !

À l’extérieur, on entendit trois ploufs successifs, correspondant à trois corps qui créèrent des ondulations dans le lac, qui secouèrent de bas en haut le bateau…

L’expert adressa un grand sourire au Fourbe et dit à voix basse : “Dans ce monde, il y a aura toujours trop de fourmis vaniteuses et trop ambitieuses dans ce monde…”

Il se leva ensuite et sourit avant de dire : “Ça me vexe tellement.” Son sourire suintait d’une aura de désolation meurtrière. Il se mordait doucement la lèvre inférieure de sa canine blanche, sur laquelle la lumière se réfléchissait comme sur celles d’un requin prêt à engloutir sa proie…

Un cri plein de rage résonna soudain à l’extérieur. “Qui est sur ce bateau ? Quel genre de vaillant héros ne s’embarrasse même pas de salutations avant de lancer une attaque furtive !”

Ces gens ont dû venir à ta recherche. Tu t’es fait tracter par un poisson pour causer des ennuis, et ça t’a conduit à ta perte…” Le jeune maître Yu ignora les cris au-dehors et sourit simplement à Chu Yang. “Veux-tu y aller, ou veux-tu plutôt que j’y aille ?”

Je voudrais bien y aller, mais puisque vous êtes déjà debout…” Le jeune homme sourit malicieusement. “Je ne voudrais pas vous empêcher de faire comme en avez envie, comme à votre habitude.”

L’Expert le fixa d’un air absent pendant un moment, puis il éclata aussitôt de rire. “Tu es malin !”

Il se leva, croisa ses mains dans son dos et sortit d’un pas nonchalant. La cabine était encore couverte de tous les côtés, mais il avait mystérieusement disparu tout à coup.

L’adolescent observa son siège d’un regard étrange, puis il finit par se lever, ouvrir les rideaux et sortir.

Le jeune maître Yu avait utilisé ses mains pour condenser de l’air, puis il avait empalé l’ennemi d’un claquement de doigts, et tout ça sans le moindre effort. Il avait beau n’avoir révélé qu’une fraction de son talent martial, le Fourbe pouvait déjà le considérer comme une des personnes les plus impressionnantes qu’il ait rencontrées. Il méritait totalement d’être tenu en si haute estime.

Une fois sorti, il vit que leur bateau était complètement encerclé. Il ne savait même pas quand ils étaient arrivés là.

Cinq ou six bateaux étaient ancrés tout autour d’eux, et plusieurs personnes se tenaient sur les proues de ces esquifs. Trois corps vêtus de bleu flottaient paisiblement sur la surface du lac ; probablement les victimes de la technique de l’Expert il y a un instant. Il lui avait juste fallu claquer trois fois des doigts pour arriver à ce résultat.

L’adolescent regarda avec attention ces embarcations et les reconnut aussitôt. Ces bateaux appartiennent à la faction du maître de la flûte. Ils sont probablement venus le venger vu que j’ai ruiné son plan.

Le jeune maître Yu se tenait sur la proue de son navire, les mains dans le dos. Sa robe noire battait au vent, et sa contenance débordait d’un air insaisissable d’arrogance. “Vous avez encerclé mon bateau, que voulez-vous ?”

Jeune maître, puis-je demander qui est responsable de… De la mort de ces trois hommes ?” L’homme entre deux âges était inconsciemment terrifié par son aura imposante et bien que son ton soit aussi fort qu’auparavant, il avait terminé sa phrase en question sans s’en rendre compte.

C’est moi…” L’Expert observa avec affection l’eau verte du lac, sans même lui accorder un regard. Il soupira et dit avec une pointe de culpabilité inattendue. “Je suis désolé…”

Puisque vous vous excusez, Jeune Maître, alors…”

Je suis désolé… D’avoir fait tomber ces trois cadavres immondes dans ton eau pure et claire. C’est ma faute…” Il continua de s’excuser d’un ton extrêmement navré. “Je vais nettoyer ce coin pour te présenter correctement mes excuses.”

L’homme entre deux âges s’empourpra subitement de rage, coi devant la tirade du jeune maître.

Ce dernier s’excusait non par pour leurs morts, mais pour l’eau du lac…

Tu tues d’abord trois de mes hommes, et ensuite tu accuses leurs cadavres de polluer le lac ? Que peut-il y avoir de plus déraisonnable dans ce monde, hein ?

Il contint sa rage et demanda, les dents serrées. “Êtes-vous de la faction de maître de la flûte traversière ?” On pouvait voir ses tempes palpiter de fureur.

Le jeune maître Yu leva enfin la tête et lui jeta un regard du coin de l’oeil. Il lui demanda alors avec un regard d’une pureté rappelant celle d’un jeune maître ayant grandi dans un palais d’ivoire et ignorant tout du monde : “Vous devez êtes de la faction du maître de la flûte, n’est-ce pas ?”

