DMS : Chapitre 18

DMS : Chapitre 17
DMS : Chapitre 19, joyeux Noël !

Chapitre 18 – Ma première expédition (1)

 

Il n’était toujours pas là, et j’en avais profité pour aller vérifier mon niveau sur le premier miroir qui m’était passé sous la main.

[Niveau 3 / 425 crédits.]

Niveau 3. Je savais que ça allait arriver.

Comme me l’avait affirmé le marchand, perdre mes crédits n’avait eu aucune importance sur mon gain de niveau ; je n’avais que 425 crédits, mais j’étais passée niveau 3. Le ‘système’ global gardait donc en mémoire la somme totale de crédits que j’avais gagnée indépendamment de mes dépenses et de mes morts.

Ravie du résultat bien qu’un peu triste que le duo d’aventuriers ne soit pas revenu m’offrir quelques économies, je me rendis vers la boutique officielle pour y apprendre ce que le niveau 3 avait à offrir.

En plus des articles de niveau 2, trois objets étaient désormais disponibles à l’achat.

[Oiseau XS – Créature : Oiseau] [800 crédits]
[Main animée – Créature : Mort-vivant] [900 crédits]

[Donjon : Cybernétique] [8.000 crédits]

Donjon cybernétique ? Moi qui pensais que je ne trouverais que des types de donjons plus naturels, voire magiques, et que ce monde était étranger à la technologie. Mais il existait bel et bien un donjon cybernétique… Hmm… J’aurais bien aimé voir des cyborgs gobelins, des petits monstres génétiquement assistés par des moteurs et des circuits, capables de tirer des lasers ou des mini-bombes nucléaires.

Mais comme les tarifs des donjons de niveau 2, ils étaient trop exorbitants pour ce que contenait ma bourse.

Faisant demi-tour, je me rendis au lieu de rendez-vous convenu, et je vis FeiLong m’y attendre.

Eh. Tu as attendu longtemps ? J’étais là avant, et…

 Non. Je viens juste d’arriver.

 Je reviens de la boutique, où je suis allé voir les ajouts de niveau 3.

 Tu es déjà passée niveau 3 ?

Il était sincèrement surpris. À croire que ma vitesse de croissance était hors-normes.

 Oui. J’ai eu affaire à un groupe de deux personnes et… Enfin, bref. Tu sais bien, j’ai des gobelins.

 C’est vrai. C’est vrai. Je pense que ça aide beaucoup. Les tomtes ne t’auraient pas permis d’aller si vite.

Il acquiesça tout en se frottant le menton.

 D’ailleurs, c’est quoi, un donjon cybernétique ? Je pensais qu’on n’aurait pas affaire à ce genre de choses ici.

 Le donjon cybernétique ? Tu y as déjà accès ? C’est surprenant, pour le moins.

Pourquoi était-ce surprenant ? Ce n’était pas quelque chose de fixe ? Niveau 3, donjon cybernétique, quelque chose comme ça.

 Il n’apparaît pas à chaque fois au niveau 3 ?

Il claqua des doigts et sembla réaliser qu’il ne m’avait jamais parlé de ça.

 Non, bien sûr, non. Les objets disponibles sont différents pour chacun et ne dépendent que de la rapidité avec laquelle tu gagnes des niveaux. Plus rapide tu es, meilleur sera le catalogue. Le système récompense le talent. Seuls les prix ne changent pas.

 Oh… Je vois ! Donc, ça signifie que ce donjon cybernétique que je peux acheter à 8.000 crédits, certains autres ne l’auront qu’au niveau 5 ou 10, et devront le payer plus cher ?

 C’est l’idée, en effet. Si je me rappelle bien, je ne l’ai pas débloqué avant le niveau 20.

Suite à ces mots, je me sentis d’un seul coup toute-puissante. J’étais de niveau 3 ! J’étais de niveau 3 et je possédais des achats potentiels de niveau 20 ! Je ne pus m’empêcher de me demander ce que j’allais débloquer au niveau 20.

Je compris aussi pourquoi Krahn avait voulu me faire acheter des choses. Il avait cherché à utiliser mon ascension rapide – il avait peut-être envoyé quelqu’un m’espionner – pour voir s’il pouvait récupérer gratuitement des choses à mes frais.

