BTTH Chapitre 557

BTTH Chapitre 556
BTTH Chapitre 558

Coucou, tu veux voir mon BTTH ? Vous allez bien ricaner à la fin du chapitre, il n’annonce que du bon !

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 557 – Déterminer son adversaire

 

Bang !”

Une silhouette humaine traversa l’air en faisant siffler le vent et atterrit lourdement à terre, provoquant de minuscules fissures dans le sol noir fait de matériaux spéciaux sous ses pieds. Les douzaines de compétiteurs sentirent l’arène vicieusement trembler à l’impact, attirant aussitôt des regards surpris. Ils comprirent aussitôt de quoi il retournait en voyant de qui il s’agissait.

C’était le tyran à la lance, Liu Qing. Seul lui possédait une force brute aussi écrasante.

Ce dernier atterrit droit comme un i, sans se pencher une seconde. Sa lourde lance noire était aussi grande que lui, et elle dégageait une aura légère, mais dense et lourde.

Liu Qing leva la tête et jeta un regard plein d’intention combative à un certain endroit de la grande tribune. Comme on pouvait s’y attendre, la cible de son regard n’était nul autre que Lin Xiuya !

Les spectateurs suivirent son regard et s’arrêtèrent sur son rival. Ils purent alors sentirent la confrontation d’auras mordantes, qui fit naître en eux une terrible attente. Ils ignoraient qui émergerait victorieux du duel de ces deux experts, qui se tenaient au sommet de l’académie interne.

Un petit sourire naquit sur les lèvres de Lin Xiuya sous ces regards. Il adressa un petit salut à Xiao Yan, puis il bondit d’une légère pression du pied. Il tomba comme une enclume de la tribune, puis une tornade vert pâle apparut sous ses pieds. Il se mit alors à descendre comme sur des escaliers ; on avait l’impression que chacun de ses pas s’appuyait sur une marche invisible. On aurait dit qu’il marchait dans les airs, ce qui ne manqua pas de provoquer des vivats à travers tout le stade. Tout le monde savait que même un Dou Wang avait besoin de ses ailes de Dou Qi pour se maintenir dans les airs, aussi une telle représentation nécessitait normalement d’être au moins un Dou Huang.

Même certains Doyens, du haut de leur tribune, hochèrent la tête en voyant la technique dévoilée par Lin Xiuya. Ils pouvaient naturellement voir qu’il ne marchait pas vraiment comme sur la terre ferme. À la place, il se servait de son Dou Qi d’affinité vent pour créer un support sous ses pieds. Ce palier ne pouvait pas se maintenir longtemps, mais même ainsi, c’était une démonstration du contrôle exquis qu’il avait sur son Dou Qi. Étant donnée sa force actuelle, qu’il parvienne à réussir un tel tour de force était déjà vraiment stupéfiant.

Lin Xiuya descendit lentement à travers les airs sous les regards choqués de la foule, puis il posa doucement pied à terre, les mains dans le dos. Il était d’une élégance rare et par conséquent, nombre d’étudiantes le fixaient déjà avec des étoiles plein les yeux.

Alors que tout le monde était captivé par ce spectacle, un coup de tonnerre éclata soudainement juste là où il se tenait dans les airs. Certaines personnes relevèrent précipitamment la tête, mais ils ne purent voir qu’un scintillement argenté qui disparut aussitôt., et rien d’autre. Alors que tout le monde jetait des coups d’oeil à droite à gauche, seuls les plu observateurs remarquèrent qu’une personne en robe noire était apparue dans l’arène.

Xiao Yan ? Ce type est vraiment très rapide…” Tous les étudiants de l’académie interne étaient alors familiers avec le personnage et de plus, sa lourde règle noire, symbole de son identité, trahissait sa présence.

Son arrivée n’était pas aussi belle ou marquante que celles de ses deux adversaires, mais elle ne leur était en rien inférieure aux yeux des étudiants avertis. Une vitesse pareille était assez terrifiante, après tout…

Liu Qing, Lin Xiuya, et quelques autres tournèrent la tête vers le nouvel arrivant silencieux, et une vague crainte brilla au fond de leur regard. Même eux étaient forcés de prendre une telle rapidité sérieusement. De plus, tous les participants, à part une ou deux exceptions, savaient parfaitement qu’ils seraient incapables de reproduire une telle vitesse, même en utilisant toutes leurs forces.

