BTTH Chapitre 552

BTTH Chapitre 551
BTTH Chapitre 553

Désolé pour le retard chers lecteurs, la journée fut long et la nuit beaucoup trop courte… Je suis explosé x) Je vais néanmoins tâcher de vous faire le DNC du jour, même si la VA est absolument immonde. Si vous ne le voyez pas apparaître, ne vous inquiétez pas, je me suis juste endormi sur le clavier et il arrivera demain.

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 552 – L’activité violente au sein de la Tour

 

La porte s’ouvrit sous son impulsion et aussitôt, une puissante lueur rouge pâle aveugla soudainement Xiao Yan, qui ferma les yeux par réflexe. Il ne les rouvrit qu’un long moment plus tard avant d’observer la salle sous ses yeux avec une stupéfaction de plus en plus renforcée.

L’intérieur spacieux de la salle d’entraînement était essentiellement couvert par un brouillard coloré épais, qui ne permettait pas de voir à plus de deux-trois mètres devant soi. On ne voyait que cette brume où qu’on regarde.

Le jeune homme entra, toujours sidéré, et il tendit la main comme pour se saisir du brouillard. Une sensation chaude le pénétra aussitôt, et la brume rouge pâle  entra dans ses pores ouverts et remonta dans son corps en se changeant en des fils de pure énergie qui coulaient automatiquement dans ses veines.

Il prit une grande inspiration et un long moment pour se calmer. “Quelle puissante énergie… !” Finit-il par dire, surpris. L’énergie de cette salle était au moins dix fois plus riche que dans la meilleure salle du cinquième étage ! Il ne faisait aucun doute qu’il allait se sentir pousser des ailes en s’entraînant ici.

Zi Yan sourit de toutes ses dents en remuant la tête pour faire se balancer sa queue de cheval : “Hmpf, évidemment. Tu as ta propre carte de cristal de feu, pas vrai ? Oh, j’y pense, j’ai oublié de te dire un truc. C’est peut-être la meilleure salle d’entraînement de la Tour, mais elle requière également beaucoup d’énergie de feu. Un jour d’entraînement coûte trente jours d’énergie.”

Trente jours d’énergie…” Même le jeune alchimiste, riche et confiant, se retrouva à avoir le souffle coupé par cette somme énorme. Dès lors, il faudrait près de mille jours d’énergie de feu pour s’entraîner là un mois durant ? Bons dieux… Il n’aurait absolument pas pu s’entraîner dans cette salle sans les revenus des ventes des pilules médicinales. La plupart des étudiants ordinaires n’imagineraient même pas dépenser une telle quantité d’énergie de feu en une année.

Ne me dis pas que tu n’as pas assez d’énergie de feu, parce que je n’ai aucune alternative à te proposer.” Dit précipitamment Zi Yan en voyant son expression. Elle ignorait comme gagner des jours d’énergie et ne dépendait que du ‘salaire’ qu’elle recevait pour sa position de numéro un au classement pour s’entraîner. Mais même avec sa position, elle gagnait juste à peine de quoi s’entraîner dans cette salle.

Ne t’inquiète pas pour ça.” Dit Xiao Yan en secouant la tête d’un air désarmée. Il s’assit ensuite lentement en tailleur et poursuivit : “Je vais commencer à m’entraîner après ça. Ne viens pas me déranger pendant mon entraînement, mais tu peux attendre à côté de moi que je me réveille si tu veux que je te raffine des danwans. Sinon… Tu pourras manger les ingrédients médicinaux crus à l’avenir.”

Cette menace fut extrêmement efficace, vu que la jeune femme se mit à hocher la tête comme un poulet qui picore. C’était limite si elle n’avait pas immédiatement levé la main pour jurer.

Le jeune homme se détendit et sourit en la regardant faire. Il sortit sa carte de cristal de feu de son anneau de stockage et l’inséra gentiment dans la fente prévue à cet effet. Il commença aussitôt après à lentement former le sceau d’entraînement de ses mains en fermant les yeux…

Zi Yan gonfla les joues de contrariété en le voyant faire, puis elle lui adressa une grimace avant de sortir de la salle en fermant la porte derrière elle, extrêmement mécontente.

La salle d’entraînement numéro un coûtait peut-être la peau des yeux, mais ses effets étaient tout aussi exorbitants. Pensa l’adolescent sentant l’énergie extrêmement riche de la Flamme au Cœur de la Météorite apparaître en lui.

Aux étages inférieurs, la Flamme ne formait à l’entraînement qu’un fil d’énergie, tandis qu’elle apparaissait dans la salle numéro un sous la forme d’amas successifs. De plus, cette énergie était deux fois plus chaude ici. Sous cette puissante Flamme au Cœur de la Météorite, le Dou Qi était raffiné si rapidement que le jeune alchiste en restait coi.

Un gros amas de Flamme s’amoncela près de son coeur, et une déferlante ininterrompue de Dou Qi circula dans ses méridiens. Il était ensuite déversé dans son dantian.  Tout ce Dou Qi avait même déjà formé une ligne épaisse comme un pouce et claire comme du cristal vert émeraude.

Bien qu’il augmentait dix fois plus vite son Dou Qi sous le raffinage invisible de la Flamme au Cœur de la Météorite, ses méridiens furent fréquemment endoloris sous la chaleur ardente de ladite flamme. Et il devait se satisfaire de la situation car s’il n’avait pas préalablement renforcé son corps grâce au lait corporel de trempage de noyau, il se serait certainement mis à se rouler par terre de douleur dès qu’il aurait mis le pied dans la salle.