 Ben tiens, dans ta gueule, connard.

 Pardon ?

FeiLong me regarda d’un air ahuri.

 Ah, non, non ! Je pensais tout haut. Je me souvenais juste de ce qu’a essayé de faire ce con de Krahn.

 Oh. Oui.

Il me sourit, totalement imperturbable avant de reprendre.

 On y va ? Il nous reste encore plusieurs heures pour aller récupérer la plante dont j’ai besoin. Avec de la chance, nous serons rentrés avant ce soir.

Sur ces bonnes paroles, nous prîmes la route tous les deux. Il savait exactement par où passer pour se rendre à la porte Est de la ville, à l’opposé de celle par laquelle j’étais allé dans les montagnes.

 On va où ?

 Dans les plaines, à l’est. Près des marécages.

 Marécages ? Ah non, pas ça…

Marécages, ça voulait dire moustiques. Et les pieds dans l’eau. Et les sangsues. Et les crocodiles. Et…

 Ne t’en fais pas, nous ne les atteindrons pas. Nous allons rester dans la plaine. Par contre, fais attention, les monstres qui y rôdent ne sont pas uniquement nocturnes et ils n’hésiteront pas à te dépecer pour te dévorer.

Il commençait à me faire peur. Mourir ne me faisait ni chaud ni froid – ou presque – mais me faire dépecer vivante ? Je n’osais pas imaginer la douleur.

 Tu vas me protéger, hein ?

 Evidemment. Mais ne t’éloigne pas de moi. Je ne saurais me trouver en plusieurs endroits à la fois. Si je dois combattre un monstre, même s’ils sont très faibles face à moi, je ne saurai te protéger en même temps à un autre endroit.

 Oh, oui, je ne te lâche pas ! Mais… tu les trouves faibles ? Comment ça ?

Ils ne peuvent pas me faire de mal. Pas à mon niveau.

 Ton niveau ? C’est vrai, de quel niveau es-tu ?

Je venais de me rendre compte que je ne le lui avais jamais demandé, et qu’il n’en avait jamais parlé. J’étais sacrément curieuse de savoir de quoi il était capable. J’aurais bien aimé voir un de ses donjons, même si je savais que ce n’était pas possible.

 Je suis de niveau 117★★★.

 117 trois étoi… Hein ? Mais tu ne m’as pas dit que tu étais là depuis des centaines d’années ? Tu n’es que de niveau 117 ? Et c’est quoi, ‘trois étoiles’ ? Tu t’es cru au restaurant ?

 Oui. Je vis ici depuis plus de 850 ans maintenant. Et j’ai déjà dépassé plusieurs fois le niveau 200, qui est le niveau maximum.

 Quoi, quoi ? Attends, je ne comprends pas. Tu m’expliques tout depuis le début ?

Il souffla et tandis que nous franchissions la porte Est de la ville gardée par deux types en armure qui nous saluèrent en passant, il continua.

 Bon. Je t’ai dit qu’il fallait gagner des crédits afin d’atteindre notre but ultime, n’est-ce pas ?

 Oui. Pour devenir des dieux. J’ai compris.

 On ne sait pas vraiment à quel moment nous sommes choisis pour l’ascension. C’est un phénomène qui dépend sans doute de choses qui nous dépassent. Un bestiaire rempli ? Du temps passé ici ? Des quêtes effectuées ? On ne sait pas. Mais ce que l’on sait, c’est qu’après le niveau 200, tes crédits sont réinitialisés, tout recommence. Tu conserves tout ce que tu possèdes à part ça, et au lieu de repartir au niveau 1, tu recommences au niveau 1. À chaque fois que tu passes le niveau 200, tu gagnes une étoile de prestige.

 Hmm… Tu as dépassé le niveau 200 trois fois, et tu es en route vers la quatrième ? Incroyable. Je comprends que tu connaisses tant de choses…

Par contre, quel était l’intérêt des étoiles ? Je ne manquai pas de lui poser la question, bien entendu.