Cependant, l’homme d’âge moyen sentit un frisson remonter des profondeurs de son âme sous ce regard. “C’est ça ! Il y a quelques heures, ce jeune maître s’est servi d’un gros poisson pour tracter son bateau. En se servant d’une telle fadaise pour amuser la galerie et faire sensation, il a détruit la présence publique et l’image de mon maître. Par conséquent, je dois apprendre ses véritables intentions !” L’homme tourna un regard digne vers Chu Yang. “Monsieur, je crois que vous devez nous donner une explication.”

Il savait qu’il ne serait pas simple de s’occuper de ce jeune maître et du coup, il transféra aussitôt son attention sur sa cible principale après avoir reconnu sa position, et l’accusa aussi sec.

Ses mots transmettaient simultanément un message à l’Expert. C’est lui qu’on veut, pas vous. Si vous êtes occupé… Alors poursuivez donc quoi que vous étiez en train de faire…

Cela étant, en se comportant ainsi, il avait en fait dévoilé sa faiblesse ; en gros, ils demandaient grâce.

Le jeune homme ne répondit pas, et le jeune maître roula des yeux et demanda indifféremment à sa place : “Une explication ? Quelle explication ?”

Chacun des maîtres fait une démonstration de son talent avant le Match. C’est la tradition…” Répondit l’homme d’âge moyen.

Tradition ? Quelle tradition ?” Demanda l’Expert d’un air imposant en fronçant les sourcils.

Respectable jeune maître, même si vos arts martiaux sortent de l’ordinaire… N’oubliez pas qu’il est difficile d’affronter quatre mains avec juste deux poings. N’oubliez jamais que ce monde possède ses propres règles.” Dit l’homme en se donnant des airs de lion alors qu’il tremblait intérieurement.

Il ne savait même pas qui était ce jeune homme devant lui, mais il était tout de même déjà terrifié.

Il est difficile d’affronter quatre mains avec juste deux poings, dites-vous ?”  Le jeune maître poussa un petit ‘oh’ en levant lentement la main, puis il pointa du doigt un bateau à gauche du sien et dit  : “Vous référez-vous à ces gens ?”

Sa voix était très légère, et on aurait presque pu la décrire comme étant douce. Cependant, à peine eut-il fini sa phrase que l’esquif en question fut tout à coup pulvérisé dans un gros ‘pouf’ !

Sept des huit membres à bord furent envoyés dans les airs, puis ils se désintégrèrent simultanément et ne laissèrent que de petits fragments de chairs derrière eux.

D’un simple petit geste de la main, sans cris pitoyables ou la moindre trace d’énergie dans l’air, un navire et les gens à son bord furent mis en pièce.

C’était tout simplement de la sorcellerie démoniaque !

Des fragments de bateau flottaient sur la surface de l’eau, et le plus gros d’entre eux ne dépassait pas la paume d’une main. Une odeur inexplicable de sang flottait à la surface du lac.

Le jeune maître Yu pencha sa tête sur le côté et dit d’un ton peiné : “C’est ma faute… J’ai pollué cette eau…” Il tourna alors son visage vers l’homme entre deux âges pour le regarder de ses yeux purs et innocents. Il sourit affablement et demanda : “Y’a-t-il d’autres mains ?”

Il leva alors la sienne en regardant son interlocuteur d’un air inquisiteur. Son doigt était déjà pointé vers un autre esquif. “Ou peut-être…”

Il n’eut pas le temps de terminer qu’on entendit des gens plonger dans l’eau. Sept-huit personnes avaient sauté du navire qu’il désignait et à présent, ils s’enfuyaient désespérément dans toutes les directions à la nage.

Le regard de l’homme d’âge moyen était figé de terreur, et il tremblait de la tête aux pieds. Il claquait autant des dents que des genoux, au point qu’on aurait cru qu’il allait s’agenouiller à tout moment.

Voulez-vous encore une explication ?” L’Expert lui demanda avec amusement en le regardant sincèrement : “Je peux vous donner une explication, vous savez ? Faites-moi confiance, je peux certainement vous en donner une.”

La dignité du pauvre hère s’était envolée loin, très loin, et elle avait même dépassé les plus hauts nuages. Il balbutia horriblement de désespoir, les mains tremblantes :  “Non… Non… Je ne veux pas l’entendre…”

Vous ne voulez pas l’entendre ?” Le jeune maître Yu parut frappé de migraine et demanda à nouveau : “Voulez-vous une explication ou non ? Votre manière de parler est assez fatigante à écouter, vous savez…”

L’homme était si terrifié qu’il commença à pleurer, et on pouvait l’entendre sangloter. “Non… S’il vous plaît non… Veux pas d’autre explication…”

Bien, tu es plutôt obéissant je dois dire. Dans le futur, assure-toi de ne pas oublier cette importante leçon que tu as apprise aujourd’hui : tout le monde ne peut pas demander d’explication. C’est compris ?” L’Expert rit gentiment : “Maintenant, rentre auprès de ton maître. S’il veut garder ta petite bouche intacte pour jouer de sa flûte… Il doit apprendre à être plus sincère et sage. D’accord ?”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 316
DNC Chapitre 318

6 Commentaires

  1. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. Zobra

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Shirosuu

    Je suis mort, il a posé ses couilles sur la table et à calmé tout le monde ! 🙂 merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com