Le Doyen Hao, qui entretenaient des relations cordiales avec l’adolescent, se caressa la barbe en le félicitant sincèrement : “Ce petit gars est si rapide qu’on aurait même bien du mal à trouver des Dou Ling capables de rivaliser avec lui. De plus, on dirait bien qu’il ne maîtrise pas encore pleinement sa technique d’agilité ; il devrait en avoir une maîtrise basique.J’ignore à quel point il deviendra redoutable une fois qu’il aura pleinement fait cette technique sienne.”

Un autre doyen acquiesça et fit remarquer quelques points. “Sa technique d’agilité est d’un rang élevé. Il lui aurait été impossible d’arriver à démontrer un tel résultat autrement.”

Le Premier Doyen Su Qian resta indifférent, mais ce coup de tonnerre vaguement familier traversa son esprit. Un moment plus tard, il sembla se souvenir de quelque chose, et il plissa instantanément les yeux. Il marmonna, assez surpris : “Comment ce petit bonhomme a-t-il pu obtenir une technique d’agilité pareille ? C’est un secret que le Pavillon Vent Éclair garde jalousement. Je crains qu’il n’ait un jour des problèmes si ces types devaient s’en apercevoir.”

Le jeune alchimiste aurait probablement était abasourdi en apprenant que le Premier Doyen avait reconnu sa technique en un coup d’oeil. Il se serait certainement dit que ce vieillard avait un regard trop perçant…

Peu après que les trois hommes soient descendus, une petite fille vêtue de blanc descendit les escaliers avant de rejoindre l’arène part un certain passage. Elle se dirigea ensuite vers le groupe sous les regards abasourdi de la foule. Elle semblait mâchouiller quelque chose tandis qu’elle jetait des regards alentour, puis elle sourit à la vue de Xiao Yan en dévoilant ses adorables petites canines.

Peu de gens savaient qui était Zi Yan dans l’académie interne. Peut-être même que seuls les membres du Classement des Puissants et quelques vieux étudiants la connaissaient. Après tout, elle ne se montrait jamais dans le campus et personne n’osait la défier, donc il était normal que les jeunes étudiants ignorent qui elle était. Ces derniers connaissaient Liu Qing, Lin Xiuya et consorts, mais ils ne savaient pas que la première place du Classement était occupée par cette adorable petite fille.

De nombreux murmures éclatèrent parmi les spectateurs, tandis que l’expression de certains compétiteurs se crispa un peu. Tous les autres manifestèrent même de la peur, excepté ceux qui s’étaient récemment glissés parmi le Classement des Puissants. Ces réactions étranges laissèrent le public perplexe.

Zi Yan était trop flemmarde pour se soucier de tous ces regards. Elle continua de mâchouiller les danwans que Xiao Yan lui avait raffinés, avec un flegme qui donnait l’impression qu’elle ne ressentait aucune pression de la compétition à venir… Il y a deux ans encore, certaines personnes pouvaient rivaliser avec elle, mais ces élites avaient déjà fini leur cursus et étaient parties. Le temps passant, elle était devenue l’étudiante étant restée le plus longtemps sur le campus. Bien que cette étudiante à l’air de petite fille était un peu étrange…

Même Liu Qing et les autres auraient du mal à affronter Zi Yan et sa force brute anormale. Elle était déjà devenue une existence surpassant le sens commun…

Un léger toussotement contenant du Dou Qi résonna aux oreilles de tous les gens présents. “Tousse* !”  Les conversations diminuèrent aussitôt jusqu’à disparaître complètement. Nombre de regards respectueux et craintifs se tournèrent vers le Doyen en robe noire au milieu de la tribune. Même un Doyen ordinaire respectait ce vieil homme dont la puissance et l’autorité n’étaient inférieures qu’à celles du mystérieux principal.