 Les étoiles de prestige servent à définir un niveau de difficulté plus élevé. Un donjon de niveau 1 et un autre de niveau 1 par exemple auront pour différence notable les monstres qui y vivent. Je ne vais pas placer des tomtes dans un donjon de niveau 1, si tu vois ce que je veux dire. La quantité d’énergie disponible est très faible au niveau 1 donc les monstres de haut niveau ne peuvent pas être invoqués et le donjon est d’une assez petite taille comme le tien, aussi. C’est un simple exemple bien entendu. Je pourrais invoquer des tomtes ; ils seraient des tomtes et seraient plus forts que ceux que tu connais. Je pourrais également invoquer d’autres monstres un peu plus puissants que je possède, mais il y a une limite à cause de la quantité d’énergie d’un faible niveau.  Et… tu le verras le moment venu, mais les monstres de prestige sont plus puissants et plus intelligents que des monstres de base.

Il y a donc plusieurs niveaux de difficultés… On dirait ce qu’il se passe quand on recommence certains jeux vidéo…

 Les explorateurs également possèdent plusieurs rangs de prestige. Cela fonctionne de la même manière chez eux. Une fois passé le niveau 200, leur expérience est réinitialisée, et ils gagnent une étoile de prestige, bien que l’on ne les nomme pas ainsi, en général. Un explorateur ne pourra plus utiliser de magie ou d’équipement de haut niveau, mais recommencera son ascension avec des statistiques plus hautes, une riche expérience de combat et la possibilité d’utiliser de l’équipement et des compétences de prestige. Ainsi, un explorateur qui a gagné une étoile est communément désigné par un autre terme. Il passe d’aventurier à confirmé, puis à vétéran et enfin à héros. Jusqu’à présent, il s’agit du rang de prestige le plus élevé que je connais, celui à trois étoiles.

Même les héros gagnaient du prestige. Eux aussi, ils désiraient devenir des dieux. Une question me taraudait, cependant. Une fois devenu un dieu, était-on obligé de côtoyer tous les autres dieux, y compris ceux contre qui l’on s’était battu à mort pendant des centaines d’années ? J’espérais alors que les dieux possédaient un médiateur de quartier, parce que je voyais déjà venir les problèmes de voisinage.

Je savais que je n’obtiendrais pas de réponse, et je ravalai rapidement cette question qui me brûlait les lèvres pour demander une précision sur autre chose.

 Des armes de prestige ? Sois plus clair.

 Eh bien, par exemple… si un aventurier de niveau 195 obtenait une arme de niveau 1, il ne pourrait pas l’utiliser. Il existe une restriction qui l’en empêcherait. D’ailleurs, si un explorateur de niveau 195 veut entrer dans un donjon de niveau 1, il ne pourra pas. Il s’agit vraiment d’un tout autre monde, séparé par des règles strictes. On ne peut pas mélanger les niveaux de prestige ‘pour prendre de l’avance’. Tu comprendras quand le moment sera venu.

Je pris ma décision. Un univers inconnu s’étendait devant moi, prêt à être saisi.

 Moi aussi.

 Pardon ?

 Moi aussi, je veux recommencer en mode hardcore.

FeiLong me regarda d’un air circonspect.

 …mode hardcore ?

 Laisse tomber.

Je sentais que je brûlais intérieurement. De la même manière qu’on pouvait ressentir un plaisir certain en jouant à un jeu vidéo dans les modes de difficulté les plus élevés en démontrant son talent, je voulais absolument ajouter des étoiles à mon niveau, moi aussi.

Et puis, les étoiles, c’était un peu des trucs qui brillent, et ça avait toujours de quoi attirer les femmes, n’est-ce pas ? Elles donnaient une sensation d’importance, comme si je pouvais devenir une VIP parmi les architectes…

…mais ce n’était pas pour tout de suite.

 Nous allons bientôt arriver.

FeiLong me désignait une vaste plaine, qui s’étendait à perte de vue devant nous. Au loin, dans le brouillard, je pouvais distinguer une montagne, peut-être. Quelque chose de grand, en tout cas.

 C’est une montagne, au loin ?

 Là-bas ? Pas tout à fait. C’est le Volcan de Salamé.

 Un volcan ? Juste derrière une plaine et à côté des marais ? Ce plan est vraiment étrange.

 C’est ce qu’on se dit tous, au début. Et puis on finit par s’y habituer…

 Au fait, tu as dit tout à l’heure qu’à ton niveau, les monstres ne présentaient pas de danger pour toi. Qu’est-ce que ça signifie ? En quoi ton niveau peut-il te permettre de ne pas les craindre ?

