DMS : Chapitre 3

DMS : Chapitre 2
DMS : Chapitre 4

Chapitre 3 – Les Mille Miroirs (2)

 

Le Palais des Mille Miroirs. Durant ma vie sur Terre et mes études poussées d’architecture, je n’avais pas une seule fois été face à un bâtiment qui portait aussi bien son nom que celui-ci. Il s’agissait en réalité d’un immense temple, ressemblant de près ou de loin à l’Eglise de Sainte-Sophie que j’avais eu la chance d’étudier en première année, à l’université. Mais comme le reste, il était bâti de pierres blanches, bien que le statut de premier ordre de cette bâtisse pouvait être facilement deviné en un coup d’œil au nombre de dorures ornant ses façades et ses angles.

A l’intérieur, je tombai rapidement nez à nez avec ce qui m’avait fait dire que pour un Palais des Mille Miroirs, il aurait même pu s’appeler Palais des Dix Mille Reflets ! Où que je regarde, il y avait des miroirs, tous plus grands que moi et me renvoyant mon image qui se répercutait à l’infini dans toutes les directions. Si j’avais été imprudente, j’aurais facilement pu mettre plusieurs minutes rien qu’à retrouver la porte d’entrée parmi toutes ces images de Qian Wuying qui regardaient dans toutes les directions d’autres reflets de Qian Wuying dans le reflet d’autres miroirs, l’air aussi émerveillé que moi.

Alors, impressionnée ? me lança FeiLong, un sourire aux lèvres.

 Hé ! Quand même, ça va, lui répondis-je sur un ton désuet.

Même si le ton de ma voix racontait que j’en avais vu d’autres, mes yeux devaient sans doute briller d’admiration, parce que je le sentis fier de lui. Mais pourquoi ? Etait-ce lui qui avait construit tout ça ? Sûrement pas… Il devait être heureux de me faire découvrir des choses, voilà tout.

 Bon. Maintenant que nous sommes là, observe bien, reprit-il.

 Observer ?

Je ne faisais que ça depuis notre arrivée, à vrai dire. Et tous mes reflets ne faisaient que ça aussi, m’imitant à la perfection.

Soudain, la surface d’un miroir se mit à onduler, déformant le reflet que j’étais en train de fixer. Etrangement, cette ondulation ne se reflétait pas sur les autres, comme si elle n’était qu’une illusion. Des vaguelettes circulaires parcouraient sa surface, et il fut très rapidement imité par plus d’une centaine de miroirs.

 Qu’est-ce que c’est ? demandai-je.

 La fin de la journée de travail, se moqua FeiLong.

Une personne sortit du premier miroir qui s’était mis à onduler. Il en émergea comme s’il avait simplement passé une porte, le plus naturellement du monde. Rapidement, les fluctuations à la surface du verre argenté cessèrent totalement. FeiLong ne se moquait pas ! Dans les secondes qui suivirent, tous les miroirs avec ce comportement étrange crachèrent d’autres individus de la même manière. Tous se dirigeaient nonchalamment vers la sortie, discutant parfois entre eux ou nous lançant des regards curieux. Il n’y avait qu’une seule fille dans la centaine de personnes que je vis partir.

 C’est vrai que la parité des genres laisse à désirer. Tant mieux, ça me laissera plus de choix le jour où je serai attirée par les oreilles pointues et les cornes. Et donc ? C’est quoi, ces miroirs ?

Je commençais à en avoir assez qu’il m’explique les choses d’un air si mystérieux. Ne pouvait-il pas juste tout me dire d’un coup ? Je n’étais plus une enfant ayant besoin d’observer les choses pour les comprendre.

 Ici, c’est le centre névralgique de la construction de donjons. Pendant la journée, les miroirs te permettent d’accéder à un donjon, sur un plan lointain. Le soir venu, ils doivent se recharger, et cessent de fonctionner jusqu’au matin suivant, expliqua FeiLong qui avait l’air d’avoir deviné ce que je pensais à l’instant.

 Donc ces gens… ?

 Ce sont des architectes, comme toi et moi, me confirma mon nouvel ami.

 Et toi ? Tu n’y étais pas ? Et il y a assez de miroirs pour tout le monde ? Et si on pénètre dans le miroir de quelqu’un d’autre ? Et puis, imagine qu’on ne rentre pas à temps…

Les questions concernant la logique de tout ce machin se bousculaient dans ma tête. Il y avait tant d’incohérences ! Mais FeiLong ne fut pas ébranlé par ma succession de questions, et y répondit dans l’ordre, calmement.

 Nous ne sommes pas forcés de travailler sans arrêt à la construction de donjons. Si tu veux ne pas le faire, ou prendre des jours de repos, tu peux, après tout, tu ne travailles que pour toi. De plus, j’ai un donjon actif, il est de haut niveau et je n’ai plus aucun besoin d’y entrer tant qu’il n’est pas conquis. Concernant le nombre de miroirs, oui, il y en a assez. A vrai dire, rien qu’un seul miroir serait suffisant. Ce qui m’amène à ta question suivante, on ne peut pas entrer dans le donjon d’un autre architecte, parce que chaque transfert est personnel. Si deux architectes entrent dans le même miroir, ils se retrouveront chacun dans leur propre donjon… exceptée la toute première fois, mais on y viendra.

