DNC Chapitre 210

DNC Chapitre 209
DNC Chapitre 211

Salut tous le monde ! Ahlala ce chapitre de DNC qui vous attend… Rebondissement, émotions et vous allez terriblement vouloir la suite… :p

Bonne lecture à tous !

Chapitre 210 — Nous serons ensemble.

Le tout nouveau troisième frère, Ji Mo, tomba à terre tandis que ses jambes tressaillaient. Son visage gonflé ressemblait à celui d’un porc… Il garda tout de même les apparences en se vautrant au sol : « Luo Kedi, Rui Butong, dépêchez‐vous de venir masser votre troisième frère… Oooh… Les coups de cet enfoiré sont si cruels…»

C’est à ce moment que le grand‐frère Chu cessa enfin de cultiver et se releva ; il ne put s’empêcher de rester un peu abasourdi un moment par ce qu’il voyait et il demanda : « Que… Que s’est-il passé ?»

Il ne vit que Luo Kedi vigoureusement enroulé dans une cape, une ceinture faite de vignes à la taille et les jambes nues. Il avait l’air d’un paysan parti dans la montagne ramasser du bois.

D’un autre côté, Ji Mo avait le visage tuméfié et le corps couverts de bleus et pourtant, il souriait joyeusement…

Même l’intelligence supérieure du Ministre Chu n’arrivait pas à trouver la moindre explication logique à ce qui avait pu arriver.

Gu Duxing ne savait pas non plus comment l’expliquer correctement : « Ji Mo a percé… Et a réussi à surclasser Dong Wushang. »

« Bah merde !» Le jeune homme fut surpris ; il se gratta la tête et demanda : « Comment ce peut‐être Ji Mo ?»

Tout le monde avait clairement démontré des signes de percées à venir ces derniers jours, et Dong Wushang était celui qui montrait le plus de symptômes. Comment le monde a‐t‐il pu devenir sans dessus dessous si rapidement…

Bien qu’il ait mal partout, Ji Mo bondit sur ses pieds en entendant l’adolescent poser cette question. « Et pourquoi ça ne pourrait pas être moi ?» Il défendit férocement la position qu’il avait eu la chance d’obtenir. « Que veux‐tu dire, grand‐frère ? Je ne peux pas être le troisième frère ? Tu avais dit qu’on serait classé par ordre de percée ! Tu ne peux pas revenir sur ta parole !»

Il appelait à présent le Fourbe ’grand‐frère’ très naturellement.

« D’accord, d’accord. » Chu Yang hocha la tête, puis la tourna en direction de Dong Wushang qu’il regarda. Celui‐ci avait aux lèvres un sourire tordu, plus hideux encore qu’un visage larmoyant.

Il ne sut que dire en voyant son frère le regarder. Il avait juste envie de pleurer et de se lamenter sur sa malchance…

« Je vois…» Le jeune homme hocha continuellement la tête. « Vous avez accueilli votre troisième frère avec cette petite ’session d’apprentissage’, c’est ça ?»

Ji Mo leva la tête avec arrogance. « Je veux bien être couvert de bleus tous les jours pour cette position de troisième frère !» Il avait prouvé, avec son attitude inébranlable, qu’il était déterminé à tenir sa position même au prix de sa vie !

L’adolescent laissa tomber et leva son pouce à son attention : « Tu es génial !»

« Okay, et qu’est-il arrivé à Coyote ?» Il se gratta la tête : « Il fait si chaud que ça ?» Il leva la tête et regarda la neige qui tombait déjà depuis trois jours. Ils étaient bien en hiver, pas de doute.

« C’est ça, c’est ça. » Luo Kedi rit excessivement et s’éventa avec un bout de cape : « Ce n’est rien, j’ai juste très chaud…»

Rui Butong lui expliqua, comme s’il craignait que les choses ne soient pas assez chaotiques : « Tu l’ignores grand‐frère, mais tout à l’heure, Luo Kedi a sorti ses deux fouets pour se battre avec Dong Wushang ! Ils ont également décidé d’une date pour le mariage !»