Il n’arrêtait pas de tirer une gueule incrédule, ce jour-là. Et à chaque fois à cause de moi. Mais c’était de sa faute, il ne m’expliquait rien et attendait que je lui pose les questions ! Comment aurais-je pu deviner toute seule ?

 C’est vrai que tu n’es que de niveau 3. Tu es encore bridée…

 Mais quel raciste. Tu es aussi bridé que moi.

 Mais qu’est-ce que tu racontes ?

 …J’oubliais ton absence flagrante de sens de l’humour. Laisse tomber. C’est quoi, bridé ?

Je prononçai ces derniers mots en soupirant et en baissant les bras. Je ne pouvais décidément pas lutter contre son caractère strict et sérieux. Il tenait le rôle de professeur à la perfection mais qu’est-ce que c’était chiant, parfois…

 Avant le niveau 5, tu es comme qui dirait en ‘mode découverte’. Il y a des choses que tu ne peux pas faire et d’autres qui te sont inaccessibles. Voilà tout.

Là, il avait titillé ma curiosité. Je voulais savoir.

 Dis-m’en plus.

Il haussa les épaules.

 Eh bien, par exemple, tu ne peux pas entendre ce qu’il se passe dans ton donjon, n’est-ce pas ? Et tu ne comprends pas la langue des explorateurs. Ce sont deux choses qui te sont accessibles à partir du niveau 5.

 Je vais devoir les acheter… ?

Je sentais déjà venir l’arnaque. J’allais devoir les récupérer à la boutique. Mais contre toute attente, FeiLong me surprit agréablement.

 Non. Ce sont des utilités qui se débloquent automatiquement. Ne t’en soucie pas.

 Et concernant ces monstres ? Je ne vois toujours pas comment tu pourrais ne pas en avoir peur.

 Une autre fonctionnalité à laquelle tu auras droit à partir du niveau 5 sera la ‘Croissance’. En fonction de ton niveau et de ce que tu fais de ton donjon, tu deviendras de plus en plus forte. Tu auras évidemment accès à des valeurs numériques qui représenteront tes capacités personnelles. Pour ma part, je suis infiniment plus puissant que ces monstres, là-bas.

Des valeurs numériques représentant mes capacités ? Des statistiques ? Toute cette histoire était de plus en plus similaire à un jeu vidéo. Je commençais tout doucement à me demander si lors de mon accident de la circulation, je n’étais pas tombé dans le coma, et… quelqu’un m’aurait mise dans une machine de réalité virtuelle ?

Non. Non, ce n’était définitivement pas possible. Tout était bien trop réel. Aucune technologie n’aurait permis ça. Je chassais rapidement cette idée de ma tête. J’étais en vie, là, à ce moment.

 D’ailleurs, Wuyin, regarde. On y arrive. Voilà les premiers monstres de la Plaine des chupacabras.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

DMS : Chapitre 17
DMS : Chapitre 19, joyeux Noël !

13 Commentaires

  1. sieter

    Hmmm une plaine mexicaine, il va y avoir du spore !Bon tout ce récit me met l’eau à la bouche et me donne envie de décliner ça en jdr/jeu de cartes ….

    En tout cas, merci pour ce chapitre !

    Répondre
  2. Coco

    Et puis, les étoiles, c’était un peu des trucs qui brillent, et ça avait toujours de quoi attirer les femmes, n’est-ce pas ? Elles donnaient une sensation d’importance, comme si je pouvais devenir une VIP parmi les architectes

    Je veux bien croire qu’elle est lesbienne mais ce n’est pas ce que les chapitres précédents nous ont fait penser

    Sinon merci pour le chapitre !

    Très bonne histoire, quoique un peu limitée dans l’avenir, j’ignore quelles seront les péripéties

    Répondre
    1. Zorbal

      Heu je pense que tu a mal compris, ça l”attire elle, pas une autre femme ^^

      et effectivem”n un grand merci pour le chapitre !

      Répondre
      1. Coco

        Oh peut-être en effet
        C’est vrai que je chipote souvent ^^’

        Ps : j’avais mis des smileys qui sont pas restés

        Répondre
  3. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour les chapitres.

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Vivent le niveau 5.

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com