DNC Chapitre 209

DNC Chapitre 208
DNC Chapitre 210

Et hop, voici votre second chapitre de DNC de la semaine ! Et encore une fois, vous allez bien rire… x)

Bonne lecture à tous et courage ! Plus qu’un jour avant le week-end !

 

 

Chapitre 209 – Le super nouveau troisième frère

 

Tout le monde fut subitement irrité ! Gu Duxing venait de dire qu’il était sur le point de percer, tout comme Dong Wushang, et bien que Luo Kedi n’ait rien dit, son air suffisant laissait entendre qu’il allait percer avant la fin du mois. La situation, telle qu’elle était, ne posait problème à personne.

Mais Ji Mo était le seul à n’avoir rien dit, et le seul à avoir effectivement percé !

Les quatre gaillards eurent l’air d’avoir été frappés par la foudre, et le fixèrent temporairement sans savoir quoi dire.

La percée continuelle de Chu Yang les avait tous complètement abasourdis mais qu’il perce ou non, il restait leur grand-frère et rien ne changeait outre mesure ! Et comme le classement de leur fratrie se faisait par ordre de percée, il était devenu le centre de l’attention de tous.

Deux des trois places de choix avaient été prises, et tout le monde tentait frénétiquement d’accéder au trône de troisième frère. Bien qu’ils se soient tous battus chaotiquement pendant ce temps, ils concourraient aussi secrètement les uns contre les autres.

Chacun d’entre eux pensait obtenir la position de troisième frère !

C’était d’autant plus vrai pour Dong Wushang, qui avait déjà une fesse sur le trône de troisième frère. Il ne croyait pas qu’un vaurien surgirait tout à coup et le délogerait à coups de pied au cul.

Il n’y a pas de justice divine… Pas de justice divine…” murmura-t-il d’un air apathique. Luo Kedi et Rui Butong le regardèrent avec empathie, partageant sa peine.

Bien que ces deux larrons aient également concouru pour cette fameuse troisième place, ils savaient qu’ils étaient plus faibles que Dong Wushang. Ils ne s’attendaient pas à ce que Ji Mo le coiffe au poteau de la sorte… Et bien qu’ils soient très démoralisés par ce résultat, ils ne purent s’empêcher de se sentir un peu mieux en le voyant dans un tel état.

Quelqu’un avance sur un cheval, et moi je n’ai qu’un âne… Mais il y a un clochard derrière moi !

Wushang…” Luo Kedi tapota l’épaule de ce dernier en essayant autant que faire se peut d’afficher un air douloureux. “En y réfléchissant bien… Tout change de cette façon dans le monde. Il parait que dans la vie, on obtient jamais ce qu’on veut quatre-vingt pour cent du temps… Le fait est que Ji Mo est fort, alors l’avoir comme troisième frère me va…”

Dong Wushang se mit à hyperventiler et fronça les sourcils sans rien dire.

Luo Kedi était ravi en son for intérieur et à le voir tirer une expression pareille, il devint plus sournois et rajouta : “Ji Mo a peut-être percé au septième rang ce coup-ci mais toi, tu vas bientôt percer au huitième rang ! Tu seras supérieur à lui d’un rang ! C’est le plus important, ha ha… Ha ha ha… Ahwooh…”

Arrivé au milieu de son propos, il ne put s’empêcher d’éprouver une jubilation malveillante, et il tapa du pied et rit en arrosant Dong Wushang de salive…

Après deux rires, il réalisa tout à coup : Merde ! Ce n’est pas le moment de me réjouir de son malheur. Cet enfoiré pourrait se servir de son sabre noir pour m’attaquer… Il tut aussitôt son rire et pâlit.

As-tu assez ri ? Est-ce vraiment si drôle ? Tu te sens très heureux, hein ?” Dong Wushang plissa les yeux et le regarda dangereusement. Sa peau déjà sombre avait à présent l’air d’un bloc d’acier ; il avait l’air calme, mais son regard avait l’air dangereux.

Ah, non ! C’est pas drôle, pas drôle du tout !” répondit Luo Kedi comme un tambourin. Même la chair de ses joues tremblaient tandis qu’il répétait sans arrêt : “C’est triste ! Très triste !”

Tu es triste ? Laisse-moi te faire aller mieux !” rugit Dong Wushang en l’attrapant par le col. Luo Kedi fut pris de panique ; il l’avait taquiné imprudemment tout en sachant qu’il était de mauvaise humeur… En le voyant attaquer, il ne put que tenter désespérément de s’échapper !