Après avoir entendu ce qui s’était passé pendant sa méditation, le Fourbe eut l’impression que son cerveau court‐circuita. Sa bouche tressaillit un moment puis, incapable de se contrôler davantage, il éclata de rire en se tenant l’estomac.

Tous les autres s’échangèrent un regard et, qu’ils soient cul nu ou couverts de contusions violettes et rouges, ils ne purent s’empêcher de rire également.

Après avoir ri un temps, Dong Wushang soupira et dit : « Oui, tu es dorénavant le troisième frère ! Cette journée me servira non seulement de leçon, mais aussi d’expérience. Il ne faut rien reporter à plus tard ! Si on a un but, il faut tenter de l’accomplir de toutes ses forces et de toutes ses capacités ! Ce n’est pas réel jusqu’à ce que ça arrive, même si on est confiant d’y parvenir !»

« Exactement ! Vous devriez faire attention, tous les trois. Bien que vous soyez tous sur le point de percer et que vous êtes sûr que ça devrait arriver dans les neuf prochains jours, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Avant que vous n’ayez de facto percé, rien n’est sûr !» dit nonchalamment Chu Yang. « Par conséquent, il pourrait y avoir parmi vous trois ceux qui vont rester, et… celui qui devra partir ! Dong Wushang l’a appris aujourd’hui, et c’est une leçon que vous devriez tous retenir !»

Il fit une petite pause puis dit solennellement : « Peut‐être que ce qui est arrivé aujourd’hui est inattendu, mais dans la vie, vous devrez faire face à plein de choses inattendues. Que ce soit dans vos percées, dans votre culture, dans vos combats, dans vos échanges commerciaux ou en prenant le pouvoir… Rien n’est certain ! Je vous laisse une dernière pensée : ne vendez pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué !»

Une fois qu’il eut terminé, tout le monde devint pensif, Gu Duxing inclus. C’était d’autant plus vrai pour Luo Kedi, Rui Butong et Dong Wushang, qui avaient tous l’impression d’être sur la sellette !

« Bien ! Bien ! Très bien !» se mit à rire quelqu’un tout à coup. « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! Je n’arrive pas à croire que j’ai pu entendre ça lors de mon passage aux Trois Cieux Inférieurs. Je suis plaisamment surpris !»

Au moment où ils entendirent la voix, Gu Duxing et Dong Wushang pâlirent tous les deux !

Ils étaient ceux du groupe qui avaient la plus grande culture, mais ils n’avaient pas pu découvrir que quelqu’un se cachait dans les parages ! De plus, ils n’arrivèrent pas à déterminer d’où provenait cette voix en l’entendant !

Cette voix éthérée semblait venir depuis toutes les directions ! De plus, ils avaient l’impression qu’elle résonnait en même temps à leurs oreilles tout doucement. Ils n’eurent aucunement l’impression que cette voix était assourdissante, bien au contraire : elle les détendit comme s’ils entendaient le gazouillis d’un cours d’eau montagnard !

Chu Yang leva légèrement un sourcil et il demanda à voix basse : « Puis‐je savoir quel senior réside ici ?»

La personne poussa un petit rire : « Ha ha… Je ne réside pas ici… Je ne fais que passer. » Aussitôt après, une silhouette apparut à bonne distance des six hommes, dans la neige et le vent.

Sa silhouette aurait dû être très vague par ce temps neigeux, même s’il n’était qu’à une douzaine de mètres ; cependant, il était à une trentaine de mètres et ils le voyaient clairement, ce qui était vraiment étrange !

Juste après, ils le virent tous distinctement faire un pas nonchalamment…

Mais juste après ce pas, le monde entier sembla s’arrêter. Même les flocons de neige dans l’air semblaient ralentir, et cette personne raccourcit la distance entre eux avec ce simple pas, et il apparut juste devant les six jeunes hommes !

Ces derniers en éprouvent du coup un sentiment d’admiration extrême !

Une technique pareille était absolument stupéfiante !

Chu Yang, dans sa vie précédente, n’en avait jamais vu de tel. Il ignorait même qu’un tel maître martial existait dans ce monde !