Alors qu’il reprenait son souffle, je lui glissai :

 Et si on ne rentre pas à temps, le soir ?

D’un air grave, il répondit tout bas :

— Alors tu devras passer la nuit dans le donjon, mais ce ne sera pas forcément la nuit sur le plan où il est établi. Je ne te le conseille pas. Des explorateurs pénètrent les donjons, et gagnent un bonus conséquent s’ils parviennent à tuer un architecte. Quant à toi… Tu perdras la totalité de tes crédits, autant dire que tu recommenceras tout quasiment à zéro.

 Ouah. C’est dur…

 Oui. Etre un architecte est bien plus dur qu’être un explorateur. Peut-être n’as-tu simplement pas eu de chance de tomber ici et pas ailleurs.

 Ma relation avec la chance est un peu ambigüe, de toute façon, ironisai-je, j’ai dû tuer le dieu de la chance dans une vie antérieure, sans doute.

J’étais tombée dans un endroit où j’allais devoir bosser sur un projet que je n’avais pas choisi, entourée d’imbéciles et d’idiots, avec la possibilité de devoir tout recommencer si je me plantais une seule fois. Super.

Il s’étonna de ma réflexion avec le plus grand des sérieux :

 Quoi ? Mais non, arrête de dire des bêtises, tu ne peux pas tuer un dieu.

Et en plus, mon professeur de fortune ne pratiquait pas le sarcasme. Quelle joie.

Puisque la façon dont il allait pouvoir m’enseigner la construction de donjon était sévèrement limitée, il fit l’une des seules choses qu’il pouvait faire pour le moment. FeiLong décida de m’emmener voir à la boutique d’éléments de donjons. Pour commencer mon premier donjon, il me fallait ce qu’il appelait un ‘Starter Pack’, avec à l’intérieur les premiers éléments essentiels à la confection d’un donjon.

 Comment ça, limités ? Je ne peux pas faire ce que je veux comme donjon ?

 Evidemment, non. Ce serait trop facile. Tes choix sont bel et bien limités par les éléments disponibles. Et même lorsque tu les possèderas, ce sera encore délicat, reprit FeiLong.

 Explique-moi ça plus en détail, parce que je ne veux pas être perdue demain, et ne pas comprendre pourquoi je ne peux pas faire ce que je veux.

Nous arrivions à la boutique d’éléments de donjons, et il ne répondit pas immédiatement à ma question. Encore une fois, il préférait jouer le type mystérieux. Dans le magasin, il y avait un homme derrière un comptoir, bien habillé et propre sur lui, mais tout aussi rouge et cornu que le reste de la population. Sur des étagères, des objets étaient posés, de différentes formes et tailles, avec des prix. On aurait dit les morceaux d’un jeu de construction pour enfant. A regarder de plus près, il y avait aussi des flèches, des fioles au contenu étrange, des rats et d’autres créatures que je ne connaissais pas. Toutes étaient immobiles, comme empaillées. Et sur le guichet, un catalogue, qui rassemblait sans doute le tout.

 Bonjour, cher client ! nous envoya le mec derrière le comptoir avec un sourire, une journée fructueuse qui se termine, envie d’investir les gains du jour ?

FeiLong lui répondit aussitôt :

— Starter Pack pour mademoiselle. Les achats au détail attendront.

Oh. Bien sûr, voilà.

Il se pencha sous le guichet et en sortit une petite boite en carton, avant de me la tendre.

— Voilà, mademoiselle.

 Merci, au revoir, se contenta de souffler FeiLong alors que j’avais attrapé mon colis.

Je le suivis à l’extérieur et le critiquai :

 Mais tu aurais pu être un peu plus poli…

Ce à quoi il répondit sans honte :

— Ce type est un individu géré par les pouvoirs divins qui nous dirigent, qui contrôlent nos vies et les donjons, les mêmes forces inconnues qui font fonctionner les miroirs et les Plans Astraux en général. Ne me demande pas comment ça fonctionne parce que je ne sais pas. Ce qui est certain, c’est qu’il n’a ni âme, ni personnalité, ni sentiments, donc tu peux couper court.

 C’est un… PNJ, quoi… C’est bizarre… M’enfin, pourquoi pas ? Plus rien ne m’étonne, ici, dis-je en repensant à l’endroit où je me trouvais.

 Ouvre la boite.

A peine avais-je obéi que le contenu que je voyais dans le carton se transforma en un rayon de lumière et disparut. Parallèlement, une connaissance nouvelle entra dans ma tête, comme des souvenirs récents bien imprimés dans mon esprit.