Vu que tout le monde est là, la Grande Compétition peut commencer.” Dit Su Qian avec un petit sourire. “Cependant, j’aimerais rappeler quelque chose avant le début de la compétition. L’académie interne a beau être ouverte d’esprit, j’espère tout de même que tout le monde fera de son mieux pour ne pas infliger de coup fatal durant ce tournoi. Vous êtes encore tous des étudiants, et nous ne sommes pas dans la région du Territoire Sinistre où les gens s’entre-dévorent. Certes, nous avons l’Arène, où se déroulent des combats sanglants, mais elle a pour but de vous entraîner tous, et non pas de vous laisser vous battre à mort. Par conséquent, que tout le monde fasse attention à la puissance de ses coups.”

Certains compétiteurs acquiescèrent vaguement, mais cela étant, la plupart d’entre eux conservèrent une attitude évasive. Qui ne se donnerait pas à fond pour atteindre le top 10, durant cette compétition ? Et il était inévitable qu’un accident arrive quand personne ne retenait ses coups.

Su Qian parcourut le visage des participants du regard et secoua la tête d’un air désarmé. L’ambiance devenait plus féroce à l’académie interne, ces derniers temps. Ces novices qui ne se battaient pas à fond ni ne tuaient quiconque dans l’Arène étaient devenus des loups vicieux rodés au combat. Il était même légèrement difficile de contenir leur férocité à ce moment.

Comme sa demande n’avait eu aucun effet, le Premier Doyen n’essaya pas davantage de les convaincre. “Les règles sont les mêmes qu’auparavant. Les adversaires sont déterminés par tirage au sort.” Dit-il d’une voix grave.

Une fois cela dit, il remua doucement les manches et aussitôt, un drap noir tomba d’un meuble pas loin de là et dévoila une table de pierre. Un gros cylindre de bois contenant nombre de bâtons en bambou s’y trouvait.

Ce cylindre contient vingt-cinq bâtons au bout bleu, et vingt-cinq avec un bout rouge, chacun annoté d’un nombre entre un et vingt-cinq. Qui ramassera un bâton au bout bleu avec le numéro douze devra affronter celui qui tirera le bâton au bout rouge du même numéro.” Comme ce n’était pas compliqué, même les élèves participant pour la première fois purent comprendre.

Bien, que le tirage au sort commence !”

Les participants marchèrent les uns après les autres vers la table de pierre avec discipline. Ils tirèrent un bâton de bambou, lurent à haute voix leur numéro et retournèrent à leur place.

Xiao Yan n’était pas anxieux de devoir tirer son numéro. Il se dirigea vers la table avant de froncer soudainement les sourcils. Il pencha légèrement la tête et tourna son regard vers un coin derrière lui, et il croisa par coïncidence un regard vicieux. C’était Bai Cheng qu’il avait précédemment vaincu, et qui semblait encore lui en vouloir. De plus, sa haine était empreinte d’insatisfaction, comme s’il pensait avoir perdu jusqu’à cause de la pilule de force draconique.

Bai Cheng tressaillit en remarquant son regard. Il marcha jusqu’à la table de pierre à grands pas, où il tâtonna un instant avant de choisir un bâton en bambou au bout rouge. Il lut alors d’une voix puissante : “Bout rouge, numéro quinze.” Il retourna ensuite dans son coin en continuant de fusiller du regard le jeune alchimiste. J’espère que tu tomberas sur le même numéro que Liu Qing !

Xiao Yan reprit sa marche et choisit un bambou au hasard. Il l’amena sous son regard et fut légèrement surpris en en lisant le nombre. Il se mit alors à sourire en coin…

Bout bleu… Numéro quinze.” Dit-il en riant doucement. Son sourire s’étira davantage en voyant le sourire glacial de Bai Cheng se raidir tout à coup.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 556
BTTH Chapitre 558

4 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Tokaï

    Merci beaucoup pour le chapitre !!

    Répondre
  3. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. Harry

    Merci pour le chapitre. Je serai un lecteur assidu mais silencieux.

    Par contre juste une suggestion. Pense à te relire encore une dernière fois avant de poster si possible. J’ai enchaîné tous les chapitres et tu t’améliores au fur et à mesure mais il se glisse des erreur dans le texte qui rendent la lecture étrange : ” oublie de mot, mauvais nom, etc” jai pas d’exemple c plus un ressenti car parfois je butais sur une phrase qui avait un sens bizarre (c de plus en plus rare rassure toi)

    Voila j’espère que tu prendra pas ça mal car tu fais un gros travail pour nous régaler et très réussi malgré tout. Biz !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com