Il ignorait quel niveau de culture cet homme avait pu atteindre, mais il savait qu’il devait être bien plus haut qu’un Roi Martial !

Gu Duxing et les autres étaient encore plus émerveillés que lui ! La personne qui venait d’apparaître devant eux dégageait une certaine majesté. Il restait immobile et pourtant, il leur donnait l’impression de tenir le monde entre ses mains.

Les cinq jeunes hommes venaient peut‐être de l’aristocratie des Trois Cieux Intermédiaires, mais il n’y avait pas de maîtres pareils dans leurs clans !

Ce type était définitivement des Trois Cieux Supérieurs !

Il avait l’air d’avoir entre trente et quarante ans, et regardait le groupe de jeunes gens avec une calme indifférence : « Qu’y a‐t‐il ? Je vous ai fait peur ?»

Une aura immense jaillit soudainement de son corps au moment où ces mots quittèrent sa bouche. Elle créa une pression féroce qui pourrait pulvériser des citadelles et faire tomber le ciel.

Il devint tout à coup, aux yeux du groupe d’amis, comme un profond précipice et une grande montagne ; gigantesque et intouchable !

« Votre technique est très puissante, mais de là à nous effrayer ? Pas nécessairement !» Cette phrase sembla être prononcée par trois personnes à l’unisson.

Chu Yang, Gu Duxing et Dong Wushang !

Ensuite, ils firent tous les trois simultanément un pas en avant ! Puis ils levèrent la tête et regardèrent l’expert en même temps !

Leurs regards donnèrent l’impression à ce dernier que deux épées et un sabre étaient soudainement apparus devant lui !

L’arrogance des épées atteignait le ciel !

Le sabre tranchait à travers l’univers !

Le maître martial fronça légèrement les sourcils, un air admiratif dans le regard.

Ces trois jeunes hommes devant lui avaient une culture bien inférieure à la sienne. Il n’avait qu’un doigt à lever pour les tuer et pourtant, il n’y avait pas la moindre peur dans le regard de ces garçons !

Au lieu de ça, ils brillaient même d’un courage inégalé !

C’était comme si son apparition leur avait donné un but à atteindre ! Leurs regards brûlaient d’un zèle fanatique !

« Ha ! Grand‐frère a raison ! Vous pouvez nous tuer, mais nous effrayer ? Ha ha ha… Même un maître suprême n’y parviendrait pas !» Le locuteur était Luo Kedi. Il se figea un moment puis, avec Ji Mo et Rui Butong, ils avancèrent aussitôt et se tinrent aux côtés de Chu Yang, Gu Duxing et Dong Wushang.

Les six hommes s’étaient entraînés et battus ensemble. Ils parlaient rarement, mais ils partageaient tous les six l’idée qu’il n’était pas nécessaire de parler sentiments entre hommes. (NdT Idiots)

Mais à ce moment, face à un maître d’une puissance jamais vue, ils se tenaient tous les six côte à côte ! Un sentiment différent naquit tout à coup en eux : Si nous pouvons faire front ainsi, alors nous serons unis à jamais !

Si nous pouvons faire front ainsi, nous n’aurons pas à avoir peur ! Même face à un maître suprême !

Si nous pouvons faire front ainsi, tant que les autres sont à nos côtés, nous ne tomberons jamais !

Ils sentirent tous monter en eux doucement cette sensation de tout partager ensemble, la vie comme la mort… Et à ce moment, ils se sentaient tous les six vraiment détendus et très confortables.

Quand j’avance, mes frères se tiennent aussitôt à mes côtés ! Ils se fichent de qui j’affronte !

Que mon adversaire soit un ami ou un ennemi, qu’il soit puissant ou non, ils se tiendront à mes côtés !

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 209
DNC Chapitre 211

13 Commentaires

  1. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre
    Agrrrr cette fin aux par mes cheveux donnait moi vite la suite… je vous en prie !

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Le cliffhanger est pas si pire, après tout on sait que chu yang va survivre alors…

    Répondre
  8. TeazerTeazer

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. reds

    marci, le chapitre était plus court que les précédents ou c’est juste une impression ?

    Répondre
  10. Tazam

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  11. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  12. guts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com