Une personne tirait désespérément vers l’arrière, et l’autre tirait désespérément vers l’avant. Ils étaient tous les deux puissants, et ils avaient tous les deux activé leur énergie martiale… Ce qui produisit immédiatement un résultat inattendu.

Riiip ! Un corps blanc vola dans les airs en formant un arc de cercle et tomba dans un tas de neige. Luo Kedi hurla rageusement : “Dong Wushang ! Tu mérites d’être taillé en pièces ! Je vais me battre à mort avec toi…”

Il avait beau tenir de tels propos, il se couvrit hâtivement d’un air très embarrassé.

Dong Wushang fut également surpris alors qu’il tenait ses vêtements dans sa main, et il se mit tout à coup à rugir de rire.

Finalement, ils étaient tous les deux parvenus à déchirer les vêtements de Luo Kedi ! Ce dernier n’était alors pas différent d’un nouveau-né… Tout blanc et pur…

Les autres, qui se tenaient près de là, furent stupéfiés un moment, puis ils prirent une grande inspiration et rirent incontrôlablement.

Ha ha ha !” Rui Butong jubilait. Il passait le plus beau jour de sa vie : tout d’abord, il avait pu voir Luo Kedi se prendre une rouste, puis il avait vu Dong Wushang se faire battre par Ji Mo et enfin, il avait vu Luo Kedi se faire dérouiller à nouveau. “Ha ha ha… J’ai vu le fouet de Luo Kedi tout à l’heure ; je n’arrive pas à croire que je puisse en voir un autre…”

Hmmm, celui-là est un peu court, par contre.” Gu Duxing ne s’était jamais senti aussi amusé, et rit jusqu’à en trembler de la tête au pied. “Je comprends mieux que Ji Mo vénère tant son cul ; il est vraiment tentant…”

Dong Wushang se tint contre un tronc d’arbre en riant, oubliant totalement de s’occuper de Luo Kedi.

À ce moment, Ji Mo sortit de son état méditatif et au moment où il ouvrit les yeux, il vit un type au corps nu avec une main sur l’entrejambe, qui sautillait en hurlant : “Donnez-moi des fringues…”

Quand cette personne sauta devant Gu Duxing, celui-ci disparut. Elle courut alors à Rui Butong, qui prit également la poudre d’escampette, puis elle alla trouver Dong Wushang, qui sauta directement sur la cime d’un arbre…

Du coup, le jeune maître Ji ne vit que ce mec qui se couvrait les fesses et les bijoux de famille tout en tentant de cacher son corps rouge.

Ji Mo regarda plus attentivement, et il s’aperçut que ce type était en fait Luo Kedi ! Le second jeune maître Luo ! Il fit rouler ses yeux et l’appela : “Dites-moi, second jeune maître Luo, fait-il si chaud que ça ?”

Hé… Ji Mo… Troisième frère !…” Luo Kedi vit aussitôt un sauveur en lui et l’appela doucement troisième frère. “Troisième frère, ô troisième frère, donne-moi des vêtements à revêtir…”

Ji Mo éprouva aussitôt une immense satisfaction. Je peux enfin m’asseoir sur le trône de troisième frère !

Sans la moindre hésitation, il retira la cape qu’il portait et alors qu’il allait lui la remettre, il s’arrêta et demanda : “Que s’est-il passé ?”

Allez… donne-la moi…” Luo Kedi se saisit de la cape et l’enfila rapidement ; elle le couvrit de la tête aux pieds tandis qu’il tenait les pans fermement serrés. Il se sentit enfin un peu mieux.

Il regarda ses camarades alentours, trembla de peur et bégaya : “Hé, il fait un p-peu froid là…”

Il était un Aïeul Martial de sixième rang, aussi pouvait-il rester nu dans la neige pendant quinze jours sans avoir froid. Du coup, sa réplique provoqua l’hilarité générale.

Dong Wushang rit à gorge déployée : “En effet, il fait vraiment froid ! Si froid que ce second jeune maître a enlevé tous ses vêtements !”

Dong Wushang !” cria furieusement Luo Kedi. “C’est de ta faute !”

C’est définitivement de ma faute !” Dong Wushang rit et joignit ses mains ensemble. “Les gars, on dirait que mon bonheur futur est tout tracé ; le second jeune maître Luo veut m’épouser…”

Ha ha ha…”

Ji Mo rit un moment avant de se souvenir de sa bonne fortune. Il cessa aussitôt de rire et toussa sèchement : “Votre attention s’il vous plaît !”