Il avait beau ne pas aller du tout à cause de cette couleur perçante, il ne ralentit pas du tout son entraînement pour autant. Il fit mentalement déborder encore et encore le Dou Qi de son cristal de Dou, qui ressemblait à un oursin avec sept longs pics.

Le cristal était donc passé de neuf pics à sept à présent. Le jeune alchimiste, après s’être familiarisé avec son niveau de Dou Ling, avait vaguement compris certains de ses secrets ; à chaque fois qu’il progressait d’un rang, une des épines de l’oursin se résorbait. D’après ses estimations, il ne parviendra à véritablement atteindre le niveau de Dou Wang que lorsqu’il aura absorbé les sept pics restants dans le cristal de Dou !

Il fut absolument stupéfait par cette méthode de mesure des Dou Ling, qui lui permit d’avoir une meilleure compréhension de sa propre force. C’était indubitablement bien plus clair que la vague sensation qu’il éprouvait en étant un Da Dou Shi.

Xiao Yan put sentir la septième longue épine de son oursin se rétracter graduellement à une vitesse d’escargot, grâce à l’aide de la violente et sauvage Flamme au Cœur de la Météorite. Sa disparition marquera sa percée au rang de Dou Ling trois étoiles.

Il continua de s’entraîner sans se rendre compte du temps qui passait, d’autant plus qu’il pouvait clairement sentir le Dou Qi en lui se renforcer et se purifier chaque jour qui passait.

Ça faisait à présent cinq jours qu’il était entré dans la salle d’entraînement numéro un. Zi Yan était venue le voir une fois durant ce temps, et elle avait attendu un long moment en le voyant plonger dans sa méditation. Elle n’osa pas le réveiller de force jusqu’au bout, de crainte qu’il ne cesse de lui raffiner des danwans de colère. Elle ne voulait vraiment pas retourner à l’époque misérable où elle mangeait les ingrédients médicinaux crus.

Les progrès de Xiao Yan durant ces cinq jours étaient naturellement évidents. Non seulement son aura s’était densifiée, mais son Dou Qi s’était également bien plus affiné. La septième pointe de son oursin s’était déjà réduite de moitié, ce qui était un témoignage éloquent de son accomplissement. Dans un environnement normal, il n’en serait pas arrivé là même en s’entraînant tout un mois durant.

Il sortit enfin de son état méditatif le septième jour, et il tomba par hasard sur Zi Yan en ouvrant les yeux. La pauvre l’attendait là depuis déjà une demie-journée. Il lui adressa un sourire quelque peu embarrassé devant son expression mécontente, puis il s’empressa de recevoir les ingrédients médicinaux qu’elle lui tendait avant d’aussitôt lui raffiner un tas de danwans. Ce ne fut qu’alors que la petite fille se dérida un peu.

Sept jours d’entraînement dans cette salle avaient suffi à rattraper l’équivalent d’un mois d’entraînement normal. L’adolescent sentait son corps débordé d’énergie sous les puissantes vagues de Dou Qi déferlant dans ses méridiens. La salle numéro un était indubitablement incomparable à une salle ordinaire.

Le jeune alchimiste finit de raffiner les pilules de la petite, puis il mangea simplement. Il se leva pour s’étirer et se bouger un peu, mais il n’avait pas l’intention de sortir pour autant. Il se reposa ainsi une heure avant de retourner à nouveau sur la plateforme de pierre où il s’assit en tailleur et se replongea dans son état méditatif, sous le regard de Zi Yan qui l’observait comme on regard un cinglé.

Espèce de dingue, qui s’entraîne comme ça…” Murmura-t-elle avant de secouer la tête d’un air désarmé, avant de partir une fois de plus.

Xiao Yan était entré dans la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste avec l’intention de n’en sortir que le jour de l’ouverture du tournoi. Pressé par ce compte à rebours, il n’osait naturellement pas négliger son entraînement. Eut-il été dans une situation normale qu’il aurait pu s’arrêter n’importe quand… Cela étant, un évènement imprévu se déroula dans la paisible Tour d’entraînement lors de son quinzième jour de retraite…

Ce jour-là, l’atmosphère de la salle numéro un était paisible. Le jeune homme était assis en tailleur en son centre, et des fils de brouillard rouge pâle se déversaient constamment en lui comme s’ils suivaient sa respiration. Ils finirent par se changer en une riche énergie qui circula dans ses méridiens.

Bang !”

Un bruit sourd retentit soudainement au sein de la pièce, puis il fut suivi par un léger tremblement qui secoua la salle d’entraînement tout entière. Juste après, l’énergie paisible de la salle commença soudainement à gronder intensément comme de l’eau bouillante.

Naturellement, l’adolescent ne pouvait possiblement pas continuer de maintenir son état méditatif avec toute cette agitation. Il ouvrit abruptement les yeux avant de réaliser la situation avec stupeur. Un moment plus tard, il changea abruptement d’expression et s’écria involontairement : “Pourquoi l’énergie au sein de la tour est-il devenu si violent et sauvage ?”

Alors qu’il était choqué, une vieille voix résonna à travers toute la tour avant de s’attarder à l’oreille de chaque élève, et elle ne disparut pas avant un long moment : “À tous les étudiants dans la tour : quittez la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste d’ici les dix prochaines minutes !”

Une pensée traversa alors rapidement l’adolescent : “Quelque chose est arrivé dans la tour…”

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 551
BTTH Chapitre 553

4 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zorbal

    n’ayant pas vu le dnc, bonne nuit Wazouille, fait gaffe les marques du clavier sur le front au réveil c’est pas terrible ^^.

    et merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. eLoElO

    Merci pour le chapitre.

    Le repos est important il ne faut pas l’oublier Waz.

    Répondre
  4. N-team

    Merci pour le chapitre.

    ….. La peau des yeux ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com