 Ouah… Ça fait tout drôle. Alors comme ça, je dispose de couloirs, de pièces de tailles XXS, XS et S ? Hm… Pas d’embranchements dans les couloirs ? Type ‘Caverne’… Je commence à comprendre ce que tout ça signifie. Des ‘tomtes’ ? C’est des nains de jardin ? Je vais être obligée de créer mon premier donjon avec ces monstres-ci ?

FeiLong me regardait avec douceur et amusement alors que j’étais perdue dans mes pensées, alors que je me demandais le plus sérieusement du monde comment j’allais créer mon premier donjon, et ce que j’avais le droit d’y faire ou non.

 Mais attends… Je viens de recevoir toute une ribambelle de trucs pour débutant. Mais si je fais un donjon de débutant, et que des super explorateurs viennent le prendre, ça serait un peu injuste, non ? Remarque, j’ai un peu l’habitude, c’est sans doute ce qu’il va se passer, de toutes façons.

 C’est un peu plus compliqué que ça. En réalité, tu as un niveau d’architecte, qui définit directement le niveau de ton donjon. Ensuite, ce niveau est modifié par ce que tu mets dedans. Les monstres, les objets magiques, ce genre de choses. Un explorateur trop puissant ne peut pas entrer dans un donjon trop faible. Il ne peut qu’entrer dans un donjon de son niveau, ou de niveau supérieur.

Je réalisais à son air sérieux que j’étais tout aussi prise par la possibilité de construire mon donjon. J’avais l’habitude de prendre la vie avec légèreté et insouciance puisque de toute façon il ne m’arrivait que des malheurs, mais quelque chose me disait qu’ici, c’était peut-être différent. Depuis mon arrivée, il ne m’était rien arrivé de catastrophique, et il semblait bien que ça allait durer. J’allais peut-être enfin pouvoir profiter de la vie et m’amuser, et la construction de donjon allait sûrement être idéale pour ça.

 Allez. Je suis épuisée. On n’a pas besoin d’aller pisser, mais à côté, on doit dormir ? C’est quand même bien étrange comme logique.

 Tu trouves ? Nos corps sont immortels, nous n’avons pas besoin de manger ou boire. Mais qu’en est-il de ton esprit ? Même si ton cerveau immortel est en pleine forme, ton esprit, lui, se fatigue. C’est lui avant tout qu’il faut que tu reposes.

— Mouais. Quand même, ils auraient pu faire quelque chose pour ça aussi, hein. Si déjà ils nous font perdre un temps fou pendant je ne sais combien de centaines d’années ici, autant gagner un peu de temps et ne pas dormir…

 Mais de toute façon, tu ne peux pas aller en donjon à la nuit tombée… Les miroirs se rechargent.

 C’est vrai. Bon, de toute façon, c’est pas comme si j’allais tout à coup changer les choses. Je rentre, bonne nuit. Demain à la première heure, je file dans un miroir, j’espère que tu seras là.

 Je serai là.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

DMS : Chapitre 2
DMS : Chapitre 4

15 Commentaires

  1. Daliyad

    Il donne envie de continuer l histoire à voir la suite mais très bon choix
    Super chapitre merci

    Répondre
  2. hollowrebel

    ça a l’air prometteur et donne envie de voir la suite.
    Enthousiaste !

    Répondre
  3. Shirosuu

    Je veux la suite !!!!!! T.T
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Mat

    Merci

    Répondre
  5. Neilbhn

    Merci pour le chapitre
    Mais t’es une machine à travailler toi ma parole, tu traduis 2 novels et en plus t’écris 2 histoires originales.

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Je me demande ce qu’elle va pouvoir faire comme donjon avec des tomtes ?

    Questions pour Raka :
    Est-ce que pour avoir des crédits il faut forcément tuer les aventuriers ou est-ce que les garder à l’intérieur du donjon peut lui en rapporter ?
    Es-ce qu’il y a des évents qui peuvent rapporter des crédits ou des objets spéciaux ?
    Le donjon a t-il une relation symbiotique avec son architecte ?
    Les architectes peuvent-ils changer leurs corps lorsqu’ils vont dans leur donjon?(je m’espique : ils ont tous le même corps au départ mais celui-ci change petit à petit dans leurs donjons grâce à des quêtes ou des objets pour changer d’aparence, devenir plus fort ou apprendre de la magie,cependant lorsque ils reviennent dans leur dimension ils reprennent leurs corps rouge lambda)
    Y aura t-il des combats entre donjons ?
    Les architectes peuvent-ils explorer le monde où ils sont envoyés faire leurs donjon ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Une réponse est claire : tu verras !

      Répondre
      1. Higanbana

        Quelle cruauté.
        Snif T-T.

        Répondre
        1. RakaRaka (Auteur de l'article)

          Bah attends je vais pas non plus tout te spoil.

          Répondre
  7. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  8. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. GoblesGobles

    Dungeon keeper le manga

    Répondre
    1. GoblesGobles

      Light novels je m’excuse

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com