Tout le monde cessa de jouer et le regarda.

Ji Mo marcha cérémonieusement devant Gu Duxing et se prosterna : “Second frère, mon aîné, accepte les respects de ton troisième frère s’il te plaît !”

Gu Duxing fut surpris et répondit involontairement : “Troisième frère, relève-toi s’il te plait…” Il tendit alors les mains pour l’aider à se lever.

C’est à votre tour les gars !” Après avoir fait son petit cinéma, Ji Mo n’attendit même pas la réponse de l’épéiste ; il se retourna rapidement et dit avec une expression mesquine et fière : “Vous ne saluez pas encore votre troisième frère ?”

Dong Wushang devint soudainement silencieux, et le regarda comme s’il allait le percer du regard.

Quoi, Dong Wushang ? Tu n’arrives pas à l’accepter ?” Ji Mo leva le nez au ciel avec une arrogance infinie et demanda : “Es-tu plus rapide, ou suis-je le plus rapide ? Je devrais t’appeler troisième frère, hein ?”

Dong Wushang respira comme un bœuf, les yeux écarquillés.

Ji Mo ricana avec arrogance : “Quoi ? Tu ne vas pas tenir ta promesse ? Tu veux abandonner ta réputation ? Tu veux…”

Dong Wushang ferma les yeux. “Troisième…”

Troisième quoi ? Je ne t’entends pas…” Ji Mo tendit l’oreille et essaya de la nettoyer de son doigt.

Troisième frère…” Dong Wushang avait l’air aussi angoissé qu’une jeune femme qui aurait été violée et accusée par son époux.

Aaaaaaah…” soupira longuement Ji Mo comme pour montrer sa capacité respiratoire. Son niveau de satisfaction s’éleva formidablement et en quelques instants, il dépassa son plus haut niveau.

Et vous deux ?” Ji Mo leva le nez. “C’est à votre tour, dépêchez-vous !”

Troisième… Frère…” dirent Luo Kedi et Rui Butong d’une voix de canard, comme s’ils se pinçaient le nez.

Bien ! Ha ha…” Ji Mo feignit la sincérité, tout arrogant qu’il était : “Mes trois frères juniors, vous devez travailler dur ! Ha ha, si d’aventure vous ne parveniez pas à percer d’ici la date limite, même votre troisième frère ne pourra pas vous aider. Vous devez savoir que le talent ne vient qu’avec les épreuves difficiles, et qu’une épée est émoussée sans affûtage…”

Dong Wushang et les deux autres grincèrent des dents en regardant leur troisième frère triomphant devant eux. Ils n’avaient envie que d’une chose : lui enfoncer une chaussette puante dans la bouche.

Troisième frère… *tousse tousse*…” Le visage de Dong Wushang était aussi sombre que le fond d’une marmite. “Il y a des choses que je n’ai pas compris lors de mon entraînement, je voudrais les essayer sur toi, troisième frère…”

Ji Mo devint aussitôt muet. “Tu peux les essayer avec second frère…”

J’ai déjà travaillé avec second frère.” Dong Wushang frit craquer ses poings. “Tu es notre troisième frère ; il est normal que je vienne te trouver pour les essayer et apprendre de nouvelles choses !”

Ji Mo recula de quelques pas en roulant des yeux, mais Dong Wushang lui était déjà tombé dessus en criant et déversa toute son angoisse dans cette session ‘d’apprentissage’…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 208
DNC Chapitre 210

14 Commentaires

  1. reds

    marci

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Mehlroth

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. guts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre !
    « Ha ha ha !» Rui Butong jubilait. Il passait le plus jour de sa vie
    Il manque un mot non ?

    Répondre
  10. Kitsune

    Merci pour le chapitre
    Le pauvre Luo xD il en prend plein la gueule xD

    Répondre
  11. Sticoum

    Ji Mo marcha cérémonieusement devant Gu Duxing et se prosterna : « Second frère, mon aîné, accepte les “respecter” de ton troisième frère s’il te plaît !»

    Aussi

    Répondre
  12. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS:le” Il n’y a pas de justice divine… Pas de justice divine…” c’est une référence à l’espace commentaire du dernier chapitre non?(ou avant-dernier)

    Répondre
  13. psycho

    XD Merci pour le chapitre xD

    Répondre
  14. Gilgamesh

    Merci pour le chap

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com